Gil Roman

All posts tagged Gil Roman

À l’occasion du 10e anniversaire de la disparition de Maurice Béjart et du 30e anniversaire de la compagnie, le BÉJART BALLET LAUSANNE a entamé une tournée internationale du ballet LA FLÛTE ENCHANTÉE.

Gil Roman, directeur artistique de la Compagnie, reprend la célèbre chorégraphie de Béjart sur l’œuvre magistrale et féérique de Mozart. 44 danseurs calent leurs pas sur la version musicale du Philharmonie de Berlin, dirigé par Karl Böhm en 1964. D’une durée inédite de trois heures, c’est tout un opéra en version dansée qui s’offre au public parisien pour 5 dates exceptionnelles après avoir enchanté Lausanne, Shanghai et Tokyo.

©BBL_Gregory_Batardon

©BBL_Gregory_Batardon

©BBL_Gregory_Batardon

©BBL_Gregory_Batardon

©BBL_Anne_Bichsel

©BBL_Anne_Bichsel

©BBL_Anne_Bichsel

A travers l’alternance de scènes magiques ou comiques, ce ballet met fidèlement en scène la partition de Mozart, rend la musique visible et révèle l’essence du mouvement qui vit en son cœur.  L’enregistrement qui sert de toile à cet Opéra est la version de l’Orchestre Philharmonique de Berlin sous la direction de Karl Böhm en 1964 avec :

Sarastro : Franz CRASS,  La Reine de la Nuit :  Roberta PETERS,  Pamina :  Evelyn LEAR,  Tamino :  Fritz WUNDERLICH,  Papageno : Dietrich FISCHER-DIESKAU,  Papagena :  Lisa OTTO,  Le récitant : Hans HOTTER,  Les trois prêtres : Hubert HILTEN, Martin VANTIN,  Manfred RÖHRL,  Monostratos : Friedrich LENZ,  Les trois Dames de la Reine de la Nuit : Hildegard HILLEBRECHT,  Cvetka AHLIN,  Sieglinde WAGNER,  Les trois enfants :  Rosl SCHWAIGER,  Antonia FAHBERG,  Raili KOSTIA,  Les hommes en armures :  James KING,  Martti TALVELA.K

La troupe, sous la direction de Gil Roman :

Danseurs :

Gabriel Arenas Ruiz, Connor Barlow,  Dorian Browne, Javier Casado Suárez, Michelangelo Chelucci, Julien Favreau, Mattia Galiotto, Fabrice Gallarrague, Daniel Goldsmith, Kwinten Guilliams,  Federico Matetich,  Keisuke Nasuno, Jaym O’Esso, Masayoshi Onuki, Vito Pansini, Wictor Hugo Pedroso, Angelo Perfido, Lawrence Rigg, Jiayong Sun, Demian Vargas, Denovane Victoire.

Danseuses :

Portia Adams,  Carme Andres,   Alanna Archibald,  Solène Burel,  Jasmine Cammarota,  Lisa Cano,  Oana Cojocaru,  Valerija Frank,  Chloé Lopes Gomes,  Haydée Herrero Feria,  Clélia Mercier, Mari Ohashi,  Chiara Posca,  Elisabet Ros,  Svetlana Siplatova,  Bianca Stoicheciu,  Kathleen Thielhelm,  Aldriana Vargas López.

©BBL_Gregory_Batardon

©BBL_Anne_Bichsel

©BBL_Lauren_Pache

Reprenons les paroles de Maurice Béjart : « La Flûte enchantée se présente à nous sous un double aspect : tout d’abord une féerie qui nous emporte dans la poésie pure de l’enfance ou du génie, ensuite, et surtout, un rituel précis, rigoureux, inspiré. Ce mélange peut nous sembler étrange. Constatons premièrement qu’il fonctionne parfaitement et que l’alternance des scènes, soit magiques, soit franchement comiques, avec un message philosophique d’une grande hauteur de pensée nous rend plus perméables à recevoir le symbolisme non seulement avec notre esprit, mais avec notre être total. »

©BBL_Anne_Bichsel

©BBL_Anne_Bichsel

©BBL_Anne_Bichsel

©BBL_Philippe_Pache

 

la bande annonce :

 

Rating:

Le Presbytère n’a rien perdu de son charme, ni le jardin de son éclat…

  bejartballetlausanne-lepresbytere

Le Béjart Ballet Lausanne donnera 5 représentations exceptionnelles au Palais des Congrès de Paris du 04 au 6 avril 2015 e ! Après plus de 350 représentations à travers le monde, le ballet qui sera présenté est Le Presbytère, un des ballets les plus populaires de Maurice Béjart et véritable succès public depuis sa création en 1997, au Théâtre Chaillot avec Elton John et Queen sur scène.  Ce ballet est un hommage à Jorge Donn, danseur icône de Béjart, et Freddie Mercury, morts tous deux du Sida, un Hymne à la vie ! Sur les musiques de Queen et de Mozart, les chorégraphies de Maurice Béjart, les 40 danseurs, costumés par Gianni Versace, enchaînent avec force et grâce les tableaux d’un ballet poignant sur la jeunesse et l’espoir. Plus que jamais, la compagnie honore et entretient l’héritage de Maurice Béjart, la création… Œuvre grandiose de Maurice Béjart, Le Presbytère est un rendez vous prestigieux et glamour  pour les amateurs de danse et les fans du grand Maurice Béjart.

Presbytere_BBL_Doron Chmiel 6 Presbytere_BBL_Doron Chmiel 5 Presbytere_BBL_Doron Chmiel 3 Presbytere_BBL_Doron Chmiel 1

De ce Presbytère, Maurice Béjart disait : « Il y a un peu plus de trente ans, au milieu de la surprenante musique de Berlioz entrecoupée de bombardements et de bruits de mitrailleuses, un Frère Laurent peu conventionnel s’écriait devant Jorge Donn et Hitomi Asakawa : “Faites l’amour, pas la guerre !”. Aujourd’hui, Gil Roman, qui a à peu près l’âge de la création de mon Roméo et Juliette, entouré de danseurs qui n’ont jamais vu ce ballet répond : “Vous nous avez dit : faites l’amour, pas la guerre.  Nous avons fait l’amour, pourquoi l’amour nous fait-il la guerre ?” Cri d’angoisse d’une jeunesse pour laquelle le problème de la mort par l’amour s’ajoute à celui des guerres multiples qui n’ont pas cessé dans le monde depuis la soi-disant FIN de la dernière guerre mondiale ! Mes ballets sont avant tout des rencontres : avec une musique, avec la vie, avec la mort, avec l’amour… avec des êtres dont le passé et l’œuvre se réincarnent en moi, de même que le danseur que je ne suis plus, se réincarne à chaque fois en des interprètes qui le dépassent. Coup de foudre pour la musique de Queen. Invention, violence, humour, amour, tout est là. Je les aime, ils m’inspirent, ils me guident et, de temps en temps dans ce no man’s land où nous irons tous un jour, Freddie Mercury, j’en suis sûr, se met au piano avec Mozart. Un ballet sur la jeunesse et l’espoir puisque, indécrottable, optimiste, je crois aussi malgré tout que The Show Must Go On, comme le chante Queen. »

Credit DoronChmiel

Photo :@Francois Paolini

Photo :@Francois Paolini

Photo :@Francois Paolini

Photo :@Francois Paolini

Photo :@Francois Paolini

Photo :@Francois Paolini

 

Depuis sa fondation, en 1987, le Béjart Ballet Lausanne sillonne le monde. Avec ses près de 40 danseurs de 21 nationalités, le Béjart Ballet Lausanne dispose d’un large répertoire, au cœur duquel l’œuvre grandiose de Maurice Béjart (Le Sacre du printemps, Boléro, Le Mandarin merveilleux, Le Presbytère n’a rien perdu de son charme, ni le jardin de son éclat…). A la mort de Béjart en 2007, Gil Roman, son disciple depuis trente ans, reprend la direction artistique de la compagnie et ajoute à son répertoire ses propres chorégraphies (Aria, Syncope, Là où sont les oiseaux, Anima Blues). Il passe également commande à des chorégraphes amis comme Julio Arozarena, Sthna Kabar-Louêt, Tony Fabre et Christophe Garcia. La compagnie reste ainsi fidèle à sa vocation : un espace de création.

BBL_LePresbytere_CreditDoronChmiel 10 BBL_LePresbytere_CreditDoronChmiel 4 BBL_LePresbytere_CreditDoronChmiel 2*

J’ai vu ce spectacle aujourd’hui, et je ne m’en suis pas encore remis. J’ai été ébloui, émerveillé, totalement enthousiaste devant cette troupe. C’est certainement un des meilleurs spectacles que j’ai vu cette année. l’harmonie des danseurs et danseuses, la synchronisation parfaite, le mélange de musiques, beaucoup de Queen et un peu de Mozart, tout cela en fait un spectacle qu’il faut avoir vu  au moins une fois. J’étais tellement sous le charme que je serais volontiers resté le revoir à la séance qui suivait. Que dire des danseurs? on remarque très vite ceux qui dominent le troupe, et tout particulièrement un danseur que je pense brésilien : Oscar Chacon, qui évolue et danse avec une rare perfection. La salle est d’ailleurs d’accord avec moi qui s’est levé pour faire une ovation au final à ca spectacle signé Béjart, où celui qui dirige maintenant le troupe: Gil Roman est apparu sur scène pour les applaudissements très nourris et amplement mérités. C’est BEAU !! Si le spectacle passe près de chez vous, précipitez vous, s’il reste encore des places. C’est bien plus qu’un ballet. Si vous aimez la musique de Queen, ce double hommage à Jorge Donn et à Freddy Mercury est à ne manquer sous aucun prétexte. Si vous n’aimez pas la danse, écoutez la musique, et fredonnez les plus grands succès du groupe Queen! Je m’en voudrais de ne pas saluer les costumes de Gianni Versace qui sont d’une splendeur incroyable.

Oscar Chacon photo extraite du programme

Oscar Chacon photo extraite du programme

CREDIT PHOTOS : Doron Chmiel sauf mention contraire

Représentations :

Marseille – Le Dôme – Mardi 31 mars et Mercredi 1er Avril à 20h30

Paris – Palais des congrès – Samedi 4 avril 15h30 et 20h30, Dimanche 5  15h30 et 20h30 et Lundi 6 Avril à 13h30 

Dijon – Zénith – Jeudi 9 avril 20h30 

Lyon – Amphithéâtre 3000 – Samedi 11 avril 15h30 et 20h30  et Dimanche 12 Avril 13h30

Nantes – Zénith – Mercredi 15 avril 20h30 

Rouen – Zénith – Samedi 18 avril 20h 30

Roubaix – Théâtre le Colisée – Mercredi 22 avril, Jeudi 23 et Vendredi 24 Avril 20h30

 

Tarif Palais des congrès Paris :
Carré Or : 120 e
Cat 1 : 95 e / réduit : 90 e
Cat 2 : 65 e / réduit : 60 e
Cat 3 : 45 e / réduit : 40 e
– de 26 ans : 30 e

Tarifs France :  (excepté Roubaix ) : Carré Or : 88 e Cat 1 : 72 e / réduit : 67 e Cat 2 : 50 e / réduit : 45 e Cat 3 : 35 e / réduit : 32 e – de 26 ans : 20 e (en non numéroté)