Laurent Baffie

All posts tagged Laurent Baffie

Rating:

Deux sœurs qui ne se sont pas vu depuis longtemps se retrouvent pour le mariage de leur cadette. Rencontre pour le moins explosive!

 

Deux sœurs, mais au tempérament totalement différent: Il y a Charlotte, qui est l’épouse et la mère de famille modèle, totalement coincée,  qui vit par et pour son mari et sa famille, et de l’autre côté il y a Claire, totalement libérée. Avec deux sœurs aussi différentes, il est certain que tout ne peut pas se passer au mieux. Elles vont ressortir de vieilles rancœurs, d’anciennes déceptions,  mais aussi de bons souvenirs avec une certaine complicité et retrouveront toutes deux une expérience nouvelle. Charlotte est interprétée en alternance par Marie-Hélène Lentini et Claire Gérard, alors que Claire a les traits de Karine Dubernet.

Photo tous droits réservés Fabienne Rappeneau.

La pièce, écrite par Marilyne Bal est mise en scène avec justesse par Jean-Philippe Azéma. Des décors épurés, un duo sur scène, qui recentre l’attention de la salle sur les deux comédiennes. On retrouve souvent des choses que l’on pensait enfouies au fond de nous dans ces dialogues percutants. Karine Dubernet a travaillé avec Laurent Ruquier sur Europe1 et France 2, puis a fait des chroniques sur MFM, et a joué au théâtre, entre autres dans deux pièces de Laurent Baffie. Marie Hélène Lentini est fidèle à Didier Caron, pour qui elle a joué dans Coiffures et Confidences au Théâtre Michel, ou dans Fleur de Cactus au Théâtre Antoine. Quant à Claire Gérard, on se souvient d’elle pour son One Woman Show : Blonde …mais pas trop, puis dans le Clan des Divorcées, qu’elle jouera plus de 2000 fois.

Photo tous droits réservés Fabienne Rappeneau.

Une jolie pièce, courte, pétillante, que le public apprécie vivement.

Représentations du dimanche au mercredi à 21.00 et le samedi à 15.00 à La Comédie Bastille, 5 rue Nicolas Appert dans le 11ème.

Réservations au 01 48 08 52 07

Places 27 et 32 €, tarifs réduits : 10€ au guichet, 11€ sur internet et pour résidents du 11ème, en fonction des places disponibles sauf représentations du samedi soi

La salle est climatisée et accessible aux personnes à mobilité réduite.

Photo tous droits réservés Fabienne Rappeneau.

Photo tous droits réservés Fabienne Rappeneau.

bande annonce :

 

 

Rating:

5ème saison pour cette Nuit de la Déprime, créée par Raphaël Mezrahi, qui attire une foule conséquente pour un plateau choc.

Incroyable de pouvoir réunir autant de talents dans une seule soirée, tout cela par la magie de Raphaël Mezrahi et de Thierry Colby. Une telle soirée est tellement rare qu’on a du mal à croire ce qui s’est déroule sous nos yeux .

Ça débute dès l’arrivée dans ce temple kitsch qu’est le Théâtre des Folies Bergères. On vous accueille avec le sourire, mais on vous offre immédiatement un paquet de kleenex et une barre chocolatée. On fait tout juste quelques pas et voilà un bouchon de chocolat praliné offert par le département de l’Aube, et comme est déjà tristes et qu’on risque de pleurer comme une madeleine, voilà de super goûteuses madeleines artisanales. Une chorale entonne un air bien triste alors qu’un lit géant se trouve juste devant !

Voilà ce que vous n’aurez pas pu voir si vous étiez dans la salle: les coulisses où de nombreuses retrouvailles se fêtaient autour de quelques canapés et coupes de Champagne…

Gérard Lenorman

Laurent Gerra et Raphaël Mezrahi

Les deux Gilbert : Jouin et Montagné

Toujours Gilbert Montagné, mais avec Guy Courthéoux

Trio de choc : Gilbert Montagné, Laurent Baffie et Hervé Vilard

Nicoletta, mais avec qui?

Nicoletta et Thierry Colby

Mais le plus important c’est ce qui se déroule sur la scène où Raphaël a animé la soirée en compagnie , plusieurs fois, du parrain de la soirée, un homme formidable que j’admire depuis des années : Laurent Gerra. De très nombreux grands moments, et il est impossible de les citer tous. Si Eddy Mitchell n’était pas dans la salle, il servait aussi de fil rouge avec des interventions filmées, qui ne manquaient pas de piment. La majorité des stars présentes ont interprété des chansons qui ne faisaient pas partie de leur répertoire, hormis Gérard Lenorman qui a chanté ce qui m’a toujours semblé son plus beau titre : Quand une foule crie Bravo. Et cette chanson , au moins pour son titre, résume parfaitement cette soirée:

Arielle Dombasle

Gérard Lenorman

Julie Zenatti

Laurent Gerra et Raphaël Mezrahi

Liane Foly

Claude Lelouch, Liane Foly, Raphaël Mezrahi

Hervé Vilard

Romane Serda et Raphaël Mezrahi

Laurent Baffie

Grégoire

Natalie Dessay

Nicoletta

Cali

Jean-Luc Lahaye

TOUTES LES PHOTOS ET VIDEOS : @ Guy Courthéoux / onsortoupas.fr. Tous droits réservés

et pour terminer, un vrai bonus :un sketch inédit avec le parrain et le président de la soirée, dont voici quelques extraits:

 

Rating:

La pièce de Baffie avait fait les beaux soirs du Théâtre du Palais Royal pendant 2 ans et demie et la revoilà avec une nouvelle distribution au Palace.

9da13614-c36a-45ab-b9c9-81c62e3a7680

Toc Toc, c’est une pièce sur les Tocs, ces ‘maladies’ qu’on a  regroupées sous ce terme, avec des connus, comme les personnes qui disent des mots vulgaires régulièrement, comme ceux qui croient avoir oublié quelque chose, clés, éteindre l’électricité par exemple. Ici nous avons 7 personnes , toutes atteintes d’un Toc. Fred (Popeck) jure sans pouvoir s’en empêcher, Marie (Danièle Evenou), a l’obsession des clés et d’avoir oublié de fermer sa porte, couper le gaz , entre autres, Vincent (Stéphane Boucher) joue un chauffeur de taxi, qui ne passe son temps à calculer.  Blanche (Tatiana Goussef) a un toc appelé : Nosophobie, ou l’obsession de la propreté. Les deux plus jeunes : Lily (Thiphaine Haas) ne peut s’empêcher de répéter une deuxième fois tout ce qu’elle dit. et enfin, Bob (Benjamin Baffie) est obsédé par la symétrie et peut pas marcher sur des lignes. Ces personnages arrivent pour un rendez-vous avec le Docteur Stern, mais celui-ci accuse un gros retard et ils finissent par se parler et faire, sans le vouloir, ou sans le savoir un véritable thérapie de groupe.

DSC_7626 DSC_7602 DSC_7564 DSC_7538 DSC_7513

Raconté comme ça, vous avez peur de vous y ennuyer ferme? Alors détrompez-vous et demandez à ceux qui ont vu cette pièce à quel point ils ont ri. Au point qu’elle a été jouée au Canada, en Belgique et même traduite en espagnol. Et cette nouvelle version n’a rien à envier à celles que j’avais vues à l’époque. Sans en faire des tonnes, Popeck qui a perdu l’accent qu’on lui connaît donne le la, et toute la salle se plie en deux à chaque injure ou gros mot. Le reste de la troupe est au diapason. Pas de temps mort. On rit de bout en bout et certaines fois tellement qu’on finit par ne pas entendre la réplique qui suit. Et pourtant Laurent Baffie qui a écrit et qui met en scène cette version 2016 assure. Il était dans la salle à vérifier certains détails le soir où j’ai assisté à la représentation. La salle riait aux éclats et il y a fort à parier que cela va se poursuivre ainsi jusqu’au 31 Mai.

DSC_7282 DSC_7312 DSC_7322 DSC_7387 DSC_7444

La théâtre Le Palace qui a été repris récemment par Pascal Fontaine (oui, celui que vous connaissiez à la télé) a une programmation inhabituelle, avec 4 pièces à l’affiche en alternance. Je vous parlerai de chacune d’elles très prochainement.

Toutes les photos :  copyright Steve Bouteiller

Actuellement, vous pouvez voir Toc Toc les lundi, mardi et samedis à 19h30 et le dimanche à 16.30

Tarif : de 25 à 59€

Vous pouvez réserver vos places par tel au: 01 40 22 60 00

ou en ligne :  http://www.theatrelepalace.fr/programme/spectacles-et-concerts/toc-toc-au-palace.html