2012

All posts tagged 2012

Rating:

Il y a des genres de films qui semblent ne pas être ‘à la mode’, et c’est bien dommage, par exemple MIDWAY qui sort cette semaine et qui a eu beaucoup de mal à trouver un grand studio hollywoodien pour le produire.

On connait le réalisateur Roland Emmerich pour avoir mis en scène d’énormes succés comme Independence Day ou encore Le Jour d’après, 2012, White House Down, ou encore Stargate la porte des étoiles. Cette fois il s’attaque à une histoire vraie, celle d’une bataille navale et aérienne, qui a marqué un tournant décisif lors de la seconde guerre mondiale dans le conflit américano-japonais.

Aaron Eckhart  ‘Lt. Commander Jimmy Doolittle’ in MIDWAY.

Dès les premières minutes, on nous montre l’attaque surprise sur Pearl Harbour  dans le Pacifique, attaque terriblement meurtrière dans le port hawaïen. Le réalisateur ne nous inflige pas trop d’images sanglantes, mais nous plonge quand même sur ces porte avions et autre navires de guerre, détruits en quelques minutes . On voit pourtant avant cette scène, deux personnages importants, tous les deux plutôt pacifistes, l’un américain, l’autre japonais, qui se sont rencontrés plusieurs fois bien avant le conflit, et qui sentent le vent venir. Après cette débâcle de Pearl Harbor qui a laissé la flotte américaine dévastée, la marine impériale japonaise prépare une nouvelle attaque qui devrait éliminer définitivement les forces aéronavales restantes de son adversaire. Les agences de renseignements américains semblent comprendre que tout devrait se jouer dans un petit atoll isolé du Pacifique nord : Midway.

Dick Best (Ed Skrein) & Ann Best (Mandy Moore) MIDWAY.

Woody Harrelson  ‘Admiral Chester Nimitz’  MIDWAY.

Dennis Quaid                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            L’amiral Nimitz (Woody Harrelson), à la tête de la flotte américaine, voit cette bataille comme l’ultime chance de renverser la supériorité japonaise. Une course contre la montre s’engage alors pour Edwin Layton (Patrick Wilson) qui doit percer les codes secrets de la flotte japonaise et, grâce aux renseignements, permettre aux pilotes de l’aviation américaine (Ed Skrein, Luke Evans, Darren Criss) de faire face à la plus grande offensive jamais menée pendant ce conflit. Dès ce point, le film se déroule sur plusieurs plans, l’aviation avec des pilotes zellés et fiers de ce qu’ils font, ceux qui sont sur les navires, porte avions, et enfin les bureaux où on va décripter intelligemment les télégrammes envoyés par les japonais. Ces renseignements sont en fait ce qui est le plus précieux, pour tous les officiers, et bien entendu l’amiral qui fera confiance à Edwyin Layton.

Je n’ai jamais été un grand fan des films de guerre, et pourtant je suis entré directement dans le film et ne m’y suis pas ennuyé une minute, malgré sa longueur (près de 2h20). Le générique final nous montre le vrai visage de ces héros qui ont bel et bien existé, et qui méritent bien ce film qui leur rend hommage, et ce des 2 côtés, même si le réalisateur est pro américain, bien que d’origine allemande. Mais les japonais ne sont pas montrés comme des êtres ignobles, certes il y en a qui sont plus qu’obtus que d’autres, mais on voit que certains , qui sont haut placés, ne voient pas d’un bon oeil  ce qui se déroule. Les scènes en vol sont très belles, celles sur les navires et surtout les porte -avions américains nous donnent une idée assez précise de ce qui se déroulait.

Nick Jonas  ‘Bruno Gaido’  MIDWAY.

Dick Best (Ed Skrein, à gauche) é Clarence Dickinson (Luke Kleintank, à droite)  MIDWAY.

Certes on ne va pas voir MIDWAY comme un pur divertissement, ni comme un blockbuster, parce que le genre guerre a beaucoup évolué ces dernires décennies, le sujet ayant été traité des dizaines de fois sur grand écran. Il n’empêche. Midway mérite bien qu’on s’y attarde, et même pour les plus pacifistes ( dont je suis) , il est possible de passer du divertissement pur à une autre approche de ce qu’est un conflit entre nations. Côté comédiens, c’est un vrai régal avec les anciens comme Woody Harrelson ou Dennis Quaid, et de nombreux de la nouvelle génération : Ed Skrein, Patrick Wilson, Luke Evans, Aaron Eckhart, Nick Jonas, Etsushi Toyokawa, Tadanobu Asano, Luke Kleintank, Jun Kunimura, Darren Criss, Keean Johnson, Alexander Ludwig,  Mandy Moore…

 

Les bandes annonces :

 

un extrait :

 

 

Rating:

La meilleure comédie américaine de 2012

John est un jeune garçon de 8 ans qui n’a pas vraiment d’amis. pour Noël, il voudrait avoir un ami avec qui tout partager. Son rêve se réalise au delà de tous les souhaits. L’ours en peluche qu’il reçoit, TED,  va prendre vie, et parler. Et c’est le début d’une amitié qui va durer longtemps. Seul problème, lorsque John a 30 ans, qu’il vit avec Lori, l’ourson est trop présent et avec ses défauts n’aide pas le couple. Parce que Ted fume, , et pas que des cigarettes, il boit , et pas des sodas, drague…les filles, et s’exprime avec un vocabulaire assez peu châtié. Il connait tout, en ayant peut-être pris comme modèle son meilleur ami, mais surtout en se servant de sa célébrité.

En tout juste un petit peu plus d’une heure et demie, vous verrez que ce meilleur ami de l’homme peut devenir le pire ennemi du couple, qui vous fera rire avec des situations explosives qui se succèdent à un rythme d’enfer? Certes cette comédie n’est peut-être pas destinée aux oreilles les plus chastes, mais les ados les plus âgés et les adultes vont se régaler de bout en bout. A noter la voix française de Ted est celle de Joey Starr.

De plus, les suppléments sont particulièrement bien pourvus, notamment les explications sur la scène de bataille entre John et Ted , sur le réalisme incroyable, parce qu’il faut bien avouer que dès les premières secondes on CROIT vraiment que TED est humain. Les scènes coupées, les scènes non retenues (en fait sur certaines scènes, les dialogues ont beaucoup changé entre deux prises), sans oublier making off et bien d’autres suppléments font de ce BluRay un des films qu’il vous faut avoir dans votre vidéothèque.

Rire absolument garanti.

 

« >

Rating:

 

 

Un nouveau James Bond est toujours un évènement. Chaque film, chacun des acteurs qui ont incarné l’agent 007 à l’écran ont leurs amateurs et leurs détracteurs. Et ce nouvel opus de la série sera certainement celui qui partagera le plus les fans de Bond.

Daniel Craig a amorcé un nouveau virage avec l’agent secret britannique. Avec Casino Royale, il avait fait l’unanimité des pour, avec Quantum of Solace, la tendance était inversée. Cette fois le virage est à 180° qui pourra laisser pantois. Si on ne va voir que le film et qu’on oublie que l’agent secret avec le permis de tuer s’appelle James Bond et que 22 films l’ont précédé en 50 ans, on ne devrait pas être déçu. Le film est un bon film. Mais si on s’attend comme c’est souvent le cas à un déluge de gadgets, de jolies James Bond Girls, de courses poursuite, d’action en non stop, alors là, la déception sera au rendez-vous.

On retrouve certes avec une certaine nostalgie l’Aston Martin de Sean Connery, mais pas vraiment l’humour de Roger Moore.

 

 

Le méchant est méchant, et la scène qui va les mettre face à face aura de quoi surprendre et Javier Bardem donnera la note à laquelle on ne s’attend pas. Il est vraiment superbe dans ce film où , outre James Bond, les deux rôles principaux sont Dame Judy Dench ( M)  et lui, avec aussi l’arrivée d’un nouveau venu: Ben Wishaw (Q).

Si l’ouverture du film, le pré-générique est totalement dans l’esprit Bond, ce qui suivra le sera beaucoup moins. Et la fin, dans une région du Nord de l’Ecosse sera un peu longue. Certes, vous aurez voyagé en Turquie, en Chine, mais vous serez beaucoup resté en Angleterre, et si, comme moi, vous vous attendiez à de belles courses poursuites, à beaucoup d’action, vous serez restés sur votre faim.

 

film annonce et site officiel : http://www.skyfall-film.fr/

 

 

 

le film est disponible en DVD, en BluRay , en BluRay édition spéciale avec boitier acier.

La qualité sonore et image est exceptionnelle. On n’en attendait pas moins pour un film qui est un des plus gros succès de l’année 2012. Côté suppléments et bonus : lezs films annonces de la collection James Bond, plus Die Hard 5 et Moebius. plus un documentaire filmer Bond, des images de la première de gala au Royal Albert Hall à Londres. avec des mini interviews des protagonistes, producteurs , réalisateur et bien plus encore.

Bien que le double DVD boitier métal laisse supposer qu’il y aura bien des plus , il n’en est rien. Un dvd du film offert, quelques cartes postales pour les fans, mais on s’attendait quand même à un nombre de bonus impressionnants  ce qui n’est pas le cas. Dommage pour un tel film et un tel succès au cinéma, les bonus se devaient d’être nombreux

3*