Claude François

All posts tagged Claude François

Rating:

30 ans près sa disparition, Dalida est toujours aussi présente, comme le prouve cet excellent biopic.

Lors de sa sortie, la critique a été unanime sur la qualité de ce film signé Lisa Azuelos. La vie de cette immense chanteuse, qui a traversé quelques générations puisqu’elle a débuté dans la chanson populaire à la fin des années 50 pour se terminer en 1987. Née au Caire en 1933, Yolande Gigliotti passera pour la première fois à l’Olympia sous son nom de scène : Dalida en 1956, elle était alors celle qu’on appelait Mademoiselle Bambino! Comment elle est arrivée ainsi au firmament des stars, les hommes qui ont sillonné sa vie, ces hommes qui ont souvent connu des destins tragiques, comme Lucien Morisse qui fut son premier mari, et directeur des programmes d’Europe N°1. Sveva Alviti est  Dalida. Elle a réussi à trouver le ton, le charme, les gestes de la chanteuse. A ses côté, une belle brochette d’acteurs : Jean-Paul Rouve, qui incarne Lucien Morisse, Riccardo Scarmaccio qui est son frère, que l’on connaît sous le nom d’Orlando et qui fut à ses côtés toute sa vie. Il ne faut pas oublier Alessandro Borghi, qui fut un amour éphémère, Luigi Tenco, et qui, tout comme Lucien Morisse, se suicida, sans oublier Richard Chamfray que l’on a connu sous le nom de comte de St Germain, personnage à la personnalité douteuse, qui a cette fois les traits de Nicolas Duvauchelle. Il y en a eu d’autres, mais ceux-là furent connus du grand public. On ne peut pas parler de sa carrière sans parler de Bruno Coquatrix (Patrick Timsitt) ou Eddie Barclay (Vincent Perez). Le biopic est quelque chose de difficile, et bien peu en France ont été réussis, il y eut La Môme (Edith Piaf), Claude François et Dalida.

La réussite de ce film est due en partie au scénario, en partie à l’interprétation, en partie à la réalisation. Les scènes où Dalida chante sont époustouflantes de vérité. On ne fait plus de personnages comme celui là, Dalida a vendu des millions de disques, a connu des succès planétaires avec Gigi L’Amoroso, il venait d’avoir 18 ans, Laissez Nous Danser et bien d’autres, que l’on retrouvera tout au long de ce film.

 

Photos : @Luc Roux

Le Bluray , chez Pathé Vidéo nous offre une superbe copie en format respecté en DTS 5.1 ou son Dolby 2.0 .

Peu de suppléments toutefois: Les images du tournage de Je suis Malade, Le casting de Sveva Alvivi, les Décors, et le maquillage de Dalida

 

le film annonce :

 

 

 

 

Rating:

Quelle magnifique année pour les fans de comédie musicale : avec le retour des   Jersey Boys cette fois au théâtre Le Palace

 

« Jersey Boys », la Comédie Musicale,  a remporté de nombreux prix , et a été vu à Londres et New York depuis 11 ans par plusieurs millions de spectateurs,  la voilà de retour à Paris!

Jersey Boys il Musical Teatro Nuovo di Milano Regia di Claudio Insegno con: Alessandro Mastromarino, Marco Stabile, Claudio Zanelli, Flavio Gismondi, Alice Mistroni, Felice Casciano, Brian Boccuni, Giada D'Auria, Massimo Francese, Pasquale Girone, Roberto Lai, Gloria Miele, Elena Nieri, Giuseppe Orsillo, Giulio Pangi.

.

Jersey Boys il Musical Teatro Nuovo di Milano Regia di Claudio Insegno con: Alessandro Mastromarino, Marco Stabile, Claudio Zanelli, Flavio Gismondi, Alice Mistroni, Felice Casciano, Brian Boccuni, Giada D'Auria, Massimo Francese, Pasquale Girone, Roberto Lai, Gloria Miele, Elena Nieri, Giuseppe Orsillo, Giulio Pangi.

Jersey Boys il Musical Teatro Nuovo di Milano Regia di Claudio Insegno con: Alessandro Mastromarino, Marco Stabile, Claudio Zanelli, Flavio Gismondi, Alice Mistroni, Felice Casciano, Brian Boccuni, Giada D'Auria, Massimo Francese, Pasquale Girone, Roberto Lai, Gloria Miele, Elena Nieri, Giuseppe Orsillo, Giulio Pangi.

Jersey Boys il Musical Teatro Nuovo di Milano Regia di Claudio Insegno con: Alessandro Mastromarino, Marco Stabile, Claudio Zanelli, Flavio Gismondi, Alice Mistroni, Felice Casciano, Brian Boccuni, Giada D'Auria, Massimo Francese, Pasquale Girone, Roberto Lai, Gloria Miele, Elena Nieri, Giuseppe Orsillo, Giulio Pangi.

« Jersey Boys », c’est un  voyage musical avec des titres qui ont été d’immenses succès dans le monde entier pendant les années  50 ( avec les Four Lovers) et après 1962 Frankie Valli et les 4 seasons, 60 & 70! Vous y découvrirez la véritable histoire de l’Italo-Américain Frankie Valli et des Four Seasons qui ont vendu plus de 175 millions de disques dans le monde entier! Leurs chansons ont été reprises parmi les plus grandes célébrités du monde entier, telles que The Temptations, Diana Ross & The Supremes,  Gloria Gaynor et beaucoup d’autres parmi lesquels Claude François avec ces titres : Cette année là (Oh What a night), mais Claude François a chanté 4 de leurs titres : Silhouettes (titre français), Reste ( titre français) et Ma petite amie est de retour (my boyfriend’s back) en plus du titre fameux repris récemment par M. Pokora

Jersey Boys il Musical Teatro Nuovo di Milano Regia di Claudio Insegno con: Alessandro Mastromarino, Marco Stabile, Claudio Zanelli, Flavio Gismondi, Alice Mistroni, Felice Casciano, Brian Boccuni, Giada D'Auria, Massimo Francese, Pasquale Girone, Roberto Lai, Gloria Miele, Elena Nieri, Giuseppe Orsillo, Giulio Pangi.

Jersey Boys il Musical Teatro Nuovo di Milano Regia di Claudio Insegno con: Alessandro Mastromarino, Marco Stabile, Claudio Zanelli, Flavio Gismondi, Alice Mistroni, Felice Casciano, Brian Boccuni, Giada D'Auria, Massimo Francese, Pasquale Girone, Roberto Lai, Gloria Miele, Elena Nieri, Giuseppe Orsillo, Giulio Pangi.

Jersey Boys il Musical Teatro Nuovo di Milano Regia di Claudio Insegno con: Alessandro Mastromarino, Marco Stabile, Claudio Zanelli, Flavio Gismondi, Alice Mistroni, Felice Casciano, Brian Boccuni, Giada D'Auria, Massimo Francese, Pasquale Girone, Roberto Lai, Gloria Miele, Elena Nieri, Giuseppe Orsillo, Giulio Pangi.

Jersey Boys il Musical Teatro Nuovo di Milano Regia di Claudio Insegno con: Alessandro Mastromarino, Marco Stabile, Claudio Zanelli, Flavio Gismondi, Alice Mistroni, Felice Casciano, Brian Boccuni, Giada D'Auria, Massimo Francese, Pasquale Girone, Roberto Lai, Gloria Miele, Elena Nieri, Giuseppe Orsillo, Giulio Pangi.

Ce spectacle qui a débuté à Broadway en 2005  y est toujours à l’affiche aujourd’hui depuis plus de 11 ans maintenant.  Londres et Las Vegas ont eu aussi leur version et  54 prix prestigieux comme le Laurence Olivier Awards (il s’agit du plus grand prix des Comédies Musicales) l’ont récompensé. Il a également remporté les célèbres Grammy Awards et Tony Awards qui sont respectivement les Oscars de la musique et des comédies musicales!

Jersey Boys il Musical Teatro Nuovo di Milano Regia di Claudio Insegno con: Alessandro Mastromarino, Marco Stabile, Claudio Zanelli, Flavio Gismondi, Alice Mistroni, Felice Casciano, Brian Boccuni, Giada D'Auria, Massimo Francese, Pasquale Girone, Roberto Lai, Gloria Miele, Elena Nieri, Giuseppe Orsillo, Giulio Pangi.

Jersey Boys il Musical Teatro Nuovo di Milano Regia di Claudio Insegno con: Alessandro Mastromarino, Marco Stabile, Claudio Zanelli, Flavio Gismondi, Alice Mistroni, Felice Casciano, Brian Boccuni, Giada D'Auria, Massimo Francese, Pasquale Girone, Roberto Lai, Gloria Miele, Elena Nieri, Giuseppe Orsillo, Giulio Pangi.

Jersey Boys il Musical Teatro Nuovo di Milano Regia di Claudio Insegno con: Alessandro Mastromarino, Marco Stabile, Claudio Zanelli, Flavio Gismondi, Alice Mistroni, Felice Casciano, Brian Boccuni, Giada D'Auria, Massimo Francese, Pasquale Girone, Roberto Lai, Gloria Miele, Elena Nieri, Giuseppe Orsillo, Giulio Pangi.

Jersey Boys il Musical Teatro Nuovo di Milano Regia di Claudio Insegno con: Alessandro Mastromarino, Marco Stabile, Claudio Zanelli, Flavio Gismondi, Alice Mistroni, Felice Casciano, Brian Boccuni, Giada D'Auria, Massimo Francese, Pasquale Girone, Roberto Lai, Gloria Miele, Elena Nieri, Giuseppe Orsillo, Giulio Pangi.

Le spectacle parisien aura ses musiciens sur scène, ce qui est un énorme avantage sur les spectacles avec orchestre pré-enregistrés.Alors qu’aux Folies Bergère on nous avait proposé le spectacle en italien, cette fois, soyons heureux, les dialogues seront en français mais les chansons (ouf!) sont en anglais comme il se doit.  Le spectacle revient cette fois au Palace, du 14 Février au 30 Avril. Le cadre du Palace convient parfaitement pour ce musical vraiment superbe!

Jersey Boys il Musical Teatro Nuovo di Milano Regia di Claudio Insegno con: Alessandro Mastromarino, Marco Stabile, Claudio Zanelli, Flavio Gismondi, Alice Mistroni, Felice Casciano, Brian Boccuni, Giada D'Auria, Massimo Francese, Pasquale Girone, Roberto Lai, Gloria Miele, Elena Nieri, Giuseppe Orsillo, Giulio Pangi.

ANGELSnieri_mistroni_dauria WALKLIKEAMANmastromarino_gismondi_stabile_zanelli SHERRYgismondi_mastromarino_stabile_zanelli

Jersey Boys il Musical Teatro Nuovo di Milano Regia di Claudio Insegno con: Alessandro Mastromarino, Marco Stabile, Claudio Zanelli, Flavio Gismondi, Alice Mistroni, Felice Casciano, Brian Boccuni, Giada D'Auria, Massimo Francese, Pasquale Girone, Roberto Lai, Gloria Miele, Elena Nieri, Giuseppe Orsillo, Giulio Pangi.

Il faut bien avouer que ce spectacle est vraiment superbe, et surtout de par les voix. Celle de celui qui interprête Frankie Valli est vraiment époustouflante, tout comme celle de celui qui joue Bob Gaudio, dans un registre différent, la voix de Valli pouvant monter haut dans les aigus. Musicalement parfait, salle comble, et debout au final pour une ovation amplement méritée.

Si vous aimez la musique de Frankie Valli ( comme : Walk like a man, Can’t take my eyes off you, Sherry), ne manquez pas ce musical qui vous donnera des envies de danser!

Prix des places : de 23 à 65 €

 

Rating:

Encore un très beau livre pour les fans de l’Homme à la tête de chou.

Couv Gainsbourg

Voilà une compilation de documents exclusifs sur Serge Gainsbourg, avec à la fois des lettres qu’il avait écrites alors qu’il n’avait que 15 ans, sous l’occupation, et même des documents exceptionnels fournis par la SACEM, qui sont des manuscrits de partitions ou de chansons, avec des photos rares, ou jamais vues de sa famille, avec une flopée de témoignages exclusifs et des interviews de ses proches.

Le livre, qui est abondamment illustré retrace la vie de Lucien Ginsburg, qui deviendra Serge Gainsbourg bien plus tard. On y trouve des photos de lettres, de compositions, de pochettes de disques. On nous raconte ses amours avec la sublime Brigitte Bardot, les chansons qu’il a créées pour elle, dont ‘Je t’aime moi non plus’ qui sera la fin de leur couple illégitime, le mari allemand de Bardot, la forçant à le quitter. Il y a eu Jane Birkin, dont l’amour est resté intact, puis Bambou, et enfin, ses rencontres avec d’autres immenses stars : Juliette Gréco, Catherine Deneuve, France Gall, Isabelle Adjani, Vanessa Paradis parmi les plus célèbres et aussi celles avec d’autres grands noms de la chanson, et là ils sont trop nombreux pour les citer tous, mais particulièrement Alain Chamfort pour Manureva. Les néophytes apprendront qu’il a composé aussi un titre pour Claude François : Hip Hip Hip Hourrah, qui est certainement le titre le plus décalé de cette idole.

FRANCE - JULY 22: Singer Serge Gainsbourg sits in a kart on July 22, 1969 in France. (Photo by Keystone-FranceGamma-Rapho via Getty Images)

Serge Gainsbourg  1969 in France. Photo  Keystone-FranceGamma-Rapho via Getty Images)

Ce livre est une source de bonheur à chaque page pour ceux qui ont dansé sur La Décadanse, qui ont adoré Aux Armes Etc.., ou Melody Nelson. On retrouve aussi le Serge Gainsbourg du cinéma, qui fut acteur ( on apprend que les cuites avec Jean Gabin sur un tournage furent légion). On le voit aussi passer derrière la caméra, diriger Jane Birkin, Joe Dallessandro, Francis Huster.

Ce génie a touché à beaucoup de choses, et ce livre hommage est vraiment très beau, que l’auteur, Stéphane Deschamps, dédié au biographe officiel de Gainsbarre : Gilles Verlant, avec une préface signée Philippe Labro. Pour vous situer l’auteur : il a co-écrit le Gainsbourg aux éditions Albin Michel avec Gilles Verlant en 2001, il a travaillé sur France 2, France Inter. il est aussi l’auteur d’un ouvrage sur Nougaro et sur Garou et a réalisé des documentaires sur Françoise Hardy, Eddy Barclay, Julien Clerc, Polnareff ou Nolwenn Leroy.

Ce Gainsbourg années héroïques est édité aux éditions Chronique, et est en vante au prix de 34.95€

32 pages, relié en format 23/29 avec couverture cartonnée.

**NB RA 75555**

crédit photo: Getty Images

 

 

En neuf soirées – une par mois -,Olivier Barrot va évoquer un demi-siècle de grandes et petites scènes, depuis les années trente jusqu’à la mort de Coluche en 1986. Avec les archives de l’Institut National de l’Audiovisuel, il va projeter chansons, sketchs, séquences de télévision, tout ce qui permet de revivre la grande histoire du Music-Hall.

LA GRANDE HISTOIRE DU MUSIC-HALL FRANCAIS (Théâtre Rive Gauche-Paris 14ème) - par Olivier BARROT

Raconter l’Histoire du Music Hall, c’est raconter bien plus que celle d’un rideau rouge : c’est raconter la France, son esprit, ses questions, son insolence. Fort heureusement, il est bien loin
le temps ou l’on méprisait les arts populaires. Aujourd’hui on sait qu’il s’agit bien d’ « art » – trousser une chanson inoubliable et l’interpréter d’une façon fulgurante n’est pas à la portée de n’importe qui – et surtout que « populaire » indique une fusion exceptionnelle entre le public et l’artiste. Sur la scène du Music Hall français – scène riche, brillante -, n’apparaissent pas que des talents : on y a posé un miroir où le pays se regarde, pleure ses malheurs et rit de ses travers.
En fait, cette histoire du Music Hall sera une histoire de la France. On rencontrera l’amour sous toutes ses formes, du grivois au vénal en passant par le romantique ou l’interdit. On y verra des héros qui n’ont pas toujours un physique parfait mais de l’humour ou de l’audace. On y applaudira de grandes dames – parfois toutes petites, comme Edith Piaf -, grandes dames qui ne sont pas celles du Faubourg Saint-Honoré mais plutôt celles des pavés de la Butte, de Saint-Germain, et qui racontent un autre destin de la femme. On y admirera des personnalités plus ambiguës que prévu, témoignant, selon le moment, que les moeurs se relâchent ou se tendent. On y comprendra comment on bouscule les politiques et l’on dénonce les privilèges. On découvrira comment on regarde l’étranger à travers la chanson coloniale, le jazz ou la vedette à accent. Grâce à l’érudition lumineuse d’Olivier Barrot et aux trésors que l’Institut National de l’Audiovisuel met à votre disposition, vous passerez plusieurs soirées à découvrir ou retrouver des morceaux d’anthologie qui ont enthousiasmé les foules pendant des décennies. Au-delà de la nostalgie ou du plaisir pur, c’est une façon intelligente, sensible et originale de parcourir le siècle. ( Eric Emmanuel Schmitt)

C’est donc un dimanche par mois à 17h00 que vous pourrez revivre ces grandes heures. Voilà le planning des prochaines représentations conçues et dirigées par Olivier Barrot :

22/11/2015 : les grandes dames
20/12/2015 : les poètes
17/01/2016 : les années folles
21/02/2016 : les chanteurs de charme
20/03/2016 : les groupes vocaux
17/04/2016 : le yé-yé
15/05/2016 : le comique troupier
19/06/2016 : l’opérette marseillaise

Large choix, qui vous montrera que la chanson, ce n’est pas seulement la nouvelle star ou The Voice.

Tarif : 20€ (groupes : 15€)

réservations : 01 43 35 32 31
www.theatre-rive-gauche.com

Théâtre Rive Gauche
6 rue de la Gaîté 75014 Paris / M° Edgar Quinet ou Gaîté

J’ai par ailleurs trouvé, juste pour information, un récapitulatif des meilleurs vendeurs de disques en France . Je ne sais pas si c’est juste, mais bon, vous en jugerez par vous même, on ne dit pas si les CD sont inclus, mais cela donne un ordre d’idée. On voit que la variété française , tant décriée par certains est en bonne place avec dans les 5 premiers: Michel Sardou, Claude François, Sheila, et d’autres artistes populaires ensuite, comme Sylvie Vartan, Mireille Mathieu, Dalida, Joe Dassin, Nana Mouskouri, Frédéric François ou Céline Dion, et bien entendu les grands noms: Jean-Jacques Goldman, Charles Aznavour ou Hallyday

12065940_10153438265216107_5875496700655230480_n

Rating:

Le plus célèbre des photographes, celui qui a tout connu des années 60 nous raconte ses rencontres.

onsortoupas030

De son père François Périer, et de son géniteur qu’il ne nommera jamais sur scène, mais que tout le monde connaît, de ses premières photos avec les plus grands jazzmen des années 50 et 60 comme Miles Davis, Ray Charles, Dizzie Gillespie, Ella Fitzgerald,  de sa rencontre avec Daniel Filippachi , Jean-Marier Périer nous fait revivre ces années 60 avec les plus grandes stars, Hallyday et Claude François, et l’amitié qui les liait, ou encore du grand amour de sa vie, Françoise Hardy, de Sylvie Vartan, sans oublier Jacques Dutronc ou Eddy Mitchell et les stars d’Outre Manche comme les Beatles ou les Stones avec Mick Jagger. Il ne parle pas de tous ceux qui ont marqué ces décennies 60 et 70, mais nous montre des années de photos, avec aussi les deux plus grandes stars du cinéma Français, comme Brigitte Bardot ou Alain Delon.

IMG_0420 IMG_0423 IMG_0434 IMG_0437 IMG_0439 IMG_0448 IMG_0455

Il nous raconte des voyages, des anecdotes avec certains artistes, des rencontres improbables avec d’autres, et en deux heures, ceux qui l’ont rejoint dans cette causerie à bâtons rompus, sont sous le charme. On pourrait rester des heures durant à l’écouter. Vous me rétorquerez que tout cela est bien nostalgique, et que les jeunes ne sont pas intéressés. Alors expliquez moi pourquoi Hallyday fait encore de la scène, tout comme Vartan, pourquoi Claude François vend encore des milliers de disques prés de 40 ans après sa disparition, pourquoi les Beatles ont tellement marqué la musique et pourquoi les Stones font encore des concerts dans des stades pleins à craquer? Si ces gens là n’avaient pas marqué leur époque d’une manière ou d’une autre, comment se fait-il que hier soir la salle était pleine, que le nom de Jean-Marie Périer évoque immédiatement certaines photos, certains magazines comme Salut Les Copains?

IMG_0457 IMG_0454 IMG_0445 IMG_0443 IMG_0442 IMG_0440 IMG_0433 IMG_0429 IMG_0425

Si vous voulez comprendre les ‘pourquoi’, les ‘comment’, n’hésitez pas et venez écouter Jean-Marie Périer sur scène…et vous aurez certainement des réponses

Toutes les photos des artistes sont de Jean-Marie Périer…..et celles de ce grand Monsieur de la photo devant les photos projetées sont réalisées par onsortoupas.fr 

Jean Marie Périer sur scène, Flashback, c’est les lundi 19 et 26 octobre ainsi que le 2 novembre à 20h30

Places 20 et 30 €

location: 01 47 42 95 22  et sur le site : www.michodiere.com

Voila le nouveau numéro, qui fait aux différents articles :

http://www.onsortoupas.fr/claude-francois-la-collection-officielle-lesnumeros-21-22-23-24-et-25/

http://www.onsortoupas.fr/claude-francois-la-collection-officielle-lintegrale-de-ses-albums-studios-vol-16-17-18-19-et-20/

http://www.onsortoupas.fr/claude-francois-la-collection-officielle-lintegrale-de-ses-albums-studios-vol-11et12et13et14et15/

http://www.onsortoupas.fr/claude-francois-la-collection-officielle-lintegrale-de-ses-album-studios/

vous pouvez aussi lire l’article suivant :

http://www.onsortoupas.fr/claude-francois-des-inedits-en-cd/

Le dernier numéro de la collection vient de sortir. NUMERO 30.

Inutile d’en rajouter, c’est le plus inutile  de tous, qui ne sert qu’à arriver au chiffre 30 pour terminer la collection. Le karaoké n’est pas un domaine de CD, mais de vidéo quel que soit le support. Si c’est pour faire chanter dans les soirées, il y a belle lurette qu’on préfère chanter sur les disques de Claude, et non pas sur des orchestrations revues et mal corrigées. Hormis le fait que ce numéro soit plus consacré aux louages sur F. Lecoeuvre, qui gère la carrière posthume de CloClo, avec les deux fils de ce dernier, on n’y apprend absolument rien. Economisez donc les 11€99 de ce dernier numéro, et gardez les meilleurs souvenirs avec les inédits,  et autres raretés!

onsortoupas150 onsortoupas151

le numéro 29 qui est sorti n’apporte pas grand chose aux fans de Claude François. Ces remix sont agréables à écouter, certes, mais ce n’est qu’une série de remixes, dont un difficilement trouvable , qui était réservé aux discothèques , une version longue de plus de 6’30 sur les titres incontournables : Alexandrie, Je vais à Rio, Cette année là  et Magnolias.

onsortoupas147 onsortoupas148

c’est l’avant dernier numéro, le suivant, absolument inutile sort dans quelques jours, qui n’est qu’une version de karaokés, et à moins d’une surprise, je ne vois pas quelq bonus pourraint nous intéresser.

onsortoupas149

Voilà certainement un des albums les plus attendus des fans, qui réunit non seulement les titres studios en Italien, mais offre aussi deux inédits:Ce n° 28 est u n des incontournables de la collection: L’accent italien semble meilleur que celui qu’il offrait dans les titres en anglais. On appréciera la version italienne de Un Monde de musique : E la Musica Suanova, tout autant que des titres adaptés par Herbert Pagani, un artiste italien qui avait chanté la Chanson pour les Hommes, et le superbe : Concerto pour Venise, artiste qui est décédé il y a déjà longtemps et qui avait fait une jolie petite carrière en France.

Si vous aimiez, si vous aimez Claude François, ce N° 28 se doit de figurer dans votre collection.

onsortoupas145

onsortoupas144

Avant dernier des albums studios de Claude François, celui-ci est apparu sur le marché quelques mois après sa mort, qui rassemble certains des titres parus de son vivant et d’autres qui sont post mortem. Tous ces titres sont en anglais, dont le titre principal qui fut son dernier titre enregistré en studio : Bordeaux Rosé

Sur les 17 titres un seul est resté inédit en CD , il s’agit d’un duo avec Petula Clark : It’s the same old song. L’exemplaire que j’ai acheté semble avoir un problème technique sur ce titre, alors que les autres semblent parfaits. J’ai été en racheter un autre, il m’a fallu en trouver un kiosque qui le possédait parce que lorsque vous appelez les services de vente , ils vous envoient dans les roses, vous ne l’avez pas acheté auprès d’eux ( qui sont plus chers vous faisant payer des frais d’envoi) alors ne vous plaignez pas, et demandez à la personne qui vous l’a vendu d’en commander un autre. Ce que la majorité des revendeurs de presse ne peuvent pas faire facilement! Vraiment aucune considération pour ceux qui déboursent quand même 11.99€ par numéro!!

Une fois encore les orchestrations sont superbes, cet album mérite de figurer en bonne place dans votre collection.Le prochain sera une compilation de ses titres en Italien, on nous promet 21 titres, espérons que ce soit l’intégrale.

onsortoupas141onsortoupas142

 

onsortoupas140

J’attends avec impatience ce dernier numéro (le 28) pour moi, les versions remix , et pire: les versions karaoké ne me semblent pas être de bons hommages , quoique certains remix furent superbes.

 

onsortoupas131

Revenons donc à ce numéro 26 qui regroupe les 12 titres de l’album sorti fin 1970 : Le Monde Extraordinaire de Claude François et 10 titres…………..qui ne sont pas chantés par Claude François. je ne dirai pas que c’est de l’arnaque. Quand on paye 11.99€ pour  des albums de Claude François, quel est donc l’intérêt de trouver des titres chantés par Les Fléchettes ou les Clodettes, ces titres n’ont pas marqué la carrière de l’idole, tout au plus on peut parler de 45 tours enregistrés sur les disques Flèche. Dans ce cas, pourquoi donc ne pas sortir l’intégrale des Disques Flèche, avec ou sans Claude François, Ainsi on retrouverait des titres de Liliane St Pierre, du groupe Petit Matin, de Patrick Topaloff, ou d’Alain Chamfort pour ne parler que des plus connus! (cela me permettrait, soit dit en passant de retrouver enfin en CD la superbe face B du premier 45 tours d’Alain Chamfort ( face a : Dans les Ruisseaux) la Face B : Le Train de Moscou est totalement introuvable….n’hésitez pas si vous l’avez en mp3 à me contacter!

onsortoupas130

Bref, en dehors des 12 titres déjà sortis en 1970, absolument rien de nouveau, moi qui me réjouissait de voir 10 titres dont je n’avais pas entendu parler (et pour cause!). Quelle déception. De plus les enregistrements de ces titres bonus semblent avoir été faits avec  de vieilles bandes bien abîmées!

Allez on jette  et on oublie! En revanche bonne surprise. Pour tous ceux qui avaient regretté la tranche du numéro précédent, qui ne correspondait pas à son contenu, vous allez retrouver deux bandeaux à coller sur la tranche pour retrouver l’ordre! Merci à l’éditeur pour ce geste!

Voilà le prochain numéro:

onsortoupas132

 

MERCI A VOUS TOUS QUI ETES VENUS NOMBREUX SUR CE SITE POUR TOUTE CETTE COLLECTION…….

 

 

Rating:

Les articles se poursuivent :

http://www.onsortoupas.fr/la-collection-officielle-claude-francois-volume-26/

 

Le nouveau numéro n’est pas le meilleur de cette collection, non pas que la qualité des chansons soit mise en cause, mais par manque de bonus.

Les titres en anglais sont de nouvelles orchestrations, et deux d’entre elles sont de toute splendeur: My Way, bien entendu, mais surtout My World Of Music, en version symphonique qui est une pure merveille. Dommage que cette version n’existe pas avec le texte en Français ( Tenez messieurs les producteurs….voilà une idée, un remix symphonique de certains des plus grands titres de Claude François en Français….Il y a assez de titres ‘lents’ qui mériteraient bien ce traitement! Vous voulez des idées, n’hésitez pas , les fans et moi-même ne sommes pas à court d’idées, même si une orchestration symphonique a un coût….certainement élevé!

 

onsortoupas119 onsortoupas120

On ne peut pas dire que le N° 25, le premier album de Claude François dans la langue de Shakespeare possède de véritables atouts, les 12 titres de cet album ont déjà été plusieurs fois réédités en CD, aucun inédit! les titres sur le CD sont dans l’ordre du LP sorti en France, avec en Face 1 le 1er titre : So Near and Yet so Far, alors que l’album était inversé pour la vente en Angleterre (mais facilement trouvable sur le territoire français, avec le visuel verso en recto et vice versa. D’ailleurs une des rééditions en CD respecte cette pochette que voici :

onsortoupas123 onsortoupas122

La pochette anglaise est recto, fond clair et verso fond brun, alors que la pochette française est recto : fond brun et verso fond clair. Deux titres bonus, que l’on retrouve aussi sur bien d’autres compilations ou semi intégrales des titres en anglais, comme « I’m Leaving for the last time » et » Don’t play that song again », le premier titre n’ayant jamais été enregistré en français, alors que l’autre est la version anglaise de « La solitude c’est Après ». Il est à noter que les pochettes des LP de l’époque n’avaient pas le sigle Flèche, vu que les disques étaient EMI!

 

En revanche, si la pré-annonce du prochain N° (le 26) s’avère exacte, on devrait avoir 10 titres bonus, vu que l’album « Le Monde Extraordinaire de Claude François’ n’avait alors que 12 titres!

 

 

onsortoupas110 onsortoupas111

 

Ainsi ce N° 24 avec l’Album : ‘Pour les jeunes de 8 à 88 ans’ second album destiné aux enfants, sorti en 1976, avec 12 titres très courts dont Sale Bonhomme, et dans ce N°24, des inédits qui ne plairont qu’aux vrais fans, puisqu’il s’agit de maquettes des chansons de l’album, plus deux titres des Clodettes ( ah bon! ….ce sont des chansons de Claude François?? ok pour Viva America, dont il a écrit les paroles!!??, Mais bon que viennent faire ces titres sur l’intégrale Claude François? Alors pourquoi ne pas mettre tous les titres de tous les 45 tours édités chez Fléche??. Dernier des bonus, un duo avec Annie Cordy sur Une chanson française, vraisemblablement tiré d’une émission des Carpentier. Il ne reste plus qu’un seul album en français dans la collection : le premier album destiné aux enfants. Mais ce ne sera pas le prochain numéro, mais le suivant, le 26!

 

 

Quelle bonne surprise que ce N° 23….avec deux titres bonus introuvables!

onsortoupas106

 

Une fois n’est pas coutume, voilà un des meilleurs numéros de la collection officielle Claude François, et ce, à deux titres. Tout d’abord, c’est un des plus beaux albums de CloClo, avec beaucoup de titres trop peu connus, et surtout avec de vrais bonus. Tout d’abord les Face B des deux 45 t 2 titres (les 2 premiers de l’idole: la face B de C’est de l’eau, c’est du vent : Aïda ‘ sur une musique adaptée de Verdi et Gounod, et la face B de Le Monde st grand les gens sont beaux : C’est un départ, là aussi tiré d’un air traditionnel, mais adapté. Et ces deux titres en espagnol, que j’ai découvert : Agau es viento (c’est de l’eau, c’est du vent…) et Toda via, no es un Adios (c’est un départ). On nous affirme que ces deux titres seraient restés dans les charts américains plus de 34 semaines. Les masters étaient au Vénézuela depuis 1971, alors qu’ils avaient été enregistrés en Mars 1971 à Paris.

onsortoupas107

Vous comprenez maintenant que ce N° 23 se doit de figurer dans la collection de tous ceux qui avaient apprécié Claude François.

Espérons que nous aurons d’autres bonnes surprises dans les 7 dernières parutions:

 

Voilà  le volume N° 22 de l’Intégrale des albums studios de Claude François. Ce sont des tubes de l’année 1965 qui vous sont offerts.

onsortoupas098 onsortoupas100

Parmi les titres les plus connus: Donna Donna, avec pour ceux qui n’avaient pas acheté l’intégrale des 45 t en CD des années Philips la version en japonais, qui reste quand même un introuvable ( ou qui était difficile à trouver jusqu’à aujourd’hui). C’est malheureusement le seul bonus de ce N° 22.

 

 

Voilà  le Numéro 21 de la collection officielle qui devrait vous offrir l’intégralité de ses titres en studio.

onsortoupas074

En fait il y a peu de chances que cette intégrale le soit vraiment, compte tenu des titres en langue étrangère (espagnol, anglais, japonais) et des titres inédits que l’on peut quelquefois trouver sur Internet. Mais peut-être que certains droits ne sont pas disponibles, que certains masters soient perdus. Ce numéro 21 vous offre les titres de 1969, avec le titre qui selon moi est un des plus beaux enregistrés par l’idole: UN MONDE DE MUSIQUE. En fait tout l’album est superbe, qui est peut-être un des moins connus, avec des titres comme CHERCHE, Mon Coeur est une Maison Vide, Roule, Rêveries ou Les Moulins de mon Coeur. et deux titres inédits que l’on avait pu entendre pour la première fois sur une compilation CD en 1994 : Ne me Demande Pas L’impossible et Reviens Moi Vite.

onsortoupas075

Si vous ne possédez pas encore cet album, n’hésitez pas une seconde, la qualité de l’enregistrement et le son du CD sont magnifiques.

Rendez-vous sur cette même page dans une quinzaine de jours pour le N°22.

 

Vous pouvez retrouver les parutions de 1 à 20 sur ces liens :

 http://www.onsortoupas.fr/claude-francois-la-collection-officielle-lintegrale-de-ses-album-studios/

http://www.onsortoupas.fr/claude-francois-la-collection-officielle-lintegrale-de-ses-albums-studios-vol-11et12et13et14et15/

http://www.onsortoupas.fr/claude-francois-la-collection-officielle-lintegrale-de-ses-albums-studios-vol-16-17-18-19-et-20/

Rating:

Le petit monde des grands imitateurs et des humoristes peut se vanter de compter Gerald Dahan parmi les siens.

AFFICHE Gérald DAHAN

En effet, hormis les imitateurs qui ont élu domicile à RTL ou Europe 1, de ceux qui sont depuis très longtemps sur Canal+, rares sont ceux qui jouent le jeu de la politique, comme un surdoué au niveau chanson, Michael Gregorio, qui joue avec les tubes, mais ne touche pas à la politique. Gérald Dahan se trouve donc dans le registre politique, et aussi dans le canular téléphonique, en utilisant les voix d’hommes politiques aussi célèbres que Le Président Jacques Chirac, pour ne citer que celui dont il a utilisé la voix auprès du Capitaine de l’équipe de France de Football ou Zinedine Zidane, à qui il a réussi le tour de force de demander à l’équipe de France de chanter la Marseillaise avec la main sur le coeur. Il en parle d’ailleurs dans son spectacle où on apprendra que non seulement le Président ne lui en a pas voulu, mais qu’il l’a remercié. Ces détails pour donner le ton du spectacle que Dahan nous offre au Petit Montparnasse. Il égratigne autant Sarkozy que Hollande…ou presque, mais sans que les épines soient trop blessantes. Il utilise Patrick Timsit ou Fabrice Lucchini pour nous raconter des histoires politiques qui font la joie du public.

IMG_5507 IMG_5512 IMG_5499

On ne voit pas le temps passer avec les personnages sur la scène. Il termine d’ailleurs le spectacle en chansons, avec son complice au piano, Julien Bourel, en rendant un hommage à des grands de la chanson, comme Aznavour, Gainsbourg et même Claude François. Il nous montre aussi comment il arrive à se transformer physiquement  en Albert Dupontel  entre autres. Ce n’est pas la première fois qu’il se produit sur une scène parisienne: Le Casino de Paris, le Gymnase ont déjà accueilli cet humoriste qui a rempli la salle du Petit Montparnasse, avec une salle qui lui a fait une véritable ovation. Comme il aime retrouver son public, il accueille ceux qui le désirent en fin de spectacle pour leur dédicacer un double DVD ou un livre que l’on peut se procurer alors. Ne nous y trompons pas. On passe une très bonne soirée. On rit sans aucune honte, et ça fait du bien.

IMG_5487 IMG_5496

Gerald Dahan au Petit Montparnasse du mardi au samedi à 21h00 jusqu’au 14 Mars

Prix des places :18 et 32€

réservations : 01 43 22 77 74 ou http://petitmontparnasse.com/

Rating:

Ce vendredi 16 janvier sort le N° 20 de la collection, et une fois encore force est de constater que ce numéro manque totalement d’intérêt, 8 titres  originaux ( c’était un 33 tours 25 cms à l’époque et trois petits ‘live’ en plus. Pas de quoi fouetter un chat.  On sait quand même que le 33 tours en 30 cms a existé et qu’il fut couronné du prix de l’académie du disque. Le pire c’est quand même que le livret ne parle que du 30 cms, alors qu’il nous offre le cd du 25 cm. Allons Messieurs, ce n’est pas vraiment sérieux! Mais bon, quand on commence une collection, on va généralement jusqu’au bout. Si ce n’est pas le cas, vous avez des versions live de 3 titres enregistrés à l’Olympia en septembre/Octobre 1964.

cloclo069cloclo070cloclo071 Rendez-vous dans 15 jours pour le N°21, avec ce qui est pour moi une des plus belles chansons de Claude François : UN MONDE DE MUSIQUE..

 

Le dernier numéro est sorti le 2 janvier dernier, et il est assez difficile à trouver en kiosques. Pourquoi? Peut-être parce que ce numéro titré UNE CHANSON FRANÇAISE avec l’album sorti en 1975 a beaucoup de titres bonus, dont le téléphone pleure en version espagnole, ou une maquette ‘à 18 ans’, plus deux remix par Laurent Wolf : 17 ans et Une chanson française. Peut-être aussi parce que ce n’est pas l’album qui a rencontré le plus de succès de sa carrière, vu que les singles extraits n’ont pas été de véritables tubes ( Pourquoi pleurer, Une chanson française, 17 ans….). C’est le moment de redécouvrir cet album, où seuls deux titres sont co-signés par Claude François.

cloclo065cloclo066cloclo067

 

Le nouveau numéro, le 18 est sorti il y a quelques jours, et une fois encore je conçois que les fans se plaignent. On ne peut reprocher la qualité de l’enregistrement, mais que sont donc ces 3 malhureux titres live en guise de bonus. 11€99 pour un album qui se trouve facilement au rayon soldes de tout site internet qui vend du CD, c’est quand même cher payé pour recevoir un livret répétitif et qui n’apprend vraiment pas grand chose. Quel dommage que ce ne soit pas une personne qui ait vraiment connu l’idole de son vivant qui ait pris cette collection en charge. On comprend que ses fils n’aient pas pu, mais quand même il reste beaucoup de personnes qui sont encore de ce monde et qui ont côtoyé, vécu, travaillé avec lui. Dommage on a juste l’impression que c’est une machine à sous….avec des numéros comme celui-ci.

Ceci dit, cet album fut un des excellents de sa carrière avec outre le titre phare, Il Fait Beau, Il Fait Bon,  ou Stop au nom de l’Amour ( reprise des Supremes), mais avec un titre qui ne sera pas un tube, chanté aussi par Sylvie Vartan : Un Jardin Dans mon Coeur, qui est un des titres que j’écoute encore les plus souvent, tout comme: Et je ne pense plus à toi…

singes004 singes005 singes006

 

 

La collection Claude François s’étoffe d’un nouveau numéro, le N° 16, qui est certainement un des meilleurs parus à ce jour, avec les tout premiers numéros. On a enfin le droit à de vrais inédits, ce qui n’était pas le cas dans les numéros des semaines précédentes.

cloclo050

En voici donc quelques détails : l’album Même si tu revenais de 1965, avec des titres inoubliables comme  Le Jouet extraordinaire, Quand un bateau passe  et un titre quasi inconnu et pourtant cette balade est absolument magnifique, tirées d’un air du folklore anglais :Geordie. Je suis heureux d’avoir redécouvert  deux titres tirés d’une émission de télévision: Cendrillon : Je t’attends et Il y a longtemps, ainsi qu’une reprise en anglais….In My memory. Je vous laisse le soin de découvrir de quel immense tube ce fut la version anglaise.

cloclo051

 

 

Sortie cette semaine du nouveau N°, le 17 avec le CD de Je viens dîner ce soir, qui date de 1973.

cloclo054 cloclo055cloclo053

12 titres de l’album dont le titre phare de l’album et l’excellente face B  du 45 t : je t’embrasse et deux titres bonus, il faut bien l’avouer, sans grand intérêt ( une maquette de Gens qui pleurent, Gens qui rient, et un Medley live de 14’19 enregistré le 22 Août 1975 à Nice.

En espérant que les numéros à venir seront de la même qualité que le N° 16, et nous feront oublier certains bugs dans les dernières parutions.

 

Vous pouvez retrouver les 10 premiers titres en suivant ce lien :

 http://www.onsortoupas.fr/claude-francois-la-collection-officielle-lintegrale-de-ses-album-studios/

et les titres 11 à 15 avec ce lien :  http://www.onsortoupas.fr/claude-francois-la-collection-officielle-lintegrale-de-ses-albums-studios-vol-11et12et13et14et15/

 

a suivre avec ce lien : http://www.onsortoupas.fr/claude-francois-la-collection-officielle-le-numero-21/

 

Rating:

Pour voir les Numéros suivants, il vous suffit de cliquer sur ce lien : 

http://www.onsortoupas.fr/claude-francois-la-collection-officielle-lintegrale-de-ses-albums-studios-vol-16/

et :

http://www.onsortoupas.fr/claude-francois-la-collection-officielle-le-numero-21/

 

pour voir les numéros précédents :

http://www.onsortoupas.fr/claude-francois-la-collection-officielle-lintegrale-de-ses-album-studios/

 

La collection en est exactement à son milieu, il reste donc 15 autres numéros pour posséder l’intégrale des titres studios ( sauf certains titres qui sont différents sur l’album et le 45 tours de l’époque, comme ce fut le cas pour un des titres de ce N° 15: Shalala..)

Néanmoins ce ‘Chanson Populaire’ contient une des chansons les plus populaires de Claude François, qui correspond tellement à l’image que nous gardons de ce chanteur, un des titres qu’on a le plus entendu, et vu en télé. Côté suppléments, rien de vraiment spécial sauf un extrait télé en duo avec Nicole Croisille, à ce jour inédit en Cd : Makin’ Woopee). J’attendais impatiemment les deux versions de ShaLala, mais bon, une fois encore un raté dans cette collection. Je me demande s’il n’aurait pas fallu consulter un vrai fan, un vrai collectionneur, quelqu’un qui avait connu Claude François, et qui aurait pu être un excellent conseiller, comme celle qui fut son habilleuse, Sylvie Mathurin, cela aurait évité ces oublis, surtout qu’un CD peut proposer plus de plages qu’un vinyle de l’époque!!   Bref voilà donc les photos de ce N° 15:

cloclo031 cloclo032

 

 

Et voilà le nouveau numéro, le 14, avec des titres de l’avant dernier album de l’idole, dont : Cette année là, la solitude c’est après ( en français et en italien) et un inédit  plus rare : En Méditerrannée.

 

claude avocat027

 

Sorti récemment, le volume 13, de 1968, avec des titres comme Reste ou Eloïse, et des 45 tours jamais sortis sur des albums comme Jacques a dit et toi tu tu voudrais/ Après tout

claudefr001 claudefr002

Le Volume 12 de la Collection Claude François, disponible en kiosques et sur abonnement.

Vous êtes de plus en plus nombreux à venir sur ce site pour savoir ce que contient chaque volume. Si vous désirez vous rappeler des numéros 1 à 10 déjà parus, il vous suffit de cliquer sur ce lien :

http://onsortoupas.fr/claude-francois-la-collection-officielle-lintegrale-de-ses-album-studios/

Le N° 12 est aussi un des albums de Claude François avec d’énormes tubes de 1972 comme : LE LUNDI AU SOLEIL, BELINDA, CELUI  QUI RESTE, mais aussi des titres moins connus et pourtant superbes comme SOUDAIN IL EST TROP TARD, UNE FILLE ET DES FLEURS ou ON NE CHOISIT PAS. C’était la grande époque des tubes sur mesure, avec les chanteurs appelés  ‘à minettes’, comme Patrick Juvet qui avait composé le titre phare, avant de le chanter sur son propre album, en anglais  (I will go to L.A., repris ensuite en anglais par Claude : Monday Morning Again). Quelques inédits, qui ne changeront en rien la notoriété de CloClo, notamment un duo avec le regretté Patrick Topaloff, Les filles ne veulent pas grand chose, dont le son, est loin d’être parfait! .

cloclo002

cloclo003

Le N° 11, Le Mal Aimé vous présente un des albums les plus vendus par CloClo de son vivant, qui avait quand même un de ses titres phares: Le téléphone pleure, que Claude François a interprété en anglais, mais aussi en espagnol. On regrettera, une fois encore que ces versions ne soient pas disponibles sur le CD. C’est ce que les fans de l’artiste attendent, qui ont tous déjà tous ses albums en CD. C’est quand même dommage de passer sous silence cette version espagnole que l’on trouve assez facilement sur le Net!

cloclo019 cloclo020

A croire que les ayant droits ne peuvent pas obtenir d’autorisation de commercialiser certains titres, alors que si on regarde les numéros à venir, il n’est nullement question d’un album avec des versions étrangères, sauf celui en italien et en anglais. Un 45 tours en japonais de Donna Donna avait déjà été édité en Cd dans l’intégrale 45 t Philips, mais de ce téléphone pleure en espagnol: que Nenni.

On regrettera aussi que ne figure pas sur ce CD la version mixée du Mal Aimé/DayDreamer, enregistré pour la dernière émission télé à Leysin……Espérons que ces titres feront l’objet d’un spécial, comme l’attendent tous les fans , anciens et nouveaux