Florence Pernel

All posts tagged Florence Pernel

Rating:

Adaptation pour le théâtre des chefs d’oeuvre d’Irène Némirovsky,  Tempête en Juin & Suite Française ont été adaptés pour les planches par Virginie Lemoine et Stéphane Laporte.

Heureuse initiative du Théâtre La Bruyère que de programmer les deux oeuvres à la suite l’une de l’autre. Tempête en juin d’abord, suivi de Suite Française .

3 juin 1940… « Hier, pour la première fois, des bombes sont tombées sur Paris ».
En quelques heures, les habitants désertent la capitale. Ils fuient. Ils s’entassent dans des véhicules bondés, malles et matelas sur les toits. Ils traînent leurs
valises, espérant se hisser dans les rares trains suffoquant de voyageurs, ou partent à pied, emportant les maigres bagages de toute une vie. Quelques privilégiés se glissent sur les banquettes de limousines conduites par leurs chauffeurs. Ils fuient… Les personnages de Tempête en juin s’entrechoquent sur les routes de l’exode. Et c’est Franck Desmet qui sera tous ces personnages pour le moins pittoresques.

Changement de ton pour Suite Française :

1941 : l’Allemagne a envahi la France. Dans un village de Bourgogne, Madame Angellier, dont le fils unique est prisonnier de guerre, se voit contrainte d’accueillir chez elle un officier de la Wehrmacht, le séduisant Bruno von Falk. Dans cette sombre maison, le jeune soldat rencontre Lucile, la belle-fille de Madame Angellier, dont il s’éprend immédiatement. La jeune femme lui résiste.︎ Mais comment rester ︎fidèle ︎ à un mari ︎qu’︎elle n︎’a ︎jamais aimé et ne ︎pas succomber au c︎harme indéniable de cet ︎homme ︎qu’elle devrait ︎pourtant détester ?
Un fait de résistance dans le village va révéler de façon surprenante la nature profonde de tous les personnages qui se croisent dans la demeure de Mme Angellier. Cette fois, ils sont bien plus nombreux sur scène : Florence Pernel, Béatrice Agenin, guilaine Londez, Samuel Glaumé, Emmanuelle Bougerol et soit Cédric Revollon, soit Gaëtan Borg.

Photo : Karine Letellier

Pièce de théatre mise en scène par Virginie Lemoine

Photos : Copyright :  Ginna Nonne / Karine LETELLIER

 

Retrouvons le personnage central de Suite Française, Lucile, interprétée avec grâce par Florence Pernel, devant la caméra d’onsortoupas.fr

 

C’est un régal de voir ou redécouvrir les textes d’Irène Némirovsky, qui devait au départ écrire plusieurs tomes, mais qui mourra dans les camps avant d’avoir pu achever son oeuvre. Traité avec sérieux, mais avec quelque touche d’humour, on se laisse entraîner avec ces deux pièces vers un plaisir évident. Enchainer les 2 me semble vraiment ce qui peut être le mieux. On reste dans le ton, avec des comédiens formidables, que ce soit Franck Desmedt, seul sur scène pour Tempête En Juin, ou les protagonistes de Suite Française qui sont tous formidables. Virginie Lemopine nous démontre ( mais le fallait-il vraiment tant on sait qu’elle possède de talents) qu’elle est devenue en peu de temps une incontournable de la mise en scène, même si cette fois, elle n’est pas sur les planches. Merci aussi à Francis Nani, Sébastien Azzopardi, du Théâtre du Palais Royal, qui se sont investis énormément pour ces spectacles!

 

Tempête en juin, du mardi au samedi à 19.00, samedi : matinée 15.00

Suite Française : du mardi au samedi à 21.00, samedi matinée samedi 16.45

Places : : si vous venez voir les 2 pièces le même jour : 40€ au lieu de 76€ (en 1ère catégorie)

Réservations par téléphone pour Tempête en juin :  au 01 48 74 76 99 : places de 26 à 34 €     prix via internet : www.theatrelabruyere.com  : 21€ à 28 €

Réservations pour Suite Française : 26€ à 48€

promo internet : de 19€ à 34€

 

bandes annonce :

Tempête En Juin :

Suite Française :

 

Rating:

Une histoire difficile, avec Robert Hirsch,  un comédien absolument extraordinaire. Une reprise pour une série de représentations exceptionnelles.

onsortoupas116

Difficile de donner beaucoup de détails sur cette pièce, si ce n’est qu’elle parle d’un vieil homme, qui a perdu beaucoup de sa mémoire, et que sa fille va prendre en charge en le faisant emménager chez elle, malgré certaines réticences de son mari. Le vieil homme a des préoccupations différentes, en ce sens qu’il croit toujours avoir perdu sa montre (sa notion du temps), qu’il s’avère nettement différent de ce sa fille attendait, qu’il a bien du mal à renoncer à son indépendance, qu’il refuse toute aide à domicile. Sans compter qu’il parle toujours de sa seconde fille, au grand dam de celle qui l’héberge, celle qui l’adore et qui essaie d’arrondir les angles.

Il est assez difficile de comprendre les choses dès le départ, on met un certain temps à comprendre que l’histoire est racontée du point de vue d’un des protagonistes, et lorsqu’on a enfin compris, toutes les pièces du puzzle s’emboîtent. C’est la magie d’une écriture d’une intelligence rare, et on comprend le succès que rencontre désormais Florian Zeller, l’auteur de la pièce. Ce jeune auteur a écrit la pièce sur mesure pour Robert Hirsch, qui a aujourd’hui 89 ans, et qui est absolument magistral dans son rôle. On voit bien qu’il porte la pièce sur ses épaules, rôle épuisant s’il en est. La mise en scène, sobre, de Ladislas Chollat est un bijou de sensibilité. Le décor varie juste suffisamment pour que l’on comprenne de mieux en mieux où nous entraîne l’auteur. Si je salue la performance de Robert Hirsch, il est difficile de ne pas citer Florence Pernel et Jean-Pierre Bouvier, la fille et son mari, ou des autres acteurs : Sophie Bouilloux (en alternance avec Marie Parouty, ainsi qu’Emmanuel Patron  et Elise Diamant. La pièce a reçu deux Molière bien mérité en 2014 : Meilleur spectacle et Meilleur comédien.

PhotoLot Père08

Ne croyez pas que cette pièce soit rébarbative, ou trop sérieuse. On rit aussi, certes ce ne sont pas des rires de boulevard ou de farce, mais cela reste quand même distrayant, malgré le sujet abordé.

Un très grand bravo à ce comédien d’exception et à cet auteur qui n’a certainement pas fini de faire parler de lui.

Le Père 25808RVB

Le Père, c’est à la comédie des Champs Elysées 15 avenue Montaigne Paris

du mercredi au samedi à 20h30 et en matinée le dimanche à 16h00.

Places de 20 à 48€

Tarifs jeunes (moins de 26 ans), les mercredi et jeudi , le soir même en fonction des disponibilités : 10€

Réservations : 01 53 23 99 19 ou comediedeschampselysees.com