Sophie Bouilloux

All posts tagged Sophie Bouilloux

Rating:

Un des chefs d’oeuvre d’Alexandre Dumas adapté par Jean-Paul Sartre, dans une mise en scène d’Alain Sachs, qui a triomphé au Théâtre 14, revient cette fois au Théâtre de l’Oeuvre pour une série limitée de représentations.

La version de Kean qui est présentée est l’adaptation faite par Jean-Paul Sartre de l’oeuvre d’Alexandre Dumas père. Lorsqu’il a adapté la pièce, Sartre l’avait fait pour Pierre Brasseur, en échange de quoi Brasseur acceptait de créer Le Diable et le Bon Dieu ensuite. Depuis, on se souvient de la série de représentations avec Jean Paul Belmondo qui faisait son retour sur les planches du Théâtre Marigny, dans une mise en scène de Robert Hossein, et c’était en 1987. Maintenant après avoir affiché complet au Théâtre 14, KEAN revient au Théatre de l’Oeuvre, avec les mêmes comédiens qu’au 14 : à savoir : Alexis Desseaux dans le rôle titre, Jacques Fontanel (le Comte), Pierre Benoist ( le domestique + Petyer Patt + Lord Mewill + Darius) Sophie Bouilloux (Elena) tous trois nominés aux Molières mais on ne peut oublier : Frédéric Gorny (Le prince), Eve Herschel ((Amy, Fanny, Gidsa) Justine Thibaudat (Anne) ou Stéphane Titeca ( Salomon). La mise en scène d’Alain Sachs permet aux comédiens de donner le meilleur pour cette intrigue qui mèle harmonieusement humour et tragique. Kean est un fameux acteur anglais que tout Londres vient acclamer en ce début de XIXème siècle. Deux femmes l’aiment, l’épouse d’un ambassadeur (la comtesse Elena) et Anne, jeune héritière bourgeoise.  Kean est pourtant un véritable débauché, alcoolo, coureur de jupons, mais couvert de dettes. Il se moque de tout et surtout de la société et de ses contingences. Mais il est ami avec le Prince de Galles qui s’encanaille avec lui et l’aide quant à ses dettes.

Toutes les photos de cet article : @ LOT

Si vous ne l’avez pas encore découvert courrez au théâtre de l’Ouvre, rue de Clichy pour vous régaler. Je suis allé là bas pour y rencontrer le comédien  qui joue KEAN, Alexis Dessea&ux. Je suis même monté sur scène….pour filmer la rencontre :

Représentations du mardi au samedi , en soirée, matinées dimanche.

Pour les horaires il faut appeler le théâtre car les horaires sont variables selon les jours

Durée du spectacle : environ 2h00

Prix des places  de 21 à 37 €

Renseignements et réservations au 01 44 53 88 88  du lundi au samedi, de 11h00 à 20h00, dimanche de 11h00 à 16h00

par mail : billeterie@theatredeloeuvre.fr

site du théâtre : https://www.theatredeloeuvre.com

la bande annonce :

et la bande annonce plus longues  du Théâtre 14

 

Rating:

Une histoire difficile, avec Robert Hirsch,  un comédien absolument extraordinaire. Une reprise pour une série de représentations exceptionnelles.

onsortoupas116

Difficile de donner beaucoup de détails sur cette pièce, si ce n’est qu’elle parle d’un vieil homme, qui a perdu beaucoup de sa mémoire, et que sa fille va prendre en charge en le faisant emménager chez elle, malgré certaines réticences de son mari. Le vieil homme a des préoccupations différentes, en ce sens qu’il croit toujours avoir perdu sa montre (sa notion du temps), qu’il s’avère nettement différent de ce sa fille attendait, qu’il a bien du mal à renoncer à son indépendance, qu’il refuse toute aide à domicile. Sans compter qu’il parle toujours de sa seconde fille, au grand dam de celle qui l’héberge, celle qui l’adore et qui essaie d’arrondir les angles.

Il est assez difficile de comprendre les choses dès le départ, on met un certain temps à comprendre que l’histoire est racontée du point de vue d’un des protagonistes, et lorsqu’on a enfin compris, toutes les pièces du puzzle s’emboîtent. C’est la magie d’une écriture d’une intelligence rare, et on comprend le succès que rencontre désormais Florian Zeller, l’auteur de la pièce. Ce jeune auteur a écrit la pièce sur mesure pour Robert Hirsch, qui a aujourd’hui 89 ans, et qui est absolument magistral dans son rôle. On voit bien qu’il porte la pièce sur ses épaules, rôle épuisant s’il en est. La mise en scène, sobre, de Ladislas Chollat est un bijou de sensibilité. Le décor varie juste suffisamment pour que l’on comprenne de mieux en mieux où nous entraîne l’auteur. Si je salue la performance de Robert Hirsch, il est difficile de ne pas citer Florence Pernel et Jean-Pierre Bouvier, la fille et son mari, ou des autres acteurs : Sophie Bouilloux (en alternance avec Marie Parouty, ainsi qu’Emmanuel Patron  et Elise Diamant. La pièce a reçu deux Molière bien mérité en 2014 : Meilleur spectacle et Meilleur comédien.

PhotoLot Père08

Ne croyez pas que cette pièce soit rébarbative, ou trop sérieuse. On rit aussi, certes ce ne sont pas des rires de boulevard ou de farce, mais cela reste quand même distrayant, malgré le sujet abordé.

Un très grand bravo à ce comédien d’exception et à cet auteur qui n’a certainement pas fini de faire parler de lui.

Le Père 25808RVB

Le Père, c’est à la comédie des Champs Elysées 15 avenue Montaigne Paris

du mercredi au samedi à 20h30 et en matinée le dimanche à 16h00.

Places de 20 à 48€

Tarifs jeunes (moins de 26 ans), les mercredi et jeudi , le soir même en fonction des disponibilités : 10€

Réservations : 01 53 23 99 19 ou comediedeschampselysees.com