Stéphanie Bataille

All posts tagged Stéphanie Bataille

Il y a quelques jours je vous avais dit tout le bien que je pensais de cette comédienne et de cette pièce

Revenons sur le sujet, avec cette fois un entretien avec Stéphanie Bataille:

Madame Marguerite avec Stéphanie Bataille, mise en scène par Anne Bouvier, du mardi au samedi à 19h00 au Lucernaire, la salle tout en haut ( appelée Le Paradis). Elle sera sur cette scène jusqu’au 27 janvier…et les prolongations ne sont pas exclues!

Prix des places : 26 €, Seniors : 22€, intermittents, RSA, demandeurs d’emploi : 17 et moins de 26 ans :11 € ( tarif soumis à condition)

Rating:

Plus de 42 ans après sa création par Annie Girardot, revoilà Madame Marguerite sous les traits d’une immense comédienne : Stéphanie Bataille.

Ecrit par le brésilien Roberto Athayde, ce superbe texte revient sur la scène du Lucernaire dans une version  différente de celle qui avait été créée en 1974 au Théâtre Montparnasse.  Stéphanie Bataille est cette Madame Marguerite, une institutrice de CM2 (ou 7ème si vous préférez) Elle s’adresse aux spectateurs, qui sont donc les élèves. Son but : Apprendre à ces jeunes enfants (nous, en fait!) pour leur apprendre les choses de la vie (pas toutes!) . Les élèves se retrouvent devant cette institutrice sévère, redoutable, qui est aussi très généreuse et bien déjantée. On est totalement ébahi devant la performance de Stéphanie Bataille, devant ce cours qui est très loin des cours que les enfants reçoivent à l’école. Par exemple elle prévient qu’elle va leur apprendre une vérité importante et leur annonce qu’ils  vont tous mourir . Certes écrit comme cela, ce n’est pas gai, et pourtant l’humour est présent.

Madame Marguerite, c’est de la poésie pure, teintée d’une certaine violence verbale. Le spectateur auquel Madame Marguerite s’adresse oscille constamment entre sourire, rire et des choses bien plus sérieuses. Si Annie Girardot avait préféré une interprétation plus portée vers le comique, Stéphanie Bataille nous offre un personnage au comportement plus à fleur de peau, qui nous ébahit à chaque instant. C’est une grande comédienne, qui nous montre une femme blessée, qui n’a pas peur des excès, et la mise en scène d’Anne Bouvier est d’une totale perfection.

Nombre d’entre nous ne connaît pas encore cette comédienne, qui a bien des cordes à son arc, vu qu’elle avait pris la direction artistique du Théâtre Antoine, qu’elle a quitté récemment pour se consacrer à Madame Marguerite, avant de reprendre les rennes du Théâtre Marigny. On avait pu la voir sur scène récemment aux côtés de Chantal Ladesou dans Peau de Vache, c’est dire à quel point Stéphanie Bataille aime le théâtre sous toutes ses formes.

Toutes les photos : @ Gaël Rebel

Na manquez surtout pas cette performance qu’elle vous propose  du mardi au samedi à 19h00 au Lucernaire, la salle tout en haut ( appelée Le Paradis). Elle sera sur cette scène jusqu’au 27 janvier

Prix des places : 26 €, Seniors : 22€, intermittents, RSA, demandeurs d’emploi : 17 et moins de 26 ans :11 € ( tarif soumis à condition)

 

 

Rating:

Après le succès de Fleur de Cactus, le théâtre Antoine reprend une autre pièce célèbre des auteurs Barillet et Grédy : Peau de Vache.

onsortoupas038

Créé en 1975 par Sophie Desmarets, la pièce a connu un succès fulgurant, et Michel Fau qui met en scène cette version 2016 a choisi une comédienne que rien n’arrête : Chantal Ladesou pour le rôle principal. Celui de Marion, mariée à Alexis (Grégoire Bonnet) célèbre violoncelliste , qui règne en maître sur leur domaine, qui régente sa vie, et qui ferme les yeux sur quelques incartades. Leur petite vie va subir quelques changements avec l’arrivée d’une jeune journaliste, Pauline (Anne Bouvier), qui va vite faire partie des meubles. Marion, qui porte fort bien le surnom de Peau de Vache, n’a de bons rapports avec personne, ni leur voisin mitoyen , Monsieur Colinet (Maxime Lombart, et encore moins avec un couple de snobs venus s’installer à la campagne, les Durand-Bénéchol (Stéphanie Bataille et Gérald Cesbron). Le seul a à l’apprécier est le vétérinaire du coin, un peu (beaucoup) porté sur la bouteille, Cazenave (Urbain Cancelier) . Pourtant il y a peut-être pire Peau de Vache de Marion.

_mg_1868 _mg_2175

Michel Fau laisse libre cours à la tornade Chantal Ladesou dans cette mise en scène particulièrement efficace. Les comédiens semblent beaucoup s’amuser, et le public, qui est surtout venu voir Chantal Ladesou ne sera pas déçu. Tout le monde en fait des tonnes. Ladesou fait du Ladesou, mais puissance 10.  les autres comédiennes, Anne Bouvier et Stéphanie Bataille s’en sortent avec les honneurs toutefois. Une heure et demie de bonnes répliques, rien de plus normal, Messieurs Pierre Barillet et Jean-Pierre Grédy sont des auteurs qui savent écrire, et qui connaissent le théâtre. Quant au metteur en scène, Michel Fau, il nous a maintes fois prouvé son talent, ne serait-ce qu’avec la reprise de Fleur de Cactus au même théâtre Antoine, qui jouait d’ailleurs aux côtés de Catherine Frot. Fleur de Cactus devrait d’ailleurs revenir sur cette même scène dans quelques mois, puisque Peau de Vache est prévu pour une série limitée de représentations, jusqu’au 31 décembre.

l1011090 _mg_2359 _mg_2347 _mg_1656

TOUTES LES PHOTOS : @DR

Peau de Vache , c’est au théâtre Antoine dirigé par Laurent Ruquier et Jean-Marc Dumontet, du mardi au samedi à 21h00, avec matinées les samedi et dimanche à 16h00.

Places de 20 à 63€

réservations : 01 42 08 77 71 et sur place : La billetterie du théâtre est ouverte du lundi au samedi de 11h à 19h et le dimanche de 12h à 17h

par internet : http://www.theatre-antoine.com