Chopin

All posts tagged Chopin

Rating:

Les leçons de piano, très particulières, de Madame Pylinska permettent à Eric Emmanuel Schmitt de nous offrir un nouveau chef d’oeuvre

L’auteur nous ramène à ses jeunes années, en fin d’adolescnece, avec un piano chez lui, qui le fait vibrer, tout particulièrement lorsqu’on y interprête du Chopin.

Madame Pylinska, aqui st loin d’être sympathique au premier abord, impose une méthode excentrique pour jouer du piano : se coucher sous l’instrument, faire des ronds dans l’eau, écouter le silence, faire lentement l’amour… Au fil de ses cours, de surprise en surprise, le jeune Éric apprend plus que la musique, il apprend la vie. Nous écoutons une  fable tendre et comique, avec des chats, des araignées mélomanes, s&ans oublier une tante adorée, et surtout beaucoup de de mélodies de Chopin, interprétées sur scène par un pianiste de talent : Nicolas Stavy, Prix Chopin à Varsovie . Les airs joués au piano  donnent un rythme à ce récit, et le public se laisse bercer par toute la douceurs des nombreuses oeuvres ou extraits :

Intégralement : Chopin, Nocturne, opus 9, n° 1.- Chopin, Prélude opus 28, n° 1.  – Chopin, Prélude opus 28, n° 7. – Chopin, Ballade n°1, opus 23.  – Chopin, Prélude opus 28, n°20.
En extraits : Chopin, Valse opus 69, n° 1. – Liszt, Rhapsodie n° 2. – Chopin, Début du prélude 15… – Chopin, Début du prélude 9… – Chopin, Début du prélude 10… – Chopin, Début du prélude 2… – Chopin,  Concerto n°1, 2e mouvement, Romance. – Chopin,  mazurka en la mineur op. 17 n°4. – Chopin,  Berceuse, opus 57.  – Chopin, Sonate n° 3 in Si mineur, Op. 58, thème du mouvement lent, Largo.   — Chopin, Étude opus 10, numéro 3. -. Chopin, Concerto n°2, opus 21, 2e mouvement, Larghetto. – Chopin, Marche funèbre, Sonate n°2, opus 35  – Chopin, Barcarolle, opus 60.

Photo tous droits réservés Fabienne Rappeneau. Toute diffusion, utilisation interdite sans autorisation de l’auteur.

C’est Eric Emmanuel Schmitt qui  interprête son propre rôle et celui de Madame Pylinska, après avoir joué des centaines de fois Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran sur la scène du Théâtrte Rive Gauche, mais aussi en France, au canada, aux etats Unis ou encore en Italie et au Liban. On se régale à chaque instant, que ce soit du texte, de  la musique, tout comme de l’interprétation. C’est un des grands moments de théâtre de cette rentrée, et surtout n’&ttendez pas pour venir l’écouter et l’applaudir. Seules 30 représentations sont prévues sur la scène du Théâtre Rive Gauche. Musique et théâtre dans un même lieu, en parfaite harmonie, avec énormément d’humour. Voilà le théâtre comme on l’aime, pardon, mieux, comme on l’adore! La mise ens scène sobre de Pascal Faber souligne encore mieux teste et musique!

Photo tous droits réservés Fabienne Rappeneau. Toute diffusion, utilisation interdite sans autorisation de l’auteur.

Laissons la parole à Eric Emmanuel Schmitt pour la genèse de cette pièce : « Au milieu du salon familial trônait un piano sombre que torturait régulièrement ma grande sœur. Or, un jour, une femme s’assit devant le meuble et en tira des sons enchanteurs : le temps s’arrêta, la lumière envahit la pièce, on entendit la respiration du silence.
Que s’était-il passé ? Chopin… Toute ma vie, j’ai cherché le secret de ce moment-là, vécu à l’âge de dix ans. Passionné, j’ai appris la musique, étudié le piano mais Chopin m’a toujours  échappé alors qu’il  palpite sous d’autres doigts que les miens. À vingt ans, en rencontrant une professeure de piano polonaise complètement excentrique, Madame Pylinska, j’ai traqué le secret de Chopin. »

Photo tous droits réservés Fabienne Rappeneau. Toute diffusion, utilisation interdite sans autorisation de l’auteur.

JUSQU’AU 29 SEPTEMBRE 2019
30 REPRESENTATIONS EXCEPTIONNELLES !

Du mardi au samedi à 20h30
Matinées les dimanches à 15h
Relâche  le mercredi 11 septembre

Tarifs
45€ (Carré Or), 36€, 27€

Durée : 1h50

Photo tous droits réservés Fabienne Rappeneau. Toute diffusion, utilisation interdite sans autorisation de l’auteur.

la bande annonce :

MADAME PYLINSKA ET LE SECRET DE CHOPIN (Théâtre Rive Gauche-Paris 14ème) – Bande annonce from Théâtre Rive Gauche on Vimeo.

 

 

Rating:

C’est du 9 au 11 Février que Boris Eifman vous fait découvrir Up and Down au théâtre des Champs Elysées. Et c’est totalement exceptionnel!

AFFICHE UP AND DOWN

Quel est donc ce ballet? Une nouvelle création autour d’un ouvrage de Francis Scott Fitzgerald: Tendre Est La Nuit., une chronique sur une génération d’expatriés sur le vieux continent, chronique du déclin moral d’un homme. L’intrigue, au fil des airs de jazz, nous révèle comment un rêve de bonheur peut tourner au désastre, comment une beauté superficielle et une vie insouciante peuvent se transformer en cauchemar. Personnage principal : un psychiatre qui a réussi et qui devrait connaître une grande carrière. Musiques : Schubert (Franz), Chopin, Berg et surtout Georges Gerschwin, sans oublier un passage typique avec le ballet de la Chauve Souris de Johan Strauss, très haut en couleurs.

photo 4 photo 2

Boris Eifman, directeur artistique et chorégraphe entre ainsi dans l’univers de Transcendanses, qui offre aux amateurs de ballets des moments exceptionnels comme celui du mois dernier, avec José Martinez. Nul doute que ces trois représentations parisiennes feront salle comble et que le public fera une fois encore une ovation à ce prestigieux chorégraphe. Félicitation aussi aux productions Albert Sarfati pour avoir eu l’idée de ces manifestations qui devraient se renouveler la saison prochaine, alors que les prochaines dates de cette saison seront les 19 et 20 Mai avec Russel Maliphant. Transcendanses aura montré au fil de la saison la diversité dans la danse, avec de très grands chorégraphes, et cette carte blanche ou hommage à Boris Eifman est un très grand moment de cette saison.

photo 1

 

C’est une soirée totalement mémorable que l’on passe avec la troupe de Up and Down. Certains prétendent ne pas comprendre ce qui se passe dans un ballet, Je crois que ce Up and Down prouve le contraire. Nul besoin de connaitre le roman de Fitzgerald pour voir l’évolution du personnage central, interprété par Oleg Gabysjev, qui se retrouve sur la scène pendant la majeure partie de la représentation. A ses côtés Lyubov Andreyeva dans le rôle de Nicole. Tommy aura les traits de Dmitry Fisher, le père de Nicole est Jiri Jelinek et pour finir avec ces têtes de distribution, Rosemary est interprétée par Maria Abashova. Inutile de dire que la salle a fait une ovation à tous ces artistes, avec une ovation supplémentaire lorsque le créateur, Boris Eifman est venu saluer. C’était ce lundi 9 la première française, alors que la première mondiale avait lieu il y a quelques jours seulement, le 27 Janvier à Saint Pétersbourg.  J’ai beaucoup apprécié la différence de tons entre les scènes , avec du gris pour tout ce qui se déroule dans l’hôpital psychiatrique, et haut en couleurs dans les rêves  (comme pour La Chauve Souris) ou dans la seconde partie quand Dick vit dans un monde joyeux et festif. C’est un régal de voir ces étoiles, mais aussi cette troupe souriante, qui danse à merveille. Cette création française mérite largement qu’on s’y attarde. Très grande soirée! 

 

Représentations  les 9/10 et 11 Février à 20h00 au Théâtre des Champs Elysées à 20h00.

Prix des places : de 15€ à 80€.

Réservations au théâtre des Champs Elysées : http://www.theatrechampselysees.fr/   ou  01 43 52 50 50

 

 

Rating:

Quelle belle surprise de découvrir en Caroline Loeb une excellente comédienne en plus d’un talent de chanteuse confirmé.

FLYER WEB SAND_janvier

Sur la petite scène du Studio Marie Bell su Théâtre du Gymnase, un décor tout en finesse, et Caroline Loeb qui interprète….Caroline Loeb. Cela mérite une explication/ Nous sommes dans la maison de son enfance. Elle planche sur un nouveau spectacle q »un producteur lui a commandé. Le spectacle doit parler de George Sand, mais elle a bien du mal à trouver l’inspiration. Les souvenirs sont là, et la présence de sa mère et de sa fille, par téléphone, par d’autres moyens font qu’elle va aussi, et surtout parler d’elle, de ses petits tracas, tout cela avec un ordi allumé sur lequel elle note ses états d’esprit, quand ce n’est pas sur un dictaphone. Tout cela est ponctué de quelques chansons créées pour la circonstance. Caroline a bien du talent d’écriture et les bons mots et les situations font qu’on rentre très vite dans le spectacle, qu’on l’écoute, qu’on la comprend.

unnamed (1)

photo : @ JP Lozouet

photo : @ JP Lozouet

Mise en scène par Alex Lutz, et simplement accompagné d’un musicien derrière un rideau, Jérémie Pontier ou Fred Parker, ce spectacle assez court (environ 1h20) est tout à la fois distrayant et éducatif. J’ai appris bien des choses sur cet écrivain dont on connaissait surtout les amours avec Chopin. Mais on apprend que c’était une femme libre, qui vivait dans un milieu d’hommes, en portant un nom d’homme, en n’ayant pas peur de porter le pantalon, alors que c’était interdit à l’époque. Ce n’est pas la seule chose que l’on apprend, et le mieux est quand même d’aller voir ce spectacle pour en apprendre le maximum. Mais Caroline Loeb, ce n’est pas une chanteuse des années 80? Bien sûr, et elle nous offre un petit clin d’œil téléphonique pour nous le rappeler. Décidément tout est intelligent dans cette pièce, rien n’y est ennuyeux, ce qui est plutôt rarissime.

unnamed (3)

photo Pauline Belmont

l'une et l'autre

Le spectacle ne se joue que quelques soirs chaque semaine. En janvier, c’est à 18h00 les dimanches, en Février  et en Mars les samedis à 18h00.

N’hésitez pas, vous allez vraiment voir un spectacle de qualité, pour 13€. Vous pouvez réserver sur le site : www.theatredugymnase.com

unnamed

avec Alex Lutz, @ JP Viguié

 

pour le Plaisir : la bande annonce du spectacle  et pour le fun et le clin d’œil, un clip qui vous rappellera certainement quelque chose: