Eleonora Abbagnato

All posts tagged Eleonora Abbagnato

C’est peut-être l’opérette la plus célèbre du compositeur viennois, avec nombre d’airs connus, et c’est dans la géniale version dansée, créée par Roland Petit que vous allez pouvoir découvrir dans le cadre de Transcendanses au Théâtre des Champs Elysées à Paris.

La chorégraphie qui avait été créée par Roland Petit en ce même théâtre des Champs Elysées en 1979 pour sa femme, Zizi Jeanmaire revisitait l’opérette de Johann Strauss fils, changeant certains détails, vu que cette fois l’intrigue se situe au coeur de Paris, au célèbre restaurant ‘Chez Maxim’s, et que cela se déroule à la fin du XIXème siècle. Incroyable mais vrai, La Chauve Souris, n’avait jamais été reprise en France depuis sa création, et il a fallu que ce soient les Ballets de l’Opéra de Rome, sous la direction d’Eleonora Abbagnato, une danseuse étoile de l’Opéra de Paris, qui fassent revivre cette oeuvre. La version que nous pourrons voir est celle de Roland Petit, supervisée par Luigi Bonino.

 

Pour les représentations du vendredi 13 Janvier à 20h00 et du samedi 14 à 20h00, le rôle de Bella sera interprété par Iana Salenko, Johan aura les traits de Marian Walter (tous deux Etoiles de l’Opéra de Berlin) et Ulrich sera Marco Marangio.

Pour ceux qui auront acheté à l’avance leurs places pour le samedi en matinée à 15h00 ou le dimanche à 17h00, ils auront la chance de pouvoir applaudir Rebecca Bianchi, Etoile de l’Opéra de Rome, (Bella) et surtout l’excellent Friedemann Vogel  (Etoile de l’Opéra de Stuttgart) (Johan) ainsi que Antonello Mastrangelo (Ulrich).

LA CHAUVE SOURIS
© Yasuko Kageyama

LA CHAUVE SOURIS @Yasuko Kageyama

FRIEDEMANN VOGEL REBECCA BIANCHI MARCO MORANGIO
© Yasuko Kageyama

FRIEDEMANN VOGEL + REBECCA BIANCHI
© Yasuko Kageyama

LA CHAUVE SOURIS Friedemann Vogel répète avec Luigi Bonino

A noter que c’est la première fois que le Ballet de l’Opéra de Rome se produit à Paris.

Eleonora Abbagnato @Yasuko Kageyama

C’est l’Orchestre Lamoureux , sous la direction de David Garforth à qui reviendra l’honneur de jouer les airs célèbres de Strauss.

Prix des places: de 15€ à 110€

 

 

Rating:

L’histoire écrite par L’abbé Prévost en 1731, a connu bien des adaptations sur scène, en Opéra et en ballets.

Du Lundi 20 Avril 2015 au Mercredi 20 Mai 2015

Du Lundi 20 Avril 2015 au Mercredi 20 Mai 2015

Côté opéras, Jules Massenet, Giacomo Puccini en ont fait le thème d’une de leurs œuvres. Cette fois on parle de l’adaptation par Kenneth MacMillan qui a été créée en 1974 et qui est entrée au répertoire de l’Opéra national de Paris en Novembre 1990. Il n’a pas repris la partition de Massenet, en demandant à Leighton Lucas de prendre des extraits de ses partitions tirées de plusieurs œuvres pour le ballet qu’il appellera L’Histoire de Manon. Une jeune fille très belle est sur la route du couvent, et elle s’enfuit avec un jeune étudiant dont elle est tombée amoureuse au premier regard. Elle le quittera pour un homme très riche et finira par céder à de riches protecteurs. Accusée de prostitution , elle sera emmenée en Guyane où elle sera secourue par Des Grieux, son amoureux sans le sou.

Du Lundi 20 Avril 2015 au Mercredi 20 Mai 2015

Du Lundi 20 Avril 2015 au Mercredi 20 Mai 2015

La version que l’on peut voir actuellement à l’Opéra Garnier est absolument superbe à tous niveaux. L’orchestre, dirigé par Martin Yates, qui en a réalisé aussi les arrangements, donne le ton qu’il fallait à l’histoire. Les décors de Nicholas Georgiadis sont très beaux, et il est impossible de résister au charme des interprètes. Eleonora Abbagnato,  Aurélie Dupont, Dorothée Gilbert ou Ludmila Pagliero, Laetitia Pujol ou Alice Renavand en alternance dans le rôle titre. J’ai eu la chance d’applaudir Laetitia Pujol, et je peux vous assurer que ce fut un grand moment que j’ai connu grâce à l’Opéra de Paris. Selon les représentations, vous aurez dans les rôles masculins Mathieu Ganio, Stéphane Bullion, Josua Hoiffalt, Karl Paquette, Benjamin Pech, ou Roberto Bolle, François Alu, Audric Auzard, Alessio Carbone, Florian Magnenet et Hugo Marchand. Je suis certain que tous sont parfaits, tout comme Mathieu Ganio et Stéphane Bullio que j’ai vu le soir où j’ai assisté à une représentation. Ce ballet est certes classique avec des costumes magnifiques. C’est un ballet que l’on peut comprendre facilement sans avoir besoin d’explications, ce qui est normal, vu qu’on connaît tous l’histoire.

Du Lundi 20 Avril 2015 au Mercredi 20 Mai 2015

Du Lundi 20 Avril 2015 au Mercredi 20 Mai 2015

Cette saison aura vraiment été une grande saison pour les ballets, et elle est loin d’être terminée. Paquita sera à Garnier , , puis Les enfants du paradis, La fille mal gardée et l’Anatomie de la sensation. Il faut faire attention, voir ces ballets dans ce cadre est une véritable drogue. Dès qu’on y a goûté, on ne peut plus s’en passer. Plus on en voit, plus on aime, on devient accro. C’est rien que normal avec des spectacles de cette qualité où toute la troupe mérite des saluts et pas seulement les étoiles. C’est l’ensemble qui mérite les bravos. Si vous n’avez vu de ballet, des oeuvres moins connues que Le Lac des Cygnes ou La Belle Au Bois Dormant sont certes un bon début, mais franchement un ballet comme celui-ci fera une parfaite initiation, parce qu’en plus de la qualité absolue de la danse, vous aurez aussi le décor de Garnier, et ça n »est pas rien.

Du Lundi 20 Avril 2015 au Mercredi 20 Mai 2015

Du Lundi 20 Avril 2015 au Mercredi 20 Mai 2015

représentations :

Jeudi 30 avril 2015 – 19h30
Mardi 5 mai 2015 – 19h30
Mercredi 6 mai 2015 – 19h30
Jeudi 7 mai 2015– 19h30
Vendredi 8 mai 201 – 19h30
Mardi 12 mai 2015 – 19h30
Jeudi 14 mai 2015 – 19h30
Lundi 18 mai 2015 – 19h30
Mercredi 20 mai 2015 – 19h30

TARIFS 130, 110, 80, 50, 25, 12, 10 (€)
TARIFS DU 18 mai 117, 99, 72, 45, 22, 12, 10 (€)
TARIF DU 8 MAI 143, 121, 88, 55, 27, 12, 10 (€)

INFORMATIONS / RÉSERVATIONS : par Internet : www.operadeparis.fr
aux guichets : au Palais Garnier et à l’Opéra Bastille 14h30 à 18h30 tous les jours de la semaine sauf dimanche et jours fériés.

 

Toutes les photos : © Julien Benhamou / Opéra national de Paris