Roman Polanski

All posts tagged Roman Polanski

Rating:

Tout le monde a entendu parler de l’affaire Dreyfuss, mais de quoi s’agissait-il exactement. Voilà ce que l’immense cinéate Roman Polanski va nous conter dans ce grand film.

Retour en arrière dans le temps . Nous sommes en 1894. La condamnation fin 1894 du capitaine Dreyfus — pour avoir prétendument livré des documents secrets français à l’Allemagne   dans un contexte social où antisémitisme et haine de l’Empire allemand sont exacerbés, va montrer ce qu’un complot judiciare peut provoquer.exacerbés Il faudra attendre1898 avec la publication dans le jounal L’Aurore par Emile Zola d’un pamphlet : J’accuse  pour que tout change avec son paroxysme en 1899, où l’opposition entre les camps pro et anti et Dreyfus, suscite de très violentes polémiques  et antisémites. Elle s’achève en 1906, par un arrêt de laCour De Cassation qui innocente et réhabilite définitivement Dreyfus. Pendant les 12 années qu’elle dura, l’affaire Dreyfus va déchirer la France, provoquant un véritable séisme dans le monde entier. Dans cet immense scandale, le plus grand sans doute de la fin du XIXème siècle, se mêlent erreur judiciaire, déni de justice et antisémitisme.

L’affaire est racontée du point de vue du colonel Picquart qui, une fois nommé à la tête du contre-espionnage, va découvrir que les preuves contre le capitaine Alfred Dreyfus avaient été fabriquées. À partir de cet instant et au péril de sacarrière puis de sa vie, il n’aura de cesse d’identifier les vrais coupables et de réhabiliter Alfred Dreyfus. Roman Polanski a co écrit le scénario avec Robert Harris, l’auteur du livre D. Il nous plonge dans ce Paris de fin de siècle, avec une scène de départ qui nous montre tout de suite qu’on a bien l’intention de nous conter la vérité.

Polanski s’est entouré d’une pléiade d’acteurs : Jean DUJARDIN (Picquart), Louis Garell (Alfred Dreyfus), Emmanuelle Seigner (Pauline Monnier), Grégory Gadebois (Henry), Hervé Pierre (Gonse), Wladimir Yordanoff (MERCIER) ,Didier Sandre (Général Boiedeffre), Melvil Poupaud (Maître Labori), Mathieu Almaric (Bertillon), Vincent Perez (Maître Leblois), Michel Vuillermoz (Du Paty De Clam), Denis Podalydès (Maître Demange) auxquels on ne peut faire aucun reproche. Jean Dujardin joue dans la sobriété, tout comme Louis Garell. Ce n’est pas le meilleur de ce que la France a connu, et en presque 2h15 on est collés à notre fauteuil, admiratifs de ce qu’un grand cinéaste comme Monsieur Polanski peut nous montrer. Quand le cinéma français est de cette qualité, on ne peut qu’être admiratif.

La bande annonce :

 

Comme chaque année depuis 1960, le Prix du Brigadier récompense des personnalités du théâtre.

Parmi les lauréats, , la liste est longue, citons : Françoise Sagan, Maria Casarés, Pierre Brasseur, Pierre Dux, Pierre Fresnay, Eugène Ionesco, Jean Anouilh, Jean Le Poulain, Jeanne Moreau, Roman Polanski, Jean-Paul Belmondo, François Perrier, Francis Huster, Robert Hirsch, Raymond Devos, Fabrice Lucchini, Suzanne Flon, Claude Rich, Michel Galabru, Judith Magre, Jean Piat, Michel Bouquet, Philippe Tesson…. Cette année ce sont 2 comédiennes qui ont été mises à l’honneur : Marina Hands et Francine Bergé.

Qu’est-ce qu’un Brigadier? tout simplement le bâton avec lequel on frappait les 3 coups avant le lever de rideau, coutume qui n’est plus souvent utilisée actuellement.

Certains comédiens, comme Michel Galabru, nous avaient offert un discours absolument hilarant. Sans oublier Michael Lonsdale : http://www.onsortoupas.fr/le-prix-du-brigadier-2017-cetait-au-theatre-montparnasse/

Cette année le rire ne manque pas avec les discours de Marina Hands, aux côtés de Bruno Julliard ( Mairie de Paris) et Danielle Mathieu-Bouillon, présidente de la Cérémonie de 1983, sur la scène du très beau Théâtre Montparnasse.

Puis l’acceptation de Francine Bergé :

 

 

 

Rating:

Un superbe film, très émouvant, tiré du roman d’Irène Némirovsky qui reçut le prix Renaudot en 2004.

120x160 SUITE FRANCAISE_HD

Le film se déroule en France pendant l’été 1940. Lucille (Michelle Williams) attend des nouvelles de son mari parti au front. Elle vit sous la coupe de sa belle-mère acariâtre et revêche (Kristin Scott Thomas). Cette dernière ne la lâche pas d’une semelle et l’accuse de tous les mots. (Non je ne vous raconte pas Cendrillon 1940!) Le petit village dans lequel elles vivent est géré par un maire, vicomte et seigneur des lieux, un homme pleutre (Lambert Wilson). L’arrivée des allemands dans le village va changer beaucoup de choses. Le vicomte n’hésitera pas une seconde à s’arranger avec les allemands pour conserver son titre et surtout ses avantages. Quant à Lucille et sa belle mère, elles vont hériter d’un lieutenant, Bruno Von Falk (Matthias Schoenaerts), qui s’avérera être un homme distingué, amoureux de musique. Lucille aura beau lutter, elle ne pourra pas ignorer longtemps son attirance pour cet officier différent de ses semblables. Mais un événement inattendu se produit dans le village qui aura des conséquences dramatiques!

 

SF2806134897.nef 200813SH_103.nef 130813SH_217.nef 120813SH_136.nef

Ce film prouve, mais en avait-on besoin?, la place primordiale qu’occupe Matthias Schoenaerts dans le cinéma. Il n’aura pas fallu beaucoup de films pour qu’il soit tête d’affiche et affirme son talent. Cette fois, il joue dans un nouveau domaine, tout en finesse, face à l’américaine Michelle Williams. Le réalisateur, le britannique Saul Dibb a trouvé l’endroit parfait pour décor du film , avec ce village (qu’il a trouvé en Belgique!) avec des comédiens au top. Lambert Wilson dans le rôle du vocomte est parfait, tout autant que Kristin Scott Thomas en douairière qui , elle, va évoluer pendant le film. Elle est superbe sous tous les angles. Voilà une grande comédienne, que je vois toujours avec plaisir au générique d’un film, qui a tourné avec les plus grands, en France, en Angleterre, aux Etats Unis. Dirigée par Robert Redford, Roman Polanski, Mike Newell, Philip Haas , Brian de Palma et Lasse Halström, c’est dire l’étendue de son talent.

Pour mémoire rappelons que’Irène Némirovski fut arrêtée en juillet 1942, déportée à Auchwitz où elle périra en Août, deux mois avant son mari. Ce sont leurs filles qui arriveront à se cacher et qui garderont une valise contenant le manuscrit alors inachevé. Ce ne sera qu’en 1995 que l’une d’elles (Denise) trouve la force de le lire et de le transcrire avant de le publier. On connait la suite et les milliers d’exemplaires vendus de par le monde.

080813SH_170.nef 120713SH_048.nef 300713SH_505.nef 300713SH_269.nef

Il n’y a pas que les comédiens qui sont importants dans ce film, il y a un élément primordial : la musique, puisque cette SUITE FRANÇAISE fait référence à une partition musicale composée par Bruno Von Falk dans le film, partition jouée au piano par les acteurs! Mais il n’y a pas que cette mélodie composée par Alexandre Desplat que l’on entend dans le film. Il y a beaucoup de jazz  et plus particulièrement du jazz allemand des années 30.

Cette suite française est sans aucun doute un des meilleurs films que j’ai pu voir en ce début d’année, et je ne peux que vous le recommander vivement!

_OSF0145-3.orf _OSF0195-4.orf 250713SH_0412.nef

Photos: @ Bruno Calvo ou Steffan Hill

le film annonce :

en vost :

 

en VF :

 

 

Le prix du brigadier? mais qu’est-ce donc?

C’est certainement la question que vous vous posez si vous ne faites pas partie du microcosme du théâtre. Alors, vu que cela mérite une explication, la voici: Le prix du Brigadier, fondé en 1960 par l’Association de la Régie théâtrale, récompense une personnalité du monde du théâtre. Le dramaturge Jean Anouilh, après avoir refusé tous les honneurs officiels, déclara qu’à ses yeux, la seule récompense valable était le prix du Brigadier qui lui fut remis en 1971. Chaque année depuis 1960 un jury représentatif décerne ce prix. La présidente de ce jury depuis 1983 est Danielle Mathieu-Bouillon. Le prix a été attribué à de très grands noms du théâtre comme : Françoise Sagan, Pierre Fresnay, Pierre Brasseur, Marcel Marceau, Eugène Ionesco, Jean Le Pöulain, Jeanne Moreau, Roman Polanski, Serge Lama, Jean Paul Belmondo, Francis Huster, Robert Hirsch, Raymond Devos, François Périer, Claude Rich, Michel Galabru, pour n’en citer que quelques uns.

de gauche à droite : Marie France Mignal, Michel Bouquet, Florian Zeller, Bruno Julliard et Danielle Mathieu-Bouillon

de gauche à droite : Marie France Mignal, Michel Bouquet, Florian Zeller, Bruno Julliard et Danielle Mathieu-Bouillon

IMG_8239IMG_8093

Cette année le prix a été remis à deux personnalités : l’auteur Florian Zeller ( pour Le Père, actuellement à l’affiche de la Comédie des Champs Elysées) ainsi qu’à Michel Bouquet qui reçoit ce brigadier d’honneur pour l’ensemble de sa carrière.

La cérémonie s’est déroulée devant un parterre de personnalités du spectacles, de directeurs de théâtre, et sur scène, l’adjoint au maire chargé de la culture, Bruno Julliard, remettait les brigadiers en compagnie de la présidente et de Marie France Mignal la dynamique directrice du Théätre Saint Georges.

Voici quelques photos de cette remise de prix .

IMG_8169 IMG_8186

Michel Bouquet, Danielle Mathieu-Bouillon, Florian Zeller et Marie France Mignal

Michel Bouquet, Danielle Mathieu-Bouillon, Florian Zeller et Marie France Mignal

IMG_8218

IMG_8220

TOUTES LES PHOTOS : @ Guy Courthéoux  onsortoupas.fr    Tous droits réservés.   Aucune utilisation sans mention de ces copyrights.

 

Rating:

C’est un des événements de la saison, l’adaptation par Roman Polanski, d’un de ses films les plus célèbres, une comédie sur les vampires, en comédie musicale.

IMG_5236 lbdv_logofdnoir IMG_5193

Le film est sorti en 1967, c’est une parodie des films de vampires de la Hammer, où Roman Polanski était des deux côtés de la caméra. Le film s’est transformé en musical 30 ans plus tard où la première se déroula à Vienne, et depuis a été joué dans 12 pays et 11 langues. Il fallait bien que la France l’accueille à son tour et c’est au théâtre Mogador que cela se passe, et sous la direction de Roman Polanski.

IMG_5204 IMG_5192 IMG_5239

Des décors superbes, des comédiens qui savent tout faire, comme c’est désormais la règle dans les comédies musicales. La machinerie est hollywoodienne, les costumes, les maquillages parfaits. Côté musique, on ne peut pas dire que ce soit génial. On retiendra seulement deux airs, celui de ‘Total Eclipse of the Heart’ de Bonnie Tyler, qui est un peu le leitmotiv , et celui de la danse des vampires, au moment où ils se réveillent et sortent de leur tombe ( regardez l’extrait ci-dessous). Le film faisait beaucoup rire, le musical a quelques moments d’humour, mais passer de 90 minutes à 2 h 30, a certainement enlevé une bonne partie de cet humour, et c’est dommage, hormis quelques blagues juives, qui fonctionnent bien en France, et on ne peut le reprocher, vu qu’elles sont l’oeuvre de Polanski.

Abronsius (David Alexis)

Von Krolock

Von Krolock (Stephane Métro)

Von Krolock et Sarah

Von Krolock et Sarah

l'arrivée de Sarah au Chateau du Comte Von Krolock

l’arrivée de Sarah au Château du Comte Von Krolock

Regardez ces petites vidéos exclusives, vous aurez une bonne idée du spectacle haut en couleurs et en ombres que vous pouvez découvrir au théâtre Mogador actuellement.

les vampires sortent de leur tombe :

le duo entre le comte Von Krolock (Stéphane Métro) et Sarah (Rafaëlle Cohen)

 

Extrait du Bal des Vampires
Chagall (Pierre Samuel), Magda ( Moniek Boersma), Abronsius (David Alexis) Rebecca Chagall (G Geoffroy)

 

petit extrait :

et enfin, un petit entretien avec le comte von Krolock ( Stéphane Métro)

 

TOUTES LES VIDÉOS ET PHOTOS : @Guy COURTHEOUX   Tous droits réservés

 

Un spectacle, une comédie musicale à Mogador, c’est le rêve. Mais découvrir les coulisses en ambiance de travail, ça n’a pas de prix!

lbdv_logofdnoir

Etre convié aux répétitions à quelques semaines de la première du Bal des Vampires d’après le film de Roman Polanski, rencontrer ce génie du cinéma, le voir diriger ses acteurs, et en apprendre un peu plus sur le Bal des Vampires, voilà ce que vous allez découvrir, lire dans les prochaines lignes. Avec un titre pareil, on s’attend à quelque chose d’horrible, d’effrayant, et pourtant c’est tout le contraire, le film qui date de 1967 est une véritable comédie, que vous pouvez par ailleurs revoir en BluRay, puisque le BluRay est sorti récemment. Roman Polanski  était un des protagonistes de cette parodie de film d’horreur. Persuadé que les vampires existent, le professeur Abronsius se consacre son temps à la traque de ces derniers. Accompagné par son  assistant, Alfred, le scientifique farfelu parcourt la Transylvanie arrive dans un petit village qui semble être un nid de vampires: dans la taverne, des gousses d’ail ornent les murs. Bientôt, la fille de l’aubergiste, Sarah, est enlevée par un vampire. Abronsius et Alfred, transi d’amour pour Sarah, partent à sa recherche. Elle est retenue au château du comte von Krolock où ils sont reçus avec amabilité dans la luxueuse demeure. Là, les vampires préparent leur bal annuel.

IMG_4517xxxx IMG_4513xxxxxx IMG_4512xxxxx IMG_4507xxxxxx IMG_4505xxxxxx IMG_4503xxxxxx

La version comédie musicale a été créée en 1997 à Vienne et s’est joué depuis dans 12 pays et en 11 langues. C’est la création en français que nous allons pouvoir découvrir en Octobre, mise en scène par Roman Polanski. Quelques chiffres pour vous faire comprendre l’ampleur de la production: 230 costumes, 300 faux bouts de doigts, 200 paires de chaussures, 150 perruques, 2 dentiers pour chacun des 35 artistes. Chaque acteur est remaquillé entre 2 et 5 fois par représentation. On pourrait vous en donner bien d’autres, on sait que Stage Entertainment a déjà conquis le public parisien avec des ‘musicals’ comme Cabaret, Le Roi Lion, Mamma Mia, La Belle et la Bête, Sister Act et que ce sont des millions de spectateurs qui ont applaudi leurs spectacles en France.

IMG_4475xxxxxx

atelier perruques

atelier perruques

IMG_4481xxxxxx IMG_4490xxxxxx

atelier couture

atelier couture

IMG_4482xxxxxx

les faux doigts

les faux doigts

Mais ce que l’on attend le plus ce sont évidemment les comédiens :

IMG_4549xxxxxx IMG_4551xxxxxx IMG_4566xxxxxx

Polanski + Rafaëlle Cohen + Daniele Carta Martiglia

Polanski + Rafaëlle Cohen + Daniele Carta Martiglia

IMG_4554xxxxxx

Roman Polanski et Sarah (Rafaëlle Cohen)

Roman Polanski et Sarah (Rafaëlle Cohen)

IMG_4570xxxxxx IMG_4571xxxxxxx

 

et bien entendu les danseurs :

Une partie de la troupe

Une partie de la troupe

 

IMG_4581xxxxxx

Dennis Callahan et la troupe de danseurs

Dennis Callahan et la troupe de danseurs

IMG_4585xxxxxxxxxxxx

Dennis Callahan et la troupe de danseurs

Dennis Callahan et la troupe de danseurs

Dennis Callahan et la troupe de danseurs

Dennis Callahan et la troupe de danseurs

Dennis Callahan et la troupe de danseurs

Dennis Callahan et la troupe de danseurs

Dennis Callahan et la troupe de danseurs

Dennis Callahan et la troupe de danseurs

TOUTES LES PHOTOS ET VIDÉOS : @ Guy Courtheoux. Tous droits réservés

Il faudra attendre jusqu’au 16 Octobre pour découvrir ce spectacle qui s’annonce comme un véritable évènement.

 

Représentations du Bal des Vampires, le musical au théâtre Mogador, à partie du 16 Octobre, du mardi au samedi à 20h00, matinées samedi et dimanche à 15h00; durée du spectacle : 2 h 40 avec 20 minutes d’entracte.

 

Tarifs des places : de 25 à 105€

réservations au  01 53 33 45 30, aux caisses du théâtre, 5 rue de Mogador

quelques extraits :