Philippe Hersen

All posts tagged Philippe Hersen

Rating:

Je crois que je vais manquer de superlatifs pour vous parler de cette adaptation en comédie musicale d’un film culte. du même nom, créée par Stephan Elliott et Allan Scott

Les affiches parlent de Feel Good, et c’est le moins que l’on puisse dire. Vous vous retrouvez dans un cabaret de drag queens  à Sidney en Australie, et un des transformistes, Mitzi appelé aussi Dick, (Laurent Ban) décide , suite à coup de fil de sa femme Marion (Corinne Pujet), de traverser l’Australie pour accepter de jouer avec deux de ses amis dans un hôtel Casino à Alice Springs, en plein coeur de l’Australie. Ce coup de fil peut sembler anodin, mais il a là-bas un jeune fils qui rêve de connaître son père.Il entreprend ce voyage avec Bernadette, dont l’ami vient de passer de vie à trépas ( David Alexis), et à ces deux amis vont s’adjoindre un homo de choc, Bradley (Jimmy Bourcereau) tout aussi drag queen que les deux autres. Ils entreprennent le long voyage à travers ce continent dans un bus qu’ils baptisent PRISCILLA. Lors de ces tribulations ils rencontreront bien des déconvenues et même de bonnes rencontres comme celle de Bob (Patrice de La Villehervé) dont la jeune femme Cynthia (Alice Lyn) rêve d’être artiste .

Maintenant plantons le décor, un vrai bus sur la scène, des cabarets, des bars typiques, des déserts, un hôtel casino façon Las Vegas, mais d’une autre taille. La magie de ce spectacle, produit par  Claude CYNDECKI, dans une mise en scène absolument folle de Philippe Hersen, c’est qu’on nous offreun festival de musiques que tout le monde connaît, comme I will Survive, It’s raining Men, Don’t leave me this way, What’s love has to got with it, ou Girl just want to have fun. Plus de deux heures où on fredonne tous ces titres et bien d’autres. Mais ce qui est certainement le plus remarquable c’est la performance du responsable des costumes, Frédéric Olivier, qui a trouvé quelques 200 perruques plus folles les unes que les autres et des costumes avec des plumes dignes des meilleures revues de cabaret comme Le Moulin Rouge ou le Lido, alors que dans l’atmosphère on est plutôt Chez Michou, bon enfant. Mais strass et paillettes se marient tellement bien avec les personnages, avec les décors, avec les lieux qu’on  se complaît à les regarder sous tous les angles. Un festival vous dis-je! Et il faut une troupe qui y croit, et à mon avis c’est le cas parce  que toute l’équipe sur scène mérite bien plus que des compliments : saluons : Amalia Delepierre, Kania Allard, Ana Ka, Sophia Mountassir, Stacey King (les divas) et tous les danseurs : Alexia Degremont, Celia Ruiz, Cindy Kerasso, le magnifique Claude Cormier, Delphine Attal Gelle, Jennifer Abad Garcia, Jérome Zerbi, Ludovic Alvernhe, Mehdi Mamine, Melina Mariale, Pierre Antoine Brunet, Priscilla Villa, Thorian J De Decker, Yvonnick Muller, Marine Nottrelet et les enfants en alternance, dont celui que j’ai vu hier : Nino Magnet, Alexandre Furet , Luka Quinn, Aramis Delamare!

Une équipe de choc pour ce musical qui donne la place belle à des tubes des années disco, que vous reprendrez ou fredonnerez avec la troupe. J’ai passé une soirée folle, et ce dans tous les sens du terme. Voir un tel spectacle vous donne autant envie d’être à leur place, de vous amuser dès les premières secondes, avant de regretter que le rideau ne tombe. Ce n’est pas une bonne soirée, ni même une excellente soirée: C’est LA soirée, où aller avec ses amis, pourquoi pas en famille, ne serait-ce que pour chanter avec eux, admirer ces costumes, s’amuser comme des fous (ou folles selon votre bon plaisir). C’est du FEEL GOOD à 1000 pour 100. Réservez vite vos places, vous ne risquez pas de le regretter. Personnellement j’ai déjà envie d’y retourner ne serait-ce que pour me régaler avec une double dose de gourmandise!

 

Un grand merci à Pascal Ito. pour ces clichés

 

Au Casino de Paris, représentations à 20h30 du mercredi au vendredi, samedi à 15h30 et 20h30 et dimanche à 18h00

Prix des places : de 24.90 (places à visibilité réduite) à 69.90 (carré Or)

Réservations : http://www.priscilla-lacomediemusicale.fr/dates/ ou : https://www.casinodeparis.fr

aux guichets du Casino : 16 rue de Clichy

Pour finir, si vous n’habitez pas Paris, voilà déjà les futures dates de la tournée, sous réserve de changements ou d’ajouts de dates:

Au casino de Paris jusqu’au 6 Mai

20 et 21 Octobre : Amiens

27 et 28 Octobre : Epernay

3 et 4 Novembre : Nantes

10 et 11 Novembre : Marseille

17 et 18 Novembre : Lyon

24 et 25 Novembre : Montpellier

1 et 2 Décembre : Toulouse

8 et 9 Décembre : Genève

15 et 16 Décembre : Strasbourg

20 Décembre : Nancy

21 Décembre : Metz / Amnéville

26 et 27 Janvier 2018 : St Etienne

2 et 3 Février : Brest

9 et 10 Février : Orléans

16 et 17 Février : Caen

23 et 24 Février : Rennes

9 et 10 Mars : Lille

16 et 17 Mars : Rouen

23 et 24 Mars : Dijon

30 et 31 Mars : Clermont Ferrand

6 et 7 Avril : Nice

13 Avril : Bruxelles

Gageons que celà ne saurait s’arrêter là!

un petit extrait télé

 

Et vu que c’est pour le fun, voilà quelques photos de l’accueil lors de la générale (Photos : Guy Courthéoux /Claude Laplace /onsortoupas.fr)

 

 

Rating:

Stupéfiant! les mots me manquent tant je me suis régalé avec cette comédie musicale!

affiche

Le film avait certes marqué son époque avec certains tubes comme Maniac, ou What A Feeling, mais qui se souvient immédiatement du nom du réalisateur et des interprètes principaux, si ce n’est de l’histoire. Bon alors reprenons: le film d’Adrian Lyne est sorti en 1983, avec, en tête d’affiche : Jennifer Neals. Voilà pour les souvenirs. Maintenant parlons du présent: Les auteurs du livret, Tom Hedley et Robert Cary ont adapté le musical pour la scène, sur une adaptation française  et une mise en scène signées Philippe Hersen. On Y retrouve Alex, une jeune fille qui travaille dans une usine de Pittsburgh le jour et qui danse la nuit dans un bar, mais dont le rêve est de devenir une star de la danse. Elle va tenter de s’inscrire à l’académie de danse la plus célèbre.

_DSC8310r _DSC8301r _DSC8278r _DSC8082r _DSC8351r _DSC8277r

La productrice Denise Petitdidier qui connait le monde du spectacle, qui a dirigé la Comédie Caumartin, et le Théâtre Daunou, qui a produit de nombreux films, sans oublier des spectacles dans divers lieux parisiens connaît parfaitement le monde du spectacle et s’est entouré entre autres de Philippe Hersen, qui fut agent artistique et producteur de quelques artistes, et non des moindres : Michel Delpech, Shirley Bassey, Gloria Gaynor ou Sheila, mais aussi en 2007 Sur La Route de Madison, qui a réuni sur scène Alain Delon et Mireille Darc. L’adaptation qu’il a faite du film est un petit bonheur pour les spectateurs. Il n’y a aucun temps morts, les artistes sur scène sont justes, et je donnerai la mention très bien aux danseurs qui sont époustouflants de charisme, et de justesse. La chorégraphe, Marjorie Ascione a dirigé la troupe de main de maître, avec des danseurs incroyables comme les deux danseurs de hip hop, Thomas Bimai et Kevin Boni, mais on pourra aussi bien donner des palmes à Anthony Despras, Yoan Grosjean , Delphine Attal Gelle ou Jessie Perot, mais toute la troupe est au diapason.

_DSC8016r _DSC8012r _DSC7996r _DSC7926r _DSC7911r _DSC7848r

Et les comédiens?Ils chantent, ils dansent, ils jouent la comédie comme si c’était leur seconde nature. Ils sont naturels, et si le jour où j’ai vu le spectacle, j’ai senti quelques problèmes de micro dans la première partie, ces problèmes ont été résolus pendant l’entracte. Priscilla Betti (Alex) et Gaëtan Borg (Nick) dominent certes la distribution, mais ici encore ils ne cherchent pas à tirer la couverture. On sent bien que c’est une troupe soudée, et on a envie de tous les saluer, plus particulièrement les filles dont les voix sont parfaitement placées.

Il faut aussi parler des décors, et de l’éclairage. Les décors sont certes très simples, avec beaucoup de projections et aussi des éclairages avec petites diodes qui transforment la scène.

Un grand bravo à toute cette jeune équipe, un grand merci pour cette soirée. Allez voir ce Flashdance, chantez avec eux, vous allez avoir des envies de bouger sur votre fauteuil, et de revenir voir cette comédie musicale, qui mérite de rester longtemps à l’affiche !

_DSC7815r _DSC7664r _DSC7545r _DSC7466r _DSC7405r _DSC7377r

 

 TOUTES LES PHOTOS @ BERNARD MOUILLON    

FLASHDANCE le Musical; au théâtre du Gymnase du mardi au samedi à 20h30, matinées les samedis à 17h00 et dimanche à 16h00

Places de 20€ à 95€ (carré or/Prestige avec programme offert)

Réservations au théâtre : 01 42 46 79 79 ou theatredugymnase.com