Clémentine Célarié

All posts tagged Clémentine Célarié

LES MOLIERES, LES NOMINATIONS ET LES CHOIX D’ONSORTOUPAS!

29ème nuit des Molières, ce sera le lundi 29 Mai sur France 2

Les trois dernières éditions orchestrées par Mr Jean-Marc Dumontet ont connu un franc succès, et le maître de cérémonie sera à nouveau Nicolas Bedos. Lé cérémonie sera filmée quelques jours auparavant aux Folies Bergère. Voici donc la liste des nominations, avec le choix d’Onsortoupas, en rouge.

Molière du Théâtre Privé: 

Bigre au Théâtre Tristan Bernard

Edmond au Théâtre du Palais Royal

La Garçonnière au Théâtre de Paris

Les Femmes Savantes au Théâtre de la Porte St Martin

Molière du Théâtre public:

Karamazov

La grenouille avait raison

Les Damnés

Les enfants du silence

Molière de la Comédie:

Bigre

Edmond

La Garçonnière

Silence on tourne

Molière de la Création visuelle:

Edmond

La Garçonnière     difficile de faire mon choix entre ces deux superbes spectacles

La grenouille avait raison

Les Damnés

Molière du meilleur spectacle musical:

Ivo Livi ou le destin d’Yves Montand

LesSea Girls

Oliver Twist le musical

Traviata

Molière de l’humour:

Dany Boon

François Xavier Demaison

Gaspard Proust

Vincent Dedienne

Molière du jeune public:

Dormir 100 ans

L’après midi d’un foehn

Le bossu de Notre Dame

Les Fourberies de Scapin

Molière du Seul(e) en scène:

L’asticot de Shakespeare (Clémence Massart)

L’esprit de contradiction (Camille Chamoux)

Réparer les vivants (Emmanuel Noblet)

Venise n’est pas en Italie (Thomas Solivérès)

Molière du Meilleur Comédien dans un spectacle privé:

Pierre Arditi (Le cas Sneijder)

Jean-Pierre Bacri ( Les Femmes Savantes)

Jean-Pierre Bouvier (La version Browning)

Guillaume de Tonquédec (La Garçonnière)

 

Molière du  comédien dans un spectacle du Théâtre public:

Patrick Catalifo (Timon d’Athènes)

Philippe Caubère (Bac 68)

Laurent Natrella (Les Enfants du silence)

Denis Podalydès (Les Damnes)

Molière de La Comédienne dans un spectacle de Théâtre privé:

Béatrice Agenin (La Louve)

Catherine Arditi (Ensemble)

Clémentine Célarié (Darius)

Christiana Réali (M’man)

Molière de la comédienne dans un spectacle public:

Romane Bohringer (La Cantatrice Chauve)

Isabelle Carré (Honneur à notre élue)

Françoise Gillard (Les Enfants du Silence)

Elsa Lepoivre (Les Damnés)

Molière du meilleur comédien dans un second rôle:

Jean-Paul Bordes (Vient de Paraître)

Jacques Fontanel (La Garçonnière)

Pierre Forrest (Edmond)

Gilles Privat (Le temps et la chambre)

Patrick Raynal (La Louve)

Didier Sandre (Les Damnés)

Molière de la Comédienne dans un second rôle:

Evelyne Buyle (Les Femmes Savantes)

Ludivine de Chastenet (Politiquement correct)

Anne Loiret (Avant de s’envoler)

Josiane Stoleru (Bella Figura)

Dominique Valadié (Le Temps de la Chambre)

Florence Viala (Le Petit Maître Corrigé)

Molière de la Révélation Masculine:

Fabio Mara (Ensemble)

Christophe Montenez (Les Damnés)

Mathieu Sampeur (La Mouette)

Guillaume Sentou ( Edmond)

Molière de la révélation Féminine:

Anna Cervinka (Les Enfants du Silence)

Hélène Degy (La Peur)

Delphine Depardieu (Le Dernier Baiser de Mozart)

Mélodie Richard (La Mouette)

Molière de l’auteur francophone vivant:

Nasser Djemaï (Vertiges)

Salomé Lelouch (Politiquement correct )

Alexis Michalik (Edmond)

Marie Ndiaye ( Honneur à notre élue)

Pierre Notte (C’est Noël, tant pis)

Gérard Watkins (Scènes de violences conjugales)

Molière du Metteur en Scène d’un spectacle de Théâtre privé:

Pierre Guilloius (Bigre)

Catherine Hiegel (Les Femmes savantes)

Alexis Michalik (Edmond)

José Paul (La Garçonnière)

Molière du Metteur en Scène d’un spectacle de Théâtre public:

Jean Ballorini (Karamazov)

Julien Gosselin ( 2666)

James Thierrée (La Grenouille avait Raison)

Ivo Van Hove ( Les Damnés)

 

Résultats sur France 2 le 29 Mai

 

Rating:

Un nez, un créateur de parfum et une rencontre qui va modifier sa vie.

Quand un nez, Paul,  (Pierre Cassignard) reçoit une lettre plus que curieuse, émanant de la mère d’un enfant, il lui semble que c’est une mission impossible qu’on lui propose. La mère de Darius (Clémentine Célarié)  va en effet lui demander de créer des parfums qui devront rappeler à son fils des endroits qui ont marqué sa jeune vie. Le fils, en effet est en train de perdre tous ses sens, et sa mobilité, et il ne lui reste plus que l’odorat qui puisse l’aider à survivre. Il va devoir, aidé par Claire, la mère, trouver l’odeur de certains lieux et bien plus. Paul a perdu sa femme, ne s’intéresse plus à grand chose depuis cette perte, même ses créations se sont arrêtées. Ces parfums lui redonneront-ils goût à la vie?

Ainsi résumé, on se dit facilement : Oulala, voilà de quoi  faire pleurer dans la salle, on nage en plein mélo, on ne risque pas de sourire. Alors détrompez-vous, la pièce écrite par Jean-Benoît Patricot est tout sauf mélodramatique et ennuyeuse. On se prend très vite au jeu. On aimerait, nous aussi sentir ces flagrances qu’on nous décrit, que la metteuse en scène, Anne Bouvier, nous montre entre les mains des deux protagonistes. En fait ce ne sont pas vraiment des dialogues, mais des échanges de lettres, qui ne sont pas celles de ‘Love Letters’. En fait on sent qu’une amitié se crée entre ces deux personnages, on s’intéresse à Darius, qui est comme l’Arlésienne, qu’on ne voit jamais, mais qui est omniprésent dans leurs échanges épistolaires, ou leurs rencontres. Il y a nombres de moments d’émotion, de sourire, de bonheur, d’espoir tout au long de la pièce, magistralement interprétée; On savait déjà que Clémentine Célarié était une très grande comédienne, et elle le prouve une fois encore. Pour nombre d’entre nous Pierre Cassignard, malgré plus de 30 rôles sur les planches, n’a pas la notoriété qu’il mérite. Et ici, avec Darius, il nous montre tout son talent et l’étendue de ses possibilités.

Photos : @ Richebé

Voilà donc une jolie pièce, qui mérite amplement le retour.

Darius, c’est au Théâtre des Mathurins, 36 rue des Mathurins, du mardi au samedi à 19h00, et le dimanche à 18h00.
Durée de la pièce, environ 1h20

Places de 16 à 32 €

Réservations au 01 42 65 90 00  (de 11h à 19h) et internet : theatredesmathurins.com

 

 

La prochaine édition de Lire à Limoges est organisée par la Ville de Limoges les 1er, 2 et 3 avril 2016.

Affichette A3

Près de 300 auteurs de littérature générale, régionale, jeunesse, et bande dessinée, viendront à la rencontre du public lors des séances de dédicaces, rendez-vous littéraires, animations et conférences organisés sur des sujets d’actualité ou de société. Yasmina Khadra sera invité d’honneur de l’édition 2016 dont la plupart des romans sont traduits dans 42 pays. Ce que le jour doit à la nuit – meilleur livre de l’année 2008 pour le magazine Lire et prix France Télévisions 2008 – a été adapté au cinéma par Alexandre Arcady en 2012. Son livre L’Attentat a reçu, entre autres, le prix des Libraires 2006, et a été adaptée au cinéma par  Ziad Doueiri  en 2013 . Son dernier ouvrage, La Dernière nuit du Raïs, est paru en août dernier.
Il y aura aussi une grande nouveauté : La 1ère édition du Prix Régine Deforges.
Ce prix littéraire créé par les enfants de Régine Deforges (Camille Deforges-Pauvert, Léa Wiazemsky et Franck Spengler) et la Ville de Limoges, récompensera un premier roman écrit par un auteur francophone. Le Comité de Lecture du Prix s’est réuni en janvier dernier pour fixer la sélection finale qui sera remise au jury. Celui-ci est présidé par les trois enfants de Régine Deforges et composé de Julie Bonnie, Marina Carrère d’Encausse, Noëlle Châtelet, Grégoire Delacourt, David Foenkinos, Daniel Picouly et Eric Portais..

De nombreux temps forts sont également programmés tout au long du week-end : René Guitton donnera une conférence sur le thème de l’Orient, Clémentine Célarié réservera au public une lecture musicale de son dernier roman, la concertiste H.J. LIM proposera une rencontre tout en musique, Noëlle Châtelet échangera avec les élèves d’hypokhâgne et la présence de Louis Chedid sera l’occasion d’un délicieux clin d’oeil.

Espace jeunesse Lire +á Limoges2013 (1) Ambiance 20150411 (38) Lire +á Limoges 2015 - Cr+®dit photo Ville de Limoges Vincent Schrive (1) Espace jeunesse Lire +á Limoges2013 (2)

 Extraits du PROGRAMME :
VENDREDI 1er AVRIL
9h00 « A la folie, pas du tout », projet de deux classes d’écoles maternelles
En présence de Zina Modiano, auteure et illustratrice jeunesse
14h30 « Juste jouer le jeu », projet d’élèves de deux classes du secondaire
En présence de François Bégaudeau
20h30 Pièce de théâtre “Jouer Juste” – Compagnie Thomas Visonneau
CCM Jean Gagnant

Remise Prix Regine Deforges -® Thierry Laporte Remise Prix Regine Deforges -® Thierry Laporte (1) Lire +á Limoges 2015- Cr+®dit photo Ville de Limoges (3)
SAMEDI 2 AVRIL
11h00 Débat « Résistez pour (sur) vivre », avec Pascal Manoukian, Jean Rouaud, Lassana Bathily, Isabelle Alonso, Hafid Aggoune, Sigolène Vinson, Hervé Ghesquière, animé par Eric Portais, critique littéraire
12h00 Remise du prix coeur de France et du prix Izzo
13h00 Autour du prix Régine Deforges, animé par le pôle francophone
14h00 Lecture et entretien avec Clémentine Célarié accompagnée au piano. Animé par Eric Portais, critique littéraire

15h00 Grand entretien avec Yasmina Khadra, animé par Eric Portais, critique littéraire
16h00 Gérard Meudal reçoit Maryse Wolinski pour « Chérie, je vais à Charlie »
Débat « Ces grands défis qui nous attendent », avec Loïk Le Floch-Prigent, Stéphanie Maupas, Célia Mercier, Yves Deloison, conduit par Eric Portais, critique littéraire
16h30 Conférence avec René Guitton
16h40 Rencontre avec Christine Jordis, Laurence Cossé, Christine Orban, Colombe Pringle, animée par Gérard Meudal
17h00 Rencontre avec Louis Chedid, animée par Eric Portais, critique littéraire
17h30 Remise du prix BD
18h30 Lectures érotiques de Régine Deforges par Léa Wiazemsky, sa fille, avec Mireille Podleur et Orlando Bass au clavecin
19h00 Remise du prix Régine Deforges animée par Jérôme Piperaud

Lire +á Limoges 2015 - Cr+®dit photo Ville de Limoges Vincent Schrive (1) Lire +á Limoges 2015 - Cr+®dit photo Ville de Limoges Vincent Schrive (2) Lire +á Limoges 2015 - Cr+®dit photo Ville de Limoges Vincent Schrive (3)

DIMANCHE 3 AVRIL
11h00 Entretien avec Véronique Jannot animé par Eric Portais, critique littéraire
16h40 Conférence sur le polar avec Stéphane Bourgoin et Claire Favan, animée par Gérard Meudal

Les photos illustrant cet article sont celles des années précédentes @DR

 

Rating:

Un grand texte de Stefan Zweig, une comédienne  au sommet de son art, un metteur en scène avisé, un théâtre qui joue le jeu…Bravo!

bed605a5df4bce892c3ea7fecece2e56

Une femme rangée traîne son ennui dans les casinos. A Monaco, elle rencontre un jeune homme qu’elle décide de sauver du jeu. Elle nous raconte sa rencontre, les sentiments qui l’habitent, sa décision de l’aider. Elle qui était une femme rangée, certes riche, voit sa vie changer , de nouveaux sentiments naître, et elle fera tout ce qui est en son pouvoir pour aider le jeune homme à perdre ses pulsions pour le jeu. Mais y arrivera-t-elle vraiment? La passion n’est-elle pas aveugle?

018-HD-e1443123726494 24h_dans_la_vie_d_une_femme

Seules de grandes comédiennes arrivent à nous faire comprendre ce que l’auteur a créé. Et la prestation de Clémentine Célarié est au dessus de tout. Elle nous entraîne dans son tourbillon, mais un tourbillon de finesse, de mots. On la voit évoluer. C’est du grand art. Elle n’est certes pas seule sur scène, entourée de deux jeunes acteurs dont un est le barman de l’hôtel de luxe où elle séjourne (Samuel Nibaudeau) et l’autre le jeune joueur, un rôle difficile tenu avec pudeur par Loris Freeman. Le théâtre Rive Gauche d’Eric Emmanuel Schmitt, qui a écrit cette nouvelle adaptation est fidèle à son metteur en scène, Steve Suissa, et on le comprend. Sa mise en scène est sobre, donnant toute son importance au texte et aux comédiens, avec un décor tout aussi sobre.

Clémentine Célarié est époustouflante de justesse. On vibre à ses gestes, à ses mots, ses intonations. Ne serait-ce que pour elle, il faut absolument aller découvrir ce 24 heures de la vie d’une femme avant le 31 décembre. Certes vous n’allez pas mourir de rire, ce n’est pas le but de cette pièce, mais vous allez adorer.

24h de la vie d'une femme, De Stefan Zweig, Adaptation : Eric-Emmanuel Schmitt, Mise En Scène : Steve Suissa, Avec : Clémentine Célarié, Loris Freman, Samuel Nibaudeau, Décor : Stéfanie Jarre, Costume : Pascale Bordet, Mise En Scène (Assistante) : Stéphanie Froeliger, Lumière : Jacques Rouveyrollis, Lumière (Assistant) : Jessica Duclos, Son : Maxime Richelme, Théâtre Rive Gauche (Paris), 7 avril 2015, © Fabienne Rappeneau

 

TOUTES LES PHOTOS : @ Fabienne Rappeneau

24 heures de la vie d’une femme, c’est du jeudi au samedi à 21 h, matinées samedi et dimanche à 17h00 (jusqu’au 29 novembre.

du 3 au 20 décembre : jeudi et samedi à 21h00 et vendredi à 19h00. Matinées samedi 17h00 et dimanche à 15h00

du 22 décembre au 3 Janvier, mardis et mercredis à 19h et samedis à 21h00, matinées les samedis à 17h et les dimanches à 15h

Tarifs guichet : 40€ (Carré Or), 34€, 27€, 20€ et 12€

réservations au : Tél : 01 43 35 32 31

http://www.theatre-rive-gauche.com/onlinereservation.cfm