Théâtre du Palais Royal

All posts tagged Théâtre du Palais Royal

LES MOLIERES, LES NOMINATIONS ET LES CHOIX D’ONSORTOUPAS!

29ème nuit des Molières, ce sera le lundi 29 Mai sur France 2

Les trois dernières éditions orchestrées par Mr Jean-Marc Dumontet ont connu un franc succès, et le maître de cérémonie sera à nouveau Nicolas Bedos. Lé cérémonie sera filmée quelques jours auparavant aux Folies Bergère. Voici donc la liste des nominations, avec le choix d’Onsortoupas, en rouge.

Molière du Théâtre Privé: 

Bigre au Théâtre Tristan Bernard

Edmond au Théâtre du Palais Royal

La Garçonnière au Théâtre de Paris

Les Femmes Savantes au Théâtre de la Porte St Martin

Molière du Théâtre public:

Karamazov

La grenouille avait raison

Les Damnés

Les enfants du silence

Molière de la Comédie:

Bigre

Edmond

La Garçonnière

Silence on tourne

Molière de la Création visuelle:

Edmond

La Garçonnière     difficile de faire mon choix entre ces deux superbes spectacles

La grenouille avait raison

Les Damnés

Molière du meilleur spectacle musical:

Ivo Livi ou le destin d’Yves Montand

LesSea Girls

Oliver Twist le musical

Traviata

Molière de l’humour:

Dany Boon

François Xavier Demaison

Gaspard Proust

Vincent Dedienne

Molière du jeune public:

Dormir 100 ans

L’après midi d’un foehn

Le bossu de Notre Dame

Les Fourberies de Scapin

Molière du Seul(e) en scène:

L’asticot de Shakespeare (Clémence Massart)

L’esprit de contradiction (Camille Chamoux)

Réparer les vivants (Emmanuel Noblet)

Venise n’est pas en Italie (Thomas Solivérès)

Molière du Meilleur Comédien dans un spectacle privé:

Pierre Arditi (Le cas Sneijder)

Jean-Pierre Bacri ( Les Femmes Savantes)

Jean-Pierre Bouvier (La version Browning)

Guillaume de Tonquédec (La Garçonnière)

 

Molière du  comédien dans un spectacle du Théâtre public:

Patrick Catalifo (Timon d’Athènes)

Philippe Caubère (Bac 68)

Laurent Natrella (Les Enfants du silence)

Denis Podalydès (Les Damnes)

Molière de La Comédienne dans un spectacle de Théâtre privé:

Béatrice Agenin (La Louve)

Catherine Arditi (Ensemble)

Clémentine Célarié (Darius)

Christiana Réali (M’man)

Molière de la comédienne dans un spectacle public:

Romane Bohringer (La Cantatrice Chauve)

Isabelle Carré (Honneur à notre élue)

Françoise Gillard (Les Enfants du Silence)

Elsa Lepoivre (Les Damnés)

Molière du meilleur comédien dans un second rôle:

Jean-Paul Bordes (Vient de Paraître)

Jacques Fontanel (La Garçonnière)

Pierre Forrest (Edmond)

Gilles Privat (Le temps et la chambre)

Patrick Raynal (La Louve)

Didier Sandre (Les Damnés)

Molière de la Comédienne dans un second rôle:

Evelyne Buyle (Les Femmes Savantes)

Ludivine de Chastenet (Politiquement correct)

Anne Loiret (Avant de s’envoler)

Josiane Stoleru (Bella Figura)

Dominique Valadié (Le Temps de la Chambre)

Florence Viala (Le Petit Maître Corrigé)

Molière de la Révélation Masculine:

Fabio Mara (Ensemble)

Christophe Montenez (Les Damnés)

Mathieu Sampeur (La Mouette)

Guillaume Sentou ( Edmond)

Molière de la révélation Féminine:

Anna Cervinka (Les Enfants du Silence)

Hélène Degy (La Peur)

Delphine Depardieu (Le Dernier Baiser de Mozart)

Mélodie Richard (La Mouette)

Molière de l’auteur francophone vivant:

Nasser Djemaï (Vertiges)

Salomé Lelouch (Politiquement correct )

Alexis Michalik (Edmond)

Marie Ndiaye ( Honneur à notre élue)

Pierre Notte (C’est Noël, tant pis)

Gérard Watkins (Scènes de violences conjugales)

Molière du Metteur en Scène d’un spectacle de Théâtre privé:

Pierre Guilloius (Bigre)

Catherine Hiegel (Les Femmes savantes)

Alexis Michalik (Edmond)

José Paul (La Garçonnière)

Molière du Metteur en Scène d’un spectacle de Théâtre public:

Jean Ballorini (Karamazov)

Julien Gosselin ( 2666)

James Thierrée (La Grenouille avait Raison)

Ivo Van Hove ( Les Damnés)

 

Résultats sur France 2 le 29 Mai

 

Rating:

La pièce de Baffie avait fait les beaux soirs du Théâtre du Palais Royal pendant 2 ans et demie et la revoilà avec une nouvelle distribution au Palace.

9da13614-c36a-45ab-b9c9-81c62e3a7680

Toc Toc, c’est une pièce sur les Tocs, ces ‘maladies’ qu’on a  regroupées sous ce terme, avec des connus, comme les personnes qui disent des mots vulgaires régulièrement, comme ceux qui croient avoir oublié quelque chose, clés, éteindre l’électricité par exemple. Ici nous avons 7 personnes , toutes atteintes d’un Toc. Fred (Popeck) jure sans pouvoir s’en empêcher, Marie (Danièle Evenou), a l’obsession des clés et d’avoir oublié de fermer sa porte, couper le gaz , entre autres, Vincent (Stéphane Boucher) joue un chauffeur de taxi, qui ne passe son temps à calculer.  Blanche (Tatiana Goussef) a un toc appelé : Nosophobie, ou l’obsession de la propreté. Les deux plus jeunes : Lily (Thiphaine Haas) ne peut s’empêcher de répéter une deuxième fois tout ce qu’elle dit. et enfin, Bob (Benjamin Baffie) est obsédé par la symétrie et peut pas marcher sur des lignes. Ces personnages arrivent pour un rendez-vous avec le Docteur Stern, mais celui-ci accuse un gros retard et ils finissent par se parler et faire, sans le vouloir, ou sans le savoir un véritable thérapie de groupe.

DSC_7626 DSC_7602 DSC_7564 DSC_7538 DSC_7513

Raconté comme ça, vous avez peur de vous y ennuyer ferme? Alors détrompez-vous et demandez à ceux qui ont vu cette pièce à quel point ils ont ri. Au point qu’elle a été jouée au Canada, en Belgique et même traduite en espagnol. Et cette nouvelle version n’a rien à envier à celles que j’avais vues à l’époque. Sans en faire des tonnes, Popeck qui a perdu l’accent qu’on lui connaît donne le la, et toute la salle se plie en deux à chaque injure ou gros mot. Le reste de la troupe est au diapason. Pas de temps mort. On rit de bout en bout et certaines fois tellement qu’on finit par ne pas entendre la réplique qui suit. Et pourtant Laurent Baffie qui a écrit et qui met en scène cette version 2016 assure. Il était dans la salle à vérifier certains détails le soir où j’ai assisté à la représentation. La salle riait aux éclats et il y a fort à parier que cela va se poursuivre ainsi jusqu’au 31 Mai.

DSC_7282 DSC_7312 DSC_7322 DSC_7387 DSC_7444

La théâtre Le Palace qui a été repris récemment par Pascal Fontaine (oui, celui que vous connaissiez à la télé) a une programmation inhabituelle, avec 4 pièces à l’affiche en alternance. Je vous parlerai de chacune d’elles très prochainement.

Toutes les photos :  copyright Steve Bouteiller

Actuellement, vous pouvez voir Toc Toc les lundi, mardi et samedis à 19h30 et le dimanche à 16.30

Tarif : de 25 à 59€

Vous pouvez réserver vos places par tel au: 01 40 22 60 00

ou en ligne :  http://www.theatrelepalace.fr/programme/spectacles-et-concerts/toc-toc-au-palace.html

 

 

Rating:

Encore une bonne surprise, encore une ancienne pièce remise au goût du jour!

40x60 AVANTI v9.indd

Georges, un businessman américain puritain ( Francis Huster) et Alison, une jolie comédienne anglaise ( Ingrid Chauvin) , sur les traces de leurs parents décédés dans un accident de voiture. De réseaux internet bloqués en bureaux aux horaires décalés, de cercueils volés en chapelles napolitaines, nos héros auront bien du mal à retrouver leurs chers disparus… Mais, par la grâce d’un ludion diabolique nommé Baldo (Thierry Lopez) qui incarne à lui seul tout le charme et l’humour italien, ils découvriront une nouvelle façon d’appréhender la vie et pourquoi pas, le couple…

_7501288 _7501260

Il a eu le film de Billy Wilder avec Jack Lemmon et Juliette Mills, inoubliable couple célébré aux Oscars. il y a eu la comédie irrésistible de Samuel Taylor, qui a triomphé de Broadway. Il y a eu aussi l’adaptation au Théâtre du Palais Royal avec Jean-Pierre Cassel, Annick Blancheteau et Aldo Maccione qui reçut un Molière pour son interprétation. Maintenant, c’est Thierry Lopez qui reprend avec brio son rôle sur les planches des Bouffes Parisiens, dans une mise en scène pétillante signée Steve Suissa. Et c’est ainsi le retour de Francis Huster dans une pièce comique, avec une nouvelle adaptation signée Dominique Piat.

_7501232

La nouvelle version est hilarante, et c’est surtout grâce à la prestation de Thierry Lopez, qui en fait certes des tonnes, mais pour la plus grande joie de la salle. Dès qu’il apparaît, les rires fusent, il virevolte, a les meilleures répliques, et franchement aux saluts on vient bien que le public est totalement conquis et sous le charme. ce qui n’enlève rien au talent de Francis Huster ou Ingrid Chauvin, qui sont plus dans le registre du charme. Des comédiens qui ont les attentions de chacun dans la salle, et qui ont leur nom tout en haut de l’affiche.

_1140464

On ne s’ennuie pas une seule seconde dans cette pièce, on s’y amuse beaucoup. Sans être du boulevard, la pièce est clairement destinée à divertir, et il y a fort à parier que ‘AVANTI va rester longtemps à l’affiche, même si les représentations doivent s’arrêter début Janvier 2016!

 

AVANTI, c’est au théâtre des Bouffes Parisiens, rue Monsigny tous les soirs du mercredi au samedi à 21h00, matinées le samedi à 16h00 et le dimanche à 15h00.

Représentations supplémentaires certains mardis à partir du 10 novembre 2015.

Prix des places : 15.50€ à 49.50€

Location : 01 42 96 92 42  ou www.bouffesparisiens.com

la bande annonce :

 

 

Rating:

Le Maître incontesté de la métamorphose, Arturo Brachetti est de retour au théâtre du Palais Royal pour seulement 40 représentations!

 

Brachetti-TPR-40x60-PARCHEMIN_Billetteries_WEB

 

Alors qu’il avait déjà connu un véritable triomphe l’an dernier, Brachetti revient avec son spectacle Comedy Majic Cho, entouré de 6 magiciens. ce spectacle aborde un genre totalement nouveau qui célèbre la rencontre entre une bonne dose d’humour et la magie. Ce show est tout à la fois drôle et poétique, qui va vous entraîner dans ses sillons. Le côté burlesque cher à Brachetti ne sera pas absent, qui, cette fois, a ajouté un côté émouvant et aussi fantastique. Je l’avais découvert au milieu des années 90 sur scène à Paris, et son spectacle m’avait alors laissé sans voix, et fait de moi un admirateur forcené. Cet homme possède un talent incroyable. On ne comprendra jamais comment il arrive à changer de costume et d’apparence en moins d’une seconde, lui qui se fait applaudir à tout rompre par une salle totalement médusée.

 

_MOK169633AB _MIK247733AB

 

Nul doute que cette série de représentations va faire salle comble, et je ne peux que vous recommander de réserver au plus vite vos places avant que tout n’affiche complet du 1er jour au dernier! On ne voit pas des artistes de cet acabit tous les jours!

Après avoir vu ce nouveau spectacle, il faut bien avouer qu’Arturo Brachetti a réussi un mélange parfait d’humour, de magie, d’illusion. Il a changé n partie l’équipe qu’il avait l’an passé, notamment Alain Choquette qui se produit en solo actuellement à la Gaité Montparnasse (voir article : http://onsortoupas.fr/alain-choquette-de-la-magie-a-la-gaite-montparnasse/ ) avec des magiciens déjantés comme  Laurent Beretta, Luca  & Tino, Luca Bono, Theo Dari et Vincent C. Chacun a son propre style, avec le canadien, qui en fait des tonnes, qui parle  franc, n’hésite pas à faire taire quelqu’un en lui disant :’Ta Gueule’, sous les rires de la salle; J’avais à côté de moi un enfant qui se régalait autant que ses parents. On comprend mieux le succés et la salle debout pour ovationner Brachetti et son équipe. Certes on s’est éloigné des spectacles qui avaient fait son succès lorsqu’il a débuté à Paris, ses numéros de tran sformistes / illusioniste absolument incroyable, où il changeait d’apparence en 1/4 de seconde, on est désormais face à un spectacle abouti, où Brachetti est certes la star, mais qui partage vraiment l’affiche avec les autres, qui sait les mettre en valeur snas jamais tirer la couverture. Brachetti est vraiment un Grand Monsieur, et le prouve, si besoin était.

Bravo!

 

 

téléchargement

 

Représentations : Du mardi au samedi à 20h30 – matinée : samedi et dimanche à 16h   Prix des places : de 28 à 75 Euros Locations : 01 42 97 40 00 – www.theatrepalaisroyal.comwww.justepourrire.fr

 

Théâtre du Palais Royal, 38 rue Montpensier Paris 75001

 

 

la bande annonce de ce spectacle l’an dernier:

 

 

extrait d’un spectacle à Montréal:

 

Rating:

Le retour d’une comédie qui ne vieillit pas.

téléchargement

Joyeuses Pâques fut créé par son auteur, Jean Poiret, qui l’a interprété alors aux côtés de Maria Pacome ou de Françoise Fabian, puis, toujours sur les planches par Pierre Arditi, ainsi que Roger Pierre, et enfin au cinéma avec Jean Paul Belmondo et Sophie Marceau. Cette fois, on retrouve un couple qui l’avait déjà interprété dans une récente tournée, Roland Giraud et Maaike Jansen. La mise en scène de Jean Luc Moreau est des plus efficaces, les comédiens montrant toute leur énergie pour décupler les rires. Rires qui ne manquent pas et qui fusent dès les premières minutes pour ne s’arrêter qu’au baisser de rideau.

téléchargement (1) téléchargement (2)

Le sujet de Joyeuses Pâques? Alors qu’il croit sa femme partie quelques jours pour le week end de Pâques, un mec (Roland Giraud) assailli par le démon de midi ramène chez lui une jeune fille (Maryline Fontaine) qui n’a pas froid aux yeux. Mais arrivé chez lui, il craint de suite que cette rencontre ne soit pas ce qu’il attend, c est à dire rien, et avant d’avoir le temps de reculer ou d’accepter, sa femme,(Maaike Jansen) qui a raté son départ arrive chez lui.  Comment expliquer la présence de cette belle fille chez eux? Il s’invente une fille qu’il aurait eue avant son mariage avec sa femme actuelle. Mais le mensonge bénin va se transformer en catastrophe, puisqu’il va s’enchaîner sur un autre, qui lui-même en créera un autre et ce jusqu’au final de cette pièce hilarante.

téléchargement (5) téléchargement (4) téléchargement (3)

Tous les comédiens, Claire Conty qui est la femme de ménage et  ceux qui n’arrivent qu’en deuxième partie, après l’entracte ( Sophie Artur, Olivier Pajot, Isabelle Tanakil et Xavier Delambre) sont excellents et sont obligés de se mettre au diapason, après le passage du rouleau compresseur, Roland Giraud, qui ne s’épargne pas et n’hésite pas à en rajouter pour que le public rie aux éclats. Maaike jansen joue plus dans la souplesse, ce qui donne un contraste encore plus fort.

Une fois encore la direction du Théâtre du Palais Royal a eu l’intelligence de trouver une pièce qui avait déjà été jouée très longtemps dans les mêmes lieux, où fut créé, ne l’oublions pas un des plus grands succès au théâtre de tous les temps: La Cage aux Folles de Jean Poiret.

N’oubliez pas vos Kleenex (mais cette fois pour sécher vos larmes….de rire)

Joyuses Pâques au théatre du Palais Royal

38 rue Montpensier Paris 1er

Métro Palais Royal

 

Représentations : du mardi au samedi à 20h45, dimanche à 15h00

Durée du spectacle : environ 1 h 50 avec un entracte de 15 mns.

Prix des places de  17 à 52€

réservations : 01 42 97 40 00 et tous les sites de spectacles, dont : http://theatrepalaisroyal.com/2013/11/07/joyeuses-paques-jean-poiret/

 

la bande annonce :

Rating:

Un duo irrésistible de drôlerie, avec Michel Galabru et Martin Lamotte.

téléchargement (2)

Dialogues diaboliques, les célèbres Diablogues de Roland Dubillard furent d’abord des sketches radiophoniques qui ont enchanté les auditeurs des années cinquante. Chefs-d’œuvre d’humour, d’absurde, de poésie et de questionnement existentiel, ces sketches burlesques aux allures de  ping-pong métaphysique reprennent le fonctionnement des duos de clown, où le blanc et l’auguste n’en finissent pas de s’interroger sur le monde. Et ces diablogues, qui sont représentés par une lecture théâtrale sur la scène du théâtre du Palais Royal sont plus que savoureux. Si ces sketchs ont fait le bonheur des auditeurs il y a plus de 60 ans de cela, ils n’ont pas pris une ride et les deux comédiens semblent s’amuser autant que le public à leur relecture; certes Galabru force et fait du Galabru, ce qui augmente les rires, avec ses mimiques ‘galabruesques’ qui font son charme et qui plaisent tant au public.  Martin Lamotte suit parfaitement le rythme, et on voit parfaitement le respect qu’il montre à son aîné, dans des gestes, des attentions. Ce sont vraiment deux grands de la scène qui se retrouvent sur la scène, sous la direction d’Anne Bourgeois.

 

Le seul reproche que l’on pourrait faire, c’est qu’on en voudrait encore plus tant on se régale de ces jeux de mots qui aboutissent à des conclusions auxquelles on n’aurait jamais pu songer; Roland Dubillard a le génie de la verve comique, une plume avec la forme d’humour qui a donné la gloire à des Pierre Dac ou Francis Blanche.

.téléchargement (4) téléchargement (1)

Francis Nani, le PDG de Palais Royal l’a bien compris, qui donne à ces représentations de 19 h 00 une excellence qui comble vraiment la salle. Autant être franc, ces Diablogues auraient pu être écrits hier, et pourront se jouer demain. le public vieillira, pas ces textes. Une heure totale de bonheur pour les amateurs de bons mots et de dialogues fous.

téléchargement téléchargement (5)

Représentations : du mercredi au samedi à 19h00 et le dimanche à 18h00.

Places : de 22.50€ à 36.50€

Réservations : par tel  : 01 42 97 4000

 

Théâtre du Palais Royal, 38 rue Montpensier, 75001 Paris: Métro: Palais Royal