Patrice Maktav

All posts tagged Patrice Maktav

Rating:

Edith Piaf, un mythe français, une voix, une présence inoubliable. La chanteuse française la plus célèbre au monde revient sous les traits de MTATIANA sur la scène du Lucernaire.

Ce n’est pas la première fois, et ce ne sera certainement pas la dernière qu’Edith Piaf sera célébrée sur une scène, ou à l’écran. Plusieurs films lui ont été consacrées, sans oublier le théâtre. Cette fois c’est un retour puis que I LOVE PIAF n’en est pas à sa première série de représentations sur une scène parisienne. La version proposée, écrite par Jacques Pessis, et mise en scène par un spécialiste des spectacles musicaux, François Chouquet,  est un régal. On connaît François Chouquet pour sa contribution à de nombreux spectacles adulés du public : Les 10 Commandements, Le Roi Soleil, Mozart l’Opéra Rock, 1789 les amants de la Bastille  et surtout Mistinguett.

Pour ce spectacle il a trouvé l’interprète idéale en la personne de MTatiana, et le spectacle nous raconte, en chansons, l’histoire de la môme Piaf, qui a traversé les époques. On y retrouve quelques uns des titres les plus célèbres de cette artiste immortelle, comme : La Vie En Rose, L’Hymne à l’Amour, Milord, Non je ne regrette Rien, L’Homme à la Moto, Sous le ciel de Paris, La Foule, parmi une vingtaine de titres célèbres ou moins connus. Pour conter l’histoire, deux personnes jouent en alternance : l’auteur, Jacques Pessis ou Patrice Mktav, avec MTatiana dans le rôle titre, et un(e) accordéoniste, ici aussi en alternance : Aurélien Noël ou Maryll Abbas. La production a eu l’heureuse idée de surtitrer le spectacle en anglais, pour les touristes anglo saxons.

Une rencontre avec MTatiana, qui incarne Piaf s’imposait :

I love Piaf, c’est au Lucernaire, du mercredi au samedi à 21 h 00, jusqu’au 18 Août

Le Lucernaire, 53 rue Notre Dame Des Champs à Paris 6ème

Réservations : 01 45 44 57 34 ou www.lucernaire.fr

Tarif : 26€

Nombreuses réductions possibles : – 26 ans, seniors, se renseigner sur le site ou sur place

la bande annonce :

 

 

Rating:

Parmi tous les spectacles musicaux de cette saison, en voilà un qui se distingue, et c’est tant mieux!

affiche-200x150-1_5eme-1

Adapter l’oeuvre de Stendhal en comédie musicale était une véritable gageure, et il faut bien avouer que c’est une réussite au delà des espérances.

photo-carolineaelion

photo-carolineaelion

Nous sommes sous la Restauration, dans une petite ville du Jura. Le maire de la ville, Mr de Rênal, cherche un précepteur pour ses enfants, et il va engager le jeune et beau Julien Sorel, fils de charpentier aux dents longues, dont le modèle est Napoléon. Mais, vu qu’il veut monter dans l’échelle sociale, il songe à devenir prêtre. Toutefois le séjour chez les Rênal va lui faire changer d’avis. Il dédaigne les avances de le femme de chambre, Elisa, pour tenter sa chance auprès de la maîtresse de maison, la charmante Louise, dont il devient vite l’amant. Mais la femme de chambre va tout faire pour que ces amours s’arrêtent.

photo : @anthonyghnassia

photo : @anthonyghnassia

photo : @anthonyghnassia

photo : @anthonyghnassia

photo : @anthonyghnassia

photo : @anthonyghnassia

photo : @anthonyghnassia

photo : @anthonyghnassia

photo : @anthonyghnassia

photo : @anthonyghnassia

photo : @anthonyghnassia

photo : @anthonyghnassia

Ils ne sont pas trop de deux pour la mise en scène très dynamique: François Chouquet et Laurent Seroussi, qui nous offrent de magnifiques projections pour les décors qui sont nombreux dans l’adaptation  qu’en a fait Alexandre Bonstein, auteur du livret, alors que Zazie est l’auteure des chansons, aux côtés de Vincent Baguian, Sorel, William Rousseau.

photo : @anthonyghnassia

photo : @anthonyghnassia

photo : @anthonyghnassia

photo : @anthonyghnassia

Mais ce que nombre de spectatrices, et de spectateurs, viennent applaudir, c’est le très beau Côme, à la voix envoûtante, qui domine cette oeuvre de bout en bout. C’est une véritable révélation pour ceux qui comme moi, le découvrent. Il a quand même finaliste de The Voice. Sa présence sur la scène du Palace est un des gros atouts de ce musical. Mais il serait malhonnête de ne citer que lui, alors que d’autres belles voix sont sur scène, comme Haylen, qui est Louise de Rênal, Louise Fournier  (Mathilde de la Mole), Yoann Launay, à la voix puissante qui est le conteur Geronimo, Patrice Maktav (Monsieur Valenod), Michel Lerousseau (Marquis de la Mole), Cynthia Tolleron (Elisa), Elsa Pérusin (Madame Valenod), Philippe Escande (Monsieur de Rênal), sans oublier, et ils sont vraiment importants, omniprésents sur la scène , en hauteur, les musiciens: Sabrina Boudaoud, Camille Bigeault (batterie), Brice Mirione , Stéphane Boutinaud aux percus et le guitariste Mao Blanc.

photo : guy courtheoux

photo : guy courtheoux

photo : guy courtheoux

photo : guy courtheoux

Bravo Monsieur Cohen pour cette production, et le choix de la belle salle du Palace. Vous aviez déjà produit un musical que j’avais absolument adoré, Mistinguett, parmi bien d’autres. Vous ne recherchez pas le sensationnel, et vous faites mouche avec des spectacles de qualité comme celui-ci.

photo : guy courtheoux

photo : guy courtheoux

photo : guy courtheoux

photo : guy courtheoux

Le Rouge et le Noir, c’est au théâtre le Palace, jusqu’au 31 décembre

Représentations : jeudi, vendredi et samedi à 20h30, matinées samedi à 15h00 et dimanche à 17h00

places de 29 à 79 €

réservations au : 01 40 22 60 00

 

 

Rating:

Le Comedia affiche une nouvelle version, encore plus formidable de la comédie musicale : Mistinguett, reine des années folles.

onsortoupas196

Cet article fait suite à celui paru lors des premières représentations au Casino de Paris :

http://www.onsortoupas.fr/mistinguett-reine-des-annees-folles-au-casino-de-paris-photos-et-video-exclusives-carmen-maria-vega-fabuleuse-prolongations/

IMG_4836 IMG_4843 IMG_4845 IMG_4865 IMG_4879 IMG_4887 IMG_4892 IMG_4898

Je viens de revoir Mistinguett, et les quelques petits changements apportés  redonnent un tonus à cette comédie musicale. On reprochait la première partie légèrement trop longue, alors revenez voir cette version, pas une seconde de trop, on en redemanderait. Les comédiens sont tous au top, les danseurs aussi, quand aux voix et plus particulièrement les deux filles : Carmen Maria Vega et Mtatinana, on reste totalement sous le charme. Revoici une série de photos et quelques petits extraits vidéo.

IMG_4902 IMG_4905 IMG_4922 IMG_4925 IMG_4936 IMG_4940 IMG_4970 IMG_4980 IMG_4983 IMG_4991

 

Mistinguett a pris des vacances pour revenir en force, toujours au Comedia pour des représentations jusqu’à janvier. Surtout ne manquez pas ce spectacle, qui est un des plus beaux, et des plus colorés de l’année.

IMG_5000 IMG_5009 IMG_5144 IMG_5114 IMG_5112 IMG_5091 IMG_5088 IMG_5076 IMG_5066 IMG_5060 IMG_5038

Toutes les photos et vidéos: @ Guy Courthéoux /onsortoupas.fr       Tous droits réservés*

MISTINGUETT c’est au théâtre COMEDIA du mercredi au samedi à 20h00, matinées samedi 15h00 et dimanche 17h00

places de 25 à 99€

Réservations : www.le-comedia.fr    et 01 42 38 22 22

les vidéos :

 

 

Rating:

Mistinguett, un nom qui ne dira pas grand chose aux plus jeunes d’entre nous, mais qui a marqué son époque. Une reine du music hall au début du siècle dernier! Et une nouvelle reine sous les traits de Carmen Maria Vega.

Prolongations à partir du 17 avril au COMEDIA!!!!

Vous pourrez y voir le même spectacle, avec la même troupe, avec quelques tableaux revisités pour revoir ce spectacle de plus près, avec quelques surprises et quelques nouveautés. Les spectateurs pourront dîner à partir de 19h00 et assister à des Gatsby Parties après le spectacle, revivre les années folles avec le swing de ce show inoubliable!

Visuel paysage

Mistinguett ce sont les années folles, celles où le Casino de Paris renaissait, où on découvrait cet escalier géant, les plumes , les paillettes, les revues. C’est un peu ce que l’on découvre dans cette comédie musicale. Après la guerre, le Casino de Paris est quasi à l’abandon , racheté par un jeune producteur, Leon Voltera (Patrice Maktav) , qui a un point faible….l’amour du jeu. Il veut monter une nouvelle revue, et va s’acoquiner avec un truand, Scipion Sauveur (Fabian Richard). Il engage un chanteur américain, Harry Pilser ( Gregory Benchenafi) pour une revue avec Mistinguett (Carmen Maria Vega). Le truand a d’autres projets pour le Casino : le transformer en Parking! Pour cela il fait entrer sa soeur Marie (Mathilde Ollivier) dans la troupe. Mistinguett veut choisir ses boys, la troupe, et veille à tout pour ce spectacle qui devrait marquer son retour sur les planches.

IMG_4607 IMG_4619 IMG_4627 IMG_4704 IMG_4737

Produit par Albert Cohen, à qui on doit ‘les 10 commandements’ ou 1789 les amants de la Bastille entre autres, mis en scène par François Choquet, sur des dialogues de Jacques Pessis, François Choquet et Ludovic Alexandre Vidal, ce spectacle est surtout l’occasion de découvrir de très belles chorégraphies de Guillaume Bordier, des chansons originales et quelques trop rares reprises adaptations des chansons de la reine des années folles. Cela se ressent plus particulièrement dans la première partie où on aurait envie d’entendre encore plus celle qui est vraiment la reine de ce spectacle : Carmen Maria Vega. Heureusement, on l’entend plus dans le seconde partie, avec ce qui est le titre phare du spectacle : Mon Homme. Si tous les interprètes sont au top, Carmen Maria Vega est au sommet , qui domine ce spectacle de bout en bout, avec des talents de comédienne, autant que de chanteuse. Elle est vraiment PARFAITE, et même si ce n’est que pour elle, il faut aller voir ce Mistinguett. Attention, ne vous arrêtez pas à la première partie, avec ses faiblesses, et vous verrez que la seconde partie après un entracte de 20 minutes est un pur délice.

IMG_4746 IMG_4757 IMG_4794 IMG_4833 IMG_4855

Il faut aussi parler de la chorégraphie, et tout particulièrement du final, en rose, qui est tout simplement somptueux et qui rappellera les grands moments des illustres cabarets parisiens comme Le Lido ou Le Moulin Rouge. Plumes d’autruches, costumes , ce final en apothéose est le clou du spectacle. La salle ne s’y trompe pas, qui finit debout pour acclamer la troupe et celle qui est la nouvelle Mistinguett pour quelques mois seulement. En effet, après cette série de représentations au Casino de Paris, le show fera une longue tournée de février à juin 2015. Coté musique, 4 compositeurs ont travaillé sur les chansons originales : Alain Chamfort, Jean-Pierre Pilot, William Rousseau et Bertrand Allagnat.. Ce spectacle musical est un des événements de la rentrée et nul doute que le public va s’y précipiter pour faire tous les soirs un triomphe à la reine de la soirée : Mistinguett / Carmen Maria Vega!

IMG_4909 IMG_4937 IMG_4962 IMG_4971 IMG_5003

Représentation du jeudi au samedi soir à 20 h 00 jusqu’au 21 décembre, puis du mardi au samedi soir jusqu’au 4 Janvier. Matinées samedi et dimanche à 15 h 00

Places de 20€ (debout) 49€ à 104€ selon les dates et horaires.

Casino de Paris : 16 rue de Clichy, Métro : Trinité

Le final

Le final

IMG_5045 IMG_5080

Le final

Le final

Carmen Maria Vega pose devant l'affiche avec votre serviteur

Carmen Maria Vega pose devant l’affiche avec votre serviteur

TOUTES LES PHOTOS ET LA VIDÉO avec extrait  ‘ON DIT’ @ Guy Courthéoux

 

 

La Tournée : sous réserve de changements de dates

ZENITH ARENA – LILLE : à partir du 14 février 2015
AMPHITEA – ANGERS : à partir du 28 février 2015
ZENITH – NANTES METROPOLE : à partir du 7 mars 2015
ZENITH EUROPE – STRASBOURG : à partir du 14 mars 2015
PATINOIRE MERIADECK – BORDEAUX : à partir du 21 mars 2015
GALAXIE – AMNEVILLE : à partir du 28 mars 2015
ZENITH – DIJON : à partir du 4 avril 2015
MILLESIUM – EPERNAY : à partir du 18 avril 2015
DOME – MARSEILLE : à partir du 25 avril 2015
MUSIKHALL – BRUZ : à partir du 2 mai 2015
HALLE TONY GARNIER – LYON : à partir du 16 mai 2015
ZENITH D’AUVERGNE – COURNON : à partir du 23 mai 2015
ZENITH – ORLEANS : à partir du 30 mai 2015
ZENITH – CAEN : à partir du 6 juin 2015
ZENITH – ROUEN : à partir du 13 juin 2015
ZENITH – MONTPELLIER : à partir du 20 juin 2015
ZENITH – TOULOUSE : à partir du 27 juin 2015

 

 

Vous voulez voir Mistinguett ( la vraie) ? : voilà un enregistrement qui date de 1938