Guy Courthéoux

All posts tagged Guy Courthéoux

Rating:

Voilà une rencontre vraiment pittoresque bien qu’inventée, celle entre Alexandrine Zola et un apothicaire, au moment où le corps du célèbre écrivain a été transporté au Panthéon.

 

Nous sommes en 1908, pour la date exacte, référez-vous à celle où la dépuoille d’Emile Zola a rejoint sa dernière demeure!

Au début de la pièce Alexandrine Zola, toujours très amoureuse de son défunt mari, bavarde avec lui, un dialogue à sens unique, mais qui nous fait comprendre sa détresse et son désaroi. L’arrivée inopinée de l’apothicaire Fleury va nous montrer cette femme, qui a des problèmes de santé, va accueillir ce nouveau venu, et parler beaucoup avec lui. D’elle, de Zola, mais aussi d’une femme à qui Emile Zola a fait deux enfants, dont elle prend grand soin. C’est le portrait d’une vraie femme, anti conformiste à laquelle on s’attache très vite. Annick le Goff a écrit cette pièce après avoir lu la biographie d’Evelyne Bloch-Dano sur l’illustre écrivain, et elle a été touchée par le fait que Madame Zola est en fait une grande inconnue pour le public. . Qui peut se vanter de savoir qu’elle était issue des bas fonds de Paris, qu’elle a été orpheline à l’âge de 7 ans, qu’elle fut blanchisseuse et qu’à 14 ans, elle ne savait ni lire, ni écrire?

On est totalement captivé par les différents récits et ceux de son nouvel ami, en tout bien tout honneur, Fleury. L’auteure, Annick Le Goff nous fait vivre cette histoire avec beaucoup de talent.  On se délecte de ces dialogues et on apprécie la mise en scène d’Anouche Setbon. Mais on vibre d’autant plus pour celle qui interprête Alexandrine : Catherine Arditi.

Il n’en fallait pas plus pour que nous ayons envie de rencontrer cette immense comédienne.

Voilà chose faite dans les locaux du Théâtre Montparnasse :

Venez vous régaler avec MADAME ZOLA, au Petit Montparnasse.

C’est du mardi au samedi à 21.00, avec matinée le dimanche à 17.00. Tarif au guichet : 18€ et 34 €

Locations : 01 43 22 77 74 ou sur www.theatremontparnasse.com   

TOUTES LES PHOTOS / @J. Stey

et voilà la bande annonce :

 

Rating:

Adaptation pour le théâtre des chefs d’oeuvre d’Irène Némirovsky,  Tempête en Juin & Suite Française ont été adaptés pour les planches par Virginie Lemoine et Stéphane Laporte.

Heureuse initiative du Théâtre La Bruyère que de programmer les deux oeuvres à la suite l’une de l’autre. Tempête en juin d’abord, suivi de Suite Française .

3 juin 1940… « Hier, pour la première fois, des bombes sont tombées sur Paris ».
En quelques heures, les habitants désertent la capitale. Ils fuient. Ils s’entassent dans des véhicules bondés, malles et matelas sur les toits. Ils traînent leurs
valises, espérant se hisser dans les rares trains suffoquant de voyageurs, ou partent à pied, emportant les maigres bagages de toute une vie. Quelques privilégiés se glissent sur les banquettes de limousines conduites par leurs chauffeurs. Ils fuient… Les personnages de Tempête en juin s’entrechoquent sur les routes de l’exode. Et c’est Franck Desmet qui sera tous ces personnages pour le moins pittoresques.

Changement de ton pour Suite Française :

1941 : l’Allemagne a envahi la France. Dans un village de Bourgogne, Madame Angellier, dont le fils unique est prisonnier de guerre, se voit contrainte d’accueillir chez elle un officier de la Wehrmacht, le séduisant Bruno von Falk. Dans cette sombre maison, le jeune soldat rencontre Lucile, la belle-fille de Madame Angellier, dont il s’éprend immédiatement. La jeune femme lui résiste.︎ Mais comment rester ︎fidèle ︎ à un mari ︎qu’︎elle n︎’a ︎jamais aimé et ne ︎pas succomber au c︎harme indéniable de cet ︎homme ︎qu’elle devrait ︎pourtant détester ?
Un fait de résistance dans le village va révéler de façon surprenante la nature profonde de tous les personnages qui se croisent dans la demeure de Mme Angellier. Cette fois, ils sont bien plus nombreux sur scène : Florence Pernel, Béatrice Agenin, guilaine Londez, Samuel Glaumé, Emmanuelle Bougerol et soit Cédric Revollon, soit Gaëtan Borg.

Photo : Karine Letellier

Pièce de théatre mise en scène par Virginie Lemoine

Photos : Copyright :  Ginna Nonne / Karine LETELLIER

 

Retrouvons le personnage central de Suite Française, Lucile, interprétée avec grâce par Florence Pernel, devant la caméra d’onsortoupas.fr

 

C’est un régal de voir ou redécouvrir les textes d’Irène Némirovsky, qui devait au départ écrire plusieurs tomes, mais qui mourra dans les camps avant d’avoir pu achever son oeuvre. Traité avec sérieux, mais avec quelque touche d’humour, on se laisse entraîner avec ces deux pièces vers un plaisir évident. Enchainer les 2 me semble vraiment ce qui peut être le mieux. On reste dans le ton, avec des comédiens formidables, que ce soit Franck Desmedt, seul sur scène pour Tempête En Juin, ou les protagonistes de Suite Française qui sont tous formidables. Virginie Lemopine nous démontre ( mais le fallait-il vraiment tant on sait qu’elle possède de talents) qu’elle est devenue en peu de temps une incontournable de la mise en scène, même si cette fois, elle n’est pas sur les planches. Merci aussi à Francis Nani, Sébastien Azzopardi, du Théâtre du Palais Royal, qui se sont investis énormément pour ces spectacles!

 

Tempête en juin, du mardi au samedi à 19.00, samedi : matinée 15.00

Suite Française : du mardi au samedi à 21.00, samedi matinée samedi 16.45

Places : : si vous venez voir les 2 pièces le même jour : 40€ au lieu de 76€ (en 1ère catégorie)

Réservations par téléphone pour Tempête en juin :  au 01 48 74 76 99 : places de 26 à 34 €     prix via internet : www.theatrelabruyere.com  : 21€ à 28 €

Réservations pour Suite Française : 26€ à 48€

promo internet : de 19€ à 34€

 

bandes annonce :

Tempête En Juin :

Suite Française :

 

Ce sera l’évènement le 19 Septembre 2020 : CARMEN au Stade de France :

C’est la deuxième fois que le plus célèbre des Opéras sera interprété dans le cadre du Stade de France, 17 ans après une représentation de cet opéra. En fait l’avantage de Carmen sur tous les autres opéras du répertoire, c’est que tout le monde en connait les airs : Toréador, La Habanera, Bohémienne, L’amour est Enfant de Bohême, parmi d’autres.

Ce soir là, ce sera l’occasion de les redécouvrir avec des voix magiques,  comme celles de Béatrice Uria Monzon (Carmen) Roberto Alagna (Don José) ou Aleksandra Kurzak (Micaela). Je ne vais pas vous donner toute la liste des personnes sur scènes, ils seront 300, chanteurs, danseurs, choeurs, orchestre… N’oublions pas toutefois l’empereur des lumières : Jacques Rouveyrollis, qui vous garantit des effets incroyables. Et surtout la direction musicale de Giorgio Croci.

Roberto ALAGNA

Roberto ALAGNA

Charles-ROUBAUD

Béatrice-URIA-MONZON

L’Opéra de Georges Bizet est un des plus joué de par le monde, et certainement le plus joué en France et vous aurez certainement envie de découvrir la mise en scène qui se veut grandiose, signée  Charles Roubaud, qui avait déjà oeuvré dans le Stade de France avec Nabucco en 2008 et Aïda en 2010. On nous parle de scène frontale contrairement à ce qui s’était fait auparavant.

Aleksandra-KURZAK

Béatrice-URIA-MONZON-et-Roberto-ALAGNA

Béatrice-URIA-MONZON-Aleksandra-KURZAK-Roberto-ALAGNA

Béatrice-URIA-MONZON

Ecoutons  Roberto Alagna et Béatrice Uria-Monzon lors des entretiens de présentation :
La première vidéo est une exclusivité pour Onsortoupas. Même si elle est courte, se retrouver aux côtés de ce personnage est un insigne honneur:

Les deux autres entretiens suivants ont été filmés lorsque les deux interprètes se trouvaient devant un petit parterre :

Cela vous fait quel effet de vous retrouver devant un tel nombre de spectateurs:

Un parcours qui impressionne?

Un entretien exclusif avec Béatrice Uria Monzon

 

Et un autre entretien avec le metteur en scène Charles Roubaud :  ( désolé mais difficile de demander à certains  à côté de nous, de se taire….)

La bande annonce :

La billeterie est ouverte, billets à partir de 29€  jusqu’aux places DIAMANT à 199€

Des packs sont prévus : à partir de 199€ et des packs très très haut de gamme, dont je vous laisse découvrir les tarifs sur le site :

https://www.stadefrance.com/fr/billetterie/carmen

Comme chaque année, l’AICOM parcourt les principales villes de France à la recherche des stars de demain

l’AICOM (Académie Internationale de Comédie Musicale) qui fêtera prochainement son quinzième anniversaire avec un livre relatant toute son Histoire est située maintenant à Créteil sur un campus de 1500m², et c’est la principale école de comédie musicale européenne.

Seul français à avoir chanté le rôle-titre du Fantôme de l’Opéra à l’étranger, ayant participé à de nombreuses productions prestigieuses dont Les Misérables et Cats à Mogador, ayant mis en scène à l’automne dernier au Palais des Congrès de Paris Il était une fois Broadway et Clemenceau le musical, coach vocal également de Lara Fabian et Amir, Pierre-Yves Duchesne a construit l’AICOM, entouré d’une équipe de 75 professionnels, pour former chaque année 1 200 étudiants se destinant à la comédie musicale. Il est également l’un des prochains coaches de The Voice , prochainement sur TF1.

Comme chaque année, l’AICOM parcourt les principales villes de France à la recherche des stars de demain. Pour l’occasion, ils vont former la Classe Elite et un concours permettra à ceux arrivés en tête de bénéficier gratuitement de l’enseignement de l’Académie. Parmi ces étudiants, nombreux sont ceux qui ont eu la chance de vivre leur rêve et de construire une carrière nationale voire internationale grâce à la Classe Elite.

Le parrain de cette année : l’adorable Gwendal Marimoutou.

Rencontre avec Alexandre Raveleau pour un entretien exclusif:

Gwendal Marimoutou, est le parrain de cette édition 2019.

Voici les 22 étapes du casting Elite 2019 :

  • 12 Octobre – Calais
  • 19 Octobre – Vichy
  • 20 Octobre – Clermont-Ferrand
  • 27 Octobre – Ajaccio
  • 02 Novembre – Mouilleron-le-Captif
  • 03 Novembre – Le Mans
  • 09 Novembre – Quimper
  • 09 Novembre – Strasbourg
  • 16 Novembre – Rennes
  • 17 Novembre – Vannes
  • 23 Novembre – Lyon
  • 23 Novembre – Lausanne
  • 24 Novembre – Dijon
  • 30 Novembre – Bordeaux
  • 30 Novembre – Liège
  • 1er Décembre – Bayonne
  • 07 Décembre- Montpellier
  • 07 Décembre – Toulon
  • 08 Décembre – Paris
  • 08 Déc – Marseille
  • 14 Décembre – Toulouse
  • 15 Décembre – Rouen

 

 

Rating:

On m’avait dit que les spectacles de Chantal Goya étaient magnifiques, c’est plus que vrai.

Deux heures de spectacle total, aussi bien dans la salle que sur la scène. La salle comble du Palais des Congrès à Paris, donne la preuve que le spectacle attire les foules. non pas la foule, parce que ce spectacle fête ses 40 ans, donc on imagine aisément qu’il y a 2 voire 3 générations présentes. Une grand mère avec sa fille et son petit fils par exemple, avec toutes les combinaisons possibles. Les enfants avec leurs jouets qui illuminent la salle, les parents qui chantent avec Chantal Goya, et les grands parents qui restent émerveillés. Il faut l’avoir vu une fois dans sa vie pouer le croire, et je peux vous assurer que je suis absolument conquis. J’avais déjà été conquis par la chanteuse lors de l’entretien exclmusif qu’elle m’avait accordé. Le spectacle a achevé de me conquérie. Il n’a pas pris une ride, ai-je pu entendre, de la part des aînés. Et les enfants bougenrt et s’émerveillent lors des ‘TUBES’ comme Un Lapin (mais oui : celui qui a tué un chasseur), Pandi-Panda, C’est Guignol ou peut-être le plus célèbre de tous : Becassine. La photo ci-dessous avec les enfants du public en habits de Becassine

Je pense que ce spectacle traverse le temps sans prendre une ride. Chantal Goya force l’admiration de tous. J’ai parlé quelques minutes avec Jean-Jacques Debout, son mari, et surtout l’auteur-compositeur de toutes les chansons de Chantal Goya. Je lui ai affirmé qu’il pouvait être certain que dans 10, 20 ou 30 ans, il y aura toujours un public, que ces chansons ont traversé, et continueront de traverser le temps. Je me dois de saluer Emanuel Lenormand qui est chorégraphe de Chantal Goya, qui a fait un travail formidable pour cette production et le producteur , Damien Nougarede, pour l’accueil privilégié qu’il a réservé à ONSORTOUPAS.FR.Franchement, n’hésitez pas, Chantal Goya est vraiment une femme extraordinaire, et on sait déjà qu’elle va revenir au printemps prochain pour d’autres dates au Palais des Congrès.

la salle au lever de rideau

Vous trouverez les dates de la tournée et l’entretien exclusif avec Chantal Goya en intégral sur ce site en suivant ce lien:

CHANTAL GOYA revient au Palais des Congrès avec le soulier qui vole, entretien exclusif avec l’idole de toutes les générations

Et pour finir une excellente nouvelle: Le spectacle a été filmé ce dimanche pour sortir très prochainement en DVD. La sortie de ce dernier est prévu pour la fin novembre, et fera à coup sur un superbe cadeau sous le sapin 2019….ou 2020, 2021, 2022…..etc

Photos : @ Guy Courthéoux / onsortoupas.fr

Rating:

Il y a des comédien(ne)s que l’on adore, et c’est le cas de Myriam Boyer qui est actuellement sur la scène du Petit Gymance avec Louise au Parapluie

Louise a passé toute sa vie en usine à enfiler des baleines de parapluie . Elle vit dans un village de moins de 1000 habitants. Et dernièrement, elle désespère de son fils Antoine, ex sportif, qui vit grace à des apparitions pour le moins déplacées sur Youtube, où un sponsor l’habille de survêtements de couleurs et le paye pour cela. Elle en parle avec sa collègue et meilleure amie, Jacqueline. Et suite à une discussion, pour montrer à son fils qu’elle existe, va décider de se présenter aux élections municipales de son patelin. Une complicité naît de ces deux femmes interprétées par Myriam Boyer et Prune Litchlé. Et le fils va un peu y perdre son latin (interprété par Guillaume Viry). Myriam est Louise, une femme de bon sens. La pièce écrite et mise en scène par Emmanuel ROBERT-ESPALIEU, se laisse voir avec plaisir, et la présence de Myriam Boyer y est pour beaucoup.

Toutes les photos : (c) Jeremy Mathur

 

Ecoutons cette grande comédienne pour un entretien exclusif devant la caméra d’on sortoupas.fr

Vous pouvez retrouver cette immense comédienne dans une des salles du Théâtre du Gymnase, Myriam aime son public qui le lui rend bien, tout autant que la profession : Elle a reçu à deux reprises le Molière de la meilleure comédienne pour ses rôles dans les pièces Qui a peur de Virginia Woolf et La vie devant soi.

Représentations :
mardi mercredi 20h – jeudi vendredi et samedi 21h30 – dimanche 15h30

Réservations : THÉÂTRE DU GYMNASE
38, boulevard de Bonne Nouvelle 75010 Paris  Tel :  01 42 46 79 79

Places : 22€

 

Rating:

Quand on voit Ang Lee au générique d’un film, il y a de fortes chances pour qu’on aime, surtout s’il s’agit d’action. Si on ajoute une double dose de Will Smith, le cocktail est détonnant.

Cette fois le réalisateur Ang Lee n’y va pas de main morte. Un tueur professionnel , peut-être le meilleur dans son domaine, va être à son tour la cible d’un autre tueur, qui semble bien le connaître. Un projet cinéma qui a vu le jour en 1997, mais qui n’avait alors pas pu être réalisé, surtout en raison des effets spéciaux, qui nécessitaient qu’un acteur de premier plan rajeunisse pour avoir l’age d’être son fils. Après avoir transité par différents studios et producteurs, avec des acteurs comme Mel Gibson, Clint Eastwood, Harrison Ford pressentis, ce sera Will Smith qui décrochera le rôle.

Will Smith & Mary Elizabeth Winstead / Gemini Man

Vous dire que l’histoire est vraisemblable serait un mensonge, mais vous avouer qu’on y croit malgré cette réserve est la plus pure vérité. On est à mi chemin entre le film d’action et la science fiction. Et, dès les premières images on est avertis. On joue dans la cour des grands. Will Smith campe donc deux personnages, dont l’un a l’âge d’être son fils, qui possèdes tous les atouts du père, en plus de sa jeunesse. En deux heures de film, on ne s’ennuie pas une seconde. Des cascades pro, des effets spéciaux ultra sophistiqués, tout est réuni pour en faire un blockbuster de ce début d’automne.

Will Smith / GEMINI MAN / Paramount Pictures, Skydance & Jerry Bruckheimer Films.

Ne venez pas voir ce film pour le disséquer, y trouver des failles. Nous sommes dans le divertissement pur et dur, avec de belles courses poursuites, des cascades de choc. C’est du divertissement sur grand écran, et c’est forcément encore mieux en 3D, avec de nombreuses salles équipée. Certes il y a will Smith et Will Smith, mais on peut citer d’autres acteurs : Marie Elisabeth Winstead, Clive Owen, Benedict Wong, parmi bien d’autres.

Will Smith / Gemini Man / Paramount Pictures, Skydance& Jerry Bruckheimer Films.

Clive Owen & Will Smith « Junior » /Gemini Man / Paramount Pictures, Sydance & Jerry Bruckheimer Films.

Will Smith « Junior » / Gemini Man / Paramount Pictures, Skydance & Jerry Bruckheimer Films.

 

Les films annonce :

 

 

Rating:

Deux comédiens remarquables, un texte qui tient en haleine, L’un de nous deux est une excellente surprise de cette rentrée théâtrale.

Jean-Noël Jeanneney est l’auteur de cette joute verbale qui se déroule dans un camp de travail en Allemagne en juin 1944. Dans une maison , un peu mieux lotis que les ‘travailleurs’, 2 hommes: Léon Blum, fidèle admirateur de Jean Jaurès, chef du front populaire et Georges Mandel, un collaborateur de Clémenceau. Ces deux hommes politiques aux antipodes l’un de l’autre discutent avec beaucoup d’humour, alors qu’un soldat allemand , qui semble les admirer et certainement les respecter, leur apprend ce qui se déroule à l’extérieur. Deux comédiens sur scène : Emmanuel Dechertre et Christophe Barbier, avec le soldat interprété par Simon Willame. Un décor assez simple dans la pièce où les deux hommes politiques peuvent se rencontrer, un billard, deux postes de radio, un petit meuble. Par les fenêtres on aperçoit l’extérieur, avec des projections. La mise en scène de Jean-Claude Idée est terriblement efficace, et on vibre avec ces personnages des premières secondes jusqu’au final.

 

Toutes les photos : @ J. STEY

Voilà ce qu’on aime au théâtre. Des comédiens auxquels on croit, voire auxquels on peut s’identifier, et pour beaucoup, la découverte de ce moment d’histoire. Pourquoi L’UN DE NOUS DEUX ? Laissons parler les comédiens,  qui ont acceptés de se confier devant la caméra d’ONSORTOUPAS.FR.

Le premier à se confier : Emmanuel Dechartre :

Vu qu’il a accepté avec entrain, son comparse, Christophe Barbier est venu le rejoindre et échanger leur place :

Courrez voir ce grand moment d’histoire

C’est au Petit Montparnasse:

Mardi, mercredi, jeudi, vendredi et samedi : 19h00 et  Matinée :  Dimanche: 15h

Durée du spectacle: 1h25

TARIFS

(au guichet)

1° catégorie :  34 €
2° catégorie: 18 
– de 26 ans: 10€ 

réservations au guichet ou par téléphone au 01 43 22 77 74 : + 2 €

internet : https://www.theatremontparnasse.com/l-un-de-nous-deux-mandel-blum/

la bande annonce :

 

Rating:

Rouge est un des grands moments de Théâtre de cette rentrée, qui se joue au Théâtre Montparnasse actuellement

 

New-York, fin des années 50, Mark Rothko se retrouve dans son atelier, aux prises avec une commande de vastes peintures murales que vient de lui passer un architecte d’un immeuble de très haut standing. Il s’est trouvé un jeune assistant qui va s’occuper de toutes les tâches annexes comme mélanger les peintures, préparer les toiles, aller lui chercher ou préparer ses repas, mais les relations entre maître et élève évoluent.

Des rôles difficiles pour les 2 protagonistes : Niels Arestrup et Alexis Moncorgé. La scène est immense, quasiment vide, sauf quelques toiles , rouges comme le titre! Nous assistons à une joute verbale dont personne ne peut sortir indemne, ni les deux personnages, ni les spectateurs. C’est une pure merveille que cette pièce de John Logan qui a reçu rien moins que 6 Tony Awards et qui n’avait pas encore été jouée en France à ce jour.

L’adaptation française est l’oeuvre de Jean-Marie Besset, et la mise en scène efficace est signée Jérémie Lippmann, dans des décors certes dépouillés mais avec de grands panneaux Rouge, qui justifient le titre. La salle exulte et applaudit à tout rompre, et le moins que l’on puisse dire c’est que le public a toujours raison, qui ne se trompe jamais.

Des tonnes d’applaudissements, une salle enthousiaste, une bonne pièce: Il n’en fallait pas plus pour retrouver un des comédiens qui m’avait déjà impressionné récemment : Alexis Moncorgé, qui se retrouve donc en entretien exclusif pour Onsortoupas.fr

la bande annonce :

Rouge, c’est au Théâtre Montparnasse

Réservations : 01 43 22 77 74

du mardi au samedi à 21h – matinée dimanche à 15h30
Tarifs : 52€/48€/36€/18€• 10€ pour les – de 26 ans

De plus amples informations sur notre site internet : theatremontparnasse.com
THÉÂTRE MONTPARNASSE – 31, rue de la gaîté – 75014 PARIS

Pour fêter les 30 ans Des Mandrakes d’Or, Gilles Arthur a réussi à inviter les plus grandes stars mondiales de la magie

30 ans de succès sans égal pour le monde de la magie, cela doit se fêter en grand, et ce sera au Casino de Paris, le 21 octobre prochain, spectacle qui sera enregistré pour être diffusé sur C8.

Jamais autant de stars mondiales de la magie n’ont été réunies dans un même programme: 

Topas @ pressphotos

Topas (Allemagne)

 

 

Kevin James

Kevin James (Etats Unis)

 

 

Yu Ho Jin (Corée)

FABIEN OLICARD

 

 

Fabien Olicard (France)

CHLOE CRAWFORD

Chloé Crawford (Irlande)

 

 

Vincent C (Canada)

Do Ki Moon( Corée)

OTTO WESSELY

Otto Wessely (Autriche)

 

 

SARA MAYA ET ERIX LOGAN

 

 

Erix Logan (Italie)

Avec la participation de Gilles Arthur,  des Frères Chaix  et de David Copperfield des Etats Unis.

Nul doute que ce spectacle sera impressionnant

Cette cérémonie de remise de trophées- née un samedi 30 octobre 1990 dans le théâtre André Malraux de Gagny – un rendez-vous attendu par le public, le rendez-vous avec les Plus Grands Magiciens du Monde. Avec toujours la même exigence, proposer un spectacle pour tous quels que soient l’âge ou la classe sociale, un événement culturel et populaire.

En 30 ans – devant des milliers de spectateurs et des millions de téléspectateurs – ce sont près de 300 artistes français et étrangers qui ont été honorés et récompensés de cette prestigieuse statuette tant convoitée. 300 numéros rares, 300 émotions et frissons qui mis bout à bout offriraient un panorama inédit et exceptionnel de la magie mondiale.

Pour fêter cet évènement Gilles Arthur sort un très beau livre  :

Rencontre avec Gilles Arthur pour un entretien exclusif avec Guy Courthéoux pour onsortoupas.fr:

Donc :

19 Octobre, Casino d’Enghien les Bains , 20 Octobre en matinée  Théâtre Roger Lafaille à Chennevieres sur Marne, et 21 Octobre au Casino de Paris

Réservations : https://www.les-mandrakes-dor.com/#!reservation/c11ip