Alexandre Bonstein

All posts tagged Alexandre Bonstein

Rating:

Un bonheur de découvrir cette pièce écrite et mise en scène par Jean-Philippe Daguerre qui se déroule à Paris pendant l’occupation.

Paris, 1942. Le port de l’étoile jaune pour les Juifs est décrété. Joseph Haffmann ( Alexandre Bonstein) propose à son employé Pierre Vigneau (Gregori Baquet) de lui confier sa bijouterie, s’il accepte de le cacher en attendant que la situation s’améliore.  Pierre et sa femme (Julie Cavanna) vont devoir prendre une décision, mais celle-ci sera assujettie à une condition pour le moins incroyable, qui vous sera révélée dans les premières minutes de la pièce. Pierre prendra-t-il le risque d’héberger clandestinement son « ancien » patron dans les murs de la boutique ?  Difficile de vous en dévoiler plus , si ce n est qu’il y a de fortes probabilités que cela se termine de manière pour le moins inattendue.

Un très beau texte, des comédiens vraiment formidables qui ont reçu une véritable ovation  le soir où j’ai applaudi à tout rompre cette magnifique pièce écrite et mise en scène par Jean-Philippe Daguerre, sur un des épisodes les plus douloureux du siècle dernier. La mise en scène est subtile, qui n’hésite pas à offrir une bonne dose d’humour alors qu’on ne s’y attend pas. Certes on est loin de la comédie, et pourtant il y a des moments comiques, des moments de tendresse, et on est pris par le jeu des comédiens, par les sujets abordés, comme la stérilité, alors qu’on rêve d’avoir en enfant et qu’on est prêt à tout pour réaliser son rêve. Outre les comédiens cités ci dessus (avec, en alternance Charles Delaure dans le rôle de Pierre Vigneau), deux autres comédiens arrivent sur scène dans la deuxième partie, qui est un curieux repas, avec des invités auxquels on ne s’attend pas : Franck Desmedt et en alternance Charlotte Matzneff ou Salomé Villiers.

Il y a des soirs comme hier lorsque j’ai applaudi cette pièce où on se sent heureux d’aller au théâtre, croyez moi sur parole, ne manquez pas ce ADIEU MONSIEUR HAFFMANN au Petit Montparnasse.

Photos :  @ Evelyne Desaux

Du Mardi au Samedi à 21h00, et le dimanche à 15h00

Places 18€ et 32 €, pour les moins de 26 ans: 10€ en fonction des places disponibles

Locations au 01 43 22 77 74 ou www.theatremontparnasse.com

la bande annonce :

 

Caroline ROËLANDS a conçu ce nouveau spectacle de cabaret qui devrait faire salle comble les lundis de Décembre.

photo : Dominique Plaideau

Elle s’est entourée d’une bande d’amis, Patrick LAVIOSA,  Denis D’ARCANGELO, Charlène DUVAL, Jacques VERZIER,  Benoît ROMAIN, Sébastien MESNIL (dit le Zèbre)  Tiago DO NASCIMENTO, Frédéric-Sylvain JEAN-BAPTISTE, Mathieu MOREL,  François BÉRETTA, Alexandre BONSTEIN,  Pascal MARY, Christine BONNARD et surtout de la merveilleuse, pétillante grande dame qu’est Nicole Croisille pour ce spectacle.

Il n’en fallait pas plus pour que la caméra et le micro d’ONSORTOUPAS.fr se déplace pour rencontrer ces deux danseuses chanteuses actrices, comédiennes:

Première question :

De quoi s’agit-il pour ce spectacle YOUPI C’est REPARTI  ?

Comment vous-êtes vous rencontrées?

Nicole Croisille est venue se joindre à la troupe d’origine?

Entretien par Guy Courthéoux pour Onsortoupas.fr

Quelques photos de ce spectacle :

photo : Dominique Plaideau

photo : Dominique Plaideau

photo : Dominique Plaideau

photo : Dominique Plaideau

TOUTES LES PHOTOS SAUF MENTION CONTRAIRE : @ Paul Herman

YOUPI, C’est reparti pour 3 représentations à La Nouvelle Eve, 25 rue Pierre Fontaine dans le 9ème: Lundi 4, 11 et 18 décembre à 20 h 30

Réservations : 01 48 65 97 90

Rating:

Parmi tous les spectacles musicaux de cette saison, en voilà un qui se distingue, et c’est tant mieux!

affiche-200x150-1_5eme-1

Adapter l’oeuvre de Stendhal en comédie musicale était une véritable gageure, et il faut bien avouer que c’est une réussite au delà des espérances.

photo-carolineaelion

photo-carolineaelion

Nous sommes sous la Restauration, dans une petite ville du Jura. Le maire de la ville, Mr de Rênal, cherche un précepteur pour ses enfants, et il va engager le jeune et beau Julien Sorel, fils de charpentier aux dents longues, dont le modèle est Napoléon. Mais, vu qu’il veut monter dans l’échelle sociale, il songe à devenir prêtre. Toutefois le séjour chez les Rênal va lui faire changer d’avis. Il dédaigne les avances de le femme de chambre, Elisa, pour tenter sa chance auprès de la maîtresse de maison, la charmante Louise, dont il devient vite l’amant. Mais la femme de chambre va tout faire pour que ces amours s’arrêtent.

photo : @anthonyghnassia

photo : @anthonyghnassia

photo : @anthonyghnassia

photo : @anthonyghnassia

photo : @anthonyghnassia

photo : @anthonyghnassia

photo : @anthonyghnassia

photo : @anthonyghnassia

photo : @anthonyghnassia

photo : @anthonyghnassia

photo : @anthonyghnassia

photo : @anthonyghnassia

Ils ne sont pas trop de deux pour la mise en scène très dynamique: François Chouquet et Laurent Seroussi, qui nous offrent de magnifiques projections pour les décors qui sont nombreux dans l’adaptation  qu’en a fait Alexandre Bonstein, auteur du livret, alors que Zazie est l’auteure des chansons, aux côtés de Vincent Baguian, Sorel, William Rousseau.

photo : @anthonyghnassia

photo : @anthonyghnassia

photo : @anthonyghnassia

photo : @anthonyghnassia

Mais ce que nombre de spectatrices, et de spectateurs, viennent applaudir, c’est le très beau Côme, à la voix envoûtante, qui domine cette oeuvre de bout en bout. C’est une véritable révélation pour ceux qui comme moi, le découvrent. Il a quand même finaliste de The Voice. Sa présence sur la scène du Palace est un des gros atouts de ce musical. Mais il serait malhonnête de ne citer que lui, alors que d’autres belles voix sont sur scène, comme Haylen, qui est Louise de Rênal, Louise Fournier  (Mathilde de la Mole), Yoann Launay, à la voix puissante qui est le conteur Geronimo, Patrice Maktav (Monsieur Valenod), Michel Lerousseau (Marquis de la Mole), Cynthia Tolleron (Elisa), Elsa Pérusin (Madame Valenod), Philippe Escande (Monsieur de Rênal), sans oublier, et ils sont vraiment importants, omniprésents sur la scène , en hauteur, les musiciens: Sabrina Boudaoud, Camille Bigeault (batterie), Brice Mirione , Stéphane Boutinaud aux percus et le guitariste Mao Blanc.

photo : guy courtheoux

photo : guy courtheoux

photo : guy courtheoux

photo : guy courtheoux

Bravo Monsieur Cohen pour cette production, et le choix de la belle salle du Palace. Vous aviez déjà produit un musical que j’avais absolument adoré, Mistinguett, parmi bien d’autres. Vous ne recherchez pas le sensationnel, et vous faites mouche avec des spectacles de qualité comme celui-ci.

photo : guy courtheoux

photo : guy courtheoux

photo : guy courtheoux

photo : guy courtheoux

Le Rouge et le Noir, c’est au théâtre le Palace, jusqu’au 31 décembre

Représentations : jeudi, vendredi et samedi à 20h30, matinées samedi à 15h00 et dimanche à 17h00

places de 29 à 79 €

réservations au : 01 40 22 60 00