Petit Montparnasse

All posts tagged Petit Montparnasse

Rating:

Radieuse Vermine: drôle de titre pour cette comédie à l’humour british, difficile à décrire mais servie par des comédiens qui se donnent à fond.

Fleur (Joséphine Berry) et Olive (Louis Bernard) attendent un enfant. Ils ont envie d’une vie meilleure et flânent en rêvant à une belle cuisine, une belle chambre, etc. Une lettre glissée dans la boite leur propose une offre difficilement récusable. Mais ils doivent rénover cette maison, actuellement sans eau ni électricité. Ils vont accepter cette proposition quasi diabolique, pour le  « bonheur de leur futur enfant ». Mais qui est donc cet agent immobilier (Floriane Andersen) qui leur fait miroiter monts et merveilles? . Une mécanique loufoque et macabre se met en place. Jusqu’où vont-ils aller dans leur quête du bonheur matériel ?

Difficile de mieux résumer la pièce, sans trop en dévoiler. La mécanique mise en marche, on se demande quelle serait notre réaction devant une proposition aussi alléchante. Philip Ridley, auteur du texte original n’a pas été trahi par l’adaptateur du texte pour la France : Louis Bernard. La mise en scène reste dans la ton, signée David Mercatali.

Toutes les photos : Copyright : Jessica Forde

Double occasion pour rencontrer ce personnage, pour un entretien qui commence ( et se termine) dans le rire et la bonne humeur:

Radieuse Vermine, c’est au Petit Montparnasse, du mercredi au samedi à 19h00, matinées samedi à 16h00 et le dimanche à 17h15

Places 18 à 32 €. Moins de 26 and : 10€ mercredi et jeudi selon disponibilités

Réservations : www.theatremontparnasse.com ou par téléphone : 01 43 22 77 74

 

la bande annonce :

 

 

 

Rating:

Un bonheur de découvrir cette pièce écrite et mise en scène par Jean-Philippe Daguerre qui se déroule à Paris pendant l’occupation.

Paris, 1942. Le port de l’étoile jaune pour les Juifs est décrété. Joseph Haffmann ( Alexandre Bonstein) propose à son employé Pierre Vigneau (Gregori Baquet) de lui confier sa bijouterie, s’il accepte de le cacher en attendant que la situation s’améliore.  Pierre et sa femme (Julie Cavanna) vont devoir prendre une décision, mais celle-ci sera assujettie à une condition pour le moins incroyable, qui vous sera révélée dans les premières minutes de la pièce. Pierre prendra-t-il le risque d’héberger clandestinement son « ancien » patron dans les murs de la boutique ?  Difficile de vous en dévoiler plus , si ce n est qu’il y a de fortes probabilités que cela se termine de manière pour le moins inattendue.

Un très beau texte, des comédiens vraiment formidables qui ont reçu une véritable ovation  le soir où j’ai applaudi à tout rompre cette magnifique pièce écrite et mise en scène par Jean-Philippe Daguerre, sur un des épisodes les plus douloureux du siècle dernier. La mise en scène est subtile, qui n’hésite pas à offrir une bonne dose d’humour alors qu’on ne s’y attend pas. Certes on est loin de la comédie, et pourtant il y a des moments comiques, des moments de tendresse, et on est pris par le jeu des comédiens, par les sujets abordés, comme la stérilité, alors qu’on rêve d’avoir en enfant et qu’on est prêt à tout pour réaliser son rêve. Outre les comédiens cités ci dessus (avec, en alternance Charles Delaure dans le rôle de Pierre Vigneau), deux autres comédiens arrivent sur scène dans la deuxième partie, qui est un curieux repas, avec des invités auxquels on ne s’attend pas : Franck Desmedt et en alternance Charlotte Matzneff ou Salomé Villiers.

Il y a des soirs comme hier lorsque j’ai applaudi cette pièce où on se sent heureux d’aller au théâtre, croyez moi sur parole, ne manquez pas ce ADIEU MONSIEUR HAFFMANN au Petit Montparnasse.

Photos :  @ Evelyne Desaux

Du Mardi au Samedi à 21h00, et le dimanche à 15h00

Places 18€ et 32 €, pour les moins de 26 ans: 10€ en fonction des places disponibles

Locations au 01 43 22 77 74 ou www.theatremontparnasse.com

la bande annonce :

 

Rating:

On l’a vu en avant première, le spectacle sera présenté à Avignon, avant de revenir à Paris à la rentrée.

jsteyweb-9423 jsteyweb-9435

Vienne, décembre 1791. Wolfgang Amadeus Mozart vient de mourir. Constance, sa veuve, doit faire front. Seule et désargentée, il lui faut trouver le disciple capable de terminer le fameux Requiem. Franz-Xavier Süssmayer, qui ne la laisse pas indifférente, vient lui rendre visite, mais sera-t-il à la hauteur du Maître ? Sur ce sujet, on rentre dans le modèle classique, unité de temps et de lieu, pour un dialogue entre les deux protagonistes; Je ne connaissais pas Delphine Depardieu (pour ceux qui se poseraient la question, elle est la nièce de Gérard) qui joue une Constance absolument remarquable. En finesse, mais avec des pointes , et son partenaire, Guillaume Marquet est dans le même esprit, qui passe par une gamme de sentiments et d’expressions, qui devraient emporter le public dans leur sillon.

La pièce, écrite par Alain Tieulé a été mise en scène par Raphaëlle Cambray. Elle ne demande pas une grande scène, et la salle du petit Montparnasse est l’écrin parfait pour ce bijou.

jsteyweb-9225 jsteyweb-9135

Si vous passez par Avignon, ne la manquez pas, et si vous restez à Paris, vérifiez que LE DERNIER BAISER DE MOZART  se joue bientôt pour y réserver vos places.

Réservations au 01 43 22 77 74

Rating:

L’adaptation au théâtre d’un des grands films d’Ettore Scola, avec Corinne Touzet et Jérôme Anger dans les deux rôles principaux.

affiche Une journee particuliere

L’action se déroule en 1938, le jour où Hitler vient rendre visite au Duce (Mussolini). L’Italie vit en plein dans le régime fasciste, et tout Rome est descendu dans la rue pour voir le défilé. Tous sauf deux personnes. Antonietta (Corinne Touzet) , la femme au foyer, totalement soumise à son mari Emanuele (Yannis Baraban), mère de 5 enfants, qui doit d’abord assurer ses tâches ménagères avant de sortir. Elle reste donc cloîtrée chez elle, avec son mainate qui va s’enfuir pour aller vers le voisin d’en face, Gabriele (Jérôme Anger), un homme seul qui semble en avoir marre de la vie. Vêtue de sa robe de chambre elle va déranger l’homme solitaire, empêchant ainsi, sans le savoir, qu’il commette une erreur fatale. Bien entendu la concierge (Huguette Hatem) va voir ce qui ne la regarde aucunement, et débarquera chez Antonietta, sitôt celle-ci rentrée. Mais les deux voisins, que tout semble opposer vont apprendre à se connaître. Gabriele va avouer son homosexualité, qui est la raison pour laquelle il a été viré de la Radio pour laquelle il travaillait.

8-UNE JOURNEE PARTICULIERE

Le film de Scola, présenté à Cannes en 1977, avait connu un beau retentissement, avec la présence de Sophia Loren et de Marcello Mastroianni, deux des monstres sacrés du cinéma italien/ L’adaptation du film pour le théâtre fur l’oeuvre de Gigiola Fantoni, et le texte français est signé Huguette Hatem. Ce huis clos mené de main de maître a trouvé son maître d’oeuvre en la personne du metteur en scène et scénographe, Christophe Lidon, qui utilise des projections, des extraits sonores d’époque, pour bien nous montrer la vie en 1938. Il joue avec des draps et juste quelques pièces de décors: une table, une lampe, un buffet, et pourtant on est cloué au siège. On vit les malheurs de ces êtres solitaires ou de ces fanatiques du Duce. Le talent des acteurs est indéniable, qui sont omniprésents dans la pièce. Corinne Touzet tout particulièrement, qui est ultra connue pour ses apparitions dans des séries télé, et que je ne connaissais pas, vu que je ne regarde jamais la télé…Mais c’est encore mieux de découvrir ainsi quelqu’un directement sur scène.

11-UNE JOURNEE PARTICULIERE

Photos : Karine Letellier

Une journée particulière se joue actuellement au théâtre Montparnasse. Durée du spectacle : environ 1h25.

Représentations jusqu’au 16 Mars à 19h00 et à 21h00 à partir du 17 mars à 20h00 ou 21h00 selon les jours avec des matinées le dimanche à 15h00

Prix des places : 20 et 34 € (frais de locations inclus)

Location : http://www.theatremontparnasse.com/

ou : par téléphone : 01 43 22 77 74 du lundi au samedi de 11h00 à 19h00, dimanche de 11h00 à 15h00 ou aux guichets du théâtre aux mêmes horaires

 

la bande annonce:

 

Rating:

Le petit monde des grands imitateurs et des humoristes peut se vanter de compter Gerald Dahan parmi les siens.

AFFICHE Gérald DAHAN

En effet, hormis les imitateurs qui ont élu domicile à RTL ou Europe 1, de ceux qui sont depuis très longtemps sur Canal+, rares sont ceux qui jouent le jeu de la politique, comme un surdoué au niveau chanson, Michael Gregorio, qui joue avec les tubes, mais ne touche pas à la politique. Gérald Dahan se trouve donc dans le registre politique, et aussi dans le canular téléphonique, en utilisant les voix d’hommes politiques aussi célèbres que Le Président Jacques Chirac, pour ne citer que celui dont il a utilisé la voix auprès du Capitaine de l’équipe de France de Football ou Zinedine Zidane, à qui il a réussi le tour de force de demander à l’équipe de France de chanter la Marseillaise avec la main sur le coeur. Il en parle d’ailleurs dans son spectacle où on apprendra que non seulement le Président ne lui en a pas voulu, mais qu’il l’a remercié. Ces détails pour donner le ton du spectacle que Dahan nous offre au Petit Montparnasse. Il égratigne autant Sarkozy que Hollande…ou presque, mais sans que les épines soient trop blessantes. Il utilise Patrick Timsit ou Fabrice Lucchini pour nous raconter des histoires politiques qui font la joie du public.

IMG_5507 IMG_5512 IMG_5499

On ne voit pas le temps passer avec les personnages sur la scène. Il termine d’ailleurs le spectacle en chansons, avec son complice au piano, Julien Bourel, en rendant un hommage à des grands de la chanson, comme Aznavour, Gainsbourg et même Claude François. Il nous montre aussi comment il arrive à se transformer physiquement  en Albert Dupontel  entre autres. Ce n’est pas la première fois qu’il se produit sur une scène parisienne: Le Casino de Paris, le Gymnase ont déjà accueilli cet humoriste qui a rempli la salle du Petit Montparnasse, avec une salle qui lui a fait une véritable ovation. Comme il aime retrouver son public, il accueille ceux qui le désirent en fin de spectacle pour leur dédicacer un double DVD ou un livre que l’on peut se procurer alors. Ne nous y trompons pas. On passe une très bonne soirée. On rit sans aucune honte, et ça fait du bien.

IMG_5487 IMG_5496

Gerald Dahan au Petit Montparnasse du mardi au samedi à 21h00 jusqu’au 14 Mars

Prix des places :18 et 32€

réservations : 01 43 22 77 74 ou http://petitmontparnasse.com/

Rating:

Les textes de Jean Yanne reprennent un petit coup de jeune sur la scène du Théâtre du Petit Montparnasse.

 

1908302_538884812888651_8614771244006539919_n

 

Jean Yanne fut un génie, et s’il peut paraître avoir été oublié, il suffit d’écouter les Grosses têtes de Philippe Bouvard pour voir que son humour est resté toujours aussi incisif. Les plus âgés se souviendront l’avoir vu sur les écrans de télévision, alors que celle-ci était encore en noir et blanc, et ensuite l’avoir lu, ou suivi au cinéma avec des films comme ‘Tout Le Monde il est beau, Tout le monde il est gentil », Moi y’en a vouloir des sous, ou Show Business, sans oublier ‘Liberté Egalité Choucroute ou Deux heures moins le quart avant Jésus Christ, des films qu’il avait réalisés. Sans oublier des films dans lesquels il jouait l’acteur, comme Le Boucher (Chabrol), Je règle mon pas sur les pas de mon père ( Remy Waterhouse), Nous en vieillirons pas ensemble (Pialat) ou Week end (Godard). Certes ses films en tant que réalisateur reflétaient mieux cet esprit grivois, anticonformiste, anticlérical qui ont fait sa gloire. C’était donc un drôle de boulot d’extraire de quoi monter une pièce de tout ce qu’il a écrit, ou fait en télévision, et c’est ce à quoi s’est intéressé le metteur en scène et acteur/chanteur de ce ‘On n’arrête pas la Connerie’, Jean-François Vinciguerra, qui joue aux côtés d’un autre ancien secrétaire des Grosses têtes, Eric Laugérias. on n'arre_te pas la connerie1 on n'arre_te pas la connerie4

Le spectacle a ressorti des textes dont on ne se souvenait pas, qui commencent le spectacle, et dont certains auraient pu rester dans les malles sans que l’on ne s’en plaigne. Il faut attendra le retour de Grands classiques comme les dialogues des Routiers (qu’il avait enregistrés avec Paul Mercey pour des émissions de télé) ou celui du Permis de conduire (avec Lawrence Reisner) ou le tout aussi célèbre La Circulation à Rome ( avec les deux précités à l’époque) pour que spectacle trouve enfin son rythme. Certes au départ les publicités totalement loufoques donnent le ton, mais passent trop rapidement, entre des chansons pour qu’on s’accroche totalement. Mais la seconde partie, lorsque ces sketchs arrivent fait redoubler les rires, avec le rythme de certaines chansons  comme celles de ses films font que le spectacle se termine avec de vrais rires dans la salle. Les deux comédiens jouent et chantent, accompagnés par un ou une pianiste selon les jours. J’ai pu apprécier Isabelle Fleur lors de la représentation où je me suis rendu. Tout cela est bon enfant et vous permet de passer une excellente soirée.

 

on n'arre_te pas la connerie3 on n'arre_te pas la connerie2

 

Les comédiens peuvent changer selon les jours, puisque les noms de Frédéric Longbois, Johan Farjot ou Bruno Membrey sont cités en alternance. Et pour certaines publicités, vous verrez Chantal Ladesou, Laurent Ruquier, Eve Ruggieri, François Berléand ou Marie Drucker.

 

Toutes les photos : Copyright : Jeep STEY   Au Petit Montparnasse, 31 rue de la Gaité Paris 14  (métro Gaité ou Edgar Quinet)

. Places 20€ et 34 € Réservations par téléphone : 01 43 22 77 74, du lundi au samedi entre 11h et 19 h, dimanche 11h /15h   Pour le plaisir: un des sketchs  filmé dans les années 60: