Archives

All posts by Guy Courtheoux

Rating:

Quand on voit Ang Lee au générique d’un film, il y a de fortes chances pour qu’on aime, surtout s’il s’agit d’action. Si on ajoute une double dose de Will Smith, le cocktail est détonnant.

Cette fois le réalisateur Ang Lee n’y va pas de main morte. Un tueur professionnel , peut-être le meilleur dans son domaine, va être à son tour la cible d’un autre tueur, qui semble bien le connaître. Un projet cinéma qui a vu le jour en 1997, mais qui n’avait alors pas pu être réalisé, surtout en raison des effets spéciaux, qui nécessitaient qu’un acteur de premier plan rajeunisse pour avoir l’age d’être son fils. Après avoir transité par différents studios et producteurs, avec des acteurs comme Mel Gibson, Clint Eastwood, Harrison Ford pressentis, ce sera Will Smith qui décrochera le rôle.

Will Smith & Mary Elizabeth Winstead / Gemini Man

Vous dire que l’histoire est vraisemblable serait un mensonge, mais vous avouer qu’on y croit malgré cette réserve est la plus pure vérité. On est à mi chemin entre le film d’action et la science fiction. Et, dès les premières images on est avertis. On joue dans la cour des grands. Will Smith campe donc deux personnages, dont l’un a l’âge d’être son fils, qui possèdes tous les atouts du père, en plus de sa jeunesse. En deux heures de film, on ne s’ennuie pas une seconde. Des cascades pro, des effets spéciaux ultra sophistiqués, tout est réuni pour en faire un blockbuster de ce début d’automne.

Will Smith / GEMINI MAN / Paramount Pictures, Skydance & Jerry Bruckheimer Films.

Ne venez pas voir ce film pour le disséquer, y trouver des failles. Nous sommes dans le divertissement pur et dur, avec de belles courses poursuites, des cascades de choc. C’est du divertissement sur grand écran, et c’est forcément encore mieux en 3D, avec de nombreuses salles équipée. Certes il y a will Smith et Will Smith, mais on peut citer d’autres acteurs : Marie Elisabeth Winstead, Clive Owen, Benedict Wong, parmi bien d’autres.

Will Smith / Gemini Man / Paramount Pictures, Skydance& Jerry Bruckheimer Films.

Clive Owen & Will Smith « Junior » /Gemini Man / Paramount Pictures, Sydance & Jerry Bruckheimer Films.

Will Smith « Junior » / Gemini Man / Paramount Pictures, Skydance & Jerry Bruckheimer Films.

 

Les films annonce :

 

 

Rating:

Deux comédiens remarquables, un texte qui tient en haleine, L’un de nous deux est une excellente surprise de cette rentrée théâtrale.

Jean-Noël Jeanneney est l’auteur de cette joute verbale qui se déroule dans un camp de travail en Allemagne en juin 1944. Dans une maison , un peu mieux lotis que les ‘travailleurs’, 2 hommes: Léon Blum, fidèle admirateur de Jean Jaurès, chef du front populaire et Georges Mandel, un collaborateur de Clémenceau. Ces deux hommes politiques aux antipodes l’un de l’autre discutent avec beaucoup d’humour, alors qu’un soldat allemand , qui semble les admirer et certainement les respecter, leur apprend ce qui se déroule à l’extérieur. Deux comédiens sur scène : Emmanuel Dechertre et Christophe Barbier, avec le soldat interprété par Simon Willame. Un décor assez simple dans la pièce où les deux hommes politiques peuvent se rencontrer, un billard, deux postes de radio, un petit meuble. Par les fenêtres on aperçoit l’extérieur, avec des projections. La mise en scène de Jean-Claude Idée est terriblement efficace, et on vibre avec ces personnages des premières secondes jusqu’au final.

 

Toutes les photos : @ J. STEY

Voilà ce qu’on aime au théâtre. Des comédiens auxquels on croit, voire auxquels on peut s’identifier, et pour beaucoup, la découverte de ce moment d’histoire. Pourquoi L’UN DE NOUS DEUX ? Laissons parler les comédiens,  qui ont acceptés de se confier devant la caméra d’ONSORTOUPAS.FR.

Le premier à se confier : Emmanuel Dechartre :

Vu qu’il a accepté avec entrain, son comparse, Christophe Barbier est venu le rejoindre et échanger leur place :

Courrez voir ce grand moment d’histoire

C’est au Petit Montparnasse:

Mardi, mercredi, jeudi, vendredi et samedi : 19h00 et  Matinée :  Dimanche: 15h

Durée du spectacle: 1h25

TARIFS

(au guichet)

1° catégorie :  34 €
2° catégorie: 18 
– de 26 ans: 10€ 

réservations au guichet ou par téléphone au 01 43 22 77 74 : + 2 €

internet : https://www.theatremontparnasse.com/l-un-de-nous-deux-mandel-blum/

la bande annonce :

 

Rating:

Rouge est un des grands moments de Théâtre de cette rentrée, qui se joue au Théâtre Montparnasse actuellement

 

New-York, fin des années 50, Mark Rothko se retrouve dans son atelier, aux prises avec une commande de vastes peintures murales que vient de lui passer un architecte d’un immeuble de très haut standing. Il s’est trouvé un jeune assistant qui va s’occuper de toutes les tâches annexes comme mélanger les peintures, préparer les toiles, aller lui chercher ou préparer ses repas, mais les relations entre maître et élève évoluent.

Des rôles difficiles pour les 2 protagonistes : Niels Arestrup et Alexis Moncorgé. La scène est immense, quasiment vide, sauf quelques toiles , rouges comme le titre! Nous assistons à une joute verbale dont personne ne peut sortir indemne, ni les deux personnages, ni les spectateurs. C’est une pure merveille que cette pièce de John Logan qui a reçu rien moins que 6 Tony Awards et qui n’avait pas encore été jouée en France à ce jour.

L’adaptation française est l’oeuvre de Jean-Marie Besset, et la mise en scène efficace est signée Jérémie Lippmann, dans des décors certes dépouillés mais avec de grands panneaux Rouge, qui justifient le titre. La salle exulte et applaudit à tout rompre, et le moins que l’on puisse dire c’est que le public a toujours raison, qui ne se trompe jamais.

Des tonnes d’applaudissements, une salle enthousiaste, une bonne pièce: Il n’en fallait pas plus pour retrouver un des comédiens qui m’avait déjà impressionné récemment : Alexis Moncorgé, qui se retrouve donc en entretien exclusif pour Onsortoupas.fr

la bande annonce :

Rouge, c’est au Théâtre Montparnasse

Réservations : 01 43 22 77 74

du mardi au samedi à 21h – matinée dimanche à 15h30
Tarifs : 52€/48€/36€/18€• 10€ pour les – de 26 ans

De plus amples informations sur notre site internet : theatremontparnasse.com
THÉÂTRE MONTPARNASSE – 31, rue de la gaîté – 75014 PARIS

Rating:

Chantal Goya revient au Palais des Congrès de Paris, pour faire découvrir à une nouvelle génération son superbe spectacle : le soulier qui vole.

Un spectacle qui est né en 1980, et qui ne se démode pas. Ceux et celles qui étaient des enfants en 1980 et qui avaient été émerveillé(e)s par ce spectacle sont maintenant pères ou mères de famille et emmènent leur progéniture qui reste tout autant conquise par ce spectacle.

Ce n’est pas un miracle, , c’est tout simplement la conjugaison de talents, entre Chantal Goya, et son mari Jean-Jacques Debout., en tête d’équipes bien rodées.

Chantal Goya ne manque ni d’anecdotes, ni de charme, qui parle avec toujours autant d’optimisme de ses spectacles, comme elle fait lors de cet entretien exclusif devant la caméra de Guy Courthéoux  / onsortoupas.fr

Vous ne connaissiez pas? Regardez ces photos, cela devrait vous enchanter:

 

et encore mieux:

 

 

05/10/19 – PARIS – Palais des Congrès de Paris – 14h00 – Le soulier qui vole

https://rebrand.ly/Chantal-Goya-5oct2019-14h-Paris

 

05/10/19 – PARIS – Palais des Congrès de Paris – 18h00 – Le soulier qui vole

https://rebrand.ly/Chantal-Goya-5oct2019-Paris

06/10/19 – PARIS – Palais des Congrès de Paris – 15h00 – Le soulier qui vole

https://rebrand.ly/Chantal-Goya-6oct2019-Paris

12/10/19 – AMNEVILLE – Le Galaxie – 15h00 – Le soulier qui vole

https://rebrand.ly/Chantal-Goya-12octobre2019-Amneville

26/10/19 – BORDEAUX (FLOIRAC) – Arkéa Arena – 14h30 – Le soulier qui vole

https://rebrand.ly/Chantal-Goya-26octobre2019-Bordeaux

27/10/19 – TOULOUSE – Zénith Métropole – 14h30 – Le soulier qui vole

https://rebrand.ly/Chantal-Goya-27octobre2019-Toulouse

03/11/19 – BRUXELLES – Forest National – 18h00 – Le soulier qui vole

https://rebrand.ly/Chantal-Goya-3novembre2019-Bruxelles

24/11/19 – TOURS – Palais des Congrès – 15h00 – Le soulier qui vole

https://rebrand.ly/Chantal-Goya-24novembre2019-Tours

30/11/19 – CAEN – Zénith – 15h00 – Le soulier qui vole

https://rebrand.ly/Chantal-Goya-30novembre2019-Caen

01/12/19 – LA ROCHELLE – Parc des Expositions – 15h00 – Le soulier qui vole

https://rebrand.ly/Chantal-Goya-1decembre2019-LaRochelle

21/12/19 – LIMOGES – Zénith – 15h00 – Le soulier qui vole

https://rebrand.ly/Chantal-Goya-21decembre2019-Limoges

22/12/19 – RENNES – Le Liberté – 15h00 – Le soulier qui vole

https://rebrand.ly/Chantal-Goya-22decembre2019-Rennes

 

18/01/20 – CHALONS EN CHAMPAGNE – Le Capitol – 15h00 – Le soulier qui vole
https://rebrand.ly/Chantal-Goya-18janvier2020-Chalons-en-Champagne

 

19/01/20 – STRASBOURG – Zénith – 15h00 – Le soulier qui vole
https://rebrand.ly/Chantal-Goya-19janvier2020-Strasbourg

01/02/20 – DOUAI – Gayant Expo – 15h00 – Le soulier qui vole
https://rebrand.ly/Chantal-Goya-01fevrier2020-Douai

02/02/20 – SAINT-HERBLAIN (NANTES) – Zénith Nantes Métropole– 15h00 – Le soulier qui vole

https://rebrand.ly/Chantal-Goya-2fevrier2020-Nantes

 

08/02/20 – NANCY – Zénith Maxéville – 15h00 – Le soulier qui vole
https://rebrand.ly/Chantal-Goya-8fevrier2020-Nancy

 

09/02/20 – TROYES – Le Cube – 15h00 – Le soulier qui vole
https://rebrand.ly/Chantal-Goya-09fevrier2020-Troyes

 

29/02/20 – NICE – Palais NIKAIA – 15h00 – Le soulier qui vole
https://rebrand.ly/Chantal-Goya-29fevrier2020-Nice

01/03/20 – TOULON – Zénith – 15h00 – Le soulier qui vole
https://rebrand.ly/Chantal-Goya-01mars2020-Toulon

 

07/03/20 – LYON – Halle Tony-Garnier – 15h00 – Le soulier qui vole

https://rebrand.ly/Chantal-Goya-7mars2020-Lyon

 

08/03/20 – DIJON – Zénith – 15h00 – Le soulier qui vole

https://rebrand.ly/Chantal-Goya-8mars2020-Dijon

 

14/03/20 – NARBONNE – Aréna – 14h30 – Le soulier qui vole
https://rebrand.ly/Chantal-Goya-14mars2020-Narbonne

 

15/03/20 – PAU – Zénith – 14h30 – Le soulier qui vole
https://rebrand.ly/Chantal-Goya-15mars2020-Pau

22/03/20 – COURNON-D’AUVERGNE (CLERMONT-FERRAND) – Zénith – 15h00 – Le soulier qui vole
https://rebrand.ly/Chantal-Goya-22mars2020-ClermontFerrand

 

 

 

Pour les dates exactes, rensignements, tarifs et horaires, voir les sites de vente comme Fnacspectacles.com, Carrefour, box.fr

Pour fêter les 30 ans Des Mandrakes d’Or, Gilles Arthur a réussi à inviter les plus grandes stars mondiales de la magie

30 ans de succès sans égal pour le monde de la magie, cela doit se fêter en grand, et ce sera au Casino de Paris, le 21 octobre prochain, spectacle qui sera enregistré pour être diffusé sur C8.

Jamais autant de stars mondiales de la magie n’ont été réunies dans un même programme: 

Topas @ pressphotos

Topas (Allemagne)

 

 

Kevin James

Kevin James (Etats Unis)

 

 

Yu Ho Jin (Corée)

FABIEN OLICARD

 

 

Fabien Olicard (France)

CHLOE CRAWFORD

Chloé Crawford (Irlande)

 

 

Vincent C (Canada)

Do Ki Moon( Corée)

OTTO WESSELY

Otto Wessely (Autriche)

 

 

SARA MAYA ET ERIX LOGAN

 

 

Erix Logan (Italie)

Avec la participation de Gilles Arthur,  des Frères Chaix  et de David Copperfield des Etats Unis.

Nul doute que ce spectacle sera impressionnant

Cette cérémonie de remise de trophées- née un samedi 30 octobre 1990 dans le théâtre André Malraux de Gagny – un rendez-vous attendu par le public, le rendez-vous avec les Plus Grands Magiciens du Monde. Avec toujours la même exigence, proposer un spectacle pour tous quels que soient l’âge ou la classe sociale, un événement culturel et populaire.

En 30 ans – devant des milliers de spectateurs et des millions de téléspectateurs – ce sont près de 300 artistes français et étrangers qui ont été honorés et récompensés de cette prestigieuse statuette tant convoitée. 300 numéros rares, 300 émotions et frissons qui mis bout à bout offriraient un panorama inédit et exceptionnel de la magie mondiale.

Pour fêter cet évènement Gilles Arthur sort un très beau livre  :

Rencontre avec Gilles Arthur pour un entretien exclusif avec Guy Courthéoux pour onsortoupas.fr:

Donc :

19 Octobre, Casino d’Enghien les Bains , 20 Octobre en matinée  Théâtre Roger Lafaille à Chennevieres sur Marne, et 21 Octobre au Casino de Paris

Réservations : https://www.les-mandrakes-dor.com/#!reservation/c11ip

Rating:

13 ans après son dernier album, et revoilà DAVE, avec un nouvel album, et un récital très bientôt à Bobino.

 

Idole de plusieurs générations, qui a débuté dans les années 70, Dave est un homme à qui on doit de nombreux tubes: doit-on citer Vanina, Lettre à Hélène, Tant qu’il y aura, Du côté de chez Swann? ou encore : La décision, Mon coeur est malade, Dansez maintenant, Hurlevent, Est-ce par hasard?

Nous n’allons pas citer tous ses tubes ni ses albums.  Homme de télévision, qui a animé des programmes dont des soirées Eurovision, voilà que Dave arrive avec un nouvel album, produit par Renaud (oui, le chanteur!) avec des textes plus engagés, et toujours de belles mélodies. Il va se produire à Bobino le 18 Novembre prochain pour présenter ces nouvelles chansons, et bien entendu les tubes qui jallonnent sa carrière.

Peut-on trouver meilleure raison pour rencontrer cet homme formidable, qui ne manque certainement pas d’humour, comme vous allez l’entendre dans l’entretien exclusif qu’il a réservé à onsortoupas.fr

Découvrez ce nouvel album avec ces titres:

Dernier regard, Deux moitiés d’une même orange,quittons nous bons amants, la fille aux 2 papas, plus libre que l’air, Sous quel arc en ciel parmi d’autres.

C’est vraiment différent de ce qu’il a fait jusqu’à aujourd’hui, mais toujours avec de superbes mélodies et son parolier attitré, Patrick Loiseau, qui lui a concocté 11 des 12 titres de cet album

Merci Dave

Rendez-vous à Bobino et cette pochette, c’est pour le souvenir!!

Rating:

Si, comme moi, vous ne vous êtes pas encore remis de la fin de la série télé après 6 saisons, vous allez vous précipiter, à juste titre pour voir le film…Downton Abbey

Ne vous y trompez pas! ce film n’est pas le résumé de la série, c’est un peu comme les numéros spéciaux, chaque année. Il s’agit d’une histoire entièrement nouvelle, mais on y retrouve tous les personnages que l’on a adorés dans la série télé, interprétés par les mêmes acteurs. C’est en quelque sorte un cadeau de Noël pour les fans. Alors de quoi s’agit-il au juste cette fois? Un courrier, mais pas de n’importe qui : Le Roi et la Reine d’Angleterre s’invitent pour une nuit au château. Branle bas pour tout le monde: L’histoire porte sur les effets en série provoqués par la visite du couple royal, à la fois au sein de la famille et au sein du personnel. Les événements principaux du film sont la préparation de la visite, l’arrivée du roi et de la reine, un déjeuner, un défilé au cours duquel le roi inspecte les hussards du Yorkshire et un grand dîner royal. La journée s’achève sur un magnifique bal à Harewood House. Selon le protocole, la délégation royale débarque avec un grand nombre de serviteurs, ce qui suscite une compétition avec le personnel de Downton et de nombreuses situations cocasses. On ne s’ennuie pas une seconde. On est juste très ennuyé à la dernière seconde du film parce qu’on va quitter tous ces personnages que l’on aime. Quoique il y a une petite porte entr’ouverte, que je me garderai bien de vous dévoiler.


Dame Maggie Smith & Michelle Dockery 
Credit: Jaap Buitendijk / © 2019 Focus Features

Chose curieuse, le réalisateur, n’avait pas participé à la série, et n’est pas d’origine anglais, il s’agit de  Michael Engler, dont on pourrait jurer qu’il a toujours fait partie de l’équipe, ce qui est un peu vrai parce qu’il est un grand fan de la série! Mais allez-vous rétorquer, et à juste titre: ‘Je ne connais pas la série, je n’en ai vu aucun épisode et ne connais pas les personnages! La vérité, c’est que vous pouvez voir ce film sans connaître la série. Vous vous régalerez à coup sur, et vous aurez alors l’envie de visionner les 6 années de la série.  Voila les principaux personnages : Michelle Dockery ( Mary Crawley), Hugh Bonneville (Robert Crawley), Maggie Smith (Violet Crawley), Elisabeth Mc Govern (Cora), Laura Carmichael (Lady Edith), Jim Carter (Charles Carson), Zllen Leech ( Tom Branson), Imelda Staunton ( Maud Bgashaw), Tuppence Middleton (Lucy), David Haig ( XWilson), Geraldine James (Queen Mary), Simon Jones ( Roi George V), Kevin Doyle (Moseley), Raquel Cassidy ( Phyllis Baxter), Sophie Mc Shera ( Daisy), Phyllis Logan ( Mrs Hughes), Lesley Nicol (Mrs Patmore).

Jim Carter 
Credit: Jaap Buitendijk / Focus Features


Matthew Goode& Michelle Dockery as Mary Crawley 
Credit: Jaap Buitendijk / Focus Features

2 heures de bonheur, dans ce monde so british. Ce film ne peut que plaire au plus grand nombre. il se passe bien des choses, avec toujours cette note d’humour et les personnages qui avaient fait de cette série une des meilleures made in UK. Courrez-y, et laissez-vous entraîner dans ces tourbillons, avec le luxe surrané de ces années passées. UN VRAI COUP DE COEUR!

la bande annonce en VF:

et en VOST :

les extraits suivants : avec l’aimable autorisation  @ UNIVERSAL pictures / FOCUS FEATURES

 

Rating:

Un des opéras les plus célèbres du répertoire fait son retour à l’Opéra Bastille dans la mis en scène de Robert Wilson

Créé en 1993, cette mise en scène de Robert Wilson donne la place belle aux voix, avec de très beaux costumes japanisants signés Frida Parmeggiani.  Il faut avouer que cet opéra de Giacomo Puccini  a connu de grands succès sur la scène des maisons d’Opéra depuis 1904, date de sa création, notamment à Paris à Garnier en 1978 puis 1983. Le livret signé Luigi Illica, Giuseppe Giacosa d’après David Belasco, piece adaptée d’une nouvelle de John Luther Long nous emmène au Japon, où Pinkerton, ujn américain séjourne pour quelques temps. Il projette d’épouser Cio Cio San, plus pour le plaisir de la compagnie que pour du réellement long terme. Un mariage est arrangé. Le consul américain avertit toutefois qeu Cio Cio San prend l’histoire très au sérieux, et lui demande de ne pas briser le coeur et la vie de la jolie japonaise….

La musique est absolument magnifique que l’on a l’impression de connaître par coeur, et plus particulièrement le choeur à bouche fermée du second acte. Les vois, une fois encore sont superbes, et on ne voit rien à leur reprocher, de toute évidence. Ana Maria Martinez est une Cio Cio San remarquable. (Elle sera remplacée par  Dinara Alieva les  12, 26, 29 oct., 1, 6, 9 nov. Sa servante Susuki a les traits et la voix de Marie‑Nicole Lemieux (14, 19 sept., 30 oct., 2, 5, 6, 8, 9, 13 nov.) ou Eve‑Maud Hubeaux (9, 12, 19, 26, 29 oct., 1 nov.). Pinkerton est interprété par Giorgio Berrugi qui fait ses débuts à l’Opéra National de Paris,   en sept. 19, 30 oct., 2, 5, 8, 13 nov. ou par Dmytro Popov  les 12, 26, 29 oct., 1, 6, 9 nov. On retrouve aussi : Laurent Naouri,  Rodolphe Briand,  Tomasz Kumięga, Jeanne Ireland,Robert Pomakov, Jian-Hong Zhao, Chae‑Wook Lim, Hyoung‑Min Oh, Laura Agnoloni, Carole Colineau, Sylvie Delaunay

 

TOUTES LES PHOTOS : @Svetlana-Loboff

Profitez de cette belle série de représentatioins pour vous régaler de cette belle partition, dirigée de main de maître par Giacomo Sagripanti. La salle a ovationné comme il se doit les principaux protagonistes, et j’avoue avoir salué leur prestation avec un plaisir immense. Cela donne envie d’aller à l’Opéra, y découvrir de nouvelles oeuvres, de nouvelles mises en scène, de se ragaler d’Opéra.

REPRESENTATIONS : à 19h30 sauf le 1er novembre, à 14h30

jeudi 19 septembre 2019

mercredi 9 octobre 2019

samedi 12 octobre 2019

samedi 19 octobre 2019

samedi 26 octobre 2019

mardi 29 octobre 2019

mercredi 30 octobre 2019

vendredi 1er novembre 2019

samedi 2 novembre 2019

mardi 5 novembre 2019

mercredi 6 novembre 2019

vendredi 8 novembre 2019

samedi 9 novembre 2019

mercredi 13 novembre 2019

attention : Soirée réservée aux moins de 40 ans le 5 novembre 2019

TARIFS

145€ 120€ 105€ 90€ 80€ 65€ 50€ 40€ 35€ 15€ 5€

Excepté samedi 12 octobre et samedi 9 novembre 2019

160€ 132€ 116€ 99€ 88€ 72€ 55€ 44€ 39€ 15€ 5€

Excepté mardi 29 et mercredi 30 octobre 2019

131€ 108€ 95€ 81€ 72€ 59€ 45€ 36€ 32€ 15€ 5€

DURÉE

2h45 (avec 1 entracte)

Quelques extraits, avec l’aimable autorisation de L’Opéra National de Paris :

 

Lille va accueillir un festival musical d’un nouveau genre : le Transsibérien.

Le Festival Transsibérien Station Jeunesse est le premier arrêt européen d’un parcours lancé en 2014 à Novossibirsrk, par un des plus grands violonistes actuels : Vadim Repin, avce son ami Oleg Bely, ce derneir étant le directeur du Trans-Siberian Art Fesrtival, qui a déjà été au Japon,, aux Etats Unis et en Corée du sud. Des artistes de renommée mondiale s’y croisent. Et ce parcours va s’arrêter cette fois en Europe, en France et plus précisément à Lille, sous l’égide de Vadim Repin, Marina Bowers et Jean-Claude Casadesus. Ce festival qui se déroulera  dans la salle LE NOUVEAU SIECLE à Lille, va se dérouler sur 3 jours: 12 /13 et 14 décembre 2019.

JeanClaudeCasadesus.PIAS    photo:asappictures

VADIM REPIN ET JEAN-CLAUDE CASADESUS

3 jours de concerts et de masterclass, avec desn solistes de renommée mondiale, outre Vadim Repin au violon, Alexander Kniazev, violoncelle, Nicholas Angelich ,  et Andrei Korobeinikow, 2 pianistes, Jing Zhao, violoncelle…. Un programme bien complet où vous pourrez entendre des oeuvres de Sibelius, Brahms, Schumann, Tchaikowsky, Dvorak, Beethoven,  Choskatovitch parmi d’autres. Pluisieurs jeunes orchestres : Orchestre symphonique des jeunes de l’Oural, l’Orchestre des jeunes d’Ile de France, et le jeune orchestre du Hainaut- Cambrésis.

JeanClaudeCasadesus-PIAS
photo:UgoPonte

Vadim-Repin
photo:gela-megrelidze

Mais qui mieux qu’un grand maître , qui assure la direction artistique de ce festival, Jean-Claude Casadesus, pour en parler devant la caméra d’Onsortoupas.fr :

 

Entretien : @Guy Courthéoux / onsortoupas.fr

Réservation des places : FNAC et Office du Tourisme de Lille

Prix des places : Carré d’or : (sans distinction d’age) : 30€

Tarif normal : 20€

Jeunes (11/25) 15€

enfants (6/10) : 10€

gratuit pour les moins de 6 ans

Vadim-Repin
photo:gela-megrelidze

Rating:

Un des géants du théâtre et du cinéma, Michel Bouquet qui aura les traits de Maxime d’Aboville, qui va raconter ses débuts sur les planches  et quelques anecdotes de sa carrière au cinéma

1943. Fuyant une réalité qui l’opprime, le jeune Bouquet embrasse la vocation d’acteur comme on entre dans les ordres. Traversant un siècle déroutant émaillé de rencontres exaltantes – son premier employeur s’appelle Albert Camus – il sera au service des grands textes pour montrer l’homme à l’homme et lui révéler ses mystères.

Deux ou trois heures avant une représentation, Michel Bouquet est seul sur une scène devant le rideau de fer qui masque le décor. C’est un rituel de rester un moment là pour se recentrer, «sentir » la salle avant de rejoindre sa loge pour mettre son costume et se reposer.  Peut-être aussi pour lui rendre la tendresse, selon le mot de Jouvet – l’un de ses maîtres –, non en l’abreuvant de bons sentiments mais en le réconciliant avec la vérité de ce qu’il est . Dans une société qui englobe et nivelle, cette parole singulière, intuitive et souvent drôle, sonne comme un vibrant plaidoyer en faveur de la liberté intérieure, l’exigence personnelle et la restauration de l’individu.

Maxime d’Aboville nous fait vibrer, on a l’impression que Monsieur Michel Bouquet est sur la scène. Il conte, avec sérieux, avec humour, son entrée au théâtre, et des rencontres dans le 7ème art, comme celle de Claude Chabrol. Un très grand moment, et le public, qui ne se trompe jamais, fait une véritable ovation au comédien, qui partage celle-ci avec celui qui a donné son titre à ce spectacle. La mise en scène Damien BRICOTEAUX est sobre qui donne la part belle au texte et à son interprête!

J’avais fait la connaissance avec un interview de ce comédien hors pair pour LES JUMEAUX VENITIENS au Théâtre Hébertot, mais il a bien d’autres spectacles à son actif : comme The Servant mise en scène Thierry Harcourt, qui lui a valu la reconnaissance de la profession avec un Molière bien mérioté en 2015. On l’a aussi vu en Chaplin dans : Un Certain Charles Spencer Chaplin au théâtre Montparnasse, ans oublier ses propres oeuvres :Une leçon d’histoire de France France, parmi tous les spectacles qu’il a joués sur scène.

Une rencontre avec Maxime d’Aboville se devait d’être, faisons nous petit, et rentrons dans une loge du Théâtre de Poche Montparnasse…

 

Du mardi au samedi 19h00

Réservations :  01 45 44 50 21
Lundi, mardi, jeudi et vendredi de 14h à 18h00
Mercredi, samedi et dimanche de 11h à 18h00

Prix des places : de 10 à 40 €
Tarifs réduits à 30 jours sur les réservations
Une place achetée en plein tarif au guichet donne droit à une place à tarif réduit pour un autre spectacle (uniquement sur présentation du billet utilisé et dans la limite des places disponibles).
Formule d’abonnement :
Carte Pass en Poche 35 €, donnant accès au tarif Pass. Disponible sur demande au guichet du Théâtre

 

la bande annonce :