Olivia Doray

All posts tagged Olivia Doray

Rating:
VOTRE VOTE

Comme chaque année depuis 2001, Opera en plein air vous propose un Opéra dans des cadres prestigieux, Opéra choisi parmi les grands classiques et cette année c’est La Bohème de Puccini qui est représenté.

LA BOHEĚME-ENKI-GEěNEěRIQUE

C’est la deuxième fois que cet opéra est présenté dans un des cadres prestigieux, puisqu’il avait déjà été monté en 2004. . Chacune de ces représentations se sont déroulées dans des cadres de rêves, comme le Château de Vaux le Vicomte, Le Domaine départemental de Sceaux (92), Le Château du Champ de Bataille (27), Le château de Vincennes (94), La Cité de Carcassonne (11), Hôtel national des Invalides à Paris ou le château de Fontainebleau, parmi d’autres.

IMG_1407 IMG_1408 IMG_1410 IMG_1411 IMG_1412

C’est à Jacques Attali que revient l’honneur d’avoir été choisi pour mettre en scène La Bohême de Puccini, qui est entouré pour cela de personnalités comme Enki Bilal (décors et costumes), de Patrick Souillot (Direction musicale) et de Jacques Rouveyrollis pour les éclairages. Un Opéra c’est aussi et surtout de belles voix, qui doivent pousser encore plus dans le cadre de représentations en extérieurs et pour cette série de représentations ce sont Anna Kasyan et Ainhoa Zuazua Rubira les deux sopranos qui se partagent le rôle de Mimi. Pour celui de Marcello, le partage se fait entre Jiwon Song et le baryton Jean Krystof Bouton. Deux autres barytons se partagent les représentations pour les rôles de Schaunard : Mathieu Gardon et Benjamin Mayenobe, alors que Colline a les traits de Boris Kyung-il Ko, Musetta est interprétée par Olivia Doray, et enfin Mathieu Toulouse est Benoît et Alcindoro. L’Orchestre sera celui de l’Opéra en plein air, dirigé par Anne Gravoin.

IMG_1413 IMG_1415 IMG_1416 IMG_1417 IMG_1423 IMG_1424

J’ai eu la chance de voir cet Opéra vendredi soir au Château de Vincennes, et je dois avouer que j’ai été séduit par la mise en scène, alerte de Mr Attali, avec des interprètes superbes, tout particulièrement les 4 rôles principaux; De ebaux éclairages, et des décors assez minimalistes. On reconnait toutefois la patte d’Enki Billal surtout dans les costumes, un peu déjantés, mais qui sont superbes. On s’attend toujours à de mauvaises surprises avec le temps, mais hormis un coup de froid et de vent qui a du gêner plus les chanteurs que le public, il n’y a pas eu d’orages. Franchement re-découvrir un bel Opéra dans un cadre aussi prestigieux est un pur bonheur

IMG_1427 IMG_1428 IMG_1431 IMG_1435 IMG_1440 IMG_1444

N’hésitez pas à réserver pour les futures soirées, même si elles sont un petit peu loin de chez vous./ C’est une excellente soirée que vous allez passer.

Prochaines représentations:

le 8 Juillet à La Cité de Carcassonne (Aude)

les 2 et 3 Septembre : au Château de Haroué (Meurthe et Moselle)

du 6 au 10 Septembre à l(Hôtel des Invalides à Paris,

et finalement les 16 et 17 Septembre au Château de Fontainebleau (77)

IMG_1447 PV8_0664 DSC_1092

 

Toutes les photos : @Guy Courtheoux / onsortoupas.fr        tous droits réservés

Infos pratiques :

tarifs

pour Sceaux, Champ de Bataille, Vincennes et Fontainebleau : de 39 (ou 42€) à 84€ en carré Or

Carcassonne : 56 et 66 €

Haroué ( de 42 à 89 (carré or)

aux Invalides de 42 à 95 €

les représentations auront lieu à 21h00 (sauf Carcassonne à 21h30)

vous pouvez réserver vos places sur : www.operaenpleinair.com, et dans les points de vente habituels

ainsi qu’aux numéros de téléphone suivants:

, Carcassonne: 04 68 11 59 15, Haroue : 03 83 35 22 41 et 03 29 82 53 32 et enfin Fontainebleau : 01 60 74 99 99

Rating:
VOTRE VOTE

Après le succès considérable de cette production en 2013, la revoilà pour cette nouvelle saison avec une nouvelle distribution.

 

onsortoupas143

Cette opérette, assez peu connue, comparée à des opérettes de Strauss, Offenbach, Léhar ou Louis Varney (dont l’Opéra Comique vous proposera LES MOUSQUETAIRES AU COUVENT  en juin prochain) est une oeuvre de Reynaldo Hahn sur un livret de Robert de Flers et Francis de Croisset qui fut créé au théâtre des Variétés en avril 1923. Ce fut la première partition ‘légère’ de Hahn. Nous sommes en plein coeur du Paris de la Belle Epoque, avec un régiment de hussards, avec des maraîchers des halles, un opéra, une petite ville de banlieue, et des personnages typiques de cette époque. Le quartier des Halles, à cette époque est le quartier qui vit le plus. Hussards et coquettes se retrouvent pour la nomination d’un nouveau capitaine. Amants et maîtresses se mélangent, et Zénobie se partage entre deux de ses amants, le nouveau lieutenant et le riche Antonin. Elle va se retrouver forcée à choisir. Mais Ciboulette, me rétorquerez-vous avec raison? Ciboulette est une très belle maraîchère, qui fête ses 21 ans, à la tête de 8 fiancés qu’elle n’aime pas. Il va donc falloir un nouveau fiancé pour les départager.On le sait, dans l’opérette, les lyrics ont beaucoup d’importance, qui racontent l’histoire, comme ce sera le cas bien des années plus tard dans les comédies musicales américaines comme La Mélodie du Bonheur, Funny Girl, West Side Story et bien d’autres.

Patrick KABONGO MUBENGA (Victor) - Ronan Debois (le lieutenant) - Photo : Vincent PONTET

Patrick KABONGO MUBENGA (Victor) –
Ronan Debois (le lieutenant) –
Photo : Vincent PONTET

Julien BEHR (Antonin) - Olivia DORAY (Zenobie) - Ronan Debois (le lieutenant) - Photo : Vincent PONTET

Julien BEHR (Antonin) –
Olivia DORAY (Zenobie) –
Ronan Debois (le lieutenant) –
Photo : Vincent PONTET

Photo : Vincent PONTET

Photo : Vincent PONTET

Melody LOULEDJIAN (Ciboulette) - Andrea FERREOL (Madame Pingret) - Photo : Vincent PONTET

Melody LOULEDJIAN (Ciboulette) –
Andrea FERREOL (Madame Pingret) –
Photo : Vincent PONTET

 Photo : Vincent PONTET


Photo : Vincent PONTET

Trois actes, mais un seul entracte pour cette comédie qui ne manque pas d’humour, et ce, tout particulièrement dans la deuxième partie. On pourra être troublé par la présentation avant le spectacle, avec une annonce bien particulière, mais lorsque lors de l’ouverture de la seconde partie on retrouve certains personnages, on comprend beaucoup mieux. Je vous en laisse la surprise. (Il faut avoir vu Michel Fau dans un drôle d’accoutrement pour comprendre). Le metteur en scène, Michel Fau semble vraiment s’amuser dans cette tenue. Il a même demandé à Jérôme Deschamps, de jouer un directeur d’Opéra. Ceci dit, ce ne sont pas les plaisanteries que nombre d’entre nous sont venus écouter, quoique sans ces bons mots, Ciboulette perdrait beaucoup de son intérêt…comma une Martine qui est appelé Marine…On ne voit pas pourquoi??!!

1122-ciboulette-3-dr-e.carecchio-bd

Melody LOULEDJIAN (Ciboulette) - Photo : Vincent PONTET

Melody LOULEDJIAN (Ciboulette) –
Photo : Vincent PONTET

Melody LOULEDJIAN (Ciboulette) - Tassis CHRISTOYANNIS (Duparquet) - Andrea FERREOL (Madame Pingret) - Photo : Vincent PONTET

Melody LOULEDJIAN (Ciboulette) –
Tassis CHRISTOYANNIS (Duparquet) –
Andrea FERREOL (Madame Pingret) –
Photo : Vincent PONTET

Melody LOULEDJIAN Photo : Vincent PONTET

Melody LOULEDJIAN
Photo : Vincent PONTET

Melody LOULEDJIAN (Ciboulette) - Julien BEHR (Antonin) - A l Opera Comique - Photo : Vincent PONTET

Melody LOULEDJIAN (Ciboulette) –
Julien BEHR (Antonin) –
A l Opera Comique –
Photo : Vincent PONTET

La troupe est formidable avec de belles voix : Mélody Louledjian (Ciboulette), Tassis Christoyannis (Duparquet), Julien Behr (Antonin), Olivia Doray (Zénobie), ainsi que Ronan Debois, Caroline Chassany, Jean-Claude Sarragosse, Guillemette Laurens, Patrick-Kabongo Mubenga, Jean-Yves Ravoux, Safir Behloul, Thibault de Damas, sans oublier un rôle parlé par la délicieuse Andréa Ferréol qui est une Madame Pingret parfaite. On ne peut pas parler d’une pièce chantée sans parler de la direction d’orchestre ( celui de Chambre de Paris) sous la baguette de Laurence Equilbey. N’oublions pas les choeurs qui sont tellement présents.

C’est ce genre de comédie chantée qui fait chanter la salle, à plusieurs reprises, qui sort un peu des cartons oubliés des pièces légères, qui redonne vie à une forme autrefois jugée désuète. Pourtant le côté désuet est le charme de ces opérettes, qui ne demandent qu’une seule, l’adoption du public, et pour ça, vous pouvez me croire, c’est partie gagnée. La salle chantait, riait, s’amusait et les applaudissements nourris prouvent bien que ce genre ne demande qu’un coup de pouce pour revivre pleinement? J’étais assis à côté d’une jeune maman avec son fiston de 12/13 ans, qui ne cachait pas sa joie. Y-a-t-il meilleure preuve que Ciboulette est un excellent spectacle.

Photo : Vincent PONTET

Photo : Vincent PONTET

1122-ciboulette-5-dr-e.carecchio-bd 1122-ciboulettebd-7-dr-e.carecchio

une surprise de taille!

une surprise de taille!

 Photo : Vincent PONTET


Photo : Vincent PONTET

 

REPRÉSENTATIONS LES 27 ET 29 AVRIL à 20H00 AINSI QUE 3 MAI à 15H00 ET 5 ET 7 MAI A 20.00

 

Prix des places de 6 à 120€

Locations : www.opera-comique.com et 0825 01 01 23 (0.15€ la minute)

sur le site vous verrez les nombreux évènements autour de Ciboulette.

Si vous venez une heure avant les représentations vous apprendrez certaines chansons et pourrez chanter avec les troupe sans quitter votre place

La bande annonce :