Jean Piat

All posts tagged Jean Piat

Rating:

Depuis 2012, La Nuit aux Invalides a accueilli plus de 400 000 spectateurs du monde entier ! Elle revient cet été dans une cour d’honneur entièrement rénovée pour mettre à l’honneur Lutèce !

Lutèce, c’est LE show de l’été à Paris, un spectacle unique par son histoire, par sa grandeur, avec une technologie de pointe! Vous allez traverser 3000 ans d’histoires dans ce lieu hors du temps, des Gaulois à Clovis, de Louis XIV à Napoléon  vous verrez ceux qui ont dessiné le Lutèce d’hier et le Paris d’aujourd’hui. En un peu moins d’une heure vous pourrez entendre les voix de Jean PIAT, André DUSSOLLIER et Céline DUHAMEL.

Le spectacle a été entièrement conçu par Bruno SEILLIER déjà auteur de 53 spectacles. Ses créations l’ont amené à explorer bien des genres (théâtre, fresque à milliers de figurants, shows technologiques…), désormais sa « marque de fabrique » reste la scénographie des grands monuments de notre patrimoine. En novembre 2017, il avait magnifié la façade et l’intérieur de Notre-Dame de Paris avec sa création « Dame de cœur ». Reprise en octobre 2018, elle attire alors plus de 160 000 spectateurs en une semaine .

Depuis  2018, le Centre des monuments nationaux lui a confié la création du parcours nocturne de l’abbaye du Mont-Saint-Michel et d’un grand spectacle pluridisciplinaire au château de la cité de Carcassonne. En mai 2019, il crée un show lumineux inédit pour les 130 ans de la Tour Eiffel. Cette année aussi, l’agglomération de Moulins fait appel à lui pour créer « Moulins entre en scène ! » une mise en lumière des monuments du centre-ville et en particulier du Centre National du Costume de Scène.

Les spectacles conçus par Bruno Seiller cherchent à servir la beauté des bâtiments sans les rendre méconnaissables : « Je ne veux pas écraser le monument sous les coups d’une virtualisation artificielle et fugace » dit-il. Revenons aux Invalides : Fondé il y a 350 ans par le Roi Soleil, l’Hôtel National des Invalides est d’abord 12 hectares au cœur de la ville, une véritable petite cité dans l’enceinte de laquelle on trouve jardins, fossés, esplanades, cours et bâtiments aux fonctions variées. À l’origine, caserne, hospice et hôpital, couvent et manufacture que Louis XIV destinait aux vétérans de ses armées, il fut toujours considéré comme un modèle en Europe. Le Roi-Soleil en confia la construction à deux des plus grands parmi les architectes classiques, Libéral Bruant et Jules Hardouin Mansart. Avec son immense façade au nord et son dôme doré il rayonne aux yeux de tous.

Débutée en 2017, la grande rénovation des façades intérieures de la cour d’honneur, qui n’avait quasiment pas changé depuis la fin du XVIIe siècle, s’est achevée fin 2018 et a permis de retrouver la blancheur d’origine de la pierre. Créé par un roi, les hasards de l’histoire en ont fait la dernière demeure d’un empereur et, maintenant, c’est le panthéon de nos gloires militaires. Le tombeau de Napoléon reste l’un des attraits principaux du lieu pour les admirateurs français ou étrangers. La vocation première a perduré : une maison de retraite, un hôpital dédié aux blessés de guerre ainsi que la cathédrale aux armées existent toujours. A partir des années 1870, cet éventail de fonctions s’est élargi d’une vocation muséale, avec l’arrivée des premières collections d’armement. Richement doté, le musée de l’Armée attire 1,5 million de visiteurs chaque année, ce qui en fait le 5e musée français en terme de fréquentation ! Il propose une programmation riche et variée pour toute la famille avec la dernière nouveauté lancée en 2018 : Assassin’s Creed aux Invalides.

En 1967 le Général de Gaulle y établit l’ordre de la Libération, créé dès 1940 : la Chancellerie et le musée de l’Ordre y sont toujours situés. L’Hôtel national des Invalides est aussi le lieu des cérémonies d’hommages nationaux, civils et militaires, comme le concert donné en l’honneur de Notre-Dame de Paris le 20 avril 2019. Sans oublier chaque année OPERA EN PLEIN AIR.

Dommage que je sois parisien : après avoir vu ce spectacle, j’ai très envie de voir les autres notamment Carcassonne et le Mont St Michel.

 

DU VENDREDI 12 JUILLET AU VENDREDI 30 AOÛT 2019

DU MERCREDI AU SAMEDI

Séance supplémentaire : mardi 27 août 2019

HORAIRES

Du 1er au 30 août à 22h

ENTRÉE

Esplanade des Invalides, 129 rue de Grenelle, PARIS 7e

TARIFS

Catégorie Or (place assise) en ligne : 23€ et sur place : 25€

Catégorie 2 (debout) 18€ en ligne, 20€ sur place

Catégorie 2 Tarif réduit* (7 à 25 ans), étudiants, handicapés, chômeurs : 15€ et 17€ sur place

GRATUIT

Pour les enfants de moins de 7 ans.

TARIF GROUPE

Catégorie 2 (en ligne uniquement, minimum 6 personnes) 15€

Vous pouvez aussi :

Visite nocturne du Dôme 9€

Casque traduction synchro en anglais ou espagnol 5€

 

 

Comme chaque année depuis 1960, le Prix du Brigadier récompense des personnalités du théâtre.

Parmi les lauréats, , la liste est longue, citons : Françoise Sagan, Maria Casarés, Pierre Brasseur, Pierre Dux, Pierre Fresnay, Eugène Ionesco, Jean Anouilh, Jean Le Poulain, Jeanne Moreau, Roman Polanski, Jean-Paul Belmondo, François Perrier, Francis Huster, Robert Hirsch, Raymond Devos, Fabrice Lucchini, Suzanne Flon, Claude Rich, Michel Galabru, Judith Magre, Jean Piat, Michel Bouquet, Philippe Tesson…. Cette année ce sont 2 comédiennes qui ont été mises à l’honneur : Marina Hands et Francine Bergé.

Qu’est-ce qu’un Brigadier? tout simplement le bâton avec lequel on frappait les 3 coups avant le lever de rideau, coutume qui n’est plus souvent utilisée actuellement.

Certains comédiens, comme Michel Galabru, nous avaient offert un discours absolument hilarant. Sans oublier Michael Lonsdale : http://www.onsortoupas.fr/le-prix-du-brigadier-2017-cetait-au-theatre-montparnasse/

Cette année le rire ne manque pas avec les discours de Marina Hands, aux côtés de Bruno Julliard ( Mairie de Paris) et Danielle Mathieu-Bouillon, présidente de la Cérémonie de 1983, sur la scène du très beau Théâtre Montparnasse.

Puis l’acceptation de Francine Bergé :

 

 

 

Rating:

Une belle histoire d’amour , un amour avec des lettres , avec Mylène Demongeot et Jean Piat, deux comédiens vraiment extraordinaires.

La pièce a été jouée de très nombreuses fois dans le monde entier, et en France, nous avions pu la voir avec Philipe Noiret et Anouk Aimé, mais aussi  avec Francis Huster et Christiana Reali, et le rôle masculin a été aussi interprété par Alain Delon, Bruno Crémer, Jean-Louis Trintignant, Jacques Wéber, Gérard Depardieu, qui tous furent le partenaire d’Anouk Aimée. Cette fois ce sont deux comédiens hors pair, Jean Piat et Mylène Demongeot qui lisent ces lettres d’amour sur la scène de la Comédie des Champs Elysées. On ressent toutes les émotions entre ces deux interprètes, de la première lettre quand ils ne sont que de jeunes enfants, jusqu’à la dernière au crépuscule de leur vie. On vibre à écouter leurs histoires, qui sont aussi leur histoire, leurs éloignements, leur vie sociale.

La mise en scène de Stéphanie Fagadau est toute sobre, laissant la place au texte d’Albert Ramsdell Gurney, traduit et adapté en français par Alexia Perimony. Un régal pour les oreilles, les comédiens étant assis devant leur propre bureau , sans trop bouger, sauf Mademoiselle Demongeot, qui va changer de fauteuil une fois ou deux, Jean Piat ayant, comme tout un chacun le sait, quelques difficultés à se déplacer, mais certainement pas pour le reste. Il lit ses lettres avec l’ardeur de la jeunesse jusqu’aux dernières minutes. Tous deux savent tenir la salle en haleine, même si beaucoup ont déjà vu cette pièce. On a toujours envie de la voir encore et encore, chaque comédien y ayant donné sa propre vision.

Avec des pièces comme celle-là, on a envie d’aller au théâtre, et c’est tant mieux, d’autant plus que la pièce est courte (1h20).

LOVE LETTERS c’est à la comédie des Champs Elysées jusqu’au 30 Juillet

Représentations du jeudi au samedi à 19h00, dimanche à 16h00.

Prix des places : de 20 à 48€

Réservations : comediesdeschampselysees.fr ou au 01 53 23 99 19

la bande annonce :

 

Un bon duo d’acteurs: Marthe Villalonga et Jean Piat

images (27)

Une femme écrivain, et son éditeur. Des rencontres régulières sous forme de souvenirs. Mais tout cela est-il vraiment innocent? Voici la 19ème pièce écrite par Françoise Dorin, dans une mise en scène de Stéphane Hillel. Ces deux personnages sont tellement aux antipodes, et pourtant on comprend très vite (trop vite?) que tout cela est loin d’être totalement innocent. Que le destin n’y est peut-être pas totalement responsable de tout.  Les deux acteurs sont fantastiques, avec un petit plus pour Marthe Villalonga que j’adore depuis toujours et qui est toujours aussi vive. Françoise Dorin semble avoir écrit la pièce sur mesure pour eux (Pour Jean Piat, cela semble évident) pour que les répliques fassent mouche à tous les coups. L’auteure semble avoir un bon faible pour les mots d’esprit et les citations qui jonchent la pièce, pour le plus grand plaisir de la salle qui ‘marche’  vraiment. Sans être une pièce où on se plie en deux de rire, on passe 90 minutes de bonheur, avec des éclats de rires réguliers.

Françoise Dorin et Jean Piat

Françoise Dorin et Jean Piat

 

téléchargement (18) téléchargement (17) téléchargement (16) téléchargement (15) images (30) images (29) images (28)

Ensemble et Séparément

Actuellement à La Comédie des Champs Elysées,

15, Avenue Montaigne Paris 8ème,

métro Alma Marceau.

Représentations du mardi au samedi à 20.30, fin du spectacle vers 22.00.

Locations au 01 53 23 99 19 ou : www.comediedeschampselysees.com

 

Places de 20 à 48 € (moins de 26 ans, du mardi au jeudi, le soir même selon disponibilité : 10€