serge gainsbourg

All posts tagged serge gainsbourg

Rating:

Oh la belle vie, un titre qui connut la notoriété il y a quelques décennies, chanté par Sacha Distel.  Si le jeunes ne connaissent pas, leurs parents et grands parents l’ont fredonné.

Ils sont cinq, comme le nom de leur quintette le précise: Pascale Costes, Karine Sérafin, Sandrine Mont-Coudiot, Patrick Laviosa et Fabien Ballarin. Ils ne vivent que pour et par la musique, et si j’ai cité Sacha Distel , c’est uniquement en référence au titre de leur nouveau spectacle. Dans ce spectacle on va de la variété au classique, du jazz à la chanson française, de grands tubes américains qui ont franchi avec aisance la barre des années. Chacun devrait trouver des titres qui leur correspondent. Ce spectacle musical est mis en scène par Philippe Lelièvre et on ne s’y ennuie pas une seconde. On sourit, on rit, on fredonne et on donne de la voix sur un titre Mythique de Serge Gainsbourg.

Evitons de vous dévoiler trop de détails, demandons simplement à une des protagoniste, Pascale Costes de nous dévoiler quelques détails:

Tentons d’en savoir encore plus avec Patrick Laviosa, autre membre du quaintette:

Bon, le plus simple est de vous donner quelques extraits :

Encore un? le voici:

Toutes les vidéos : @ Guy Courthéoux / onsortoupas.fr

 

Oh la belle vie par CINQ DE COEUR, c’est à la salle Réjane du Théâtre de Paris, tout l’été

du mardi au samedi à 20h30 et le dimanche à 15h00

durée du spectacle : environ 1h20

Prix des places : 29€ et 39€

réservations : www.theatredeparis.com

ou par téléphone 01 42 80 01 81

 

Rating:

Encore un très beau livre pour les fans de l’Homme à la tête de chou.

Couv Gainsbourg

Voilà une compilation de documents exclusifs sur Serge Gainsbourg, avec à la fois des lettres qu’il avait écrites alors qu’il n’avait que 15 ans, sous l’occupation, et même des documents exceptionnels fournis par la SACEM, qui sont des manuscrits de partitions ou de chansons, avec des photos rares, ou jamais vues de sa famille, avec une flopée de témoignages exclusifs et des interviews de ses proches.

Le livre, qui est abondamment illustré retrace la vie de Lucien Ginsburg, qui deviendra Serge Gainsbourg bien plus tard. On y trouve des photos de lettres, de compositions, de pochettes de disques. On nous raconte ses amours avec la sublime Brigitte Bardot, les chansons qu’il a créées pour elle, dont ‘Je t’aime moi non plus’ qui sera la fin de leur couple illégitime, le mari allemand de Bardot, la forçant à le quitter. Il y a eu Jane Birkin, dont l’amour est resté intact, puis Bambou, et enfin, ses rencontres avec d’autres immenses stars : Juliette Gréco, Catherine Deneuve, France Gall, Isabelle Adjani, Vanessa Paradis parmi les plus célèbres et aussi celles avec d’autres grands noms de la chanson, et là ils sont trop nombreux pour les citer tous, mais particulièrement Alain Chamfort pour Manureva. Les néophytes apprendront qu’il a composé aussi un titre pour Claude François : Hip Hip Hip Hourrah, qui est certainement le titre le plus décalé de cette idole.

FRANCE - JULY 22: Singer Serge Gainsbourg sits in a kart on July 22, 1969 in France. (Photo by Keystone-FranceGamma-Rapho via Getty Images)

Serge Gainsbourg  1969 in France. Photo  Keystone-FranceGamma-Rapho via Getty Images)

Ce livre est une source de bonheur à chaque page pour ceux qui ont dansé sur La Décadanse, qui ont adoré Aux Armes Etc.., ou Melody Nelson. On retrouve aussi le Serge Gainsbourg du cinéma, qui fut acteur ( on apprend que les cuites avec Jean Gabin sur un tournage furent légion). On le voit aussi passer derrière la caméra, diriger Jane Birkin, Joe Dallessandro, Francis Huster.

Ce génie a touché à beaucoup de choses, et ce livre hommage est vraiment très beau, que l’auteur, Stéphane Deschamps, dédié au biographe officiel de Gainsbarre : Gilles Verlant, avec une préface signée Philippe Labro. Pour vous situer l’auteur : il a co-écrit le Gainsbourg aux éditions Albin Michel avec Gilles Verlant en 2001, il a travaillé sur France 2, France Inter. il est aussi l’auteur d’un ouvrage sur Nougaro et sur Garou et a réalisé des documentaires sur Françoise Hardy, Eddy Barclay, Julien Clerc, Polnareff ou Nolwenn Leroy.

Ce Gainsbourg années héroïques est édité aux éditions Chronique, et est en vante au prix de 34.95€

32 pages, relié en format 23/29 avec couverture cartonnée.

**NB RA 75555**

crédit photo: Getty Images

 

 

Rating:

Même si tout le monde ou presque connaît ce chef d’oeuvre de Marivaux, la version que nous propose la Pépinière Théâtre est innovante et hilarante.

x-default

Promise à un jeune homme qu’elle ne connaît pas et dont on lui dit le plus grand bien, Silvia (Marie-Pierre Nouveau) obtient de son père l’autorisation de travestir la réalité lorsque son futur fiancé viendra la voir pour la première fois. Ce sera sa femme de compagnie, Lisette, qui prendra sa place, et elle jouera sa servante Lisette (Anne Bouvier). Mais Dorante, le futur fiancé a eu la même idée, et seuls Mr Orgon (Jérémie Bédrune) et son fils (Eric Guého) connaissent la vérité (ou la supercherie, comme bon vous semble). Les masques ne tombent pas, les doubles jeux, les intrigues et les amours font que les deux valets (Nicolas Chupin) et servantes (Anne Bouvier), tombent fous amoureux, et qu’il en est de même pour Silvia et Dorante (Philippe Calvario). Mais la vérité devra attendre. La mise en scène de Philippe Calvario est éblouissante, qui modernise avec des fonds musicaux très au goût du jour, dont certains signés d’un certain Gainsbourg…qui datent quand même de 1968.

Toute la troupe

Toute la troupe

Arlequin et Lisette ( Nicolas Chupin et Anne Bouvier)

Arlequin et Lisette ( Nicolas Chupin et Anne Bouvier)

Arlequin et Dorante ( Nicolas Chupin et Philippe Calvario )

Arlequin et Dorante ( Nicolas Chupin et Philippe Calvario )

Philippe Calvario /Dorante

Philippe Calvario /Dorante

LE JEU DE L AMOUR Photo Libre de droits (Mariage) (c)Christophe Vootz

Tout en respectant le texte de Marivaux, le metteur en scène qui s’est donné le beau rôle, ou le rôle du bel homme, a réussi à donner une version qui garde tout le comique de Marivaux, et qui accentue ce côté, pour en faire une pièce où le spectateur se régale vraiment. Les applaudissements aux saluts en sont la meilleure preuve. Même si la salle n’est pas pleine et c’est bien dommage , avec quand même une belle jauge :plus de la moitié de la salle en milieu de semaine!)  le public a fait une véritable ovation à cette troupe de jeunes comédiens. Curieusement, ce sont les deux valets et servantes qui semblent  avoir les faveurs du public, alors que j’ai préféré le jeu plus en finesse du couple Silvia / Dorante. Comme quoi on peut tout apprécier dans cette pièce.

N’hésitez pas une seconde, vous allez vraiment passer une excellente soirée avec cette troupe de jeunes comédiens.

Silvia ( Marie-Pierre Nouveau)

Silvia ( Marie-Pierre Nouveau)

Orgon et Lisette ( Jérémie Bedrune et Anne Bouvier)

Orgon et Lisette ( Jérémie Bedrune et Anne Bouvier)

Mario / Eric Ghueho

Mario / Eric Ghueho

TOUTES LES PHOTOS : @ Christophe Vootz

Le Jeu de l’Amour au Théâtre La pépinière

c’est du mardi au samedi à 21h00, avec matinées le samedi à 16h00

Places à 27 ou 37 € tarifs moins de 26 ans : 12€

Réservations : www.theatrelapepiniere.com   ou par téléphone : 01 42 61 44 16

bande annonce :