Nuit d’Ivresse

All posts tagged Nuit d’Ivresse

Rating:

Prix Pulitzer du texte dramatique, le récit de Doug Wright raconte l’histoire de Charlotte von Mahlsdorf, née Lothar Bergelde

 

Qui est Charlotte von Mahlsdorf ? Entre fascination et scandale, un travesti bouscule l’Histoire.
Thierry Lopez est Charlotte  au Théâtre de Poche Montparnasse. Une femme piégée dans un corps d’homme. Un travesti allemand qui a survécu aux deux régimes les plus brutaux du XXe siècle : le nazisme et le communisme. Élégant, excentrique, il a passé sa vie à sauver les meubles de la destruction… habillé en femme. Tirée d’une histoire vraie, la pièce retrace l’enquête troublante menée par son auteur, Doug Wright, pour tenter de percer le mystère de cette figure du transgenre. Et montre comment, entre fascination et scandale, la société contemporaine s’empare et juge d’une existence libre, subversive, résonnant avec le chaos de l’Histoire. Sur scène : un seul comédien – Thierry Lopez –, et plus de trente personnages. La mise en scène, brillante est signée Steve Suissa et les éclairages ont la signature du plus grand : Jacques Rouveyrollis. L’adaptation de Marianne Groves est quant à elle un grand moment: Bravo à toute l’équipe et au producteur : Jean-Marc Dumontet. Si je me permets d’écrire ces louanges c’est que j’ai pu assister à une répétition, que j’ai donc vu ce spectacle dans ses décors, ses éclairages et que j’en suis ressorti bouleversé!

A noter que Thieery Lopez est nommé pour le Molière du Meilleur Seul en Scène, et j espère de tout coeur qu’il l’obtiendra!

Un texte captivant de bout en bout, une performance hors norme de ce comédien que vous avez peu-être vu dans Georges et Georges au Théâtre Rive Gauche, ou dans Avanti aux côtés de Francis Huster aux Bouffes Parisiens, ou plus récemment dans Nuit d’Ivresse où il reprend le rôle immortalisé par Josiane Balasko, et où il a captivé la salle qui croulait de rire à chaque réplique culte.

Il fallait rencontrer cet excellent comédien, tout d’abord pour Ich Bin Charlotte et ensuite on le retrouvera sur les routes de France pour quelques semaines avec Nuit D’Ivresse:

Entretien : Guy Courthéoux pour ONSORTOUPAS.FR

 

Infos pratiques:

Vu le succès, prolongations jusqu’au 10 juillet : Représentations mardi et mercredi à 19h00

Tarifs à partir de 19€ ( moins de 26 ans : 10€)

Durée du spectacle : environ 1h10

Réservations par téléphone : 01 45 44 50 21

Au Théâtre : lundi, mardi, jeudi, vendredi  de 14h00 à 18h00; mercredi, samedi, dimanche de 11h00 à 18h00

sur internet : www.theatredepoche-montparnasse.com

 

 

Rating:

Après le succès de ses spectacles « Le Démon de midi », « Et pas une ride ! », « Je préfère qu’on reste amis » , « Folle Amanda » Michèle Bernier revient seule en scène avec un nouveau spectacle très drôle.

On savait que Michèle Bernier adorait Jacqueline Maillan, et on la comprend aisément. D’ailleurs elle le montre dans les premiers instants de son nouveau spectacle : VIVE DEMAIN, où elle apparaît dans une tenue de soirée à fanfreluches du meilleur effet, et qui va pousser la chansonnette.  Ensuite, ce sera 90 minutes de délire pour une salle faut-il l’avouer immédiatement conquise, qui rit à chaque bon mot, et ces bons mots ne manquent pas :

« Le premier qui me dit que c’était mieux avant, je lui fais laver son linge à la brosse à chiendent sur la planche à laver, à genoux dans le baquet, les mains dans l’eau glacée du lavoir, par moins dix degrés dehors, et sans gants Mappa, ça n’existait pas ! » Mieux vaut rire des « C’était mieux avant », ou « Au moins quand j’étais jeune » ou « Pour nos enfants, ça va être terrible ! » que de se laisser entraîner par la morosité ambiante, parce que de toute façon la seule chose qui importe, c’est le futur. C’est lui que nous allons vivre. C’est lui qui va nous surprendre» confie-t-elle.

Michèle Bernier, spectacle « Vive demain! », mis en scène Marie-Pascale Osterrieth

Ce nouveau spectacle visuel et musical,  a été mis en scène et co-écrit par sa complice Marie Pascale Osterrieth. On connaît bien Michèle Bernier pour avoir été dans  le Petit Théâtre de Bouvard, où elle rencontre Mimie Mathy et Isabelle de Botton; elles deviendront le trio comique « Les Filles ». En 1998, Michèle Bernier crée avec Marie Pascale Osterrieth son premier one-woman-show :  « Le Démon de Midi », 4 ans de succès ! Suivront « Nuit d’ivresse » de Josiane Balasko, puis « Dolores Claiborne » de Stephen King et son deuxième seule en scène « Et pas une ride ! » de Marie Pascale Osterrieth. En 2014 elle connaît un triomphe dans la pièce de Laurent Ruquier « Je préfère qu’on reste amis » aux côtés de Frédéric Diefenthal. Impossible d’oublier que Michèle est sociétaire des Grosses têtes sur RTL. On sait qu’après la tournée province de ce spectacle, elle prépare son retour sur scène dans une pièce de théâtre.

Michèle Bernier, spectacle « Vive demain! », mis en scène Marie-Pascale Osterrieth

Photos : @ Céline Nieszawer

VIVE DEMAIN, c’est au Théâtre des Variétés

  • Du mercredi au samedi à 20h30 et matinées le samedi et dimanche à 17h00
  • Prix des places : de 17 à 61 €

et voici les dates, à ce jour de la tournée de Vive Demain :

14/11/2019 Saint-Quentin (02) Le Splendid

15/11/2019 Amiens (80) Zenithon

16/11/2019 Lille (59) Théâtre Sebastopol

20/11/2019 Le Mans (72) Palais des Congrès

21/11/2019 Rennes (35) Le Liberté

22/11/2019 Nantes (44) Cité des Congrès

23/11/2019 Angers (49) Centre des Congrès

05/12/2019 Anzin (59) Théâtre

06/12/2019 Mons (B) Théâtre

07/12/2019 Liège (B) Le Forum

08/12/2019 Bruxelles (B) Le Cirque Royal

12/12/2019 Niort (79) Acclameur

13/12/2019 Tours (37) Palais des Congrès

14/12/2019 Dammarie Les Lys (77) Espace Pierre Bachelet

23/01/2020 Thionville (57) Théâtre

24/01/2020 Ludres (54) Espace Chaudeau

25/01/2020 Sausheim (68) Eden

31/01/2020 Voiron (38) Le Grand Angle

01/02/2020 Annecy (74) l’Arcadium

07/02/2020 Lyon (69) La Bourse du Travail

14/03/2020 Marseille (13) Le Silo

04/04/2020 Alençon (61) Anova       

09/04/2020 Dunkerque (59) Le Kursaal

10/04/2020 Compiègne (60) Le Tigre

la bande annonce :

 

Touche à tout du spectacle, de la radio, Jean François Derec arrive sur la scène du Petit Montparnasse avec l’adaptation de son roman paru chez Denoël : Le Jour où j’ai appris que j’étais Juif.

L’action se passe à Grenoble. Derec 10 ans. Christine, 11 ans, elle propose de montrer ses seins si lui baisse son pantalon. Il est timide et décline la proposition. Elle rétorque : « Je sais pourquoi tu ne veux pas me le montrer. Parce que tu es juif et que tu as le zizi coupé en deux ! » Le ciel lui tombe sur la tête. Sa mère était-elle au courant qu’elle avait mis au monde un enfant juif ? Comment arrêter d’être juif et devenir un vrai Grenoblois comme tout le monde ?

Jean François Derec en parle lui-même: « Il s’agit de l’adaptation au théâtre de mon roman autobiographique éponyme paru chez Denoël. C’est l’histoire d’un petit garçon qui, dans les années 60, découvre qu’il est Juif, alors que ses parents, survivants juifs polonais, ont déployé une énergie surhumaine pour le lui cacher. Et comment il met 40 ans à régler ce petit problème. C’est l’histoire d’une mère juive qui, toute sa vie, poursuit un rêve : Tout oublier, tirer un trait sur son passé, devenir une vraie Française, encore plus française que les Françaises, c’est-à-dire… Grenobloise. Le devoir de mémoire ? De la rigolade. Pour elle, c’était plutôt le devoir du trou de mémoire qui s’imposait. C’est l’histoire d’un futur comique qui apprend l’humour par son père. Et l’angoisse par sa mère »

Mais une rencontre avec ce Monsieur s’imposait, après avoir vu son spectacle lis en scène avec brio par Georges Lavaudant, un spectacle émouvant et drôle, où il ne mâche pas ses mots.

Voici cette rencontre filmée:

Jean-François Derec a débuté dans les années 68, en se lançant dans le café théâtre qui vit ses premiers jours.  À la télévision on le remarque dans le « Théâtre de Bouvard » en 82, puis dans « La Classe , et plus tard, avec Laurent Ruquier, (également à la radio). Sur scène, il invente son personnage de Gérard Bouchard, l’homme au bonnet rouge. Au théâtre il joue notamment dans : « Nuit d’ivresse » ,  » La boutique au coin de la rue », «Espèces menacées» « La presse est unanime » de L. Ruquier, parmi d’autres. Il joue aussi dans une cinquantaine de films dont « Marche à l’ombre », « Tout le monde n’a pas eu la chance d’avoir des  parents communistes » Il a écrit plusieurs romans, notamment «Tout le monde n’a pas eu la chance d’avoir des  parents communistes »(J-C. Lattès) et « Le jour où j’ai appris que j’étais juif »

 

LE JOUR Où J’AI APPRIS QUE J’éTAIS JUIF, au Petit Montparnasse, du mardi au samedi à 21h00, et le dimanche à 15h00

Relâches exceptionnels les 25 décembre & 1er janvier
Représentation supplémentaire 
le lundi 31 décembre à 21h

Réservations : 01 43 22 77 74, ou www.theatremontparnasse.com

Tarifs:

1° catégorie : 34 €
2° catégorie : 22 €
– de 26 ans: 10 €

Tarifs exceptionnels pour le réveillon du 31 décembre à 21h
1° catégorie : 44€
2° catégorie : 28€