Elisabeth Debicki

All posts tagged Elisabeth Debicki

Rating:
VOTRE VOTE

Attendu comme le Messie ou le sauveur du cinéma à l’échelle mondiale, qu’en est-il exactement de ce film de Christopher Nolan?

Résumer l’histoire? plus que difficile. A la fois voyage dans le temps ou renversement temporel, à la fois espionnage avec méchants très vilains,  courses poursuites et scènes  d’explosion, on voyage dans plusieurs coins de la planète. Voilà qui ne résume rien, mais qui explique tout, ou tout au moins ce que j’ai compris. Une belle brochette de comédiens, certains bien connus du grand public : Robert Pattinson, Kenneth Branagh, Michael Caine ou la française Clémence Poésie, d’autres quasi inconnus comme le héros, John Davis Washington, digne fils de son père Denzel,  Elisabeth Debicki, Dimple Kapadia, parmi une belle pléiade.

Alors une réponse à la question: Chef d’oeuvre au daube totale?

Prenons d’abord le côté positif. La réalisation mérite un Oscar, où tout est quasi parfait. Les comédiens sont vraiment crédibles, les images de toute beauté, sans oublier les effets spéciaux qui sont spectaculaires. Maintenant, il faut bien que j’avoue être un peu stupide, mais je n’ai pas tout compris, et j’ai eu du mal à suivre les passages temporels. Et ce particulièrement dans la dernière 1/2 heure de ce film qui dure quand même 2h30. Etant proche de la sortie j’ai quand même vu une dizaine de spectateurs quitter la salle, au bout de 90 mns. Ce qui est quand même peu pour ce genre de production. C’est vrai que j’étais vraiment en manque de cinéma américain, de ces films qu’on appelle Blockbusters. Et que je ne comprends absolument pas les productions Disney qui n’ont pas sorti Mulan, que j’ai eu la chance de voir avant le confinement, et qui est absolument fantastique, à coup sur une bombe qui aurait donné envie de se précipiter vers les salles obscures.

Warner, distributeur de Tenet joue vraimentun gros atout avec la sortie tellement attendue, dont on ne connaît pas les chiffres, qui devraient être rendus publics en début de semaine prochaine, car, ne l’oublions pas, ce ne sont pas les critiques qui font le cinéma, une mauvaise critique ou une très mauvaise n’aura que peu d’influence sur les entrées. Certes, si 100% détruisent un film on peut penser qu’il n’y a pas de fumée sans feu, idem dans le sens inverse. Mais ce n’est pas le cas pour Tenet, et cette fois les commentaires sont mitigés, sans jamais être cassants.

Toutes les photos :

Copyright: © 2020 Warner Bros. Entertainment Inc. All Rights Reserved.

Photo Credit: Melinda Sue Gordon

 

Bon je n’ai pas donné mon avis, et je reste mitigé moi aussi. Admiratif du travail du cinéaste et de la réalisation. Mais je reste sur ma faim, parce que j’aime une histoire avec un début et une fin.

Donc allez-y et soumettez votre avis si vous le désirez. Ajoutez des étoiles sur cette page si le coeur vous en dit, et si vous avez a.d.o.r.é ou si vous avez détesté, dites nous pourquoi?

Voici la bande annonce :

Le film se joue en IMAX au Pathé quai d’IVRY, et au Pathé La Villette

en 4DX Pathé Quai d’Ivry, Pathé La Villette, Gaumont Aquaboulevard ainsi au Pathé Wepler et au Pathé Beaugrenelle

Dans cette même salle il y a des séance en Dolby Cinéma, ce qui est une expérience superbe!

 

 

Rating:
VOTRE VOTE

Le premier épisode était réussi, celui-la surpasse le premier en drôlerie et c’est du spectacle totalement déjanté!

Pourquoi raconter le film? il suffit d’en donner les lignes directrices. Les gardiens se retrouvent pourchassés pour avoir dérobé quelques objets de valeur avant de s’enfuir d’une planète où vivent des personnes à la peau dorée. Lors de cette poursuite ils vont se trouver face au géniteur de  Star Lord (Chris Pratt) , un homme ultra mégalo (Kurt Russell) qui domine une planète à lui seul, où il n’y a qu’une seule personne : Pom Klimentieff, qui semble être sous ses ordres. Voilà pour le canevas, avec cela les studios Marvel ont choisi James Gunn comme réalisateur qui était déjà au même poste pour le premier épisode. On retrouve les personnages farfelus du premier film : Gamora (Zoe Saldana), Drax (Dave Battista), Bébé Groot ( avec dans la version originale la voix de Vin Diesel), Rocket (avec la voix de Bradley Cooper en version originale), Youndu (Michael Rooker), ainsi que l’apparition de Sylvester Stallone et Karen Gillan, Elisabeth Debicki, Chris Sullivan, Sean Gunn. A noter qu’une actrice française est au générique, la belle Pom Klimentieff.

Le film s’ouvre sur une séquence épique, qui nous replonge dans cet univers unique, et qui donne le ton. Et le film se poursuit sur cette voie. D’ailleurs c’est sans surprise que l’on nous promet, à la manière des James Bond : Les Gardiens de la Galaxie reviendront! avec des moments de drôlerie jusqu’à la toute dernière image. Ne manquez donc surtout pas le générique final, bourré de surprises.

Inutile de préciser que j’ai adoré, je me suis marré de bout en bout, les effets spéciaux sont formidables, les images de toute beauté, et Baby Groot  est drolissime, tout comme Rocket.

Bref, rien à jeter, c’est du blockbuster avant l’été, et sans nul doute ce film va « casser la baraque » au box office dans le monde entier.

Ne cherchez pas , on n’est pas dans le film intello, on se laisse bercer par ce film où l’action est importante, et où on se régale, comme devant le meilleur dessert au monde!

Le film annonce :

 

Rating:
VOTRE VOTE

Le retour des agents très spéciaux , Napoleon Solo et Illya Kuryakin, que beaucoup ont connu en série télévisée dans les années 60 et multi rediffusée depuis.

AGENTS+TRES+SPECIAUX+CODE+U+N+C+L+E

Dès les premières images, nous faisons un retour dans le temps, au début des années 60, en pleine guerre froide, à Berlin, où un américain de la CIA tente de faire passer une belle jeune femme à l’Ouest. On retrouvera les deux camps ennemis,  l’agent de la CIA Solo et de l’agent du KGB Kuryakin qui s’engagent dans une mission conjointe : mettre hors d’état de nuire une organisation criminelle internationale déterminée à ébranler le fragile équilibre mondial, en favorisant la prolifération des armes et de la technologie nucléaire. Solo et Kuryakin n’ont qu’une piste : le contact de la fille d’un scientifique allemand porté disparu, le seul à même d’infiltrer l’organisation criminelle. Ils doivent le retrouver avec l’aide de la belle fille récemment extradée.

DSC_4714.DNG D3S_4854.dng D3S_1254.DNG D3S_1680.DNG THE MAN FROM U.N.C.L.E. THE MAN FROM U.N.C.L.E.

Henry Cavill (MAN OF STEEL), dans le rôle de Napoléon Solo, et Armie Hammer (THE SOCIAL NETWORK), dans celui d’Illya Kuryakin, sont les deux héros, aux côtés d’Alicia Vikander , qui est Gaby Teller la belle extradée dans ce film signé Guy Ritchie. On ne peut pas oublier la méchante, interprétée par Elizabeth Debicki et Hugh Grant dans un petit rôle. Le scénario est signé Guy Ritchie et Lionel Wigram qui avaient collaboré sur le diptyque consacré à Sherlock Holmes.

DSC_6513.dng D3S_1223.DNGD4D_3324.dng

Je ne suis pas un adepte de la télévision, et je n’avais pas vu d’épisodes de la série culte. Toujours est-il que je me suis régalé de bout en bout dans ce film qui est un cocktail avec des ingrédients choc: l’espionnage, l’humour, l’action, le rythme, tout cela avec le soupçon de charme nécessaire avec les trois personnages principaux, qui sont absolument parfaits. Le réalisateur utilise l’écran comme dans certains films (ou séries télé) des années 60, avec plusieurs images sur un même écran. Voilà un film distrayant à souhaits, et sans nul doute qui plaira à beaucoup de spectateurs. Si le film ‘marche’, on peut penser qu’il donnera naissance à une franchise, et c’est vraiment tout ce qu’on peut souhaiter. J’ai aimé, et je ne suis pas le seul, croyez moi, tout simplement en allant voir ce film : Agents Très Spéciaux, Code U.N.C.L.E

DAN_7789.DNG D4D_9232.DNG D3S_9482.DNG

CREDIT PHOTOS : Daniel Smith Warnerbros

le film annonce :