la grande vadrouille

All posts tagged la grande vadrouille

Rating:
VOTRE VOTE

9ème et dernier épisode de la saga commencée en 1977 : LA GUERRE DES ETOILES de Georges Lucas, voilà L’ascension de Skywalker, rélisé par J.J. Abrahams

Pour ceux qui ont suivi la saga depuis le premier jour, bien des années ont passé, bien des personnages sont apparus, certains disparus, et avec cet ultime épisode vous en reverrez quelques uns, dans des rôles plus ou moins importants, ou pour de simples apparitions. je ne vais pas vous gâcher l’effet de surprise, et ne vous ferai pas non plus l’affront d’oublier A2D2, C3PO, Chewbacca / Chewy qui seront de la partie.

Naomi Ackie

Kelly Marie Tran

Chewbacca (Joonas Suotamo), Poe (Oscar Isaac), Finn (John Boyega), Rey (Daisy Ridley) and C-3PO (Anthony Daniels)

Rey (Daisy Ridley)

Lando Calrissian (Billy Dee Williams)

John Boyega / Finn

Babu Frik

Difficile d’écrire sur ce film sans en dévoiler l’intrigue, il faut conserver la surprise, même si on se doute quand même de ce qui se passera à la toute fin. Le réalisateur J.J.Abrahams a réuni les héros des derneirs épisodes, Daisy Ridley, Adam Driver, Carrie Fisher (par la magie du cinéma qui apparait plusieurs fois alors qu’elle est décédée il y a quelques années), John Boyega, Billy Dee Williams, Kerry Russel, Mark Hamill parmi bien d’autres.

Richard E. Grant /Pryde

Zorii (Keri Russell)

Finn (John Boyega), Poe Dameron (Oscar Isaac) & Rey (Daisy Ridley)

C3PO (Anthony Daniels), Finn (John Boyega) & Poe Dameron (Oscar Isaac)

BB-8 & D-O

Inutile de tergiverser, j’ai vu le film dans les meilleures conditions possibles, dans la salle Dolby du Pathé Beaugrenelle, avec le son Atmos, écran géant, et je me suis régalé du début à la fin. Je n’ai pas vu passer les 2h20 du film. J’ai lu ensuite des critiques passablement négatives. Je ne comprends pas cet acharnement. Quand on va au cinéma voir des méga productions comme celle là, on ne va pas voir du Bergman du Visconti ou du Fellini. On vient pour se distraire, et là, excusez du peu, le pari est totalement réussi. Inutile de parler de la perfection des effets spéciaux. C’est prodigieux, et on se plait à imaginer ce que Georges Lucas, Ivin Kershner, Richard Marquand auraient pu faire s’ils avaient alors disposé des moyens actuels; leurs films étaient déjà de super moments de cinéma, mais les effets spéciaux, le son, tout a bien évolué et 40 ans. Mais le plaisir du public reste le même. Plaisir que je ne saurai bouder. Je fais fi de tout ce que j’ai lu  et ne me fie qu’à mon jugement. Je suis allé voir un film à grand spectacle, comme on allait voir Autant en emporte le vent dans les années 40, ou La grande Vadrouille dans les années 60, des films qui ne se comparents pas. Certes maintenant les blockbusters américains sont foison, avec des records cette année, ne serait-ce que dans les films Marvel, ou les adaptations des films d’animation Disney comme Le Roi Lion, Aladdin ou Dumbo cette année, qui on le sait ont propulsé les studios Disney vers des chiffres impressionnants quant aux résultats.

Anthony Daniels C-3PO

Adam Driver / Kylo Ren

John Boyega / Finn

Oscar Isaac / Poe Dameron, Daisy Ridley / Rey & Anthony Daniels / C-3PO

Joonas Suotamo /Chewbacca, Oscar Isaac /Poe Dameron, Daisy Ridley / Rey & John Boyega /Finn

Daisy Ridley is Rey

Daisy Ridley /Rey

Ne boudez donc pas votre plaisir et allez voir cet ultime épisode de la Saga, dans de grandes salles, sur de grands écrans ( Imax par exemple) ou mieux en 4DX, qui vous plonge dans le film de manière impressionnante. De très belles scènes comme vous le laissent supposer les images.

R2-D2 & C-3PO (Anthony Daniels)

Adam Driver / Kylo Ren & Daisy Ridley /Rey

 

Les films annonce :

 

Rating:
VOTRE VOTE

Avec Jean Franco et Guillaume Mélanie, on peut rire de tout…ou presque puisque LIBRE OU PRESQUE se déroule lors de l’occupation française.

Ces deux comédiens ne sont pas que comédiens, loin s’en faut. L’un est aussi et surtout  auteur, l’autre met en scène, parmi d’autres activités. Mais tous deux ont du talent à revendre, qui ont compris les ficelles du rire, et pour une fois, ils sont tous deux seuls en scène, dans cette histoire qui se déroule en 1942, dans la France occupée, qui débute avec les deux comédiens qui se trouvent dans les locaux de la Gestapo…où ils sont menottés l’un à l’autre. Je ne vais certainement pas vous en dévoiler plus, mais sachez que Le Palais des Glaces dirigé par Jean-Pierre Bigard les accueille depuis quelques jours et que le public ne s’y trompe pas, qui leur réserve une ovation amplement méritée.

La rencontre s’imposait: Commençons par Guillaume Mélanie:

 

Après cette interruption, il fallait bien donner la parole à Jean Franco, qui ne manque pas d’anecdotes sur sa carrière! Place à l’auteur donc:

 

LIBRES OU PRESQUE : au Palais des Glaces

37 rue FAUBOURG du TEMPLE – 75010 Paris

Spectacle du 17/01/2018 au 06/05/2018, tous les mercredis, jeudis, vendredis et samedis à 19h30 et matinée à 16h00 les dimanches, Grande Salle, durée : 1h20. Relâche le 22/03. Captation du direct sur PARIS PREMIÈRE, le samedi 03 mars 2018 la représentation aura lieu à 20h30.

Prix des places : 32€ Carré Or, 27€ (1ère cat), 22€ (2ème cat), 10€ (-26 ans) Tarifs promo / site 18€ (1ère cat), 16€ (2ème cat)

Rating:
VOTRE VOTE

Descendu en flèche par la critique, et adoré par les spectateurs…qui a raison?  Vous allez pouvoir juger vous même avec la sortie du BluRay des nouvelles aventures d’Aladin.

71E-BlQRamL._SL1500_

Je vais essayer d’être objectif, avec ce film qui débute de nos jours où la veille de Noël, Sam (Kev Adams) et Khalid (William Lebghil) déguisés en père Noël dans un grand magasin parisien, espèrent pouvoir voler tout ce qui leur tombera sous le nez. Malheureusement pour lui, Sam est coincé par des enfants âgés de 6 à 10 ans dont il devient le souffre-douleur qui lui demandent de leur raconter une histoire, qui sera celle d’Aladin. Il décide alors de la raconter mais à sa manière, et pare la magie du cinéma on se retrouve au pays des mille et une nuits, avec un Vizir (Michel Blanc), un génie (Eric Judor), un méchant conseiller (Jean-Paul Rouve), une belle princesse (Vanessa Guide) et sa servante (Audrey Lamy). Le film revisite le conte célèbre , tout en gardant la trame, la recherche de la lampe, l’amour entre Aladin et Jasmine, mais avec un mode comique que certains peuvent trouver déplacé, et que d’autres vont adorer.

Certes dans ce film (réalisé par Arthur Benzaquen) on ne lorgne pas du côté de Visconti ou Fellini, on est loin de La Grande Vadrouille, et pourtant je me suis laissé bercer par cette histoire extravagante. J’avoue qu’avec tout ce qu’on m’avait dit, j’étais prêt à zapper dès les premières minutes, et pourtant non. J’ai regardé de bout en bout et je me suis amusé. J’ai peut-être l’âme d’un petit garçon? J’ai découvert avec ce film Kev Adams, que je connaissais de nom, mais je n’avais encore vu aucune de ses prestations. Et je ne regrette pas mon choix. De toutes façons, j’ai toujours pensé que le public avait raison, tout au moins si le film fait des scores au box office. Il m’est difficile de penser que plusieurs millions de spectateurs sont des imbéciles. En revanche lorsqu’un film ne touche pas sa cible, ce n’est pas toujours la faute du public, avec le nombre de films qui sortent chaque semaine. En conséquent pourquoi ne pas vous faire une idée, seul, en famille, avec une bande d’ados, ce qui sera certainement le meilleur choix.

Coté BluRay, rien à redire, l’image est excellente. Le son est en français (curieux non?) en 2.0 ou en DTS 5.1, avec quelques bonus :

Making of (20′)
Scènes coupées (29′)
Bêtisier (7′)

Si vous êtes d’accord avec moi ( ou non) n’hésitez pas à commenter!