Laurent Spielvogel

All posts tagged Laurent Spielvogel

Rating:
VOTRE VOTE

Une rencontre au sommet! Michel Sardou interprête du Guitry. Et c’est du grand art!

Créée en 1942 par Sacha Guitry, cette pièce n’avait pas été montée depuis longtemps à Paris.

Michel Sardou, et le directeur du Théâtre de la Michodière, Richard Caillat ont longuement parlé de mettre en scène Sardou, qui avait connu un triomphe avec Représailles dans ce même théâtre. Chose faite! On se retrouve au milieu des années 40, voire avant, dans un aoppartement cossu, chez l’antiquaire  Daniel Bachelet (Michel Sardou) qui s’adresse au public dans un monologue à faire pâlir certain(e)s de rage. Mais quel délice.

Tout cela parce que la jolie Madeleine (Lisa Martino), qu’il a épousée en seconde noces n’est pas rentrée de la nuit, et que c’est la deuxième fois en deux semaines. Il n’en faut pas plus pour que Daniel soupçonne sa femme d’adultère. Le divorce est envisagé, le femme priée de quitter le domicile conjugal. A peine sortie, ne voilà pas que la première épouse, Valentine (Carole Richert) revient dans l’espoir de reconquérir son ex mari. Beaucoup d’histoires de valises portées , d’un tableau que vend une coquette ruinée qui a connu Toulouse Lautrec , interprétée avec génie par une dame que j’adore : Nicole Croisille, dont je regrette que le rôle ne soit pas plus étendu, ses apparitions étant trop courtes à mon goût. Il y a a aussi un commissaire, un ancien ami de Daniel, et d’autres protagonistes interprétés par des comédiens qui ne sont pas des inconnus: Eric Laugérias, Laurent Spielvogel, Patrick Raynal ainsi que Michel Dussarat et Dorothée Deblaton.

Franchement ce N’écoutez Pas Mesdames est excellent. La mise en scène de Nicolas Briançon ne donne aucun temps morts, les décors sont superbes qui laissent les comédiens entrer et sortir comme dans les meilleurs textes de boulevard.

Voilà du Théâtre comme on l’aime: Un texte superbe, des comédiens au top, et la salle ne s’y trompe pas. C’est complet tous les soirs et tous reçoivent une véritable ovation, Michel Sardou en tête.

Toutes les photos : ©Celine Nieszawer

N’écoutez pas Mesdames, c’est du Du mercredi au samedi à 20h00
Matinées les samedis à 16h30 et les dimanches à 15h30*

TARIFS
Carré Or : 65€ en semaine / 69€ le week-end
1ère CAT : 53€ en semaine / 57€ le week-end
2ème CAT : 42€ en semaine / 45€ le week-end
3ème CAT : 30€ en semaine / 33€ le week-end
4ème CAT : 18€ en semaine et le week-end

 

la bande annonce :

 

 

Rating:
VOTRE VOTE

Michel Sardou prouve qu’il est bien le fils de Fernand et Jackie Sardou: un excellent comédien.

REPRESAILLES_ABRIBUS_118,5X175

Deux succès en une seule année au théâtre. Dans ‘Si On Recommençait, Michel Sardou nous avait régalés. Cette fois, aux côtés de Marie Anne Chazel, il récidive avec le succès avec une comédie : Représailles. Le soir où il vient de marier sa fille, Francis (Michel Sardou) va commencer à avoir des ennuis. Sa femme Rosalie (Marie-Anne Chazel) l’a surpris à danser avec sa maîtresse, et s’aperçoit qu’il n’a pas été un mari très fidèle. Le divorce devient inévitable, au grand dam de Francis, qui risque fort de tout perdre. Le problème est qu’il aime toujours sa femme, et il voudrait faire la paix. Rosalie va, à son tour, faire quelques aveux. Ajoutez à cette situation les maîtresses de Francis  qui débarquent, la présence de sa fille qui semble avoir des problèmes avec son mari dès le premier soir, et  un personnage (Laurent Spielvogel) qui va débarquer chez Francis en son absence, et l’admiration de certains pour Julien Clerc, et vous obtenez un cocktail hilarant, conçu par Eric Assous et mis en scène d’Anne Bourgeois.

8Représailles©Céline Nieszawer 29Représailles©Céline Nieszawer 52Représailles©Céline Nieszawer 54 Représailles©Céline Nieszawer

Toutes les photos ci dessus :©Céline Nieszawer

Ce cocktail donne une des excellentes comédies de cette saison, et le public ne s’y trompe pas. La salle était pleine à craquer. Tous les comédiens, même ceux qui ont des plus petits rôles comme Caroline Bal, Emma Gamet, Teresa Ovidio, Valérie Vogt ou Mickael Rozen, sont au top. On s’amuse dès les premières minutes. Cela ressemble étrangement à du boulevard, sans les portes qui claquent, et pourtant tout cela reste bien dans l’air du temps. On voit bien que le public aime les grands comédiens, c’est pourquoi des pièces comme Momo ou Fleur de Cactus connaissent un réel succès. Cette première partie de saison est une des plus belles depuis fort longtemps, et c’est tant mieux. Quand les spectateurs ont un tel choix de pièces de qualité, pas uniquement en comédies, mais en grands textes comme le Roi Lear, cela prouve la santé du théâtre.

Il fait toujours bon rire, et quand la salle affiche complet, les rires fusent de toutes part et quasi à l’unisson, et c’est ce qui se produit chaque soir au théâtre de la Michodière, avec ce duo de comédiens qui tiennent l’affiche : Marie-Anne Chazel et Michel Sardou. C’est un pur délice de les voir se déchirer, se retrouver, se chamailler.

IMG_0513 (2) - Copie - Copie - Copie IMG_0533 - Copie IMG_0536 - Copie IMG_0539 - Copie IMG_0544 - Copie - Copie IMG_0542 - Copie

Toutes les photos des saluts : @ guy courthéoux / onsortoupas

Représailles c’est du mardi au samedi à 20h30 et le dimanche à 15h30 au théâtre de la Michodière jusqu’au 28 Février 2016.

Prix des places: de 15 à 47€

locations : 01 47 42 95 22 et en ligne : www.michodiere.com

Théâtre de la Michodière ,bis rue de la Michodière   Paris ( proche de l’Opéra)