Guillaume Clérice

All posts tagged Guillaume Clérice

Rating:

 

30 ans après sa création française dans une mise en scène de Pierre Mondy, avec Jacques Villeret et Pierre Mondy au Théâtre des Variétés, voilà une pièce qui n’a pas pris une ride et qui revient au Théâtre des Nouveautés.

L’action se déroule dans un hôtel très proche de l’Assemblée Nationale à Paris, où un célèbre député de province (José Paul) se prépare un après midi coquin avec une secrétaire du premier ministre (Pascale Louange). Il charge son assistant  (Sébastien Castro) d’organiser les choses, ! Mal lui en prend, celui-ci enchaîne gaffe sur gaffe, et tente de ‘couvrir les frasques du député tant bien que mal . Ajoutons au tableau sa femme qui est ‘chaude’ comme de la braise (Lysiane Meys), et qui voudrait bien se taper l’assistant, un directeur d’hôtel suspicieux (Guilhem Pellegrin), un valet de chambre hilarant ( Thomas Sagol), le mari de la secrétaire (Guillaume Clérice) et la réceptionniste (Anne-Sophie Germanaz), des portes qui claquent, des quiproquos et vous obtenez un cocktail absolument détonnant mis en scène par José Paul, qui s’y connaît lorsqu’il est question de faire rire.

photo : B Richebé

Jean Poiret avait adapté cette pièce hilarante de Ray Cooney en 1987 qui connut un succès énorme avec plus de 600 représentations au théâtre des Variétés. En tête d’affiche Pierre Mondy (qui en assurait la mise en scène) et Jacques Villeret. L’adaptation pour les planches du théâtre Hébertot fut une pure réussite, décors modernes, portes qui claquent, et c’est cette version que nous propose le Théâtre des Nouveautés. C’est du boulevard, mais boulevard assumé, dans la grande tradition. La salle rit de bout en bout et j’avoue m’être laissé entraîner très facilement dans ce tourbillon. C’est une mécanique du rire, un vrai bijou, et les comédiens s’amusent dans ces situations. La mise en scène de José Paul est précise, totalement efficace, c’est un grand moment de théâtre. Tous les comédiens sont excellents, dont José Paul, et celui qui crée les rires de bout en bout c’est Sébastien Castro, un assistant vraiment atypique!

phto : B Richebé

photo B Richebé

Si vous voulez être absolument certain de rire du début à la fin d’une pièce, n’hésitez pas, la recette est simple: c’est au Théâtre des Nouveautés et C’est Encore Mieux l’Après midi. Du boulevard, des portes qui claquent, des rires qui fusent, des répliques qui font mouche. C’est la 3ème fois que je vois cette pièce et je m’y régale toujours autant

Avec une telle profusion de talents, un entretien avec celui qui se donne à fond, qui est sur scène quasiment pendant toute la pièce, Sébastien Castro s’imposait. Il nous parle de la création le la pièce :

 

la bande annonce :

 

C’est encore mieux l’après midi, c’est au Théâtre des Nouveautés,

Du mercredi  au vendredi à 21h,
Samedi à 16H30 et 21h
et Dimanche à 16h.
A partir du 31 octobre :
Du mardi au vendredi à 21h,
Samedi à 16h30 et 21h,
Dimanche à 16h.

Places de 15 à 42€

Rating:

30 ans après sa création française dans une mise en scène de Pierre Mondy, avec Jacques Villeret et Pierre Mondy au Théâtre des Variétés, voilà une pièce qui n’a pas pris une ride et qui arrive au Théâtre Hébertot!

L’action se déroule dans un hôtel très proche de l’Assemblée Nationale à Paris, où un célèbre député de province (Pierre Cassignard) se prépare un après midi coquin avec une secrétaire du premier ministre (Axelle Louange). Il charge son assistant  (Sébastien Castro) d’organiser les choses, ! Mal lui en prend, celui-ci enchaîne gaffe sur gaffe, et tente de ‘couvrir les frasques du député tant bien que mal . Ajoutons au tableau sa femme qui est ‘chaude’ comme de la braise (Lysiane Meys), et qui voudrait bien se taper l’assistant, un directeur d’hôtel suspicieux (Guilhem Pellegrin), un valet de chambre hilarant ( Rudy Milstein), le mari de la secrétaire (Guillaume Clérice) et la réceptionniste (Anne-Sophie Germanaz), des portes qui claquent, des quiproquos et vous obtenez un cocktail absolument détonnant mis en scène par José Paul, qui s’y connaît lorsqu’il est question de faire rire.

Jean Poiret avait adapté cette pièce hilarante de Ray Cooney en 1987 qui connut un succès énorme avec plus de 600 représentations au théâtre des Variétés. En tête d’affiche Pierre Mondy (qui en assurait la mise en scène) et Jacques Villeret. L’adaptation pour les planches du théâtre Hébertot est une pure réussite, décors modernes, portes qui claquent. C’est du boulevard, mais boulevard assumé, dans la grande tradition. La salle rit de bout en bout et j’avoue m’être laissé entraîner très facilement dans ce tourbillon. C’est une mécanique du rire, un vrai bijou, et les comédiens s’amusent dans ces situations. Tous sont excellents, et celui qui crée les rires de bout en bout c’est Sébastien Castro, un assistant vraiment atypique!

Toutes les photos @ LOT

C’est encore mieux l’après-midi, c’est au théâtre Hébertot du mardi au samedi à 21h00, matinées samedi à 16h30 et dimanche à 15h00

Prix des places : de 15 à 48 €

Réservations : 01 43 87 23 23 ou theatrehebertot.com