Lysiane Meis

All posts tagged Lysiane Meis

Rating:

Une pièce qui oscille entre rire, tendresse, affection et qui ne laisse personne indifférent.

Nous sommes aux Etats-Unis, dans les années 60, dans une petite bourgade du Maine. Deux femmes dont les maris sont sur le front au Vietnam. Elles tentent de vivre normalement, une vie faite d’habitudes , vu que ces deux voisines se rendent visite plusieurs fois pas jour. Mais leur quotidien va être bousculé avec  l’arrivée d’un déserteur. Le soldat est recherché, et va se rendre chez une des deux femmes…mais on comprend très vite que ce n’est pas un étranger pour celle-ci. Comment se sortir de ces situations pour le moins peu banales?

Jean Franco que l’on connaît pour plusieurs comédies à succès comme : « La Candidate » ou « Panique au Ministère » avec son complice Guillaume Mélanie, qui a connu un énorme succès avec Amanda Lear en vedette, mais aussi  » et  Un week -end sur deux  et la moitié des vacances scolaires » qu’ils ont interprétés deux au Théâtre Edgar récemment. Deux autres pièces écrites ou co-écrites par Jean Franco sont actuellement à l’affiche à Paris : Jack l’éventreur (Théâtre Trévise) et Libres ou presque (Palais des glaces); C’est donc peu dire qu’il connaît son métier, tant comédien qu’auteur et dans différents domaines, bien que rires et sourires soient vraiment sa patte. Cette fois il s’est assuré la collaboration de Jean-Yves Roan à l’écriture et il a demandé à José Paul de mettre en scènes les trois comédiens : Lysiane Meis, Marie-Julie Baup et Benoit Morêt.  Et on passe un excellent moment, avec quelques effets comiques bien vus, quelques moments plus tendres, avec un trait de vérité, qui peut nous sembler irréel, mais qui a pourtant existé. Pour compenser l’absence de leur conjoint, certaines familles américaines recevaient une photo cartonnée de taille humaine, que ces femmes trimballent en allant chez leurs connaissances ou mettaient dans leur lit. Fiction me répliquerez-vous? Que nenni, pure vérité.

C’est le talent conjugué des trois comédiens, de l’auteur et du metteur en scène qui font le succès de cette pièce que la salle adore, vu les commentaires entendus à la sortie.

TOUTES LES PHOTOS @ BERNARD RICHEBE

Venez rejoindre cette belle équipe à la salle Réjane du Théâtre de Paris, rue Blanche

Papa va bientôt rentrer, Du mardi au samedi à 21h00,  Matinée le samedi à 17h00,  Matinée le dimanche à 15h00

places 33€ et 43€
Location : Par téléphone au : 01 42 80 01 81 En ligne : www.theatredeparis.com

Rating:

 

30 ans après sa création française dans une mise en scène de Pierre Mondy, avec Jacques Villeret et Pierre Mondy au Théâtre des Variétés, voilà une pièce qui n’a pas pris une ride et qui revient au Théâtre des Nouveautés.

L’action se déroule dans un hôtel très proche de l’Assemblée Nationale à Paris, où un célèbre député de province (José Paul) se prépare un après midi coquin avec une secrétaire du premier ministre (Pascale Louange). Il charge son assistant  (Sébastien Castro) d’organiser les choses, ! Mal lui en prend, celui-ci enchaîne gaffe sur gaffe, et tente de ‘couvrir les frasques du député tant bien que mal . Ajoutons au tableau sa femme qui est ‘chaude’ comme de la braise (Lysiane Meys), et qui voudrait bien se taper l’assistant, un directeur d’hôtel suspicieux (Guilhem Pellegrin), un valet de chambre hilarant ( Thomas Sagol), le mari de la secrétaire (Guillaume Clérice) et la réceptionniste (Anne-Sophie Germanaz), des portes qui claquent, des quiproquos et vous obtenez un cocktail absolument détonnant mis en scène par José Paul, qui s’y connaît lorsqu’il est question de faire rire.

photo : B Richebé

Jean Poiret avait adapté cette pièce hilarante de Ray Cooney en 1987 qui connut un succès énorme avec plus de 600 représentations au théâtre des Variétés. En tête d’affiche Pierre Mondy (qui en assurait la mise en scène) et Jacques Villeret. L’adaptation pour les planches du théâtre Hébertot fut une pure réussite, décors modernes, portes qui claquent, et c’est cette version que nous propose le Théâtre des Nouveautés. C’est du boulevard, mais boulevard assumé, dans la grande tradition. La salle rit de bout en bout et j’avoue m’être laissé entraîner très facilement dans ce tourbillon. C’est une mécanique du rire, un vrai bijou, et les comédiens s’amusent dans ces situations. La mise en scène de José Paul est précise, totalement efficace, c’est un grand moment de théâtre. Tous les comédiens sont excellents, dont José Paul, et celui qui crée les rires de bout en bout c’est Sébastien Castro, un assistant vraiment atypique!

phto : B Richebé

photo B Richebé

Si vous voulez être absolument certain de rire du début à la fin d’une pièce, n’hésitez pas, la recette est simple: c’est au Théâtre des Nouveautés et C’est Encore Mieux l’Après midi. Du boulevard, des portes qui claquent, des rires qui fusent, des répliques qui font mouche. C’est la 3ème fois que je vois cette pièce et je m’y régale toujours autant

Avec une telle profusion de talents, un entretien avec celui qui se donne à fond, qui est sur scène quasiment pendant toute la pièce, Sébastien Castro s’imposait. Il nous parle de la création le la pièce :

 

la bande annonce :

 

C’est encore mieux l’après midi, c’est au Théâtre des Nouveautés,

Du mercredi  au vendredi à 21h,
Samedi à 16H30 et 21h
et Dimanche à 16h.
A partir du 31 octobre :
Du mardi au vendredi à 21h,
Samedi à 16h30 et 21h,
Dimanche à 16h.

Places de 15 à 42€

Rating:

30 ans après sa création française dans une mise en scène de Pierre Mondy, avec Jacques Villeret et Pierre Mondy au Théâtre des Variétés, voilà une pièce qui n’a pas pris une ride et qui arrive au Théâtre Hébertot!

L’action se déroule dans un hôtel très proche de l’Assemblée Nationale à Paris, où un célèbre député de province (Pierre Cassignard) se prépare un après midi coquin avec une secrétaire du premier ministre (Axelle Louange). Il charge son assistant  (Sébastien Castro) d’organiser les choses, ! Mal lui en prend, celui-ci enchaîne gaffe sur gaffe, et tente de ‘couvrir les frasques du député tant bien que mal . Ajoutons au tableau sa femme qui est ‘chaude’ comme de la braise (Lysiane Meys), et qui voudrait bien se taper l’assistant, un directeur d’hôtel suspicieux (Guilhem Pellegrin), un valet de chambre hilarant ( Rudy Milstein), le mari de la secrétaire (Guillaume Clérice) et la réceptionniste (Anne-Sophie Germanaz), des portes qui claquent, des quiproquos et vous obtenez un cocktail absolument détonnant mis en scène par José Paul, qui s’y connaît lorsqu’il est question de faire rire.

Jean Poiret avait adapté cette pièce hilarante de Ray Cooney en 1987 qui connut un succès énorme avec plus de 600 représentations au théâtre des Variétés. En tête d’affiche Pierre Mondy (qui en assurait la mise en scène) et Jacques Villeret. L’adaptation pour les planches du théâtre Hébertot est une pure réussite, décors modernes, portes qui claquent. C’est du boulevard, mais boulevard assumé, dans la grande tradition. La salle rit de bout en bout et j’avoue m’être laissé entraîner très facilement dans ce tourbillon. C’est une mécanique du rire, un vrai bijou, et les comédiens s’amusent dans ces situations. Tous sont excellents, et celui qui crée les rires de bout en bout c’est Sébastien Castro, un assistant vraiment atypique!

Toutes les photos @ LOT

C’est encore mieux l’après-midi, c’est au théâtre Hébertot du mardi au samedi à 21h00, matinées samedi à 16h30 et dimanche à 15h00

Prix des places : de 15 à 48 €

Réservations : 01 43 87 23 23 ou theatrehebertot.com

 

Rating:

Une comédie vraiment très bien écrite sur la vie de couple et l’adultère.

 

cloclo023

Marc Fayet cherchait l’inspiration pour une nouvelle pièce et s’est lancé le défi d’écrire sur un thème bateau et sans originalité, mais en trouvant un angle nouveau. Il faut avouer qu’il avait écrit sur des sujets bien différents, comme ‘Il est passé par ici’ en 2009, ou ‘ Dominici, un procès impitoyable’ mis en scène par Robert Hossein, ou encore ‘Le scoop’ qu’il avait aussi mis en scène au théâtre Tristan Bernard.  On en peut pas dire que ces spectacles se ressemblent. Et le petit dernier, qui se joue dans la salle Réjane du théâtre de Paris  est encore d’un autre ton. Certes quand on lit le sujet, on pense à du théâtre de Boulevard, et il n’en est rien. Tout commence lorsque David, décide de se séparer de Chloé, sans que l’on sache vraiment pourquoi…L’usure du couple? Cela donne lieu à des discussions entre les trois meilleurs amis, David (Marc Fayet), Alexandre (Stéphane Wojtowicz) et Thomas (Gérad Loussine), d’un côté, puis entre leurs femmes, elles aussi très amies : Chloé (Lisa Martino), Marina ( Lysiane Meis) et Gina (Marie Piton). Ces trois couples passent leurs vacances ensemble et entre eux une véritable amitié existe. Les femmes voient la rupture à leur manière : Si rupture il y a c’est qu’il y a une maîtresse  quelque part. Les hommes voient les choses différemment, puisque deux d’entre eux ont trompé leur femme, alors que le troisième n’a jamais jeté un oeil sur une autre femme que la sienne. Mais les femmes, elles, sont-elles sans tâche de ce côté là ou auraient-elle fait quelque faux pas?   On voit trois couples au bord de la crise, avec d’un côté les hommes et une certaine mauvaise foi quand il faut parler d’adultère, et de l’autre trois femmes qui sont plus portées sur la jalousie.

Des gens intelligents @ Ce¦üline NIeszawer 47 - Copie

 

 

On voit ces couples évoluer sur scène, en couple ou en cercle d’amis (et amies) avec une écriture sans faille. Dès qu’on rentre dans le sujet et la pièce , on ne peut qu’attendre la fin pour voir où l’auteur nous emmène, avec des surprises pour le spectateur. La mise en scène brillante de José Paul, ne laisse aucune place au hasard, et on voit mal l’improvisation, tant une chose entraîne l’autre jusqu’au dénouement final. Les 6 acteurs sur scène jouent avec les mots, que le public apprécie. Tout le monde évolue dans un même décor, avec certains repères pour que tout semble totalement naturel. La salle est comblée, qui rit de ces situations, et passe une excellente soirée

Une pièce qui porte bien son nom: Des Gens Intelligents….qui plaira à tous, et encore plus aux gens intelligents.

Des gens intelligents @ Ce¦üline NIeszawer 52 - Copie

 

 

Représentations jusqu’au 4 Janvier 2015, du mardi au samedi à 21h00 et en matinée le samedi à 17h00 et le dimanche à 15h00. Théatre de Paris 5 rue Blanche 75009  Métro : Trinité

Durée du spectacle: environ 1h30

Prix des places 30 et 40 €, plus frais de location.

Réservations : 01 42 80 01 81 ou par Internet : www.theatredeparis.com

 

Des gens intelligents @ Ce¦üline NIeszawer 5 - Copie

Toutes les photos :  @ C. NIeszawer