George Clooney

All posts tagged George Clooney

Rating:

George Clooney nous démontre dans son 6ème film en tant que réalisateur, qu’il est un grand et qu’il ne se cantonne pas dans un style.

Bienvenue à Suburbicon  débute avec une publicité pour une petite ville modèle, Suburbicon, créée en 1959, avec des maisons aux prix abordables, des pelouses très bien entretenues, l’endroit idéal pour la famille modèle. Par là entendez qu’en ce temps la famille modèle est blanche, raciste, qui vit le rêve américain, dans la banlieue ensoleillée d’une grande ville. Mais l’arrivée d’une famille de couleur va bouleverser la vie de tous ces ‘banlieusards’ américains, qui vont montrer toute la haine dont ils sont capables. Voilà, vous avez le décor. Maintenant il faut y poser quelques personnages et ces personnages vont en fait nous entraîner dans une toute autre histoire, certes située à Suburbicon, avec une famille semble-t-il unie, le mari Gardner Lodge (Matt Damon), la femme handicapée par un accident de voiture, le soeur jumelle de cette dernière (Julianne Moore) , et l’enfant du couple un jeune garçon dans las 10/11 ans. Leurs voisins: les blacks, qui ont aussi un enfant du même âge, et les deux jeunes vont sympathiser et faire du sport ensemble. L’arrivée d’un duo  de mecs dangereux  en pleine nuit chez les  Lodge va avoir des suites désastreuses, et va vous réserver bien des surprises, avec quelques coups de théâtre.

George Clooney jongle avec la caméra, la casquette de producteur, et celle de co-scénariste, puisque les frères Joel et Ethan Cohen  ont travaillé avec lui et Grant Heslov pour vous ménager un suspense digne des plus grands du 7ème art. Dès l’apparition de l’horrible duo, on se fait quelques idées….mais on est très loin du compte, et les surprises vont se poursuivre tout au long des 95 minutes du film.

Voilà du grand art, du cinéma comme on l’aime, avec des acteurs remarquables en tous points, des premiers rôles aux moins importants. Tous sont parfaits et d’une justesse de ton que seuls les grands acteurs peuvent vous offrir. Matt Damon n’est pas le super héros, il est très loin de ses énormes succès comme Il faut sauver le soldat Ryan, la trilogie Océan ou le rôle de Jason Bourne. Il va vous surprendre, et c’est le moins que l’on puisse dire.

Le cinéma américain se porte bien, nous sommes aux antipodes du blockbuster avec Bienvenue à Suburbicon, et pourtant on rentre dans le film pour en sortir avec quelques séquelles. Thriller et racisme….un cocktail détonnant!

Le film annonce :

en VOST :

en Version Française:

 

 

Rating:

Un suspense de bout en bout, un très grand film avec des stars devant et derrière la caméra.

téléchargement (6) téléchargement (7)

Lee Gates (George Clooney) est la star du show live « Money Monster », réalisé par  Patty Fenn (Julia Roberts). Quelques semaines auparavant, il a conseillé à ses spectateurs de miser sur une société IBIS en assurant que c’était un placement exceptionnel. Hélas pour les épargnants qui l’ont cru, l’action s’est effondrée et 800 millions de dollars se sont évaporés en une séance. Les dirigeants d’IBIS ont plaidé un couac  dans un algorithme . Le PDG d’Ibis, Matt Camby ( Dominic West)  attendu sur le plateau de l’émission pour s’expliquer , fait faux bond au dernier moment. et  reste introuvable. Quelques minutes après le début de l’émission, un livreur ,  Kyle (Jack O’Connell) surgit sur le plateau muni d’un revolver, avec deux boites contenant des gilets d’explosif, qu’il fera mettre à Lee Gates. Il lui explique qu’il a misé toute sa fortune dans l’opération, et qu’il veut savoir ce qui s’est passé. Sachant qu’il a un détonateur en main qui risque de faire sauter non seulement le personnel présent mais faire d’énormes dégâts, on le prend très au sérieux.

téléchargement téléchargement (5) téléchargement (4) téléchargement (3) téléchargement (2)

Jodie Foster qui reprend sa casquette de réalisatrice pour ce film a choisi ses comédiens avec une justesse incroyable. On savait qu’elle était ultra douée autant devant que derrière la caméra, mais elle , elle a réussi un très grand film. C’est peut-être pour cette raison que le film n’entre pas en compétition sur la Croisette, les autres films seraient certainement restés dans l’ombre. Certes ce sont les deux grandes stars, Julia Roberts et George Clooney qui feront la une des journaux, mais il ne faut surtout pas oublier un des meilleurs acteurs de la nouvelle génération, Jack O’Connell qui est tout aussi formidable dans ce rôle difficile, et qui ne démérite pas, bien au contraire.

Le suspense vous prend aux tripes après la séance d’ouverture et ne vous lâchera pas après le mot fin. Avec ce genre de films, le cinéma américain prouve qu’on peut faire de grands moments de cinéma, sans utiliser d’effets spéciaux, sans la 3D, mais avec un scénario en béton et des acteurs auxquels on croit, qui se donnent à fond.

téléchargement (1) images images (2) images (1)

Bravo Melle Foster. Lorsque je vous avais interviewé il y a quelques années pour un autre film que vous aviez réalisé , j’étais resté sous le charme de votre personnalité . Vous nous prouvez, une fois encore, que vous êtes vraiment une personne qui compte dans le cinéma mondial avec ce film qui est certainement un des meilleurs de cette année!

 

 

Rating:

Quelle belle rentrée théâtrale! Outre les comédies, quelques pièces plus sérieuses méritent largement le détour! et LES CARTES DU POUVOIR en est une!

40x60LCDPDEF.indd

Le  Théâtre Hébertot a choisi Les Cartes du Pouvoir pour commencer la saison, une pièce de Beau Willimon d’après Farraguth North (l’auteur de House of Cards) où l’on retrouve entre autre Raphaël Personnaz, Thierry Frémont, Elodie Navarre, Roxane Duran, Julien Personnaz, Francis Lombrail . Cette pièce qui a inspiré le film Les Marches du Pouvoir de George Clooney. Au menu, trahison, violence, cruauté, jalousie, folie, coups bas, et coups de génie dans les coulisses d’une campagne politique des primaires américaines. L’adaptation française est cosignée par Ladislas Cholat (qui en assure la mise en scène), Anne Jeanvoine et Francis Lombrail.

PhotoLot cart55 PhotoLot cart47 PhotoLot cart06
Les Cartes du Pouvoir, traite de l’évolution psychologique de ses personnages lors de l’élection du candidat démocrate des primaires américaines, dans une atmosphère de comédie de mœurs , mais où chacun doit faire face à des trahisons, coups bas, mensonges .  Stephen est l’attaché de presse et conseiller de campagne du gouverneur Morris. Il est jeune, séduisant, brillant, ambitieux et pourtant très expérimenté, qui sait comment jongler avec la presse, les scoops. Il prépare les primaires de la présidence américaine, sous la tutelle de Paul , directeur de campagne incontournable qu’il admire et dont il a toute la confiance. Tous deux, profondément convaincus de leurs idéaux politiques et sociaux, s’engagent honnêtement, avec une solidarité indéfectible dans ce combat électoral. Tout  risque pourtant de voler en éclat lorsqu’une jeune stagiaire va s’envoyer en l’air avec Steve et surtout lorsque celui qui s’occupe de la campagne adversaire veut le rencontrer pour lui faire des propositions de travail! La confiance entre Stephen et Paul ne va-t-elle pas voler en éclats lorsque ce dernier apprendra la nouvelle? Un jeune assistant bien ambitieux va-t-il réussir à placer ses cartes?

PhotoLot cart31 PhotoLot cart24 PhotoLot cart10

Si tous les protagonistes sur scène sont parfaits de bout en bout, il en est un qui réussit le tour de force d’être quasi constamment sur scène pendant les deux heures que dure la pièce, qui va passer par toute la gamme des sentiments, qui va tenir la salle, et réaliser ainsi une prestation digne des plus grands: il s’agit de Raphael Personnaz. Il n’ y a pas de superlatifs suffisants pour qualifier ce qu’il réalise sur scène chaque soir. Je l’avais découvert au cinéma dans Marius et Fanny version Daniel Auteuil, ou dans La Princesse de Montensier de Bertrand Tavernier, sans oublier une comédie très sympathique : La Stratégie de la Poussette. Si je l’avais trouvé convainquant, cette fois il a fait de moi un de ses fans et prouve qu’il a sa place parmi les plus grands, en espérant qu’on va lui offrir le rôle qui le fera éclater auprès du grand public.

Ne serait-ce que pour cette raison, allez voir LES CARTES DU POUVOIR au Théâtre Hébertot. Vous pourrez dire : je l’avais vu! La mise en scène est subtile qui s’efface devant les acteurs, avec juste ce qu’il faut pour qu’on prenne nos repères entre les différentes scènes et les lieux différents.

PhotoLot cart12 PhotoLot cart15 PhotoLot cart21

TOUTES LES PHOTOS : @Laurencine Lot

 

LES CARTES DU POUVOIR au Théâtre Hébertot, du mardi au samedi à 21h00, matinées: samedi 15h30 et dimanche 18h00. durée du spectacle environ 2 h00

Places de 17 à 49 €

Réservations : 01 43 87 23 23 du lundi au samedi de 11h00 à 18h00 ou au théâtre directement :

Caisse du Théâtre Hébertot
78 bis boulevard des batignolles 75017 Paris