thierry colby

All posts tagged thierry colby

Rating:

5ème saison pour cette Nuit de la Déprime, créée par Raphaël Mezrahi, qui attire une foule conséquente pour un plateau choc.

Incroyable de pouvoir réunir autant de talents dans une seule soirée, tout cela par la magie de Raphaël Mezrahi et de Thierry Colby. Une telle soirée est tellement rare qu’on a du mal à croire ce qui s’est déroule sous nos yeux .

Ça débute dès l’arrivée dans ce temple kitsch qu’est le Théâtre des Folies Bergères. On vous accueille avec le sourire, mais on vous offre immédiatement un paquet de kleenex et une barre chocolatée. On fait tout juste quelques pas et voilà un bouchon de chocolat praliné offert par le département de l’Aube, et comme est déjà tristes et qu’on risque de pleurer comme une madeleine, voilà de super goûteuses madeleines artisanales. Une chorale entonne un air bien triste alors qu’un lit géant se trouve juste devant !

Voilà ce que vous n’aurez pas pu voir si vous étiez dans la salle: les coulisses où de nombreuses retrouvailles se fêtaient autour de quelques canapés et coupes de Champagne…

Gérard Lenorman

Laurent Gerra et Raphaël Mezrahi

Les deux Gilbert : Jouin et Montagné

Toujours Gilbert Montagné, mais avec Guy Courthéoux

Trio de choc : Gilbert Montagné, Laurent Baffie et Hervé Vilard

Nicoletta, mais avec qui?

Nicoletta et Thierry Colby

Mais le plus important c’est ce qui se déroule sur la scène où Raphaël a animé la soirée en compagnie , plusieurs fois, du parrain de la soirée, un homme formidable que j’admire depuis des années : Laurent Gerra. De très nombreux grands moments, et il est impossible de les citer tous. Si Eddy Mitchell n’était pas dans la salle, il servait aussi de fil rouge avec des interventions filmées, qui ne manquaient pas de piment. La majorité des stars présentes ont interprété des chansons qui ne faisaient pas partie de leur répertoire, hormis Gérard Lenorman qui a chanté ce qui m’a toujours semblé son plus beau titre : Quand une foule crie Bravo. Et cette chanson , au moins pour son titre, résume parfaitement cette soirée:

Arielle Dombasle

Gérard Lenorman

Julie Zenatti

Laurent Gerra et Raphaël Mezrahi

Liane Foly

Claude Lelouch, Liane Foly, Raphaël Mezrahi

Hervé Vilard

Romane Serda et Raphaël Mezrahi

Laurent Baffie

Grégoire

Natalie Dessay

Nicoletta

Cali

Jean-Luc Lahaye

TOUTES LES PHOTOS ET VIDEOS : @ Guy Courthéoux / onsortoupas.fr. Tous droits réservés

et pour terminer, un vrai bonus :un sketch inédit avec le parrain et le président de la soirée, dont voici quelques extraits:

 

Rating:

Mommy est un des films dont on a le plus parlé l’an dernier, et il sort enfin en BluRay.

MOMMY - a plat

Mommy, c’est avant tout le film d’un des plus jeunes réalisateurs actuels, mais aussi des plus doués : Xavier Dolan. Il se déroule au Canada où une nouvelle loi autoriserait les parents d’enfants très difficiles à confier ceux-ci à une institution d’État de type hôpital psychiatrique pour mineurs. Diane, (Anne Dorval) veuve d’une quarantaine d’années habitant la banlieue de Montréal, récupère la garde de son fils Steve (Antoine-Olivier Pilon), un adolescent souffrant d’un trouble du comportement, du fait de son expulsion pour comportement irresponsable et dangereux du centre de rééducation dans lequel il avait été placé peu de temps après la mort de son père. La mère et le fils forment un duo explosif – entre amour, violence, tendresse et insultes – un trio avec leur voisine Kyla (Suzanne Clément), professeur dans le secondaire en « congé sabbatique » suite à un drame . Tous les trois trouvent alors une forme d’équilibre précaire (Kyla donnant des cours de rattrapage à Steve, tandis que Diane effectue des ménages pour assurer la survie financière de la maisonnée) et même un certain bonheur. Jusqu’au jour où un huissier de justice délivre à la mère de l’enfant terrible une très mauvaise nouvelle…

MOMMY ADorval_AOPilon3 ©Shayne Laverdière MOMMY ADorval_XDolan2 ©Shayne Laverdière MOMMY ADorval1 ©Shayne Laverdière

Ce film avait été particulièrement bien accueilli lors du dernier Festival de Cannes où on parlait beaucoup de la Palme d’Or pour ce jeune réalisateur, qui n’est certes pas reparti bredouille, mais avec un lot de consolation avec le Prix du Jury. Le film é été tourné dans un format qui n’existe quasiment plus, qui rappelle les films en 8 mm que regardaient et réalisaient nos parents il y a longtemps de cela. Cela peut surprendre dans les premières minutes, mais on oublie le format au bout d’un certain temps. Le jeune Antoine Olivier Pinon joue les ados torturés à la merveille, et il serait étonnant qu’on ne le voie pas bientôt dans d’autres films.

MOMMY ADorval2 ©Shayne Laverdière MOMMY ADorval3 ©Shayne Laverdière MOMMY AOPilon1 ©Shayne Laverdière

Les bonus du BluRay : Un entretien avec Xavier Dolan, Anne Dorval et Suzanne Clément (qui avait été diffusé sur Canal+), ainsi qu’un autre entretien radio par Michel Ciment. On vous offre aussi le discours de Xavier Dolan à Cannes et une revue de presse et le film annonce.

Bon, dommage qu’il n’y ait pas plus de making of ( sans vouloir être méchant, Xavier Dolan a certainement fait des interviews filmé qui passent quand même mieux qu’un entretien radio….mais bon je ne produis pas le DVD, ni le BluRay, mais je connais quelques personnes qui font d’excellents makings of, de très bonnes interviews et qui auraient certainement été à même de proposer des interviews exclusifs….comme:  Thierry Colby qui a déja réalisé les bonus de plusieurs films ou Patrick Favre Cat qui avait réalisé, entre autres, une superbe interview pour Guillaume et les garçons.

MOMMY XDolan1 ©Shayne Laverdière - Copie MOMMY SClement1 ©Shayne Laverdière MOMMY AOPilon2 ©Shayne Laverdière

Le son est en version canadienne française en 5.1 DTS ou 2.0 DTS HD, avec des sous-titres en français pour ceux qui auraient du mal avec l’accent de nos cousins d’Amérique.

 

TOUTES LES PHOTOS @SHAYNE LAVERDIERE

LE FILM ANNONCE

  • avec Tony Curtis

Vous voulez connaitre celui qui crée ce site? Savoir qui je suis?

Je vais vous donner quelques détails sur mon parcours professionnel, vous parler de mes passions, de mes amis pour vous donner une petite idée.

Un parcours professionnel qui passe par la presse écrite (cinéma) ,  télé (Europe 1la 5,  co-programmateur émission de variétés) et radio (Europe 1/CFMRadio Tour Eiffel 95.2: journaliste cinéma, théâtre, opéra, vidéo, parc de loisirs, créateur de jeux radio, bref, déjà multi-cartes), et finalement traducteur depuis quelques années .

J’ai gardé de nombreux amis dans le métier, particulièrement Monique Pantel (Europe1/Laurent Ruquier) et Thierry Colby. Je continue à fréquenter les projections privées grâce à eux, entre autres. Quant à mes amis hors métier, je les vois régulièrement, c’est ainsi que Barbara, Emmanuel, Claude, Stéphane, ont été les premiers à découvrir ce site.

J’ai aussi quelques attachés de presse que je ne remercierai jamais assez de ne pas m’avoir oublié (Merci Michèle Abitbol, Warner: Carole et Sabri, BCG, François Frey, Elisabeth M, Pascal Launay, pour n’en citer que quelques uns).

Hormis le spectacle et le cinéma, ma grande passion : les voyages lointains, surtout si je peux faire quelques belles plongées en eaux chaudes…

Quant au reste, en lisant ces textes, vous aurez vite fait de me connaître, de me comprendre, de m’apprécier ou de me détester.

N’hésitez pas à m’envoyer des commentaires, dans les liens contacts, j’en tiendrai compte.

Si vous aimez ce que vous lisez, parlez en autour de vous, et partagez les liens des articles sur les réseaux sociaux…

Si vous n’aimez pas, parlez m’en.

Guy Courthéoux