Sam Mendes

All posts tagged Sam Mendes

Rating:

Avril 1917, une aventure en temps réel qui va vous clouer à votre fauteuil ! Un très très grand film. 1h55 de vrai cinéma!

Pris dans la tourmente de la Première Guerre Mondiale, Schofield (George Mac Kay) et Blake (Dean Charles Chapman ), deux jeunes soldats britanniques, se voient assigner une mission quasiment impossible. Porteurs d’un message qui devrait empêcher une attaque dévastatrice et la mort de milliers de soldats, dont le frère de Blake, ils se lancent dans une véritable course contre la montre, derrière les lignes ennemies.

Andrew Scott ( Lieutenant Leslie)

Lieutenant Leslie (Andrew Scott), Schofield (George MacKay), Blake (Dean-Charles Chapman)

George MacKay

Les soldats de Première Classe Schofield et Blake, du 8e bataillon, sont liés par une complicité et une amitié, qui vont très rapidement les ébranler au delà du sens commun. Simplement munis de leur paquetage, de cartes, de lampes-torches, de pistolets de détresse, de grenades et d’un peu de vivres, ils doivent traverser le no man’s land pour retrouver le frère aîné de Blake, un lieutenant en poste dans le régiment du 2e Devonshire. Leur ordre : aller au sud-est jusqu’à la ville d’Écoust-Saint-Mein puis localiser le bataillon en faction près de la forêt de Croisilles. Remettre au commandant une missive du général Erinmore pour éviter ainsi à des centaines de soldats périr sous le feu des Allemands qui se replient.

Blake (Dean-Charles Chapman) & Schofield (George MacKay) 

Dean-Charles Chapman 

À partir des récits  de son grand-père, des témoignages d’époque recueillis à l’Imperial War Museum et de l’idée d’une expédition des plus périlleuses sur la Ligne Hindenburg, Sam Mendes a élaboré la structure du récit qui allait devenir 1917. « Comme tous les grands films de guerre que j’admire, de À L’OUEST, RIEN DE NOUVEAU à APOCALYPSE NOW, je tenais à imaginer une fiction inspirée de faits réels », indique le cinéaste. Il a sollicité sa fidèle collaboratrice Krysty Wilson-Cairns qui, alors que Sam Mendès l’ignorait à l’époque, est une « dingue d’histoire » et allait donc s’avérer être la femme de la situation. Le résultat est un pur chef d’oeuvre qui a déjà obtenu 2 Golden Globes.

Dean-Charles Chapman 

Lorsque Sam Mendes a auditionné les acteurs pour incarner ces deux jeunes soldats,  il était primordial à ses yeux que les spectateurs puissent vivre l’histoire à travers les visages de comédiens relativement méconnus. George MacKay, second rôle dans CAPTAIN FANTASTIC, incarne donc le Première Classe Schofield et Dean-Charles Chapman repéré dans GAME OF THRONES incarne le soldat de Première Classe Blake. Sam Mendes a voulu raconter l’histoire en temps réel, comme dans un unique plan-séquence, ce qui implique que le spectateur s’attache aux pas des personnages et plonge dans leur mission chaotique. Certes, 1917 n’a pas été filmé en un plan-séquence, mais en plusieurs longues prises qui ont ensuite été montées ensemble pour donner l’impression d’une seule et unique scène. Comme il n’y a aucune coupure entre les scènes, le spectateur, tout comme les personnages de Schofield et Blake, ne peut pas faire machine arrière devant la mission qui l’attend.

Atkins (Adam Hugill), Parry (Gerran Howell) et Captain Smith (Mark Strong)

Benedict Cumberbatch ( Colonel Mackenzie)

On est captivé dès les premières minutes par ce récit, basé sur des histoires narées par le grand père de Sam Mendès. On vibre avec eux, on courre avec eux,les personnages sont attachants. seuls deux comédiens célèbres font une apparition : Colin Firth et Benedict Cumberbatch. Des centaines de figurants ont été engagés. Tout est là pour que le spectateur soit entraîné dans les tranchées, en espérant à chaque moment que les héros vont réussir leur mission.

Richard Madden – Lieutenant Joseph Blake

Mark Strong 

Sans être un fan des films de guerre, j’avais quand même adoré parmi d’autres: Apocalypse Now, Il faut sauver le soldat Ryan, Dunkerque, plus récemment,  avec ce 1917 on entre dans une autre dimension, qui fait de ce film un très grand moment de cinéma! A ne manquer sous aucun prétexte. On ne voit pas de film comme cela tous les jours! J’ai vu ce film dans la salle Doby Cinéma du Pathé Beaugrenelle. On se croirait dans les tranchées, mais avec le confort des sièges et une image DOLBY et un son DOLBY ATLOS, soit ce qui se fait de mieux au niveau projection et qualité!

.

 Schofield (George MacKay) avec Lauri (Claire Duburcq) 

 

Le film annonce :

 

Rating:

 

 

Un nouveau James Bond est toujours un évènement. Chaque film, chacun des acteurs qui ont incarné l’agent 007 à l’écran ont leurs amateurs et leurs détracteurs. Et ce nouvel opus de la série sera certainement celui qui partagera le plus les fans de Bond.

Daniel Craig a amorcé un nouveau virage avec l’agent secret britannique. Avec Casino Royale, il avait fait l’unanimité des pour, avec Quantum of Solace, la tendance était inversée. Cette fois le virage est à 180° qui pourra laisser pantois. Si on ne va voir que le film et qu’on oublie que l’agent secret avec le permis de tuer s’appelle James Bond et que 22 films l’ont précédé en 50 ans, on ne devrait pas être déçu. Le film est un bon film. Mais si on s’attend comme c’est souvent le cas à un déluge de gadgets, de jolies James Bond Girls, de courses poursuite, d’action en non stop, alors là, la déception sera au rendez-vous.

On retrouve certes avec une certaine nostalgie l’Aston Martin de Sean Connery, mais pas vraiment l’humour de Roger Moore.

 

 

Le méchant est méchant, et la scène qui va les mettre face à face aura de quoi surprendre et Javier Bardem donnera la note à laquelle on ne s’attend pas. Il est vraiment superbe dans ce film où , outre James Bond, les deux rôles principaux sont Dame Judy Dench ( M)  et lui, avec aussi l’arrivée d’un nouveau venu: Ben Wishaw (Q).

Si l’ouverture du film, le pré-générique est totalement dans l’esprit Bond, ce qui suivra le sera beaucoup moins. Et la fin, dans une région du Nord de l’Ecosse sera un peu longue. Certes, vous aurez voyagé en Turquie, en Chine, mais vous serez beaucoup resté en Angleterre, et si, comme moi, vous vous attendiez à de belles courses poursuites, à beaucoup d’action, vous serez restés sur votre faim.

 

film annonce et site officiel : http://www.skyfall-film.fr/

 

 

 

le film est disponible en DVD, en BluRay , en BluRay édition spéciale avec boitier acier.

La qualité sonore et image est exceptionnelle. On n’en attendait pas moins pour un film qui est un des plus gros succès de l’année 2012. Côté suppléments et bonus : lezs films annonces de la collection James Bond, plus Die Hard 5 et Moebius. plus un documentaire filmer Bond, des images de la première de gala au Royal Albert Hall à Londres. avec des mini interviews des protagonistes, producteurs , réalisateur et bien plus encore.

Bien que le double DVD boitier métal laisse supposer qu’il y aura bien des plus , il n’en est rien. Un dvd du film offert, quelques cartes postales pour les fans, mais on s’attendait quand même à un nombre de bonus impressionnants  ce qui n’est pas le cas. Dommage pour un tel film et un tel succès au cinéma, les bonus se devaient d’être nombreux

3*