Anaïs Delva

All posts tagged Anaïs Delva

Pour certains le nom Anaîs Delva n’est pas lié à une célébrité…et pourtant…

On aura pu voir AnaIs Delva à l’affiche de Cendrillon, Dracula, l’amour plus fort que la mort (mise en scène Kamel Ouali), Robin des Bois : la légende…ou presque, Salut les Copains, Spamalot (Pierre-François Martin-Laval) ou Hansel & Gretel. Elle aime le mélange bien dosé de chant et de comédie. Pour preuve, elle se produit sur la scène du Théâtre de la Tour Eiffel pour la N ième reprise de I LOVE PIAF, où elle pourra montrer l’étendue de son talent.

Ce spectacle musical raconte  la vie d’Edith Piaf et  fait revivre ses chansons, dont certaines inédites. Ce spectacle musical raconte la vie courte mais intense d’une femme qu’on appelait  » La Môme. De Shanghai à New-York, en passant par Moscou, Londres, Montréal ou Berlin, on fredonne, en français et quel que soit son âge, La Vie en Rose, L’Hymne à l’Amour, Milord ou Je ne Regrette Rien.

Les plus jeunes connaissent bien la voix d’Anaïs, puisque c’est elle qui fit le doublage français d’Elsa dans la Reine des Neiges, et qui a chanté Libérée, Délivrée….

En 2015, elle revisite les grands classiques de Disney dans l’album Anaïs Delva & les princesses de Disney, remplit la Cigale et le Trianon et effectue une tournée d’une vingtaine de dates.

Avec la complicité du réalisateur et compositeur Jules Jaconelli (Slimane, Florent Pagny…), Anaïs Delva a apporté une méticuleuse attention aux détails, cherché le ton et l’habit adéquats et fait passer les chansons par le prisme de la pop.

Cela fait  plus d’une raison pour rencontrer Anaïs, devant la caméra d’ONSORTOUPAS

et voici le clip de son nouveau titre : J’ai su:

I love Piaf, c’est au Théâtre de la Tour Eiffel,  du 3 Mai au 27 Juillet

Le vendredi et le samedi à 19h

TARIFS

Carré VIP : à partir de 25€
1ère Cat. : à partir de 19€
2ème Cat. : 20€

 

Rating:

Les joies de la maternité,  où 3 amies se retrouvent enceinte le même jour, un mélange des genres, une comédie avec des chansons.

Elles sont 3. 3 amies très proches. Et elles se rendent compte à tour de rôle qu’elles sont enceintes. Il y a Capucine (Cecilia Cara) trop heureuse de ce qui lui arrive , il y a celle qui ne pense qu’à son boulot, qui passe avant toute chose, vu qu’elle est dans la mode, Barbara (Marion Posta) et il y a la jeune rebelle, célibataire endurcie, Mia (Anaïs Delva). Elle vont vivre ces 9 mois en se retrouvant pour tous les moments forts de ce grand moment, les choix divers, dont celui du prénom, les petits et les gros tracas causés par la grossesse, et tout cela mélangé à quelques 16 courtes chansons qui donnent du rythme à cette comédie écrite par Alyssa Landry et Emmanuel Lenormand (qui assure la mise en scène) sur une musique de Thierry Boulanger. Les trois sont parfaites dans leur rôle, mais jouent en alternance avec Magali Bonfils, Dalla Constantin et Claire Pérot. S’il est évident que toutes les femmes vont se retrouver dans cette comédie, les hommes ne seront pas en reste, et cela s’entendait bien dans la salle. Cette comédie avec chansons n’est pas ce que l’on appelle une comédie musicale, vu que les chansons sont plus des illustrations des situations  que l’o voit sur la scène du Théâtre Trévise. C’est un spectacle musical!

Photos : @ Nathalie Robin

Pour bien montrer que les hommes sont intéressés par cette histoire, une rencontre avec le superbe (dans tous les sens du terme) Cecilia Cara s’imposait! En voile le résultat:

 

Enooormes, c’est au Théâtre Trévise du jeudi au samedi à 21h00, avec matinées le samedi à 17h00

Billetterie ouverte à partir de 16:00, téléphone : 01 48 65 97 90

Places 27€ (adhérents), 35€ (tarif normal) et 40€ (VIP)

 

 

Rating:

Une nouvelle forme de théâtre, le thriller fantastique signé Sébastien Azzopardi et Sacha Danino.

 

telechargement

Malo (Arthur Jugnot) a une maîtresse, Alice (Nastassja Girard ) jeune et jolie, dont il est éperdument amoureux. Elle habite dans une maison en plein milieu d’une forêt. Il va quitter sa femme  Céline (Réjane Lefoul) pour vivre avec elle, et promet de le faire le soir même. Mais lorsqu’il arrive chez lui sa femme lui annonce qu’il va être papa, et ne peut se résoudre à la quitter. Il va donc devoir rompre avec sa maîtresse….Et il va lui apprendre la nouvelle en voiture. Celle-ci s’enfuit dans les bois, et un malencontreux accident va se produire.

 

20160922dablebimg_9682bd 20160922dablebimg_9759bd

 

La Dame blanche, Pièce de Sébastien Azzopardi et Sacha Danino, Mise en scène : Sébastien Azzopardi, Décors : Juliette Azzopardi, Lumières : Philippe Lacombe, Costumes : Pauline Yaoua-Zurini, Magie : Kamyleon, Vidéo : Mathias Delfau, Sculpture : Jean Godement, Masques : Marion Even, Production : Théâtre du Palais Royal, Créée au Théâtre du Palais Royal le 10 septembre 2015, Théâtre du Palais Royal (Paris), 8 septembre 2015, © Emilie Brouchon / L'Œil du spectacle

La Dame blanche, Pièce de Sébastien Azzopardi et Sacha Danino, Mise en scène : Sébastien Azzopardi, Décors : Juliette Azzopardi, Lumières : Philippe Lacombe, Costumes : Pauline Yaoua-Zurini, Magie : Kamyleon, Vidéo : Mathias Delfau, Sculpture : Jean Godement, Masques : Marion Even, Production : Théâtre du Palais Royal, Créée au Théâtre du Palais Royal le 10 septembre 2015, Théâtre du Palais Royal (Paris), 8 septembre 2015, © Emilie Brouchon / L'Œil du spectacle

Difficile d’en parler plus sans dévoiler l’intrigue, il faut tout de même savoir que tous les rôles sont importants: Chloé  ( Marguerite Dabron) , le voisin un peu simplet Victor (Benoit Tachard), la vieille femme ( Michèle Garcia), son collègue gendarme , Alex ( Sébastien Pierre) et Charline ABANADES, Vincent CORDIER, Jean-Baptiste DAROSEY.  C’est dans les effets de mise en scène, et dans la façon dont vous êtes accueillis dans le théâtre que réside toute la différence. Les ouvreurs sont ‘habillés en loques’, avant le spectacle, des comédiens grimés effraient ( avec succès) les personnes dans la salle, et lorsque le noir se fait, vous vous attendez à chaque seconde au pire…Quelle intelligence dans la mise en scène, et dans la façon de vous mettre dans l’ambiance. Sébastien Azzopardi réussit là un pari fou, qui sait rendre l’humour de certaines situations, mais aussi effrayer le public avec des petits riens. Les décors sont utilisés au maximum, et vous réservent bien des surprises. J’ai vraiment été bluffé par cette pièce, par sa mise en scène et par ses comédiens, en tête desquels Arthur Jugnot, qui se donne à fond dans son rôle, qui n’est pas de tout repos.

La Dame blanche, Pièce de Sébastien Azzopardi et Sacha Danino, Mise en scène : Sébastien Azzopardi, Décors : Juliette Azzopardi, Lumières : Philippe Lacombe, Costumes : Pauline Yaoua-Zurini, Magie : Kamyleon, Vidéo : Mathias Delfau, Sculpture : Jean Godement, Masques : Marion Even, Production : Théâtre du Palais Royal, Créée au Théâtre du Palais Royal le 10 septembre 2015, Théâtre du Palais Royal (Paris), 8 septembre 2015, © Emilie Brouchon / L'Œil du spectacle

La Dame blanche, Pièce de Sébastien Azzopardi et Sacha Danino, Mise en scène : Sébastien Azzopardi, Décors : Juliette Azzopardi, Lumières : Philippe Lacombe, Costumes : Pauline Yaoua-Zurini, Magie : Kamyleon, Vidéo : Mathias Delfau, Sculpture : Jean Godement, Masques : Marion Even, Production : Théâtre du Palais Royal, Créée au Théâtre du Palais Royal le 10 septembre 2015, Théâtre du Palais Royal (Paris), 8 septembre 2015, © Emilie Brouchon / L'Œil du spectacle

Une fois de plus, il faut féliciter les directeurs du théâtre du Palais Royal ( Francis Nani, Sébastien Azzopardi) pour ce choix, qui donne un nouveau virage, réussi, pour ce lieu qui est un des plus beau, sinon le plus beau de Paris, et qui a connu d’énormes succès populaires comme Oscar, avec Louis de Funès, ou La Cage aux folles, qui a accueilli Jacqueline Maillan, Sophie Desmarets, Jean-Claude Brialy ou Line Renaud, parmi des centaines de comédiens célèbres. C’est maintenant au tour du théâtre de la Renaissance d’accueillir cette superbe pièce.

Allez donc frissonner au théâtre, c’est tellement rare qu’il faut tenter l’expérience!

La Dame blanche, Pièce de Sébastien Azzopardi et Sacha Danino, Mise en scène : Sébastien Azzopardi, Décors : Juliette Azzopardi, Lumières : Philippe Lacombe, Costumes : Pauline Yaoua-Zurini, Magie : Kamyleon, Vidéo : Mathias Delfau, Sculpture : Jean Godement, Masques : Marion Even, Production : Théâtre du Palais Royal, Créée au Théâtre du Palais Royal le 10 septembre 2015, Théâtre du Palais Royal (Paris), 8 septembre 2015, © Emilie Brouchon / L'Œil du spectacle

La Dame blanche, Pièce de Sébastien Azzopardi et Sacha Danino, Mise en scène : Sébastien Azzopardi, Décors : Juliette Azzopardi, Lumières : Philippe Lacombe, Costumes : Pauline Yaoua-Zurini, Magie : Kamyleon, Vidéo : Mathias Delfau, Sculpture : Jean Godement, Masques : Marion Even, Production : Théâtre du Palais Royal, Créée au Théâtre du Palais Royal le 10 septembre 2015, Théâtre du Palais Royal (Paris), 8 septembre 2015, © Emilie Brouchon / L'Œil du spectacle

La Dame blanche, Pièce de Sébastien Azzopardi et Sacha Danino, Mise en scène : Sébastien Azzopardi, Décors : Juliette Azzopardi, Lumières : Philippe Lacombe, Costumes : Pauline Yaoua-Zurini, Magie : Kamyleon, Vidéo : Mathias Delfau, Sculpture : Jean Godement, Masques : Marion Even, Production : Théâtre du Palais Royal, Créée au Théâtre du Palais Royal le 10 septembre 2015, Théâtre du Palais Royal (Paris), 8 septembre 2015, © Emilie Brouchon / L'Œil du spectacle

 

Toutes les photos : © Emilie Brouchon 

La dame Blanche, c’est au théâtre de la Renaissance du mercredi au samedi à 21h00, matinées samedi 17h00 et dimanche à 16.00 ( à partir du 25 Octobre mardi soirs à 21h00)

Prix des places : 16 à 60 €