théatre de l’atelier

All posts tagged théatre de l’atelier

Rating:

Un drame qui ressemble à une comédie avec des comédiens remarquables, et particulièrement Catherine Hiegel.

Dans une maison de retraite une maman reçoit les visites régulières de son fils. Mais, si certains jours elle le reconnaît, d’autres elle le confond avec le directeur de l’établissement. Chaque visite est prétexte à certains problèmes, elle peut s’avérer agitée, avoir ’emprunté’ la chaise roulante d’un voisin et refuser d’en sortir, elle peut connaître quelques problèmes et les résoudre à sa manière, mais toujours avec des dialogues mordants, qui peuvent créer des situations cocasses, voire franchement drôles, ou beaucoup moins…

Jean Claude Grumberg a écrit cette pièce qui nous régale de bout en bout, dans une mise en scène de Charles Torjman. Très grand rôle pour Catherine Hiegel, qui est la maman affligée d’ Alzheimer, mais qui nous subjugue avec son talent, face à son fils, Bruno Putzulu, le directeur de l’établissement, Philippe Fretun. Le 4ème personnage est plus effacé, interprété par Paul Rias.

Certes vous pouvez avoir peur du sujet, on n’apprécie pas toujours se retrouver dans une maison de retraite, et entendre parler des problèmes de maladie, mais surtout ne vous laissez pas arrêter par ces détails, la mise en scène, et les comédiens sont époustouflants. On rit souvent, on est captivés par ces dialogues, ces petits sketchs du quotidien, que nombre de personnes doivent vivre au quotidien. Cette pièce est magnifique, et vous passerez, sans coup férir, un très bon moment.

Toutes les photos : @Ch Volz

Votre Maman, c’est au théâtre de l’Atelier, Place Charles Dullin à Paris 18,

Du mardi au samedi à 19h, matinée dimanche à 16h
Le vendredi 16 et samedi 17 juin 2017, la représentation aura lieu à 18H30.

RELACHES :
mardi 13, mercredi 14, jeudi 15 et mercredi 21 juin 2017

Prix des places : de 17 à 37 €, Tarif jeune : 10 € (moins de 26 ans, selon disponibilité, pas de réservation sur internet, uniquement sur place à partir d’1 heure avant la représentation).

Tout ça peut aller cahin-caha jusqu’au moment où la cocasserie a ses limites, jusqu’au jour où on lui annonce que sa mère a disparu…

Rating:

Un roman signé Jean-Paul Dubois adapté pour la scène du théâtre de l’Atelier et  mis en scène par Didier Bezace.

Sneijder a été victime d’un terrible accident d’ascenseur dont il est le seul à s’en être sorti alors que sa fille a perdu la vie à ses côtés. Sa vie s’est totalement transformée et il se détache de tout. De sa femme qui le trompe à un rythme régulier qu’il sait déceler puisqu’à chaque fois elle revient à la maison avec un poulet rôti. Ses deux fils jumeaux  vivent loin de lui et leurs appels le laissent indifférent. Il ne s’intéresse qu’à des calculs improbables sur les ascenseurs. Au bout du rouleau, il change de métier pour se transformer en promeneur de chien, et pas n’importe lequel il va s’occuper de Charlie. Sa famille le méprise  de plus en plus. Seule la compagnie du chien Charlie semble le sortir de sa torpeur.

Il faut tout le talent de Pierre Arditi, dont on entend les pensées en voix off pour faire passer toute l’émotion de ce texte, servi par d’autres trés bons comédiens comme Didier Bezace ( aussi metteur en scène), Sylvie Debrun, Morgane Fourcault, Thierry Gibaut. Même le chien Charlie semble sortir d’une école de théâtre canin (Fox, c’est son nom) évolue sur scène avec la grâce canine la plus incroyable. Ceci dit, en lisant les faits la pièce peut vous sembler difficile, mais les bons mots ne manquent pas, ce n’est pas une comédie comme les autres, le sérieux du sujet interdisant les fariboles. La belle salle du théâtre de l’Atelier est un bel écrin pour ce beau texte et le public ne s’y trompe pas, qui fait une belle ovation aux comédiens , ovation méritée.

 

Toutes les photos : @Nathalie Hervieux

Le Cas Sneijder c’est du mardi au samedi à 21h00, matinées samedi à 18h00 et dimanche à 15h00

Prix des places : de 17 à 46 €

Locations au 01 46 06 49 24   et www.theatre-atelier.com

Les comédiens du CAS SNEIJDER par FondationTheatre

 

Rating:

Troisième expérience de la scène pour Mélanie Thierry dans le rôle titre d’Anna Christie.

zoom_affiche20141212190533

La pièce n’est pas récente, écrite en 1920 par Eugene O’Neill, qui est le second volet d’une trilogie, entre Brin de Paille et Le long voyage vers la nuit. Dans la première scène un marin,  Chris (Féodor Atkine) rentre saoul, dans un café tenu par sa maîtresse (Charlotte Maury-Sentier) . Il a reçu une lettre de sa fille Anna (Mélanie Thierry), qu’il avait abandonnée une vingtaine d’années plus tôt, confiée à l’âge de 5 ans à des cousins fermiers. Celle-ci doit débarquer à New York d’ici peu pour le rencontrer. Il prévoit de l’emmener avec lui en mer pour qu’elle se repose. Elle ne connaît rien à la vie en mer, mais semble aimer ce dépaysement. Et c’est alors, qu’une nuit de brouillard intense, ils repêchent un jeune marin, Burke ( Stanley Weber), qui tombe immédiatement amoureux d’Anna, sans rien savoir du passé de celle-ci. Va-t-elle dire la vérité sur son passé à son père, à celui qui veut l’épouser?

ANNA CHRISTIE (Jean Louis MARTINELLI) 2015

Ce drame en 1 acte et 1h40 garde le ton des années où il a été écrit. C’est à Jean-Claude Carrière que l’on doit cette nouvelle adaptation qui est mise en scène par Jean-Louis Martinelli, qui offre ainsi une dixième rencontre entre le théâtre de l’Atelier et la pièce d’Eugene O’Neill. C’est une pièce pour comédiens, et il est impossible de voir un faux pas de la part des comédiens. On pourrait penser que les rôles masculins ont été écrits pour Feodor Atkine et Stanley Weber (le fils de Jacques….bon sang ne saurait mentir), tant ils sont sur le fil du rasoir pendant toute la pièce. Mais c’est sur les épaules de Mélanie Thierry que tout repose, et elle prouve une fois encore son immense talent de comédienne, même si le grand public la connaît plus comme actrice, dans des films comme Quasimodo de Paris, Babylon AD, Largo Winch ou Pour une femme de Diane Kurys.  Elle possède un charme fou, mais surtout elle illumine la scène lors de ses scènes les plus importantes. C’est avec des rôles aussi difficiles qu’on reconnaît une grande comédienne, et c’est bien le cas.

 

Cette saison est décidément la saison des grands rôles féminin, comme Miou Miou ou Christina Realli, et Mélanie Laurent les rejoint dans cette série de grands moments de théâtre avec ce rôle d’Anna Christie.

ANNA CHRISTIE (Jean Louis MARTINELLI) 2015

Anna Christie, c’est au théâtre de l’Atelier, Place Charles Dullin dans le 18ème

Représentations du mardi au samedi à 21h00 précises, matinées samedi à 16h30 et dimanche à 15h30.

Prix des places, de 15 à 41€ ;    PROMOTION A PARTIR DU 10/02 – Places à tarif réduit : DU MARDI AU JEUDI 26.10 € (frais inclus) en 1ère catégorie (jusqu’au 5 mars et selon disponibilités)

Réservations : 01 46 06 49 24 et www.theatre-atelier.com