avis onsortoupas.fr

All posts tagged avis onsortoupas.fr

Rating:
VOTRE VOTE

17 ans après avoir été un chef d’oeuvre de la comédie américaine au cinéma, la Garçonnière arrive sur les planches du Théâtre de Paris, et c’est un pur délice!

Retour en arrière dans le temps, aux Etats Unis, dans les années 50, lorsque le rêve américain est au sommet. Dans une compagnie d’assurances, un petit employé ‘modèle: Baxter (Guillaume de Tonquédec), prête son appartement à ses supérieurs hiérarchiques pour qu’ils y emmènent leurs maîtresses. Il jongle avec les dates, mais tout se passe pour le mieux, et chacun y trouve son compte puisque ses supérieurs parlent de lui à leur boss, pour qu’il obtienne une promotion. Lui n’a d’yeux que pour la belle Mademoiselle Novak (Claire Keim), une liftière de la société. Tout va changer lorsque le grand boss  Monsieur Sheldrake (Jean-Pierre Lorit)  le convoque dans son bureau pour lui annoncer une promotion, mais en échange il voudrait profiter de l’appartement pour y emmener sa maîtresse.

Je ne suis pas là pour vous raconter toute l’histoire, puisque peu d’entre nous ont vu le film de Billy Wilder, sorti en 1960, réalisé par Billy Wilder  et signé Billy Wilder et I.A.L. Diamond pour le scénario, avec deux stars de cette époque: Jack Lemmon et Shirley McLaine, mais le suspense est quand même une des clés de toute intrigue. On pourrait penser que le film a été tiré d’une pièce de théâtre, mais que nenni! l’adaptation française par Judith Elmaleh et Gérald Sibleyras est un bijou de finesse, rehaussé par une mise en scène remarquable de José Paul, servie par des décors hors pair d’Edouard Laug. La troupe de comédiens , et ils sont nombreux sur scène, ce qui est rare de nos jours, mérite vraiment des louanges : Jacques Fontanel, Pierre-Olivier Mornas, Benoît Tachoires, Muriel Combeau, Sophie Le Tellier, Jean-Yves Roan, Bénédicte Dessombz, Grégory Gerreboo, Anne-Sophie Nallino. Mais ce que l’on doit absolument saluer, ce sont les performances de Claire Keim et Jean-Pierre Lorit qui jouent dans la finesse, mais surtout Guillaume de Tonquédec qui ne quitte pratiquement jamais la scène, et qui est éblouissant, qui mène le bal, n’en fait jamais trop, et domine la pièce de bout en bout.

Toutes les Photos : Céline Nieszawer

La salle est totalement sous le charme, rapidement conquise, qui rit à chaque bon mot, réagit toujours et fait une véritable ovation en fin de représentation. Voilà le genre de pièce qui donne envie d’aller au théâtre, ne vous y trompez pas, voilà une bonne soirée assurée, qui réunit tout ce qu’on aime au théâtre.

La Garçonnière, c’est du mardi au samedi à 20h30, matinées le samedi à 17h00. Durée: environ 1h50.

Places de 22 à 63 €

Théâtre de Paris, 15 rue Blanche Paris 9ème

 

 

Rating:
VOTRE VOTE

Un film passionnant de bout en bout.

607e34206f503f9a1d1daeaaec51acff91262708

Tiré d’une histoire vraie, SPOTLIGHT raconte comment, en 2002, le journal  Boston Globe a révélé la complicité de l’Église catholique dans plusieurs affaires  de pédophilie. À peine nommé rédacteur en chef du Boston Globe, Marty Baron (Liev Schreiber) demande à ses journalistes d’investigation d’enquêter sur un curé accusé de pédophilie. L’affaire est grave puisque le prêtre aurait violé des dizaines de jeunes paroissiens en l’espace de trente ans… Les reporters de l’équipe Spotlight, dirigée par Walter “Robby” Robinson (Michael Keaton) se mettent au travail. Dans le cadre de l’enquête, les journalistes rencontrent l’avocat des victimes, Me Mitchell Garabedian (Stanley Tucci), et plusieurs de ses clients : ils sont désormais convaincus que l’Église a mis en place un vaste système de protection des prêtres prédateurs.Mais rien n’est plus difficile que de faire parler les victimes, qui souvent n’en ont jamais parlé à personne. De l’enquête sur 1 personne, l’affaire parle vite de 20 puis de plus de 80. Le scandale est proche.

Spotlight_D2_365.DNG

S_03275.CR2

(Left to right)  Rachel McAdams as Sacha Pfeiffer, Mark Ruffalo as Michael Rezendes and Brian d’Arcy James as Matt Carroll in SPOTLIGHT.   Photo credit:  Kerry Hayes / Distributor:  Open Road Films

S_04719.CR2

Voilà le genre de film sérieux qui nous prend totalement aux tripes. Tout d’abord avec un casting de choc. On suit l’enquête, certes avec un œil non objectif, mais sans aucun voyeurisme, ni de description sordide. Le réalisateur, Tom McCarthy, a su montrer ce qui peut être montré avec un tact admirable. certes l’affaire avait à l’époque fait grand bruit aux Etats Unis, même s’il semblerait que ces faits n’aient pas vraiment marqué la France à ce moment là, et que depuis, le nombre de procès contre des prêtres pédophiles  n’a jamais cessé de faire des gros titres ou des entrefilets dans les journaux ou sur Internet.

S_09159.CR2

S_06902.CR2

S_07251.CR2

FR SPTL-10

Photos:  Kerry Hayes /  Open Road Films / WarnerBros

Les acteurs sont admirables de justesse, tout particulièrement dans l’équipe Spotlight, où Mark Ruffalo et Michael Keaton nous offrent de grands numéros d’acteurs, mais il faudrait tous les citer, Rachel Mc Adams, Liev Schreiber, John Slattery, Brian Darcy James, Stanley Tucci, Jamey Sheridan , Billy Crudup  pour montrer à quel point tous forment une équipe de choc sur l’écran. Foncez dans les salles. Ce  film n’est pas un blockbuster, mais un sacré bon film que je ne peux que recommander vivement.

le film annonce :