julien clerc

All posts tagged julien clerc

VOTRE VOTE
Rating:

Comment trouver une voie de sortie quand votre entreprise met la clef sous la porte? Voilà une bonne formule pour un film qui, à coup sur vous donnera la pêche, le sourire, la bonne humeur! Merci à Stéphane Boudsocq de RTL pour la formule : LE FILM QUI VA VOUS RENDRE HEUREUX!

On se retrouve dans une petite ville industrielle du nord de la France. Après la fermeture de leur usine, Franck, passionné de variété française décide d’entraîner ses anciens collègues, Sophie (dont il est secrètement amoureux), José (qui chante comme une casserole), et Jean-Claude (ancien cadre à la bonne voix dans un projet  fou : monter une entreprise de livraisons de chansons à domicile, qui va s’appeler :SI ON CHANTAIT ! Toutes les occasions sont bonnes : que ce soit un anniversaire, un mariage, une fête, la petite entreprise commence à trouver des revenus. Mais quelques problèmes internes vont mettre quelques nuages …

Fabrice Maruca, dont c’est le premier film devrait vite devenir un réalisateur que  les français vont adorer, s’il continue dans cette voix. pour preuve, pas de véritable tête d’affiche, mais des noms connus, comme Clovis Cornillac ou Alice Pol, d’autres moins célèbres mais non moins talentueux, comme Artus, Chantal Neuwirth ( que j’adore!) ou Jeremy Lopez, de la Comédie Française. Toute cette bande crève l’écran, qui savent nous faire vibrer en chansons. Vous allez fredonner des titres comme ‘Sous les Sunlights des tropique’, Je suis Venu Te dire Que Je M’en vais’, ‘Savoir Aimer’, ‘Je m’voyais déjà’, ‘Partir Un Jour’, ‘Viens boire un p’tit coup à la maison’ , ‘Quand La Musique est bonne’, ou ‘le Banana split’, et bien entendu la chanson de Julien Clerc qui a donné son titre au film.

Franchement j’ai passé un moment de cinéma où le sourire et la joie de vivre ne m’ont pas quitté. Quand on dit feel good movie ( en français un film où on se sent bien), en voilà un parfait exemple. Bravo à toute l’équipe, espérons que le bouche à oreille fonctionne, ce film le mérite plus que bien d’autres!

Le film annonce :

 

VOTRE VOTE
Rating:

Un parolier célèbre disparu en 2004, des rencontres filmées par Charlotte Silvera, des extraits de chansons, voilà un documentaire spécial!

Julien Clerc, Claude François, Pascal Obispo, Sophie Marceau, Johnny Hallyday, Juliette Gréco, Vanessa Paradis, Barbara, Mort Schuman, Julio Iglesias, France Gall, Angelo Branduardi, Alain Chamfort, Françoise Hardy, Christophe, Catherine Lara, Louis Bertignac… ou encore Roger Waters !: ils ont un point commun, Etienne Roda Gil leur a écrit des chansons, de très célèbres comme Alexandrie Alexandra ou Magnolia for Ever, Si On Chantait, Joe le Taxi , Le lac Majeur, La Cavalerie, Ce n’Est Rien, parmi beaucoup d’autres. On suivra ses traces de son enfance à la Closerie des Lilas à Montparnasse avec la caméra et la présence de Charlotte Silvera qui réalise ce documentaire, et on le verra beaucoup avec Vanessa Paradis. On verra que ce millionnaire en tubes a été un grand anarchiste qui n’a jamais renié ses idées. Il a écrit plus de 700 chansons et même un Opéra Rock, Ca Ira, avec Roger Waters.

CLAUDE FRANCOIS

CLAUDE FRANCOIS

Julien Clerc

Roger Waters (Pink Floyd)

Jean-Pierre Bourtayre

Marianne Faithfull

Vanessa Paradis

Vanessa Paradis

On parle peu de sa vie privée, en dehors de quelques mentions sur l’amour de sa vie, Nadine. On voit qu’il aimait dessiner, on découvre un personnage que l’on ne connaissait pas et qui restera à jamais un des grands de la chanson française. On ne peut passer sous silence qu’il fumait sans s’arrêter ( ce qui se voit en tous cas dans le film)

A découvrir en salles dès ce mercredi

LE FILM OUVRE LE MOIS DU DOCUMENTAIRE ET ACCOMPAGNE LA TOURNÉE DES 50 ANS DE JULIEN CLERC DANS TOUTE LA FRANCE

 

VOTRE VOTE
Rating:

Encore un très beau livre pour les fans de l’Homme à la tête de chou.

Couv Gainsbourg

Voilà une compilation de documents exclusifs sur Serge Gainsbourg, avec à la fois des lettres qu’il avait écrites alors qu’il n’avait que 15 ans, sous l’occupation, et même des documents exceptionnels fournis par la SACEM, qui sont des manuscrits de partitions ou de chansons, avec des photos rares, ou jamais vues de sa famille, avec une flopée de témoignages exclusifs et des interviews de ses proches.

Le livre, qui est abondamment illustré retrace la vie de Lucien Ginsburg, qui deviendra Serge Gainsbourg bien plus tard. On y trouve des photos de lettres, de compositions, de pochettes de disques. On nous raconte ses amours avec la sublime Brigitte Bardot, les chansons qu’il a créées pour elle, dont ‘Je t’aime moi non plus’ qui sera la fin de leur couple illégitime, le mari allemand de Bardot, la forçant à le quitter. Il y a eu Jane Birkin, dont l’amour est resté intact, puis Bambou, et enfin, ses rencontres avec d’autres immenses stars : Juliette Gréco, Catherine Deneuve, France Gall, Isabelle Adjani, Vanessa Paradis parmi les plus célèbres et aussi celles avec d’autres grands noms de la chanson, et là ils sont trop nombreux pour les citer tous, mais particulièrement Alain Chamfort pour Manureva. Les néophytes apprendront qu’il a composé aussi un titre pour Claude François : Hip Hip Hip Hourrah, qui est certainement le titre le plus décalé de cette idole.

FRANCE - JULY 22: Singer Serge Gainsbourg sits in a kart on July 22, 1969 in France. (Photo by Keystone-FranceGamma-Rapho via Getty Images)

Serge Gainsbourg  1969 in France. Photo  Keystone-FranceGamma-Rapho via Getty Images)

Ce livre est une source de bonheur à chaque page pour ceux qui ont dansé sur La Décadanse, qui ont adoré Aux Armes Etc.., ou Melody Nelson. On retrouve aussi le Serge Gainsbourg du cinéma, qui fut acteur ( on apprend que les cuites avec Jean Gabin sur un tournage furent légion). On le voit aussi passer derrière la caméra, diriger Jane Birkin, Joe Dallessandro, Francis Huster.

Ce génie a touché à beaucoup de choses, et ce livre hommage est vraiment très beau, que l’auteur, Stéphane Deschamps, dédié au biographe officiel de Gainsbarre : Gilles Verlant, avec une préface signée Philippe Labro. Pour vous situer l’auteur : il a co-écrit le Gainsbourg aux éditions Albin Michel avec Gilles Verlant en 2001, il a travaillé sur France 2, France Inter. il est aussi l’auteur d’un ouvrage sur Nougaro et sur Garou et a réalisé des documentaires sur Françoise Hardy, Eddy Barclay, Julien Clerc, Polnareff ou Nolwenn Leroy.

Ce Gainsbourg années héroïques est édité aux éditions Chronique, et est en vante au prix de 34.95€

32 pages, relié en format 23/29 avec couverture cartonnée.

**NB RA 75555**

crédit photo: Getty Images

 

 

VOTRE VOTE
Rating:

Michel Sardou prouve qu’il est bien le fils de Fernand et Jackie Sardou: un excellent comédien.

REPRESAILLES_ABRIBUS_118,5X175

Deux succès en une seule année au théâtre. Dans ‘Si On Recommençait, Michel Sardou nous avait régalés. Cette fois, aux côtés de Marie Anne Chazel, il récidive avec le succès avec une comédie : Représailles. Le soir où il vient de marier sa fille, Francis (Michel Sardou) va commencer à avoir des ennuis. Sa femme Rosalie (Marie-Anne Chazel) l’a surpris à danser avec sa maîtresse, et s’aperçoit qu’il n’a pas été un mari très fidèle. Le divorce devient inévitable, au grand dam de Francis, qui risque fort de tout perdre. Le problème est qu’il aime toujours sa femme, et il voudrait faire la paix. Rosalie va, à son tour, faire quelques aveux. Ajoutez à cette situation les maîtresses de Francis  qui débarquent, la présence de sa fille qui semble avoir des problèmes avec son mari dès le premier soir, et  un personnage (Laurent Spielvogel) qui va débarquer chez Francis en son absence, et l’admiration de certains pour Julien Clerc, et vous obtenez un cocktail hilarant, conçu par Eric Assous et mis en scène d’Anne Bourgeois.

8Représailles©Céline Nieszawer 29Représailles©Céline Nieszawer 52Représailles©Céline Nieszawer 54 Représailles©Céline Nieszawer

Toutes les photos ci dessus :©Céline Nieszawer

Ce cocktail donne une des excellentes comédies de cette saison, et le public ne s’y trompe pas. La salle était pleine à craquer. Tous les comédiens, même ceux qui ont des plus petits rôles comme Caroline Bal, Emma Gamet, Teresa Ovidio, Valérie Vogt ou Mickael Rozen, sont au top. On s’amuse dès les premières minutes. Cela ressemble étrangement à du boulevard, sans les portes qui claquent, et pourtant tout cela reste bien dans l’air du temps. On voit bien que le public aime les grands comédiens, c’est pourquoi des pièces comme Momo ou Fleur de Cactus connaissent un réel succès. Cette première partie de saison est une des plus belles depuis fort longtemps, et c’est tant mieux. Quand les spectateurs ont un tel choix de pièces de qualité, pas uniquement en comédies, mais en grands textes comme le Roi Lear, cela prouve la santé du théâtre.

Il fait toujours bon rire, et quand la salle affiche complet, les rires fusent de toutes part et quasi à l’unisson, et c’est ce qui se produit chaque soir au théâtre de la Michodière, avec ce duo de comédiens qui tiennent l’affiche : Marie-Anne Chazel et Michel Sardou. C’est un pur délice de les voir se déchirer, se retrouver, se chamailler.

IMG_0513 (2) - Copie - Copie - Copie IMG_0533 - Copie IMG_0536 - Copie IMG_0539 - Copie IMG_0544 - Copie - Copie IMG_0542 - Copie

Toutes les photos des saluts : @ guy courthéoux / onsortoupas

Représailles c’est du mardi au samedi à 20h30 et le dimanche à 15h30 au théâtre de la Michodière jusqu’au 28 Février 2016.

Prix des places: de 15 à 47€

locations : 01 47 42 95 22 et en ligne : www.michodiere.com

Théâtre de la Michodière ,bis rue de la Michodière   Paris ( proche de l’Opéra)