James Cameron

All posts tagged James Cameron

Rating:

Ce qu’on connaissait en France jusqu’à présent c’étaient les spectacles du Cirque du Soleil sous chapiteau. On atteint le summum avec TORUK, à l’Accor Hotel Arena.

Avec TORUK – Le premier envol nous sommes au cœur d’ un spectacle multimédia live et immersif qui transpose sur scène le monde magnifique du film AVATAR de James Cameron comme on ne l’a jamais vu auparavant. Dans un savant mélange de projections multimédia, de marionnettes et de techniques scéniques ingénieuses, soutenu par une trame sonore aux accents cinématographiques, le Cirque du Soleil donne sa vision sur le monde imaginaire de James Cameron . Cette expérience immersive live porte également la signature distinctive des metteurs en scène et pionniers du multimédia Michel Lemieux et Victor Pilon. Le spectacle est une ode à la coexistence harmonieuse des Na’vi avec la nature et aux liens inextricables qui unissent toutes formes de vie.

Photo Credit: Jesse Faatz

Photo Credit: Jesse Faatz

Photo Credit: Jesse Faatz

Photo Credit: Jesse Faatz

Narré par un « conteur na’vi » et peuplé de personnages inoubliables, TORUK – Le premier envol est un conte mythique se déroulant des milliers d’années avant l’intrigue du film AVATAR, soit avant que les humains ne mettent les pieds sur Pandora. Lorsqu’une catastrophe menace de détruire l’arbre des âmes, Ralu et Entu, deux garçons Omatikaya au seuil de l’âge adulte, décident de prendre les choses en main. En apprenant que le Toruk pourrait les aider à sauver l’arbre des âmes, ils se mettent en route, en compagnie de leur nouvelle amie Tsyal, vers le sommet des Montagnes flottantes pour trouver le redoutable prédateur rouge et jaune qui règne dans le ciel de Pandora. La prophétie se réalise lorsqu’une âme pure s’élève parmi les clans pour chevaucher le Toruk pour la toute première fois et ainsi sauver les Na’vi d’un sort terrible.Ralu, Entu et Tsyal sont les principaux personnages de TORUK – Le premier envol, un spectacle narré par un « conteur na’vi ». Ils sont accompagnés sur scène de la Chamane et du Chef des Omatikaya ainsi que de membres de cinq clans na’vi : les Omatikaya, les Tawkami, les Anurai, les Tipani et les Kekunan.

Photo Credit: Jesse Faatz

Photo Credit: Jesse Faatz

Pandora vous fait découvrir toute sa splendeur – Michel Lemieux et Victor Pilon, qui sont aussi les auteurs du spectacle, ont voulu transposer sur scène la beauté éblouissante et l’élan vital de Pandora – ses riches textures, sa flore luxuriante et sa force juvénile. Des Montagnes flottantes à l’arbre-maison des Omatikaya, en passant par le sanctuaire d’animaux des Anurai et la jungle verdoyante où vivent les Tawkami, les projections multimédia évoquent les paysages somptueux de Pandora et créent un environnement saisissant. Il en va ainsi des effets à grande échelle tels que le tremblement de terre, l’éruption volcanique, les torrents de lave émanant des profondeurs ainsi que les visions de la Chamane projetées sur un énorme voile, léger et vaporeux.

Il est rare que je sois aussi impressionné que je l’ai été hier soir, quand j’ai découvert ce spectacle qui se situe d’ores et déjà parmi les meilleurs spectacles que j’ai vus dans ma vie, je vous laisse imaginer le nombre de spectacles vus, sachant que le plus beau serait un autre spectacle du Cirque du Soleil, Kâ, présenté exclusivement à Las Vegas. Toruk dans une grande salle comme celle de l’Accor Arena de Paris Bercy c’est  époustouflant. La scène occupe tout le parterre et c’est du grandiose. Tout y est pour que le spectateur plonge dans l’univers de Pandora, retrouve la vision de James Cameron et du film Avatar. Mention spéciale à la créatrice des costumes, Kym Barrett , qui a fait un travail spectaculaire!!

Personnellement je ne regrette qu’une chose : c’est de ne pas avoir pu voir ce spectacle tous les soirs et en matinée lors des représentations parisiennes. Si j’avais la possibilité j’y retournerai de suite. Quant à vous qui me lisez, si vous avez l’occasion de trouver des places à Paris ou n’importe où ailleurs pour voir ce spectacle, n’hésitez pas; C’est du chef d’oeuvre absolu, un spectacle imaginatif, coloré avec de grands moments, comme un ballet ultra coloré  dans la première partie avec des éventails géants ou des ailes de papillon. J’en aurai pleuré de bonheur.

 

 

Rating:

Basée sur les mangas de Yukito Kishiro, ALITA : BATTLE ANGEL est sans conteste un film majeur sur les écrans, grâce à James Cameron (Producteur) et Robert Rodriguez (Réalisateur)

Lorsqu’Alita se réveille sans aucun souvenir de qui elle est, dans un futur qu’elle ne reconnaît pas, elle est accueillie par Ido, un médecin qui comprend que derrière ce corps de cyborg abandonné, se cache une jeune femme au passé extraordinaire. Ce n’est que lorsque les forces dangereuses et corrompues qui gèrent la ville d’Iron City se lancent à sa poursuite qu’Alita découvre la clé de son passé – elle a des capacités de combat uniques, que ceux qui détiennent le pouvoir veulent absolument maîtriser. Si elle réussit à leur échapper, elle pourrait sauver ses amis, sa famille, et le monde qu’elle a appris à aimer…

Nous sommes au 23ème siècle, la Terre a connu « la Chute », une guerre dévastatrice qui a stoppé tout progrès technologique et laissé derrière elle une société où chaque outil technologique est réutilisé et reformaté, et où seuls les plus forts survivent.300 ans plus tard, le cœur de la vie sur Terre est Iron City, une oasis de survivants,  où les gens ordinaires et les humains cybernétiquement optimisés cohabitent sous Zalem, la dernière grande Cité du ciel. Iron City est sur le point de se découvrir un héros improbable ; une adolescente cyborg qui s’éveille au milieu d’une décharge et part à la recherche de son identité, et qui va devenir la flamme de l’espoir pour le monde entier.

Tout commence lorsque le Dr Dyson Ido, un cybermédecin (Christoph Walz), fait une découverte dans une décharge qui changera à jamais sa vie et le destin d’Iron City : les restes d’une fille-cyborg (Rosa Salazar) dont le corps est brisé, mais dont le cerveau humain fonctionne encore. Ido ne peut se résoudre à l’abandonner. Il se lance dans la restauration de ce mystérieux cyborg et va la voir apprendre, grandir et goûter pour la première fois aux plaisirs merveilleux de la vie. Mais la fillette douce et curieuse qu’Ido baptise Alita cache de lourds secrets. Lorsqu’elle révèle par inadvertance qu’elle possède des aptitudes au combat depuis longtemps oubliées, il devient clair qu’elle doit se forger sa propre destinée. Car même si l’art de la guerre est depuis toujours ancré en elle, Alita doit découvrir au plus profond d’elle-même les raisons de se battre.

Nous sommes vite sous le charme de cette jeune cyborg, qui va évoluer dans des décors incroyables, faire des rencontres qui changeront sa cvie ( et qui nous surprendront par la même occasion). On connaissait le talent du producteur et du réalisateur. la conjugaison des 2 est un véritable bonheur pour le spectateur. Inutile de vous dire que c’est un film à voir absolument dans les meilleures conditions (IMAX, Dolby Atmos, écran géant, 3D….) Vous serez transporté dans ce monde de visonnaires par la magie du cinéma et vous allez rester collé à votre fauteuil pendant les 2 heures du film. Les fans de manga, de science fiction, de  cinéma vont être aux anges…mais pas qu’eux!

Le film annonce

 

 

 

Rating:

Un des meilleurs films de Luc Besson, si ce n’est le meilleur, sort en BluRay

Le film, basé une la BD Valerian et Laureline, créée par Pierre Christin et Jean-Claude Mézières se situe au 28ème siècle, où les deux héros forment une curieuse équipe, ils sont agent spaciaux temporels, qui doivent préserver l’ordre sur tous les territoires et planètes habités par des humains. Ils vont devoir se rendre dans une cité intergalactique, Alpha, aussi appelée LA CITE DES MILLE PLANÈTES (d’où le titre du film!). C’est là que commencent leurs aventures où ils vont devoir jouer contre la montre pour sauver la galaxie.

Les premières images du film sont d’une beauté à couper le souffle, qui ne sont pas sans rappeler certains films de James Cameron, ou même le Cinquième Élément de Luc Besson. Les personnages , la plage, la nature, tout est là pour nous faire rêver à chaque minute. Vous n’êtes pas près d’oublier l’ouverture du film, bien avant que les deux héros ne soient présents à l’écran. Dane Dehaan, (que j’avais déjà adoré auparavant dans A Cure For Life, Amazing Superman en 2014) et pour les amateurs de vampires, il était aussi dans 3 épisodes de True Blood, 4ème saison), est Valerian, aux côtés de Cara Delevingne (découverte dans La Face Cachée de Margot ou Suicide Squad). Il ne faut surtout pas oublier Rihanna, qui n’a certes pas le premier rôle, mais que les fans devraient apprécier.

Photo : Lou Faulon

Photo: Lou Faulon

Si Luc Besson a réussi son film, lcelui-ci n’a pas été vraiment bien accueilli aux Etats Unis, et on ne sait pas encore si les deux suites prévues sont encore à l’ordre du jour. Personnellement, je le souhaite vivement, et je suis certain qu’après avoir vu ce film en BluRay, si vous l’avez manqué en salles, vous serez de mon avis.

Luc Besson est certainement un des plus grands réalisateurs français, il sait faire des films que le public aime. Il sait jouer avec les spectateurs, qu’il émerveille, et c’est le cas ici. La science fiction est décidément un domaine où il excelle, et ce Valerian vous le prouve mieux que tout. Les effets spéciaux sont extraordinaires et leur rendu en BluRay l’est tout autant.

Le BluRay  est en fait un double disque, avec le film sur le premier des deux disques, d’une durée de 2h16 et sur l’autre 1h30 de suppléments qui nous entraînent dans les coulisses du film, avec les costumes, les effets spéciaux, les Décors, Le skyjet, des entretiens avec les acteurs, le réalisateur entre autres, il y a aussi deux clips, les films annonce, bref de quoi se régaler.

D’autres éditions du BluRay devraient arriver dans le commerce à la fin de l’année, dont une en 4K mais cette édition, disponible aux environs de 19.99€ est remarquable.

Le film Annonce :