Théâtre 14

All posts tagged Théâtre 14

Rating:

Un des chefs d’oeuvre d’Alexandre Dumas adapté par Jean-Paul Sartre, dans une mise en scène d’Alain Sachs, qui a triomphé au Théâtre 14, revient cette fois au Théâtre de l’Oeuvre pour une série limitée de représentations.

La version de Kean qui est présentée est l’adaptation faite par Jean-Paul Sartre de l’oeuvre d’Alexandre Dumas père. Lorsqu’il a adapté la pièce, Sartre l’avait fait pour Pierre Brasseur, en échange de quoi Brasseur acceptait de créer Le Diable et le Bon Dieu ensuite. Depuis, on se souvient de la série de représentations avec Jean Paul Belmondo qui faisait son retour sur les planches du Théâtre Marigny, dans une mise en scène de Robert Hossein, et c’était en 1987. Maintenant après avoir affiché complet au Théâtre 14, KEAN revient au Théatre de l’Oeuvre, avec les mêmes comédiens qu’au 14 : à savoir : Alexis Desseaux dans le rôle titre, Jacques Fontanel (le Comte), Pierre Benoist ( le domestique + Petyer Patt + Lord Mewill + Darius) Sophie Bouilloux (Elena) tous trois nominés aux Molières mais on ne peut oublier : Frédéric Gorny (Le prince), Eve Herschel ((Amy, Fanny, Gidsa) Justine Thibaudat (Anne) ou Stéphane Titeca ( Salomon). La mise en scène d’Alain Sachs permet aux comédiens de donner le meilleur pour cette intrigue qui mèle harmonieusement humour et tragique. Kean est un fameux acteur anglais que tout Londres vient acclamer en ce début de XIXème siècle. Deux femmes l’aiment, l’épouse d’un ambassadeur (la comtesse Elena) et Anne, jeune héritière bourgeoise.  Kean est pourtant un véritable débauché, alcoolo, coureur de jupons, mais couvert de dettes. Il se moque de tout et surtout de la société et de ses contingences. Mais il est ami avec le Prince de Galles qui s’encanaille avec lui et l’aide quant à ses dettes.

Toutes les photos de cet article : @ LOT

Si vous ne l’avez pas encore découvert courrez au théâtre de l’Ouvre, rue de Clichy pour vous régaler. Je suis allé là bas pour y rencontrer le comédien  qui joue KEAN, Alexis Dessea&ux. Je suis même monté sur scène….pour filmer la rencontre :

Représentations du mardi au samedi , en soirée, matinées dimanche.

Pour les horaires il faut appeler le théâtre car les horaires sont variables selon les jours

Durée du spectacle : environ 2h00

Prix des places  de 21 à 37 €

Renseignements et réservations au 01 44 53 88 88  du lundi au samedi, de 11h00 à 20h00, dimanche de 11h00 à 16h00

par mail : billeterie@theatredeloeuvre.fr

site du théâtre : https://www.theatredeloeuvre.com

la bande annonce :

et la bande annonce plus longues  du Théâtre 14

 

L’histoire véridique et quasi incroyable de Johann August Sutter, un aventurier suisse  dans les années 1800.

onsortoupas037

Sutter décida un jour, en 1834 de quitter femme et enfants, non pas par désintérêt pour eux,n mais pour traverser l’Atlantique, et découvrir le continent américain. Il rêve de fortune, et réussira au delà de ses espérances, surtout lorsqu’il fera fortune en Californie, après bien des déboires. Mais cela ne s’arrêtera pas là; et l’auteur, Blaise Cendrars nous conte en détails ce que fut sa vie, ce que furent ses exploits. L’Or est un roman écrit en 1925, cela se sent dans la manière dont l’histoire nous est contée.

telechargement dsc_4195credit-pierre-francois dsc_4123-credit-pierre-francois

C’est à la fois poétique et passionnant, au début on se demande vraiment où nous allons, mais petit à petit Xavier Simonin, qui a deux casquettes ici, dont celle de metteur en scène arrive à nous intéresser à cette histoire, et pour pouvoir respirer un peu, vu que c’est un monologue, il a un partenaire, le musicien  Jean-Jacques Milteau qui est un des plus grands harmonicistes du monde et qui fait quelques bruitages, et joue de plusieurs instruments. Bien entendu, ce n’est pas le roman en entier qui est joué devant nous, mais des morceaux choisis, où le narrateur peut incarner les personnages sans que l’on se perde.

Ce n’est pas un nouveau spectacle, il avait déjà été joué en 2011 à Vincennes, puis repris à La Bruyère en 2012

dsc_3990-credit-pierre-francois dsc_3964credit-pierre-francois

Cette fois c’est au Théâtre 14 qu’il poursuit sa carrière jusqu’au 22 Octobre

Du mardi au vendredi à 19h00, et le samedi à 16h00

Réservations au 01 45 45 49 77

 

Rating:

Tout le monde connaît le film, la comédie musicale  dont a été tiré cette pièce de George Bernard Shaw, en voici une nouvelle adaptation

onsort oupas005

C’est l’histoire de cette marchande de fleurs, maintenant de bonbons et cigarettes à la sortie d’un cinéma, puisque l’action se déroule dans les années 50. Elisa Doolittle (c’est son nom), interprétée ici par Lorie Pester,  va rencontrer le professeur Higgins, ( Benjamin Hegner) un spécialiste de la linguistique et le colonel Pickering (Philippe Colin), autre spécialiste dans le domaine. Higgins va parier avec Pickering qu’il fera passer la jeune et jolie vendeuse pour une duchesse en 6 mois, après lui avoir appris non seulement la langue de Shakespeare, mais aussi les bonnes manières. Ce qui va s’avérer quand même difficile, surtout qu’Higgins n’est pas un enfant de coeur et jure assez souvent, certes pas autant que le père absent d’Eliza, un personnage haut en couleurs. Mais heureusement la mère du professeur, une ex grande actrice va mettre son grain de sel.

PhotoLot Pygmalion 01PhotoLot Pygmalion 04

Bien tendu, si vous connaissez le film par coeur, comme moi, qui l’ai vu plus de 100 fois, vous y retrouverez tous les personnages, comme Mr Doolittle père (Jean-Marie Lecoq), la gouvernante Mrs Pierce (Claire Mirande), Mrs Hiigins (Sonia Vollereaux) , et les deux jeunes Freddy et Clara (Emmanuel Suarez et Cécile Beaudoux). L’adaptation de Stéphane Laporte, en transportant l’action de la fin du XIXème aux années  permet de prendre quelques libertés. Ainsi certaines scènes sont raccourcies et on a ajouté une nouvelle scène de danse entre Eliza et Freddy. Bon , je ne suis pas fan de cette scène, qui semble faire plaisir aux deux protagonistes, et qui n’est pas longue. La mise en scène de Ned Grujic est inventive, qui permet de montrer des extraits filmés, mélangés à des extraits d’actualités de l’époque.

PhotoLot Pygmalion 02PhotoLot Pygmalion 03

Mais ce qu’il faut saluer avant tout c’est la performance de Lorie Pester qui est vraiment très à l’aise dans son rôle d’Eliza, et il faut le faire quand on sait qu’à l’écran c’était Audrey Hepburn qui jouait (mais qui ne chantait pas, on entendait la voix de Marni Nixon dans la version originale, et passons sous silence l’horrible interprétation de Mathé Althéry en version française.Saluons doublement Lorie , puisqu’elle succède quand même sur les planches à Sophie Marceau, qui était déjà remarquable dans la version théâtrale au théâtre Hébertot en 1993.  On ne peut que souhaiter à la jolie Lorie Pester de faire une aussi belle carrière sur les planches après les succès considérables qu’elle avait connu dans la chanson pour les pré ados. Les autres acteurs sont au diapason, et si on les entend parfois chanter ou danser, cela apporte un petit plus, qui ne change rien à la qualité de cette pièce qui est une des pièces les plus jouées, que ce soit en version Pygmalion ou en Version My Fair Lady, dans les pays anglo saxons.

PhotoLot Pygmalion 05

Toutes les photos : @ LOT, tous droits réservés.

PYGMALION, c’est au Théâtre 14, 20 avenue Marc Sangnier à Paris 14

Représentations: mardi, vendredi et samedi à 20h30, mercredi et jeudi à 19h00 et matinées samedi à 16h00

Réservations : 01 45 45 49 77 du lundi au samedi de 14h00 à 18h00

Tarifs : 25€, tarifs réduits : 18€, lycéens, moins de 26 ans et chomeurs : 11€

 

petite présentation de Pygmalion:

Rating:

Un curieux banquet, où la nourriture est plus spirituelle que terrestre, mais qui ne manque ni d’intelligence, ni d’une certaine audace.

ONsortoupas001 ONsortoupas002

 

Après que Le Banquet d’Auteuil ait connu un franc succès au théâtre 14, le directeur du Vingtième théâtre, Pascal Martinet, a choisi de reprendre une pièce de Jean-Marie Besset pour sa programmation de septembre et octobre. En partant de personnages réels, et de faits réels, l’auteur nous offre une nouvelle image de Molière, qui ne serait pas si hétéro que cela, et ce par passion pour un jeune acteur de 17 ans : Michel Baron. Tout cela est vrai : Molière avait accueilli chez lui ce jeune homme d’une beauté hors du commun (et l’acteur qui l’interprète, Félix Beaupérin, possède tous les atouts que devait posséder Baron), cela avait créé des dissensions avec sa femme Armande, qui avait chassé le garçon, que Molière avait recherché pour le faire revenir à Auteuil où il avait une résidence. Molière avait beaucoup d’amitiés avec les libertins du siècle, comme Lully, Cyrano de Bergerac, Chapelle ou Dassoucy. Et ces amis vont venir avec leur giton rendre visite à Molière dans l’espoir de voir qui est ce superbe garçon dont ils ont tant entendu parler. Chapelle (Hervé Lassïnce) revient justement chez Molière (Jean-Baptiste Marcenac), qui serait le correcteur de ses copies. Il a invité  Lully (Frédéric Rose ) avec son minet Osmane (Quentin Moriot,remplacé en  octobre par  Gonzague Van Bervesselès ), Nantouillet (Grégory Cartelier), Jonsac (Romain Girelli), Dassoucy (Dominique Ratonnat) et Pierrotin (Antoine Baillet-Devallez). Tous vont se retrouver pour boire autour d’une table, et deviser gaiement. Apparaît alors le spectre de Cyrano de Bergerc (Alain Marcel), qui leur rappelle quelques bons épisodes, et fait tout son possible pour faire venir Baron. Lorsque celui-ci arrive enfin, les choses vont changer.

PhotoLot Banquet31 PhotoLot Banquet25

J’avais entendu, ou plutôt lu des critiques diverses sur la pièce, qui m’avaient laissé plutôt perplexe. Certains ont été jusqu’à prétendre que c’était à la limite du porno, que tous les acteurs étaient nus. Je ne peux que les traiter d’imbéciles. J’ai vu cette superbe pièce hier soir, et il n’en est rien. Certes on voit pendant quelques minutes les trois gitons en costume d’Adam, mais cela n’a rien de choquant. Ils montrent leurs fesses (comme si on n’en avait jamais vu!) et quand le nu est frontal il ne choquerait pas un gamin de 10 ans. On voit trois corps superbes sans que cela ne soit vraiment érotique et absolument sans équivoque ou pornographie. Cette scène est courte et s’avère utile pour le récit. De là à crier au scandale, on se croirait revenu aux années 70 quand on avait présenté ‘O Calcutta’ où toute la troupe était nue, et que cela avait fait scandale. Si certaines personnes qui se croient des critiques ont des idées aussi rétrogrades qu’elles changent donc de métier, même si la pièce est quand même militante…

PhotoLot Banquet19unnamed

Félix Beaupérin photo : Vincent de Bon

Félix Beaupérin
photo : Vincent de Bon

photo: Marc Ginot

photo: Marc Ginot

La pièce est bien écrite, et le seul reproche qu’on pourrait lui faire (et encore moi,  cela ne m’a pas marqué) c’est qu’elle dure deux heures. Mais pris par les dialogues raffinés, et par cette histoire que je ne connaissais pas, je suis sorti ébloui par ce que j’avais vu. Une  mise en scène intelligente de Régis de Martrin-Donos donne toute son ampleur au texte. Je ne connaissais pas les mœurs ou goûts des protagonistes, et j’avoue que je me suis aussi amusé. Les comédiens sont excellents. Jean-Baptiste Marcenac et Félix Beaupérin dans les deux rôles principaux, mais cela n’empêche pas que les 8 autres soient au diapason. Pour revenir à Félix Beaupérin, je l’avais déjà remarqué récemment dans ‘Et si on recommençait’ où il était Michel Sardou jeune, et déjà remarquable.

La salle était pleine, et conquise visiblement. Soyez rassuré il n’y avait pas que des hommes dans la salle. C’est une des salles les plus hétéroclites que j’ai vu, hommes et femmes, jeunes et plus âgés, couples et célibataires, tous ont largement applaudi, et je n’ai entendu que de bons commentaires à la sortie! D’ailleurs cela me donne envie de revoir ce très beau spectacle, et boire un verre avec des comédiens ensuite!

Alors Messieurs les censeurs, râleurs, empêcheurs de tourner en rond, allez donc voir ailleurs et laissez nous apprécier!

PhotoLot Banquet14 PhotoLot Banquet09

 

TOUTES LES PHOTOS sauf mention contraire@ LOT

 

C’est à EPICENTRE que l’on doit l’excellente idée de sortir cette pièce en DVD, comme vous pouvez en voir la jaquette au début de cet article.

En plus du spectacle en intégral, bien entendu, vous avez trois suppléments : un making of, dans les coulisses du Vingtième théâtre, avec tous les comédiens, le metteur en scène, l’auteur, les comédiens et celui qui a composé la partition musicale, Jean-Pierre Stora, d’une durée d’environ 26 minutes, . Autres suppléments, une galerie photos et la biographie de Jean-Marie Besset. C’est dans ces coulisses que l’on apprend beaucoup de choses sur l’histoire, et l’HISTOIRE telle qu’elle était.

Ceux qui n’ont pas eu la chance d’applaudir ce spectacle pourront la découvrir, et les autres, dont j’ai fait partie, pourront revoir la pièce, se remémorer le texte, et c’est tellement rare de voir cette troupe, de la revoir, que je ne peux que vous conseiller de vous procurer ce DVD. Prix de vente : environ 17€.