Jeff Bridges

All posts tagged Jeff Bridges

Rating:

Dans la lignée des James Bond, avec de l’humour so British, des acteurs de choc et des apparitions  de certains mythes comme Sir Elton John!

KINGSMAN, l’élite du renseignement britannique en costume trois pièces, fait face à une menace sans précédent.  Alors qu’une bombe s’abat et détruit leur quartier général, les agents font la découverte d’une puissante organisation  alliée nommée Statesman, fondée il y a bien  longtemps aux États-Unis. Face à cet ultime danger, les deux services  d’élite n’auront d’autre choix que d’unir leurs forces pour sauver le monde des griffes  d’un impitoyable ennemi, qui ne reculera  devant rien dans sa quête destructrice.

Taron Egerton

Channing Tatum

Jeff Bridge Photo Credit: Giles Keyte.

Dans le premier opus on avait découvert une association d’agents secrets qui avait son siège dans une boutique de tailleur huppée dans le centre de Londres. Cette fois, vu que la boutique va être bombée, le siège et ses habitués va devoir bouger….enfin s’il reste quelques vivants. Tout cela parce qu’une méchante, très méchante, incarnée par Julianne Moore a des ambitions extrêmes, et des méthodes bien peu orthodoxes.  Il vaut mieux ne pas travailler pour elle, qui détient un élixir qui pourrait faire basculer le monde dans un chaos total. D’ailleurs elle détient un chanteur, un certain Elton John prisonnier à cause de cette drogue élixir. Il faut que espions de différents pays se rassemblent pour tenter le tout pour le tout. On retrouve donc Eggsy (Taron Egerton) en bien mauvaise posture, mais aussi : Harry Hart, alias Galahad (Colin Firth),  Merlin (Mark Strong),  Chester King, alias Arthur (Michael Caine), Roxy (Sophie Cookson), une nouvelle recrue et des agents américains : Champagne (Jeff Bridges), Tequila (Channing Tatum), Ginger Ale (Halle Berry), et Whiskey (Pedro Pascal).

Julianne Moore

Taron Egerton, et Colin Firth

Comme dans tout bon film d’action, on voyage beaucoup, rapidement, et Poppy la méchante vit au milieu d’une jungle d’opérette. Je n’ai pas encore mentionné que si vous avez eu le malheur de lui déplaire, elle vous envoie tout droit dans un immense hachoir électrique  pour fabriquer de la viande à Burgers!! Le réalisateur  Matthew Vaughn a mis tous les atouts de son côté, outre un scénario totalement délirant, des scènes d’action à vous scotcher au fauteuil, un humour désarmant et des bagarres totalement folles. On s’amuse du début à la fin,  dans cette histoire totalement invraisemblable que l’on regarde avec délice. Quand le cinéma sait vous transporter ainsi, il ne faut pas bouder son plaisir, et je dois avouer avoir passé un excellent moment avec ce deuxième épisode de Kingsman, Le Cercle d’Or, qui arrive sur les écrans!

Hanna Alström

Taron Egerton,et Mark Strong

Taron Egerton

Le film annonce :

 

Rating:

Le film se déroule à une époque enchantée, où les légendes et la magie ne font qu’un…

7emefils_120x160+date

Unique guerrier survivant d’un ordre mystique , l’épouvanteur, John Gregory, interprété par Jeff Brigdges, capable de terrasser des dragons et autres créatures maléfiques, Jeff Bridges part en quête d’un héros prophétique doté d’incroyables pouvoirs, désigné par la légende comme étant le dernier des Sept Fils (Ben Barnes). Le jeune héros malgré lui, Thomas Ward , est arraché à la vie tranquille de fermier qu’il menait jusqu’à présent et va tout quitter pour suivre ce nouveau mentor rompu au combat. Ensemble ils tenteront de terrasser une reine d’autant plus maléfique (Julianne Moore) qu’elle a levé contre le royaume une armée d’assassins redoutables aux pouvoirs surnaturels.

8H79_TPT_00077R_CROP 8H79_TPT_00073R_CROP 8H79_TPT_00071R 8H79_TPT_00057R 8H79_TPT_00046R 8H79_FPF_00187R

Le côté féerique de ce conte médiéval est un régal pour les yeux. Le film est tiré d’un roman : L’Apprenti épouvanteur de Joseph Delaney, qui en a écrit une bonne dizaine depuis sa première parution, et nul doute que si ce septième fils marche au box office, nous aurons une franchise qui peut durer une bonne dizaine d’années. je ne m’en plaindrai pas, parce que ce genre de film est un petit régal pour les yeux. Certes il y a beaucoup d’effets spéciaux, mais de bons acteurs, de beaux paysages et une histoire ramassée en 102 minutes de film par un réalisateur nommé Serguei Bodrov ne manquent pas de piment. On ne s’y ennuie pas une seule seconde, on sait dès les dernières images que la suite n’attend que le feu vert d’un bon résultat au box office.

8H79_FPF_00145R 8H79_FPF_00009R 8H79_D001_18055R 8H79_D001_15436 8H79_D001_12010R 8H79_D001_09919_R_CROP

Si vous aimez l’héroïc Fantaisie, plus facile à comprendre que le Seigneur des Anneaux, plus adulte que le magnifique film d’animation Dragons, vous devriez passer un bon moment. C’est un des bons films pour les fêtes, avec un Jeff Bridges qui semble adorer en faire des tonnes, tout autant que Julianne Moore, mais on ne saurait les en blâmer

Petit conseil : allez voir le film en 3d!

8H79_D001_06469 8H79_D001_02888R_COMP 8H79_D001_00907 8H79_D001_00660_CROP

 

Rating:

Une bonne surprise que ce petit film de science fiction, superbement réalisé et interprété!

THE GIVER_120_HD_RVB

Nous sommes plongés dans un futur sans date, où toutes les émotions ont été supprimées pour créer un monde idéal. Toutefois, un ancien (Jeff Bridges) est chargé de conserver la mémoire de tout ce qui s’est passé dans le monde jusque là. Et il va devoir former un jeune pour que la chaîne de ‘passeur’ de mémoire puisse continuer. Tout cela supervisé par un personnage étrange, Chef Elder (Meryll Streep). C’est Jonas, un jeune mec qui ressemble à tous les autres qui obtient ce poste, qu’il n’a certainement pas sollicité. Et il va découvrir tout ce qui entoure leur petit monde. Mais peut-on repousser les limites, et tenter de faire connaître à ses concitoyens que la vie est autre chose que ce qu’ils vivent.

THE GIVER THE GIVER THE GIVER THE GIVER THE GIVER

Le film est tiré d’un roman de Lois Lowry, qui en a vendu quelques 10 millions d’exemplaires de par le monde, au point que le roman est au programme de nombreux collèges aux Etats Unis. Le réalisateur, Phillip Noyce (Danger Immédiat, Calme Blanc, Patriot Games, Salt) a su tirer le meilleur du livre pour une réalisation qui joue sur la couleur et le noir et blanc, et encadre le jeune Brenton Twaites avec des acteurs de premier plan, comme Jeff Bridges ou Meryll Streep, qui tous deux ont de petits rôles, comparés à l’omniprésence de Jonas. On reconnaîtra un des personnages principaux de True Blood dans le rôle du père de Jonas (Alexander Skasgard) et Katie Holmes dans celui de la mère du héros. Mais tous ces rôles restent secondaires, les 2 rôles les plus importants aux côtés de Jonas étant ceux de la petite amie et du copain d’enfance de Jonas : Odeya Rush et Cameron Monaghan.

THE GIVER THE GIVER THE GIVER THE GIVER THE GIVER THE GIVER

Au départ, on se demande un peu vers où le film va se tourner. On entre dans un film en noir et blanc, qui semble pour le moins fade, et en quelques minutes on rentre d ans le film pour n’en plus sortir. Un tout petit peu plus d’une heure 30 pour connaître le dénouement de cette histoire. Je suis resté sous le charme, et je ne doute pas que ceux qui iront voir ce film en salles seront d’accord avec moi.

Allez donc voir The Giveur, le passeur, vous serez conquis.

THE GIVER THE GIVER THE GIVER THE GIVER THE GIVER THE GIVER

 

Le film annonce en VF :

 

la version originale, différente, du film annonce (vost)