Hotel National des Invalides

All posts tagged Hotel National des Invalides

Rating:

Depuis 2012, La Nuit aux Invalides a accueilli plus de 400 000 spectateurs du monde entier ! Elle revient cet été dans une cour d’honneur entièrement rénovée pour mettre à l’honneur Lutèce !

Lutèce, c’est LE show de l’été à Paris, un spectacle unique par son histoire, par sa grandeur, avec une technologie de pointe! Vous allez traverser 3000 ans d’histoires dans ce lieu hors du temps, des Gaulois à Clovis, de Louis XIV à Napoléon  vous verrez ceux qui ont dessiné le Lutèce d’hier et le Paris d’aujourd’hui. En un peu moins d’une heure vous pourrez entendre les voix de Jean PIAT, André DUSSOLLIER et Céline DUHAMEL.

Le spectacle a été entièrement conçu par Bruno SEILLIER déjà auteur de 53 spectacles. Ses créations l’ont amené à explorer bien des genres (théâtre, fresque à milliers de figurants, shows technologiques…), désormais sa « marque de fabrique » reste la scénographie des grands monuments de notre patrimoine. En novembre 2017, il avait magnifié la façade et l’intérieur de Notre-Dame de Paris avec sa création « Dame de cœur ». Reprise en octobre 2018, elle attire alors plus de 160 000 spectateurs en une semaine .

Depuis  2018, le Centre des monuments nationaux lui a confié la création du parcours nocturne de l’abbaye du Mont-Saint-Michel et d’un grand spectacle pluridisciplinaire au château de la cité de Carcassonne. En mai 2019, il crée un show lumineux inédit pour les 130 ans de la Tour Eiffel. Cette année aussi, l’agglomération de Moulins fait appel à lui pour créer « Moulins entre en scène ! » une mise en lumière des monuments du centre-ville et en particulier du Centre National du Costume de Scène.

Les spectacles conçus par Bruno Seiller cherchent à servir la beauté des bâtiments sans les rendre méconnaissables : « Je ne veux pas écraser le monument sous les coups d’une virtualisation artificielle et fugace » dit-il. Revenons aux Invalides : Fondé il y a 350 ans par le Roi Soleil, l’Hôtel National des Invalides est d’abord 12 hectares au cœur de la ville, une véritable petite cité dans l’enceinte de laquelle on trouve jardins, fossés, esplanades, cours et bâtiments aux fonctions variées. À l’origine, caserne, hospice et hôpital, couvent et manufacture que Louis XIV destinait aux vétérans de ses armées, il fut toujours considéré comme un modèle en Europe. Le Roi-Soleil en confia la construction à deux des plus grands parmi les architectes classiques, Libéral Bruant et Jules Hardouin Mansart. Avec son immense façade au nord et son dôme doré il rayonne aux yeux de tous.

Débutée en 2017, la grande rénovation des façades intérieures de la cour d’honneur, qui n’avait quasiment pas changé depuis la fin du XVIIe siècle, s’est achevée fin 2018 et a permis de retrouver la blancheur d’origine de la pierre. Créé par un roi, les hasards de l’histoire en ont fait la dernière demeure d’un empereur et, maintenant, c’est le panthéon de nos gloires militaires. Le tombeau de Napoléon reste l’un des attraits principaux du lieu pour les admirateurs français ou étrangers. La vocation première a perduré : une maison de retraite, un hôpital dédié aux blessés de guerre ainsi que la cathédrale aux armées existent toujours. A partir des années 1870, cet éventail de fonctions s’est élargi d’une vocation muséale, avec l’arrivée des premières collections d’armement. Richement doté, le musée de l’Armée attire 1,5 million de visiteurs chaque année, ce qui en fait le 5e musée français en terme de fréquentation ! Il propose une programmation riche et variée pour toute la famille avec la dernière nouveauté lancée en 2018 : Assassin’s Creed aux Invalides.

En 1967 le Général de Gaulle y établit l’ordre de la Libération, créé dès 1940 : la Chancellerie et le musée de l’Ordre y sont toujours situés. L’Hôtel national des Invalides est aussi le lieu des cérémonies d’hommages nationaux, civils et militaires, comme le concert donné en l’honneur de Notre-Dame de Paris le 20 avril 2019. Sans oublier chaque année OPERA EN PLEIN AIR.

Dommage que je sois parisien : après avoir vu ce spectacle, j’ai très envie de voir les autres notamment Carcassonne et le Mont St Michel.

 

DU VENDREDI 12 JUILLET AU VENDREDI 30 AOÛT 2019

DU MERCREDI AU SAMEDI

Séance supplémentaire : mardi 27 août 2019

HORAIRES

Du 1er au 30 août à 22h

ENTRÉE

Esplanade des Invalides, 129 rue de Grenelle, PARIS 7e

TARIFS

Catégorie Or (place assise) en ligne : 23€ et sur place : 25€

Catégorie 2 (debout) 18€ en ligne, 20€ sur place

Catégorie 2 Tarif réduit* (7 à 25 ans), étudiants, handicapés, chômeurs : 15€ et 17€ sur place

GRATUIT

Pour les enfants de moins de 7 ans.

TARIF GROUPE

Catégorie 2 (en ligne uniquement, minimum 6 personnes) 15€

Vous pouvez aussi :

Visite nocturne du Dôme 9€

Casque traduction synchro en anglais ou espagnol 5€

 

 

Le chant de LIZ McComb, de l’esclavage aux Invalides donnera lieu à un concert superbe aux Invalides à Paris

Le monde s’apprête à commémorer les 400 ans de l’un des pires crimes contre l’humanité : la déportation en Amérique, en 1619, du premier contingent d’esclaves africains.   Leurs descendants, évangélisés, ont inventé un chant original, le « negro spiritual». Blues, gospel, jazz, soul, rn’b, reggae, rock, rap…toutes ces musiques modernes en sont issues !   Pendant le même Grand Siècle, l’ouverture « à l’italienne » devient la « sinfonia » et le signe de distinction des élites européennes, enrichies par le commerce triangulaire.  Ces musiques évoluent chacune dans son propre ghetto, sans presque jamais se croiser.


Les deux termes de cette dialectique transatlantique fusionneront en une splendide apothéose dans la Grande Cour des Invalides, pour la clôture de la 18ème saison des « Opéras en plein air » qui ont invité la Diva Africaine-Américaine Liz McComb, pour une rencontre historique entre spiritual et symphonie, au fil des sublimes mélodies de George Gershwin, Jerome Kern, Duke Ellington…et Liz McComb… accompagnée par l’Orchestre Symphonique des Opéras en Plein Air sous la baguette de Nicolas Guiraud.

Personne n’incarne mieux que Liz McComb cette fameuse devise du Cantor de Leipzig : avec sa foi chevillée à sa voix, un swing irrésistible, et cette joie extatique, teintée de blues doux-amer, qui épice et illumine son chant pour en faire un délicieux enchantement… Oui, grande prêtresse de la « soul », citoyenne d’un ciel noir, nocturne et méditatif, qui se situe bien au-delà de la vénalité d’un certain gospel contemporain, banalisé sinon frelaté, Elizabeth McComb « délasse les âmes », elle distille inlassablement le bonheur, l’espérance et la sérénité.

Sa musique est digne, émotive, humaine, pieuse, aussi pure et sincère que celle de Bach, mais aussi très «aguichante» pour ne pas dire érotique ou sensuelle…  (qui croit à part les Puritains que Bach ne l’était pas aussi, lui qui conçut vingt enfants avec ses deux épouses officielles ?)  Liz McComb émerveille tout autant « celui qui croit au ciel » que « celui qui n’y croit pas » pour reprendre la formule du marxiste mystique Louis Aragon…  Il y a dix ans, la Diva du Gospel faisait sensation à l’Auditorium Ravel de Lyon, avec une synthèse inouïe entre negro spiritual et musique symphonique, sous la baguette complice de Kristjan, le dernier né des Järvi.

Rencontre avec cette immense artiste:

 

Château d’Haroué/Lorraine : Dimanche 2 Septembre 18h (29-39-49-60€)
Hôtel National des Invalides : Dimanche 9 Septembre 18h (39-49-59-75€)

Réservations dans les points de vente habituels

 

Rating:

C’est parti pour la tournée 2018 d’Opéra en plein air, avec cette année Carmen, mise en scène par Radu Milaileanu

Comme chaque année Opéra en plein air propose un opéra célèbre, et cette année, il s’agit de l’Opéra le plus joué au monde: Carmen de Georges Bizet. Mise en scène de Radu Mihaileanu. Une nouveauté, cette année, un parrain va présenter chaque spectacle, et le premier de ces parrains est un comédien célèbre et adulé du public : Antoine Duléry. . La direction musicale est assurée par Vincent Renaud,  l’Orchestre et le premier violon, Anne Gravoin pour le Music Booking Orchestra. . La scénographie est l’oeuvre de Bastien Forestier, et les lumières sont celles du magicien de la lumière, Monsieur Jacques Rouveyrollis.  On le sait dans Carmen  les chœurs sont importants, et particulièrement celui des enfants, et ce sont les chœurs de l’Opéra National de Paris, sous la direction de Gael Darchen avec la Maîtrise des Hauts de Seine.

La mise en scène : Radu Mihaileanu:

 

le parrain de cette année : Antoine Duléry :

 

En ce premier soir de représentation, voilà les voix que l’on a pu applaudir : Gala El Hadidi (Carmen ) qui peut être remplacée dans d’autres lieux par Marion Lebègue. Don José est Eric Fennel, Micaela: Olga Tenyakova, Escamilo : Pierre Doyen, Frasquita : Gaëlle Méchaly, Mercédes: Pauline Sikirdji, Zuniga : Andriy Gnatiuk, Moralès : Tiago Matos, Le Dancaïre : Franck Lopez, Remendado : Sahy Ratia

extrait :

 

Prochaines représentations : Champ de Bataille (27) les 22 et 23 Juin à 20h30, Prix des places : de 25 à 75 €

Château de Vincennes les 29 et 30 juin à 20h30, Prix des places de 25 à 85€

Cité de Carcassonne (11) le 3 juillet à 21h30, Pris des places 56 et 66 €

Domaine National de Saint Germain en Laye (78), les 6 et 7 Juillet à 20h30, Prix des places de 25 à 85 €

Château de Haroué (54) les 31 Août et 1er Septembre  à 20h30, Prix des places de 25 à 85 €

et enfin à l’Hotel National des Invalides (Paris) les 5, 6, 7 & 8 Septembre à 20h30, Prix des places de 25 à 95 €

Pour les réservations : www.operaenpleinair.com

0892 68 36 22 ( N° surtaxé à 0.34€ la minute!)

et dans les points de vente billetterie, Fnac, Carrefour etc

pour Château du champ de bataille :possibilité d’achat à l’office du tourisme du Pays du Neubourg ( 02 32 35 40 57) ou Office de Tourisme du Grand Evereux ( 02 32 24 04 43)

Pour le Château de Vincennes : office de tourisme de Vincennes (01 48 08 13 00)

Pour Carcassonne : festivaldecarcassonne.fr  (04 68 11 59 15)

Pour le Domaine de Saint Germain en Lhaye : office de tourisme (01 30 87 20 63

Pour Château de Haroué : Nancy Tourisme (03 83 35 22 41), Office de tourisme d’Epinal (03 29 82 543 32) et Label Ln ( 03 83 45 81 60)

Bon à savoir: pour les personnes à mobilité réduite un accès facilité est prévu en signalant la venue à l’avance à la production, avec possibilité d’un parking VIP, une place garantie en orchestre (quel que soit le prix payé).

Premier Violon : Anne Gravoin