Georges Werler

All posts tagged Georges Werler

Rating:

Geneviève Casile incarne une Alma Mahler superbe qui voit un éditeur pour publier ses mémoires.

A New York, dans les années 60, Alma Mahler va recevoir son éditeur, qui arrive avec du retard chez elle. Ils vont relire ses mémoires. Ses mémoires amoureuses surtout, car, bien qu’elle ait été la femme du célèbre compositeur, il ne fut pas son premier amour, ni son dernier. Toutefois il fut son premier mari, de 1902 à 1911. Cette femme extraordinaire a connu des amants qui tous furent célèbres dans le Vienne du début de ce siècle. Son premier ‘baiser’ lui aurait été donné par Gustav Klimt, elle  fréquente aussi Alexander Von Zemlinsky, la pièce ne parle pas de tous les hommes qui ont traversé sa vie, mais l’amour qu’elle connut avec Walter Gropius ou Franz Werfel qui furent ses deux autres époux, ou son autre amant célèbre, Oskar Kokoschka.   Et la mise en scène habile de Georges Werler, sur le texte de Marc Delaruelle, permet au spectateur de revivre toute la vie d’Alma Mahler avec seulement 3 personnes sur scène. Geneviève Casile, qui est Alma Mahler au crépuscule de sa vie, alors que son éditeur, et tous les personnages masculins auront les traits de Stéphane Valensi, alors qu’Alma jeune, ou sa fille auront les traits de Julie Judd.

Passionnant de bout en bout, Alma Mahler, l’éternelle amoureuse ne peut laisser personne indifférent. Cette femme qu’on pourrait cataloguer comme volage est pourtant une femme d’amour, qui garda le nom de Mahler à tout jamais, même quand elle fut mariée à ses deux autres maris. Mais il faut voir cette pièce pour l’interprétation hors pair de Madame Geneviève Casile, impressionnante de vérité, drôle, fière, unique. Si ce n’était que pour elle, vous devriez voir cette pièce. Mais, comme je vous l’ai dit, il y a bien d’autres raisons, ne serait-ce que pour les rôles masculins tous interprétés avec justesse par Stéphane Valensi.

Décidément cette année 2017 démarre sous les meilleurs auspices pour le théâtre.

Photos: @ jstey

Alma Mahler, l’éternelle amoureuse, c’est au Petit Montparnasse, rue de la Gaité, du mardi au samedi à 19h00, matinée le dimanche à 17h30

Places 18 et 32€

Réservations : 01 43 22 77 74  ou www.theatremontparnasse.com

 

 

Rating:

Michel Bouquet est une fois encore à l’affiche du Théâtre Hébertot, et pour notre plus grand plaisir.

hebertot_40x60_A_TORT_170915.indd

Écrite par Ronald Harwood, scénariste du film Le Pianiste, la pièce À Tort Et À Raison nous fait revenir en 1946 à Berlin. Michel Bouquet joue Wilhelm Furtwängler à l’heure de la défaite nazie. L’immense comédien prête ici toute sa force d’interprétation à un chef d’orchestre renommé, accusé de compromission avec le régime nazi. Bien décidé à prouver la culpabilité de l’artiste, le commandant américain Steve Arnold, interprété par Francis Lombrail, interroge Wilhelm Furtwängler sans relâche. Pourquoi Furtwängler n’est-il pas parti ? Pourquoi n’a-t-il pas abandonné son orchestre et ses musiciens ? On reproche à ce dernier d’avoir continué à diriger la Philharmonie durant le régime hitlérien et d’avoir fraternisé avec le dictateur, bien qu’il ait été blanchi par un premier examen.

PhotoLot ART33 PhotoLot ART13 PhotoLot ART18 PhotoLot ART22

Un texte bien écrit, avec une traduction française de Dominique Hollier, et on passe une soirée formidable avec ces deux comédiens, secondés par Juliette Carré, Didier Brice, Margaux Van Den Plas et Damien Zanoly. La mise en scène de George Werler  est sobre, qui sait mettre en valeur les comédiens. Certes hormis Michel Bouquet et Francis Lombrail, deux autres comédiens sont omniprésents, Juliette Carré et Didier Brice, qui sont la secrétaire et un aide de camp venu  seconder  Steve Arnold. C’est avec des pièces comme celle là que l’on donne envie d’aller au théâtre, et pas seulement pour y rire, mais pour réfléchir. La salle est comble chaque soir, et l’ovation est amplement méritée. C’est certainement une des meilleures pièces de cette seconde partie de saison. Ne manquez surtout pas l’occasion de venir faire un triomphe à cette troupe, et plus particulièrement à un des plus grands acteurs qui soient.

PhotoLot ATR34 PhotoLot ATR03 PhotoLot ART32 PhotoLot ART30

 

Toutes les photos : @ LOT

A Tort et à raison, c’est au théâtre Hébertot

durée 1h45 environ

matinées dimanche à 17h00, soirées le lundi à 21h00

Tarifs : de 17 à 50€,