Richard Berry

All posts tagged Richard Berry

Rating:

Richard Berry à la mise en scène, de bons acteurs, une pièce drôle, que demander de plus?

 

Bernard (Richard Darmon) vit avec Juliette (Pascale Louange), qui a l’âge d’être sa fille. Alors qu’elle attend le retour de son mari, elle voit débarquer Thomas (Vincent Desagnat) qui prétend, avec pour preuve des tests ADN, qu’il est le fils de Bernard. Seul hic, mais de taille, Bernard prétend qu’il a toujours été stérile. Où est la vérité? A-t-il eu un fils caché? Thomas est-il son fils ou non? Les rebondissements seront nombreux , grâce à l’écriture efficace de Marc Fayet.

Le théâtre de la Michodière enchaîne les succès depuis quelques temps, et L’Ordre des Choses complète la liste des succès publics. Il faut avouer que Richard Berry, qui nous a offert une prestation extraordinaire avec son seul en scène dans PLAIDOIRIES au Théâtre Antoine,  nous offre cette fois une mise en scène vraiment efficace. Beaux décors , scénographie signée Philippe Chiffre, on suit le courant de la pièces avec un plaisir certain. Même si vous n’êtes pas fan de Gérard Darmon, il réussit à rester à l’aise dans ce rôle, il faut avouer que les deux comédiens qui l’accompagnent sur la scène, Vincent Desagnat et Pascale Louange sont, quant à eux parfaits, qui ne surjouent pas. On nous offre de la dentelle, et le public , qui ne se trompe jamais, leur réserve une belle ovation amplement méritée.

L’auteur, qui est aussi comédien Marc Fayet, avait déjà écrit : Jacques a dit (2004) puis Il est passé par ici ( 2009), sans oublier : Des Gens Intelligents qu’il avait interprété aussi au Théâtre de Paris, salle Réjane en 2014 dans une mis en scène de José Paul. On ne compte plus ses apparitions en tant que comédien, que ce soit sur scène, sur le petit ou sur le grand écran.

TOUTES LES PHOTOS : Céline NIESZAWER

L’Ordre des choses, c’est au théâtre de la Michodière,

Du mardi au samedi à 20h30

Matinées samedi à 16h30 et dimanche à 15h30

Locations :

Par téléphone : 01 47 42 95 22

En ligne : www.michodiere.com

TARIFS: Du mardi au jeudi (frais inclus)
Carré Or : 59 € / Cat 1 : 49 € / Cat 2 : 39 € / Cat 3 : 29 € / Cat 4 : 18 €
Du vendredi au dimanche (frais inclus)
Carré Or : 64 € / Cat 1 : 54 € / Cat 2 : 44 € / Cat 3 : 34 € / Cat 4 : 18 €

la bande annonce :

 

 

Rating:

Plaidoiries, le titre résume tout.

C’est un seul en scène avec Richard Berry, qui nous fait revivre les plaidoiries de 5 grands procès qui ont marqué les annales des tribunaux. Le texte est tiré du livre : Les grandes plaidoiries des ténors du barreau , de Mathieu Aron.

Premier procès, un infanticide de Véronique Courjault, qui avait tué 3 de ses bébés, par ‘simple’ déni de grossesse. La défense était alors assurée par Maître Henri Leclerc en 2006. .Seconde plaidoirie, celle de Michel Zaoui pour le procès de Maurice Papon qui revisite des heures vraiment sombre de l’histoire de France, pour un procès qui a eu lieu à la fin des années 1990. Troisième procès, peut-être le plus célèbre, celui de Christian Ranucci, défendu alors par Paul Lombard, et le procès est vraiment retentissant de par le jugement rendu. Quatrième procès, beaucoup plus récent, celui défendu par Maître Jean-Pierre Mignard,  qui se déroulait à Clichy sous Bois où 2 jeunes adolescents, Zyed Benna et Bouna Traoré, avaient trouvé la mort dans une centrale EDF. On termine par une des plus émouvantes, défendue par Maître Gisèle Halimi, qui défendait l’avortement.

Dans une mise en scène à la fois simple et ultra efficace signée Eric Théobald, Richard Berry, nous donne toute la mesure de son talent. On boit ses mots, on admire ses gestes. Il n’en fait jamais trop. Il se contente d’être un de ces 5 grands du barreau et défend la vérité. Je suis reste abasourdi de ce travail des mots, et très étonné quand j’ai vu que le spectacle se terminait. J’avais l’impression d’être dans un Tribunal, être un des jurés peut-être et chercher systématiquement quelle aurait été ma décision. Plaidoiries s’avère un des grands moments de cette rentrée théâtrale, qui mérite les applaudissements nourris de la salle qui a fait une véritable ovation, à MONSIEUR Richard Berry, ou dois-je dire Maître Richard Berry.

Plaidoiries, c’est au Théâtre Antoine, jusqu’au 17 Novembre, et c’est à 19h00. du mercredi au samedi.

Prix des places : de 20 à 50€ (carré or)

Le théâtre Antoine, c’est au 14 Boulevard de Strasbourg Paris 10ème

réservations : 01 42 08 77 71 et sur internet : www.theatre-antoine.com

Le Théâtre Antoine peut se vanter d’une superbe programmation pour la saison prochaine.

Le théâtre de Jean Marc Dumontet et Laurent Ruquier va connaître de belles soirées dès septembre prochain, avec notamment la nouvelle pièce signée Laurent Ruquier : Pourvu qu’il soit heureux, mis en scène par Steve Suissa, avec Francis Huster, Fanny Cottençon et Louis Le Barazer, et qui sera à 21h00 pour une série de représentations dès le  12 septembre

 

et , à 19h00 cette fois, un très grand comédien va tenir l’affiche de Plaidoiries :

Richard Berry, Plaidoiries, Je Vous Demande l’Impossible , mis en scène par Eric Théobald:

et, pour commencer l’année 2019 en beauté: un duo de choc sur la scène du Théâtre Antoine : Dany Boon et Valérie Bonneton : 8 Euros de plus de Sébastien Thiery, dans une mise en scène de Stéphane Hillel

Tous renseignements et pré-achats de places sur le site du Théatre Antoine :

https://www.theatre-antoine.com

 

 

Rating:

La Nouvelle est une des meilleures pièces actuellement à l’affiche, et si vous êtes un habitué de ce site, vous vous en souvenez certainement :

 

 

Rudy Milstein, qui est un des deux fils de Richard Berry dans cette pièce a accepté le jeu de l’interview avec Onsortoupas, et c’est tant mieux, il ne manque pas de talent et il transpire…la sympathie . Une rencontre vraiment formidable!

Rudy Milstein joue dans La Nouvelle au Théâtre de Paris:

La Nouvelle, au Théâtre de Paris :

Représentation :

  • Du mardi au samedi à 20h30
  • Les samedis à 17h00
  • Les dimanches à 15h30
  • Prix des places : de 28 à 78 € selon les jours
  • Réservations : 01 48 74 25 37
Rating:

Une comédie menée à fond de train par d’excellents comédiens, un succès assuré au Théâtre de Paris

La nouvelle, c’est la nouvelle future mariée d’un veuf, Simon (Richard Berry), qui a invité ses deux fils Cyril et Axel (Rudy Milstein et Félicien Juttner) à un déjeuner dans leur maison familiale pour leur présenter La Nouvelle , Mado (Mathilde Seigner). Cyril est marié, sa femme Fanny (Héloïse Martin) enceinte jusqu’aux dents. Il semblerait que le fait que Mado ait 20 ans de moins que Simon crée des problèmes existentiels  à Axel, peut-être moins à Cyril. Mais il est certain que ce qui devait être une bonne fête de famille autour d’une ratatouille, vire au cauchemar.

Eric Assous nous régale de bons mots que Richard Berry met en scène avec une maestria plus qu’efficace. Le public rit de bout en bout, les répliques fusent, ne nous laissant aucun répit. Tous les comédiens méritent des louanges, qui n’ont pas peur d’en faire beaucoup, et tant mieux pour nous. La crise familiale,  au centre de l’histoire avec certains rebondissements quasi attendus font que l’on passe une excellente soirée. Les deux directeurs du Théâtre de Paris, Stéphane Hillel et Richard Caillat ne se trompent pas sur la programmation, qui enchaînent succès après succès depuis de nombreuses saisons et personne ne songera à s’en plaindre. Il me faut saluer à nouveau la prestation de Rudy Milstein, que j’avais déjà vu de nombreuses fois sur scène, et qui est totalement dans le ton, qui prouve que c’est un grand comédien! Quand on sort au théâtre qu’on voit de bons comédiens, dans une comédie qui fonctionne parfaitement, on est certain de ne pas se tromper! Les décors sont soignés, qui nous font penser à une belle maison de campagne dans le sud de la France , qui sont l’oeuvre de Philippe Chiffre.

TOUTES LES PHOTOS : @ Celine-Nieszawer

la bande annonce :

 

La Nouvelle, au Théâtre de Paris :

Représentation :

  • Du mardi au samedi à 20h30
  • Les samedis à 17h00
  • Les dimanches à 15h30
  • Prix des places : de 28 à 78 € selon les jours
  • Réservations : 01 48 74 25 37
Rating:

Certaines personnes sont curieuses, beaucoup trop curieuses.

 

 

onsortoupas101

Serge et Marianne sont heureux en mariage depuis bien des années. Un fils qui vit loin d’eux, mais qui reste en contact régulièrement. Mais un stupide accident fait remonter certains épisodes à la surface, et va semer le doute. Certes Marianne est plus que curieuse et elle ne lâche pas l’affaire, même si cette affaire semble dater d’avant leur rencontre. Mais un petit mensonge de ces temps lointains pourrait bien se transformer en une explosion atomique.

PhotoLot Onne18

 

Deux excellents comédiens sur la scène du Théâtre La Bruyère, Fanny Cottençon et Jean-Luc Moreau, qui vont vous faire traverser ce marasme de bout en bout. Et chaque rebondissement  est une nouvelle pierre contre un édifice qui semble s’écrouler. Il fallait le talent de ces deux comédiens pour nous entraîner dans cette folie. Chacun y verra midi à sa porte. Personnellement, je me demandais constamment quand elle allait arrêter de fouiner, quand il allait arrêter de couvrir les petits mensonges. Je rageais contre l’un ou l’autre. J’étais pris au jeu, pris dans le piège de l’écriture de cette pièce par Eric Assous, homme de théâtre et de cinéma. Théâtre avec , entre autres : Nos Femmes, avec Richard Berry, Une journée ordinaire, Mon Meilleur copain ou Secret de Famille avec Michel Sardou. Mais cinéma aussi avec les scénarios des Randonneurs (en 1996), de Moi, César 10 ans et demi (de Richard Berry), ou encore de La Femme Défendue qui fut présenté à Cannes en 1996. Cet auteur prolifique nous emmène où il le veut et on se sent bien (ou très mal dans certaines situations) à voir ces comédiens dirigés par un d’eux (Jean-Luc Moreau). Ce serait faire injure de donner la liste de toutes les mises en scène à succès que l’on doit à Jean-Luc Moreau. N’en citons que deux : Le dîner de cons en 2009, ou Si C’était à Refaire de Laurent Ruquier. Quant à Fanny Cottençon, elle a été aussi souvent présente sur les planches qu’au cinéma ou à la télévision. Une actrice au talent indéniable.

PhotoLot Onnese15PhotoLot Onne11

 

TOUTES LES PHOTOS : @LOT

ON NE SE MENTIRA JAMAIS  au Théâtre La Bruyère, 5 rue La Bruyère Paris 9ème, proche du Métro St Georges

Du mardi au samedi à 21h00, matinées samedi à 18h30

Prix des places de 22 à 38€ (plus frais de location) directement au théâtre au 01 48 74 76 79

la bande annonce :

Rating:

Je n’avais pas eu la possibilité de voir cette série lors de sa diffusion sur TF1, mais fort heureusement je l’ai découverte en BluRay

. téléchargement (5) téléchargement

Comme son nom l’indique, la série se déroule en France en 1940, et les premiers épisodes à Paris. Révoltés par l’occupation, Lili, 17 ans rejoint un groupe de résistants pour combattre les occupants et surtout les collabos, qui sont vraiment montrés comme de vrais monstres La lutte s’étend dans la France entière et Lili va voyager souvent et bveaucoup entre Lyon et Paris. Elle vivra son premier amour. Nous verrons les exécutions des résistants, et ceux qui ont le coeur en France, mais qui font semblant avec l’ennemi.

téléchargement (4) téléchargement (3) téléchargement (2) téléchargement (1)

La série est passionnante et nous fait découvrir une jeune actrice prometteuse, Pauline Burlet, aux côtés d’une belle brochette de jeunes inconnus talentueux, parmi lesquels César Domboy, Tom Hudson, et dans des tout petits rôles des stars confirmées comme Fanny ardant, Richard Berry et Isabelle Nanty

images images (5) images (4) images (3) images (2)

 

2 disques pour 312 minutes de film . Format 1.77 en 16/9. le son est en 2.0 HD Master Audio, image haute définition 1920/1080 encodée MPEG4/AVC