Alain Chamfort

All posts tagged Alain Chamfort

Rating:
VOTRE VOTE

Encore un très beau livre pour les fans de l’Homme à la tête de chou.

Couv Gainsbourg

Voilà une compilation de documents exclusifs sur Serge Gainsbourg, avec à la fois des lettres qu’il avait écrites alors qu’il n’avait que 15 ans, sous l’occupation, et même des documents exceptionnels fournis par la SACEM, qui sont des manuscrits de partitions ou de chansons, avec des photos rares, ou jamais vues de sa famille, avec une flopée de témoignages exclusifs et des interviews de ses proches.

Le livre, qui est abondamment illustré retrace la vie de Lucien Ginsburg, qui deviendra Serge Gainsbourg bien plus tard. On y trouve des photos de lettres, de compositions, de pochettes de disques. On nous raconte ses amours avec la sublime Brigitte Bardot, les chansons qu’il a créées pour elle, dont ‘Je t’aime moi non plus’ qui sera la fin de leur couple illégitime, le mari allemand de Bardot, la forçant à le quitter. Il y a eu Jane Birkin, dont l’amour est resté intact, puis Bambou, et enfin, ses rencontres avec d’autres immenses stars : Juliette Gréco, Catherine Deneuve, France Gall, Isabelle Adjani, Vanessa Paradis parmi les plus célèbres et aussi celles avec d’autres grands noms de la chanson, et là ils sont trop nombreux pour les citer tous, mais particulièrement Alain Chamfort pour Manureva. Les néophytes apprendront qu’il a composé aussi un titre pour Claude François : Hip Hip Hip Hourrah, qui est certainement le titre le plus décalé de cette idole.

FRANCE - JULY 22: Singer Serge Gainsbourg sits in a kart on July 22, 1969 in France. (Photo by Keystone-FranceGamma-Rapho via Getty Images)

Serge Gainsbourg  1969 in France. Photo  Keystone-FranceGamma-Rapho via Getty Images)

Ce livre est une source de bonheur à chaque page pour ceux qui ont dansé sur La Décadanse, qui ont adoré Aux Armes Etc.., ou Melody Nelson. On retrouve aussi le Serge Gainsbourg du cinéma, qui fut acteur ( on apprend que les cuites avec Jean Gabin sur un tournage furent légion). On le voit aussi passer derrière la caméra, diriger Jane Birkin, Joe Dallessandro, Francis Huster.

Ce génie a touché à beaucoup de choses, et ce livre hommage est vraiment très beau, que l’auteur, Stéphane Deschamps, dédié au biographe officiel de Gainsbarre : Gilles Verlant, avec une préface signée Philippe Labro. Pour vous situer l’auteur : il a co-écrit le Gainsbourg aux éditions Albin Michel avec Gilles Verlant en 2001, il a travaillé sur France 2, France Inter. il est aussi l’auteur d’un ouvrage sur Nougaro et sur Garou et a réalisé des documentaires sur Françoise Hardy, Eddy Barclay, Julien Clerc, Polnareff ou Nolwenn Leroy.

Ce Gainsbourg années héroïques est édité aux éditions Chronique, et est en vante au prix de 34.95€

32 pages, relié en format 23/29 avec couverture cartonnée.

**NB RA 75555**

crédit photo: Getty Images

 

 

Rating:
VOTRE VOTE

Mistinguett, un nom qui ne dira pas grand chose aux plus jeunes d’entre nous, mais qui a marqué son époque. Une reine du music hall au début du siècle dernier! Et une nouvelle reine sous les traits de Carmen Maria Vega.

Prolongations à partir du 17 avril au COMEDIA!!!!

Vous pourrez y voir le même spectacle, avec la même troupe, avec quelques tableaux revisités pour revoir ce spectacle de plus près, avec quelques surprises et quelques nouveautés. Les spectateurs pourront dîner à partir de 19h00 et assister à des Gatsby Parties après le spectacle, revivre les années folles avec le swing de ce show inoubliable!

Visuel paysage

Mistinguett ce sont les années folles, celles où le Casino de Paris renaissait, où on découvrait cet escalier géant, les plumes , les paillettes, les revues. C’est un peu ce que l’on découvre dans cette comédie musicale. Après la guerre, le Casino de Paris est quasi à l’abandon , racheté par un jeune producteur, Leon Voltera (Patrice Maktav) , qui a un point faible….l’amour du jeu. Il veut monter une nouvelle revue, et va s’acoquiner avec un truand, Scipion Sauveur (Fabian Richard). Il engage un chanteur américain, Harry Pilser ( Gregory Benchenafi) pour une revue avec Mistinguett (Carmen Maria Vega). Le truand a d’autres projets pour le Casino : le transformer en Parking! Pour cela il fait entrer sa soeur Marie (Mathilde Ollivier) dans la troupe. Mistinguett veut choisir ses boys, la troupe, et veille à tout pour ce spectacle qui devrait marquer son retour sur les planches.

IMG_4607 IMG_4619 IMG_4627 IMG_4704 IMG_4737

Produit par Albert Cohen, à qui on doit ‘les 10 commandements’ ou 1789 les amants de la Bastille entre autres, mis en scène par François Choquet, sur des dialogues de Jacques Pessis, François Choquet et Ludovic Alexandre Vidal, ce spectacle est surtout l’occasion de découvrir de très belles chorégraphies de Guillaume Bordier, des chansons originales et quelques trop rares reprises adaptations des chansons de la reine des années folles. Cela se ressent plus particulièrement dans la première partie où on aurait envie d’entendre encore plus celle qui est vraiment la reine de ce spectacle : Carmen Maria Vega. Heureusement, on l’entend plus dans le seconde partie, avec ce qui est le titre phare du spectacle : Mon Homme. Si tous les interprètes sont au top, Carmen Maria Vega est au sommet , qui domine ce spectacle de bout en bout, avec des talents de comédienne, autant que de chanteuse. Elle est vraiment PARFAITE, et même si ce n’est que pour elle, il faut aller voir ce Mistinguett. Attention, ne vous arrêtez pas à la première partie, avec ses faiblesses, et vous verrez que la seconde partie après un entracte de 20 minutes est un pur délice.

IMG_4746 IMG_4757 IMG_4794 IMG_4833 IMG_4855

Il faut aussi parler de la chorégraphie, et tout particulièrement du final, en rose, qui est tout simplement somptueux et qui rappellera les grands moments des illustres cabarets parisiens comme Le Lido ou Le Moulin Rouge. Plumes d’autruches, costumes , ce final en apothéose est le clou du spectacle. La salle ne s’y trompe pas, qui finit debout pour acclamer la troupe et celle qui est la nouvelle Mistinguett pour quelques mois seulement. En effet, après cette série de représentations au Casino de Paris, le show fera une longue tournée de février à juin 2015. Coté musique, 4 compositeurs ont travaillé sur les chansons originales : Alain Chamfort, Jean-Pierre Pilot, William Rousseau et Bertrand Allagnat.. Ce spectacle musical est un des événements de la rentrée et nul doute que le public va s’y précipiter pour faire tous les soirs un triomphe à la reine de la soirée : Mistinguett / Carmen Maria Vega!

IMG_4909 IMG_4937 IMG_4962 IMG_4971 IMG_5003

Représentation du jeudi au samedi soir à 20 h 00 jusqu’au 21 décembre, puis du mardi au samedi soir jusqu’au 4 Janvier. Matinées samedi et dimanche à 15 h 00

Places de 20€ (debout) 49€ à 104€ selon les dates et horaires.

Casino de Paris : 16 rue de Clichy, Métro : Trinité

Le final

Le final

IMG_5045 IMG_5080

Le final

Le final

Carmen Maria Vega pose devant l'affiche avec votre serviteur

Carmen Maria Vega pose devant l’affiche avec votre serviteur

TOUTES LES PHOTOS ET LA VIDÉO avec extrait  ‘ON DIT’ @ Guy Courthéoux

 

 

La Tournée : sous réserve de changements de dates

ZENITH ARENA – LILLE : à partir du 14 février 2015
AMPHITEA – ANGERS : à partir du 28 février 2015
ZENITH – NANTES METROPOLE : à partir du 7 mars 2015
ZENITH EUROPE – STRASBOURG : à partir du 14 mars 2015
PATINOIRE MERIADECK – BORDEAUX : à partir du 21 mars 2015
GALAXIE – AMNEVILLE : à partir du 28 mars 2015
ZENITH – DIJON : à partir du 4 avril 2015
MILLESIUM – EPERNAY : à partir du 18 avril 2015
DOME – MARSEILLE : à partir du 25 avril 2015
MUSIKHALL – BRUZ : à partir du 2 mai 2015
HALLE TONY GARNIER – LYON : à partir du 16 mai 2015
ZENITH D’AUVERGNE – COURNON : à partir du 23 mai 2015
ZENITH – ORLEANS : à partir du 30 mai 2015
ZENITH – CAEN : à partir du 6 juin 2015
ZENITH – ROUEN : à partir du 13 juin 2015
ZENITH – MONTPELLIER : à partir du 20 juin 2015
ZENITH – TOULOUSE : à partir du 27 juin 2015

 

 

Vous voulez voir Mistinguett ( la vraie) ? : voilà un enregistrement qui date de 1938