Jean-Jacques Goldman

All posts tagged Jean-Jacques Goldman

En neuf soirées – une par mois -,Olivier Barrot va évoquer un demi-siècle de grandes et petites scènes, depuis les années trente jusqu’à la mort de Coluche en 1986. Avec les archives de l’Institut National de l’Audiovisuel, il va projeter chansons, sketchs, séquences de télévision, tout ce qui permet de revivre la grande histoire du Music-Hall.

LA GRANDE HISTOIRE DU MUSIC-HALL FRANCAIS (Théâtre Rive Gauche-Paris 14ème) - par Olivier BARROT

Raconter l’Histoire du Music Hall, c’est raconter bien plus que celle d’un rideau rouge : c’est raconter la France, son esprit, ses questions, son insolence. Fort heureusement, il est bien loin
le temps ou l’on méprisait les arts populaires. Aujourd’hui on sait qu’il s’agit bien d’ « art » – trousser une chanson inoubliable et l’interpréter d’une façon fulgurante n’est pas à la portée de n’importe qui – et surtout que « populaire » indique une fusion exceptionnelle entre le public et l’artiste. Sur la scène du Music Hall français – scène riche, brillante -, n’apparaissent pas que des talents : on y a posé un miroir où le pays se regarde, pleure ses malheurs et rit de ses travers.
En fait, cette histoire du Music Hall sera une histoire de la France. On rencontrera l’amour sous toutes ses formes, du grivois au vénal en passant par le romantique ou l’interdit. On y verra des héros qui n’ont pas toujours un physique parfait mais de l’humour ou de l’audace. On y applaudira de grandes dames – parfois toutes petites, comme Edith Piaf -, grandes dames qui ne sont pas celles du Faubourg Saint-Honoré mais plutôt celles des pavés de la Butte, de Saint-Germain, et qui racontent un autre destin de la femme. On y admirera des personnalités plus ambiguës que prévu, témoignant, selon le moment, que les moeurs se relâchent ou se tendent. On y comprendra comment on bouscule les politiques et l’on dénonce les privilèges. On découvrira comment on regarde l’étranger à travers la chanson coloniale, le jazz ou la vedette à accent. Grâce à l’érudition lumineuse d’Olivier Barrot et aux trésors que l’Institut National de l’Audiovisuel met à votre disposition, vous passerez plusieurs soirées à découvrir ou retrouver des morceaux d’anthologie qui ont enthousiasmé les foules pendant des décennies. Au-delà de la nostalgie ou du plaisir pur, c’est une façon intelligente, sensible et originale de parcourir le siècle. ( Eric Emmanuel Schmitt)

C’est donc un dimanche par mois à 17h00 que vous pourrez revivre ces grandes heures. Voilà le planning des prochaines représentations conçues et dirigées par Olivier Barrot :

22/11/2015 : les grandes dames
20/12/2015 : les poètes
17/01/2016 : les années folles
21/02/2016 : les chanteurs de charme
20/03/2016 : les groupes vocaux
17/04/2016 : le yé-yé
15/05/2016 : le comique troupier
19/06/2016 : l’opérette marseillaise

Large choix, qui vous montrera que la chanson, ce n’est pas seulement la nouvelle star ou The Voice.

Tarif : 20€ (groupes : 15€)

réservations : 01 43 35 32 31
www.theatre-rive-gauche.com

Théâtre Rive Gauche
6 rue de la Gaîté 75014 Paris / M° Edgar Quinet ou Gaîté

J’ai par ailleurs trouvé, juste pour information, un récapitulatif des meilleurs vendeurs de disques en France . Je ne sais pas si c’est juste, mais bon, vous en jugerez par vous même, on ne dit pas si les CD sont inclus, mais cela donne un ordre d’idée. On voit que la variété française , tant décriée par certains est en bonne place avec dans les 5 premiers: Michel Sardou, Claude François, Sheila, et d’autres artistes populaires ensuite, comme Sylvie Vartan, Mireille Mathieu, Dalida, Joe Dassin, Nana Mouskouri, Frédéric François ou Céline Dion, et bien entendu les grands noms: Jean-Jacques Goldman, Charles Aznavour ou Hallyday

12065940_10153438265216107_5875496700655230480_n