Urbain Cancelier

All posts tagged Urbain Cancelier

Rating:

Après le succès de Fleur de Cactus, le théâtre Antoine reprend une autre pièce célèbre des auteurs Barillet et Grédy : Peau de Vache.

onsortoupas038

Créé en 1975 par Sophie Desmarets, la pièce a connu un succès fulgurant, et Michel Fau qui met en scène cette version 2016 a choisi une comédienne que rien n’arrête : Chantal Ladesou pour le rôle principal. Celui de Marion, mariée à Alexis (Grégoire Bonnet) célèbre violoncelliste , qui règne en maître sur leur domaine, qui régente sa vie, et qui ferme les yeux sur quelques incartades. Leur petite vie va subir quelques changements avec l’arrivée d’une jeune journaliste, Pauline (Anne Bouvier), qui va vite faire partie des meubles. Marion, qui porte fort bien le surnom de Peau de Vache, n’a de bons rapports avec personne, ni leur voisin mitoyen , Monsieur Colinet (Maxime Lombart, et encore moins avec un couple de snobs venus s’installer à la campagne, les Durand-Bénéchol (Stéphanie Bataille et Gérald Cesbron). Le seul a à l’apprécier est le vétérinaire du coin, un peu (beaucoup) porté sur la bouteille, Cazenave (Urbain Cancelier) . Pourtant il y a peut-être pire Peau de Vache de Marion.

_mg_1868 _mg_2175

Michel Fau laisse libre cours à la tornade Chantal Ladesou dans cette mise en scène particulièrement efficace. Les comédiens semblent beaucoup s’amuser, et le public, qui est surtout venu voir Chantal Ladesou ne sera pas déçu. Tout le monde en fait des tonnes. Ladesou fait du Ladesou, mais puissance 10.  les autres comédiennes, Anne Bouvier et Stéphanie Bataille s’en sortent avec les honneurs toutefois. Une heure et demie de bonnes répliques, rien de plus normal, Messieurs Pierre Barillet et Jean-Pierre Grédy sont des auteurs qui savent écrire, et qui connaissent le théâtre. Quant au metteur en scène, Michel Fau, il nous a maintes fois prouvé son talent, ne serait-ce qu’avec la reprise de Fleur de Cactus au même théâtre Antoine, qui jouait d’ailleurs aux côtés de Catherine Frot. Fleur de Cactus devrait d’ailleurs revenir sur cette même scène dans quelques mois, puisque Peau de Vache est prévu pour une série limitée de représentations, jusqu’au 31 décembre.

l1011090 _mg_2359 _mg_2347 _mg_1656

TOUTES LES PHOTOS : @DR

Peau de Vache , c’est au théâtre Antoine dirigé par Laurent Ruquier et Jean-Marc Dumontet, du mardi au samedi à 21h00, avec matinées les samedi et dimanche à 16h00.

Places de 20 à 63€

réservations : 01 42 08 77 71 et sur place : La billetterie du théâtre est ouverte du lundi au samedi de 11h à 19h et le dimanche de 12h à 17h

par internet : http://www.theatre-antoine.com

 

 

Rating:

L’histoire se répète et rien n’est plus vrai que celle du Système écrit par Antoine Rault.

unnamed

L’auteur de la pièce, Antoine Rault, donne une définition parfaite de ce que vous pourrez applaudir au théâtre Antoine : « L’histoire se passe il y a 300 ans…L’Ecossais John Law, joueur de cartes de génie, prétend pouvoir sauver l’Etat français de la faillite. Il convainc le Régent d’essayer son système : faire du commerce et des échanges avec de la monnaie de papier et des actions. Il vient d’inventer en France l’économie moderne. Au début, cela marche à merveille. Trop bien même. Bientôt, la machine s’emballe, tout le monde se met à spéculer, la bourse flambe. Alors, soudain, « la bulle » (le mot date de là) explose… John Law vient d’inventer aussi la crise financière. « Le Système » raconte la comédie du pouvoir qui se joue dans les coulisses de cette histoire : calculs, manipulations, trahisons et intrigues au cœur d’une cour libertine et cupide. L’économiste plein d’idées, idéaliste est utilisé par les hommes politiques. Tant qu’il est utile, il est flatté et choyé. Dès qu’il ne l’est plus, il est abandonné et brisé. »

helene pambrun13012015-_-121

Certes ainsi raconté, on peut penser qu’on risque de s’ennuyer à mourir. C’est sans compter sur les bons mots, ceux qui font mouche, qui nous font immédiatement penser à la France d’aujourd’hui. (Je vous vois déjà penser: époque libertine…non, il n’y a pas d’allusion aux procès de ce genre.) Mais lorsqu’on parle politique, lorsqu’on parle du système monétaire, on se pose la question: par quoi remplacer le papier (des billets de banque) il est impossible ne ne pas faire un parallèle avec les chéquiers, et à moyen terme à la monnaie en pièces ou billets.  Tout cela semble bien sérieux, mais l’intelligence de l’auteur, c’est de nous offrir un texte d’une justesse totale avec une dose d’humour qui nous fait passer une soirée formidable. 

helene pambrum13012015-_-101

Mais le théâtre ce sont aussi, et surtout des interprètes. Certes on va voir ce spectacle pour avoir l’occasion de voir Lorant Deutsch (dans le rôle de John  Law, l’écossais) et Stéphane Guillon (l’Abbé Dubois, confident  et âme damnée du Régent). Un rôle qui a beaucoup dû plaire à Lorant Deutsch, qui est comme chacun le sait passionné et féru d’Histoire. S’ils dominent la distribution, à juste titre, ils montrent l’immensité de leur talent. Et à leurs côtés d’autres comédiens méritent les louanges: Ainsi Eric Metayer (Paris, le fermier général chargé de collecter les impôts) et Urbain Cancelier, Philippe d’Orléans, Le Régent. Il domine la scène de sa prestance, c’est un régal de le voir évoluer, se soumettre aux demandes et souhaits de l’Abbé, folâtrer avec sa maîtresse , traiter John comme son meilleur ami quand tout va bien….et le désavouer quant il y est acculé. Les rôles féminins sont tenus par Sophie Barjac (la mère du Régent), Marie Bunel qui est la maîtresse du Régent, Stéphanie Caillol et Philippine Bataille.

Le Systeme Credit H. Pambrun 3

Vraiment ce texte est savoureux, ces acteurs dirigés par Didier Long tout aussi délicieux. Ne vous y trompez pas, vous n’allez pas vous régaler d’un soufflé, mais d’une pièce montée, créée par un pâtissier royal.

 

Photos : @Hélène Pambrun

Le Système, c’est au Théâtre Antoine, 14 boulevard de Strasbourg à Paris 10ème

Métro Strasbourg St Denis

du mardi au samedi à 21 h 00 et matinée le samedi à 16 h 00

Places de 21 à 69€

le film annonce :