Eva Green

All posts tagged Eva Green

Rating:

4ème film d’animation de Disney, sorti en 1941, Dumbo arrive sur les écrans dans une version live avec acteurs

Avec DUMBO, le réalisateur Tim Burton et les studios Disney présentent – en prises de vues réelles –une version différente des aventures du célèbre éléphanteau créé en 1941, réinventant le classique pour proposer une histoire qui célèbre la différence et la famille, et permet aux rêves de prendre leur envol…Dumbo, en animation est sorti pour la première fois en salles le 23 octobre 1941 aux Etats Unis (en France le 24 décembre 1947). Ce  long-métrage des studios Disney a remporté l’Oscar de la meilleure musique pour un film musical (Frank Churchill, Oliver Wallace.

Michael Keaton & Danny De Vito

Colin Farrell & Eva Green

Propriétaire d’un cirque en difficulté financière, Max Medici (Danny DeVito) recrute l’ancienne vedette Holt Farrier (Colin Farrell) qui revient de la guerre en ayant perdu un bras,  et ses enfants Milly (Nico Parker) et Joe (Finley Hobbins) pour prendre soin d’un jeune éléphanteau aux oreilles disproportionnées . Quand tout le monde découvre que Dumbo peut voler, le cirque opère un spectaculaire redressement. Dumbo est célèbre au point d’attirer la convoitise d’un entrepreneur des plus persuasifs, V.A. Vandever (Michael Keaton), qui veut faire de lui la star de son nouveau projet insensé, Dreamland, en duo avec une charmante et intrépide acrobate aérienne (Eva Green), Mais, Dreamland cache en fait de bien sombres secrets…Dreamland a été conçu pour devenir le cirque, ou le parc d’attractions, le plus spectaculaire que le monde ait jamais connu, et Vandevere le présente comme une incroyable expérience. Il se devait donc être aussi séduisant, aussi magnifiquement éclairé et aussi hallucinant que possible.  Dreamland, dont l’architecture combine les styles de Coney Island et des expositions universelles des années 1930, est composé d’une foule d’attractions. On y trouve des spectacles de cirque traditionnels mais aussi des animaux exotiques et toutes sortes de manèges.

Michael Keaton & Eva Green

Max Medici (Danny DeVito) Holt Farrier (Colin Farrell) Milly (Nico Parker)

Danny De Vito

Michael Keaton ( V.A. Vandevere),

HIGH-FLYING STAR – Eva Green ( Colette Marchant), .

Si je n’ai, personnellement, jamais été fan du film d’animation Dumbo, que je considérerai comme le dernier sur la liste des produits Disney animation, force est d’avouer que je me suis totalement régalé avec ce film en prises de vues réelles. Dès les premières secondes on oublie que l’éléphanteau volant est de l’animatronic. On y croit. Il faut saluer à la fois le réalisateur Tim Burton, qui a mené ce film de main de maître, mais aussi les acteurs, et plus particulièrement ceux qui ont de nombreuses scènes avec Dumbo, comme les enfants Milly et Joe, ou l’acrobate aérienne de charme en la personne d’Eva Green. Voilà pour l’histoire. Mais on se prend à rêver de la création de ce Dreamland qu’on imagine réel, qui ressemble à un Disneyland, mais dans une autre dimension, quoique…on y retrouve des attractions fantastiques, du rêve, de la poudre aux yeux, de l’émerveillement de chaque instant. Les dirigeants de Disneyland, et Disneyworld pourraient fort bien étudier un parc d’attraction en partie consacré au cirque. Mais vu ce qui arrive à ce Dreamland de cinéma, on peut douter de la suite de ce qui a jailli de mon imagination pour quelques instants. Dumbo n’est pas un film d’animation réservé aux enfants de moins de 10 ans, c’est même tout le contraire. Certes les plus jeunes vont tomber amoureux de Dumbo, mais les autres seront surpris, seront pris dans les mailles de la réalisation de Tim Burton, et surtout ne vont pas s’ennuyer pas une seconde. Voilà du cinéma comme on l’aime.

.

L’heure du bain pour Dumbo

Dumbo et Maman

Dumbo vole

la bande annonce :

 

 

 

 

 

Rating:

Un chef d’oeuvre signé Tim Burton, un univers magique qui nous renvoie à notre enfance!

172262024

Alors qu’il a toujours voué une grande admiration à son grand père, que ses parents tenaient pour dérangé, Jake va découvrir que ce qu’il lui a raconté lorsqu’il était petit pourrait parfaitement être vrai. Quelques indices l’entraînent, avec son père vers un village assez mystérieux, un mystère d’autant plus grand quand il découvre une certaine demeure. Cette maison est un lieu magique, celle de Miss Peregrine, peuplée d’enfants vraiment particuliers. Il sera encore plus surpris quand il va découvrir leurs pouvoirs, et ses pouvoirs. Tous ces enfants, et celle qui dirige ce domaine, il les connaît en fait de par les histoires de son grand père.

285970660

DF-07237 - Miss Peregrine (Eva Green) takes aim at her powerful enemies. Photo Credit: Jay Maidment.

DF-15506 - Miss Peregrine (Eva Green) demonstrates one of her many time-bending talents to Jake (Asa Butterfield) and Fiona (Georgia Pemberton). Photo Credit: Jay Maidment.

Photo : Jay Maidment.

364335073

Miss Peregrine's Home For Peculiar Children TM & © 2015 Twentieth Century Fox Film Corporation. All Rights Reserved. Not for sale or duplication.

Tiré d’un roman de Ransom Riggs , premier d’une trilogie qui a  déjà deux livres à son actif, le film est signé Tim Burton, qui a réussi à créer ce monde si proche du nôtre, et pourtant si différent. Le film se déroule certes de nos jours, mais le temps est figé à une date dans la seconde guerre mondiale pour la maison. Prenons simplement un personnage qui va vous donner une idée  de l’atmosphère : celui de Miss Peregrine ( Eva Green): c’est une ombrune, comprenez par là qu’elle peut manipuler le temps, mais aussi se transformer en oiseau.

748078939

DF-07907 - Meet some of the very special “Peculiars” - Left to right: Olive (Lauren McCrostie), Bronwyn (Pixie Davies), Millard (Cameron King), the twins (Thomas and Joseph Odwell) and Emma (Ella Purnell). Photo Credit: Jay Maidment.

). Photo: Jay Maidment.

577437968 494625872

Tim Burton a réussi un véritable exploit en créant ce monde particulier, et encore je ne vous raconte que la première partie du film. On y croit, on se dit que cela est vrai et c’est là où c’est incroyable, avec ces enfants, dont l’un a des abeilles dans le corps, un autre un oeil capable d’être un projecteur de cinéma, un autre souffler d’une manière fantastique, sans oublier des jumeaux, une petite fille modèle qui a de curieuses habitudes , une autre qui fait pousser des légumes de sa taille.  Si Eva Green et le jeune Asa Butterfield sont les deux personnages principaux, nombre de grands acteurs traversent le film: Terence Stamp, Judi Dench, Samuel L.Jackson ou Ruppert Everett

939895403

Miss Peregrine's Home For Peculiar Children TM & © 2015 Twentieth Century Fox Film Corporation. All Rights Reserved. Not for sale or duplication.

364335073 45380525

J’ai vraiment passé d’excellents moments avec ce film qui est peut-être le meilleur de Tim Burton, ou tout au moins celui qui est le plus proche de mon univers d’enfant. Et pourtant sa filmographie dans le domaine du fantastique, est importante avec de grands films comme: Alice au Pays des Merveilles, L’étrange Noël de Monsieur Jack,  Edward aux mains d’argent ou Charlie et la Chocolaterie, parmi bien d’autres.

Franchement vous pouvez voir ce film quel que soit votre âge, les plus jeunes, mais pas les trop jeunes, y verront un conte avec des enfants, les autres y verront un grand film de visionnaire, et enfin d’autres vont retrouver leur enfance. La sortie en BluRay vous offre, outre le film, près de 2 heures de bonus exceptionnels.En voici la liste : Une Histoire Particulière, Des enfants particuliers, Les Sépulcreux et les Ex-Sépulcreux, la carte des boucles temporelles, plus une galerie de photos et des croquis de Tim Burton, sans oublier un clip vidéo.

2 heures 6 de film en version originale en DTS HD 7.1 ou en français DTS 5.1, avec ^possibilités de sous titres en français ou en anglais.  Le bonheur à l’état pur! Le Bluray contient aussi une possibilité de copie digitale, mais sur GooglePlay uniquement

 

le film annonce:

et quelques extraits:

 

Rating:

Attention….petit chef d’oeuvre….un retour aux sources du Western.

B1Htz3xIgAAzbYq

 

Nous sommes aux Etats Unis, dans les années 1870, dans le Far West, avec des terres arides, des villes décimées. le pétrole n’est pas encore une matière première. On se bat pour survivre, et le pays est celui de tous, avec beaucoup d’étrangers, comme John (Mads Mikkelsen), qui est installé là depuis des années, avec son frère, et qui attend l’arrivée de sa femme et de son fils de 7 ans. A peine sortis du train, ils partent en diligence vers leur terre dévastée. Petit problème. ils ne sont pas seuls dans cette carriole, et deux bandits violents ont des vues sur la femme. Ils jettent John de la diligence et vont violer la femme, et tuer l’enfant. John  ne laissera pas ces crimes impunis, et va abattre les meurtriers qui ont déjà fait du ménage en assassinat tous les humains dans leur moyen de transport. Cela va attirer plus que des ennuis à John, puisque le bandit est le frère du chef d’un gang des plus dangereux, Delarue. John va se retrouver seul contre tous, même ceux de la communauté où il vivait, qui tous ont peur de représailles sanglantes. arrivera-t-il à éliminer toute la bande, et à se confronter à celle-ci, et à celle qui était la femme du bandit assassiné (Eva Green) .

Extended-02-Mikael-persbrandt-Mads-mikkelsen-The-Salvation-FG Director-Kristian-Levring-Selfportrait The Salvation 206_THE SALVATION - Mads Mikkelsen_Mikael persbrandt - photo by Joe Alblas The Salvation

 

Ce film est en quelque sorte un retour aux sources, ou un hommage au western, qui est un genre un peu désuet. Mais le réalisateur, Kristian Levring, réussit le tour de force de renouveler le genre, de le filmer avec audace, tout en gardant l’intérêt du spectateur de la première à la dernière minute. C’est du bonheur à chaque instant, on reste cloué à son fauteuil, en évitant les poncifs qui montreraient trop de sang, ou trop de démonstrations d’épouvante, comme un viol ou le meurtre d’un enfant ou de quelque méchant que ce soit; Les paysages sont de toute beauté, les interprètes formidables. Bien entendu Mads Mikkelsen est parfait, mais ce n’est pas nouveau. Eva Green etEric Cantona, tout comme Jonathan Pryce, dans des seconds rôles  le sont tout autant.

Extended-23-Jeffrey-Dean-Morgan-The-Salvation-FG Extended-41-Eva-Green-The-Salvation-FG Extended-46-Jeffrey-Dean-Morgan-The-Salvation-FG The Salvation Extended-47-Mads-Mikkelsen-The-Salvation-FG TheSalvation_EvaGreen

 

Si tous les films  étaient de cette qualité, les cinémas seraient pleins à toutes les séances et le BluRay se vendraient par milliers! . Je ne mâche pas mes mots en parlant de superbe film. Le genre de petit bijou auquel on ne s’attend pas. Une bonne surprise venue du Danemark. Ne la manquez pas!

Parlons un peu plus du BluRay:

Durée du film : 92 minutes, format image 2.35 en 16/9 compatible, présenté en VO avec sous titres obligatoires ou VF en 5.1 DTS master audio. L’mage est d’excellente qualité. On regrettera le manque de bonus pour ce superbe film.

Le film annonce :