Stéphane Hillel

All posts tagged Stéphane Hillel

Voilà la seconde édition de Paris de la danse, qui se tiendra au Théâtre de Paris.

Pour mieux comprendre de quoi il s’agit, voici ce qu’en dit Lisa Martino:

« Je connais bien Richard Caillat et Stéphane Hillel (NDLR : les deux directeurs du Théâtre de Paris) ; j’ai eu la chance en tant que comédienne de jouer plusieurs fois au Théâtre de Paris. Richard savait que j’avais été petit rat de l’Opéra de Paris et même si j’avais choisi une autre voie, mon amour pour cet art est resté intact. Ils m’ont tous les deux proposé de relever le défi et c’est avec joie et honneur que depuis 2 ans je travaille à offrir une programmation inédite, accessible et de qualité. J’espère que nos Paris de la Danse deviendront un rendez-vous incoutournable, chaque mois de juin pour tous les amoureux de la danse.»

Il y aura tout d’abord, pour ouvrir ce programme, une master class:  MasterClass exceptionnelle animée par l’ancien danseur étoile et maître de Ballet de l’Opéra national de Paris : Laurent Hilaire, autour du Lac des Cygnes.
En 2017, il est nommé directeur du ballet du Théâtre Stanislavski ou bien du « Théâtre académique musical de Moscou », en russe le MAMT. Lors de cette carte blanche il sera accompagné des deux danseurs étoiles du ballet du Théâtre Stanislavski de Moscou :

Oxana KARDASH et Ivan MIKHALEV

Pour en savoir plus un entretien avec Laurent Hilaire :

Représentation
Le lundi 03 juin 2019 à 20h30
Tarifs (frais inclus) Catégorie 1 : 43€ Catégorie 2 : 33€ Catégorie 3 : 23€

 

La suite du programme est tout aussi alléchante : propos d’Alessio Carbone :

Lisa Martino, responsable de la danse au Théâtre de Paris, a envisagé la première date parisienne de mon groupe : Les Italiens de l’Opéra. Depuis sa création en 2016, nous avons tourné un peu partout dans le monde, mais jusque là, nous ne nous étions jamais produits à Paris-même. Le Théâtre de Paris a tout de suite été enthousiaste à l’idée de nous faire finalement rencontrer le public parisien.
Au fur et à mesure de nos rendez-vous, nous nous sommes rendus compte que pour offrir quelque chose d’original aux spectateurs, dans la même ville que notre maison-mère, il fallait élargir le répertoire.
Daniel Ulbricht et moi nous croisons dans des soirées de galas dans le monde entier depuis 15 ans. «Principal Dancer» lui aussi, il représente le New York City Ballet et moi l’Opéra de Paris.

Rencontre avec Alessio Carbone:

Distribution
Les Italiens de l’Opéra À l’Opéra de Paris, seul un petit pourcentage des 154 danseurs est d’origine étrangère : actuellement, ils ne sont que 16 dont 11 Italiens ! A l’initiative du Premier Danseur Alessio Carbone, le groupe Les Italiens de l’Opera de Paris a été créé pour fêter le succès de ces onze danseurs qui ont réussi à intégrer l’une des compagnies les plus prestigieuses du monde.

Valentine Colasante Etoile de L’ Opéra de Paris
Bianca Scudamore ,Letizia Galloni, Ambre Chiarcosso, Sofia Rosolini ,Paul Marque, Francesco Mura, Simone Valastro, Andrea Sarri, Antonio Conforti, Giorgio Foures

Stars of american Ballet Stars of American Ballet a été crée par Daniel Ulbricht, danseur étoile au New York City Ballet. Une de leur principale mission est d’accroître l’accès à la danse et à l’art aux Etats Unis. Ils donnent des conférences et des masterclass sur la danse, espérant élargir les pratiques et les connaissances de cet art sur le territoire.
DANSEURS
Indiana Woodward,Teresa Reichlen ,Megan Fairchil,d Sterling Hyltin ,Ask la Cour ,Tyler Angle, Gonzalo Garcia, Joseph Gatti ,Daniel Ulbrich

programmes des galas
Programme A

Jeudi 13 juin à 20h30

amedi 15 juin à 20h30

Dimanche 16 juin à 20h30

“Scarlatti pas de deux” Chorégraphie : José Martinez Musique : Domenico Scarlatti (Opéra)
“Andantino” Chorégraphie : Jerome Robbins Music : P. I. Tchaikovsky (NYC)
« Sylphide » Chorégraphie : August Bournonville Musique : Jean Schneitzhoeffer (Opéra)
« Donizetti pas de deux » Chorégraphie : Manuel Legris Musique : Gaetano Donizetti (Opéra)
“Tarantella” Chorégraphie : George Balanchine Musique : Louis Moreau Gottschalk (NYC)
“Mort du cygne” Chorégraphie : Michel Fokine Musique : Camille Saint Saens (Opéra)
“Liturgy” Chorégraphie : Christopher Weeldon Musique : Arvo Pärt (NYC)
“Corsaire” Chorégraphie : Jules Perrot Musique : Adolf Adam (Opéra)
“Divertissement from Midsummer Night’s Dream” Chorégraphie : George Balanchine Musique : Felix Mendelssohn (NYC)
“In the middle somewhat elevated” Chorégraphie : William Forsythe Musique : Thom Willems (Opéra)
“Les lutins” Chorégraphie : Johan Kobborg Musique : G. Veniavsky & A.Bazzini (NYC)
“Finale”

Programme B

Vendredi 14 juin à 20h30

Samedi 15 juin à 15h00

Dimanche 16 juin à 15h00

“Sonatine” Chorégraphie : George Balanchine Musique : Maurice Ravel (NYC)
‘’Caravaggio’’ Chorégraphie : Mauro Bigonzetti Musique : Monteverdi (Opéra)
“Diamands Pas de deux ” Chorégraphie : George Balanchine Musique : P. I. Tchaikovsky (NYC)
“Tchaikovsky pas de deux” Chorégraphie : Balanchine Musique : p.I. Tchaikovsky (NYC)
“Don Quichotte Pas de deux ” Chorégraphie : Rudolf Nureyev Musique : Léon Minkus (Opéra)
“Palindrome presque parfait’’ Chorégraphie : Simone Valastro Musique : John Adams (Opéra)
“Agon pas de deux” Chorégraphie : George Balanchine Musique : Igor Stravinsky (NYC)
“Delibes Suites” Chorégraphie : José Martinez Musique : Léo Delibes (Opéra)
“Apollo Pas de Deux” Chorégraphie : George Balanchine Musique : Igor Stravinsky (NYC)
“Aunis” Chorégraphie : Jacques Garnier Musique : Maurice Pacher (Opéra)
‘’Finale’’

Pour cette deuxième édition, Pétia Iourtchenko assurera une master class unique et participative. Le Théâtre de Paris vous propose une soirée exceptionnelle autour de la culture tzigane.


Pétia Iourtchenko est né à Donetzk en 1957, dans la tribu des «Vlach». A l’âge de 16 ans, il passe le concours du prestigieux «Théâtre Romen» de Moscou. Dès son intégration, il participe aux spectacles et devient alors le plus jeune comédien, danseur, chanteur dans l’histoire du théâtre.
Il se forme parallèlement à l’institut «Gnesenikh», où il étudie l’art dramatique, la danse, le chant et l’histoire de l’art. Pétia se produit dans toute la Russie, ainsi qu’à l’étranger. En 1994, Pétia fonde à Paris la compagnie Romano Atmo (l’âme tzigane), avec l’aide de sa femme Anne-Marie Iourtchenko. Cette compagnie a été créée dans l’objectif de préserver la culture, la tradition et la danse tzigane. Pétia est le créateur de la première méthode de danse tzigane. Il présente sa méthode et son répertoire chorégraphique, grâce à des Master-Class et des spectacles internationaux (Brésil, Portugal, République Tchèque…)
DANSE TZIGANE
Représentation
Lundi 17 juin 2019 à 20h30
Tarifs (frais inclus) Catégorie 1 : 43€ Catégorie 2 : 33€ Catégorie 3 : 23€

Et enfin : KIBBUTZ CONTEMPORARY


Dans sa dernière création, Asylum, Rami Be’er se confronte à l’une des questions actuelles brulantes de l’actualité à travers le monde : celle du statut de réfugié, de l’immigration, du sort des demandeurs d’asile.

Le chorégraphe aborde le thème d’un point de vue existentiel, soulevant des questions qui examinent les concepts profonds de l’immigration tels que : la patrie, l’identité, l’appartenance, la notion d’étranger, le désir et le foyer.
Selon Rami Be’er, il s’agit de concepts propres à chacun.
La signification du statut de réfugié est une expérience unique qui fait partie de notre recherche de patrie et d’identité. Rami Be’er nous offre à nouveau une oeuvre d’une force exceptionnelle et nous invite à la réflexion sur ce thème brulant.

Représentations
Le 21 juin à 20h30

Le 22 juin à 15h00 et 20h30

Le 23 juin à 16h00

Tarifs (frais inclus)

Carré Or : 58€ Catégorie 1 : 43€ Catégorie 2 : 33€ Catégorie 3 : 23€ Catégorie 4 : 18€

Rating:

8 euros de l’heure, c’est à la fois la nouvelle comédie de Sébastien Thiéry, et le retour au théâtre pour une série limitée de représentations, de Dany Boon

Sébastien Thiéry est un auteur à succès, les comédies douces amères dont la première date de 1995 (Sans Ascenseur). il reçoit 2 Molières en 2009 pour Cochons d’Inde, année où il crée Qui Est Monsieur Schmitt? Suivront entre autres : Momo en 2015 avec François Berléant, Muriel Robin et lui sur scène, et Ramsès II l’année dernière, toujours avec François Berléant.

Cette fois il écrit pour deux grands comédiens: Dany Boon et Valérie Bonneton, qui sont un couple à qui il arrive une aventure hors du commun. Quand leur bonne mexicaine perd son trousseau de clé, Laurence perd le sien, quand elle ne sait plus où est son téléphone portable, Laurence a le même problème. Côté santé, si Rosa a un tour de cou, Laurence aussi et ainsi de suite.  Jacques et Laurence commencent sérieusement à s’inquiéter, à la fois pour Rosa, mais surtout pour eux. Que va-t-il se passer s’ils la virent? Jacques va-t-il perdre son emploi? Et si un accident arrive à Rosa? Rajoutons à ce trio improbable, le mari de Rosa encore plus improbable, et on entre dans le domaine de la folie douce. Avec des rebondissements, dont un que l’on pourrait voir venir, mais que je n’ai nulle intention de vous dévoiler ici.  A noter que les seconds rôles sont absolument parfaits, surtout Rosa qui en fait des tonnes, mais qui récolte tous les suffrages. Bravo donc aux 3 comédiens : Jorge Calvo, Antonio Buil et Maria Rodriguez. Vu que certains dialogues, les plus ‘crus’ sont en Espagnol, si vous connaissez cette langue vous rirez avant tout le monde, puisque les autres vont attendre l’explication…par exemple cherchez la signification de ‘Chupa’ et vous aurez une idée de ce dont je vous parle. N’oublions pas la mise en scène efficace de Stéphane Hillel, comme toutes les mises en scène qu’il a réalisées, un homme très occupé qui co-dirige quand même plusieurs théâtres : La Michodière, le Théâtre de Paris et les Bouffes Parisiens. Ce comédien que certains se souviendront d’avoir vu dans A nous Les Petites Anglaises dans les années 70 est devenu un incontournable du Théâtre, que ce soit en tant que comédien, metteur en scène ou grand manitou!

Ceci dit, le public réagit aux situations les plus drôles sans attendre, surtout qu’ils sont conquis dès le départ par le duo Dany Boon / Valérie Bonneton, qui ne jouera la pièce que jusqu’à fin mars, date à laquelle une nouvelle distribution des rôles est d’ores et déjà prévue.

Lors de la présentation de la saison : vidéo by Guy Courthéoux / onsortoupas.fr

et une drôle de bande annonce :

HUIT EUROS DE L’HEURE, au Théâtre Antoine jusqu’au 31 Mars avec cette distribution

du mardi au samedi à 21.00 et matinées samedis et dimanches à 16.00

Durée : environ 1h20

Prix des places : de 31 à 69 €

Locations : 01 42 08 77 71

et www.theatreantoine.fr

 

 

Le Théâtre Antoine peut se vanter d’une superbe programmation pour la saison prochaine.

Le théâtre de Jean Marc Dumontet et Laurent Ruquier va connaître de belles soirées dès septembre prochain, avec notamment la nouvelle pièce signée Laurent Ruquier : Pourvu qu’il soit heureux, mis en scène par Steve Suissa, avec Francis Huster, Fanny Cottençon et Louis Le Barazer, et qui sera à 21h00 pour une série de représentations dès le  12 septembre

 

et , à 19h00 cette fois, un très grand comédien va tenir l’affiche de Plaidoiries :

Richard Berry, Plaidoiries, Je Vous Demande l’Impossible , mis en scène par Eric Théobald:

et, pour commencer l’année 2019 en beauté: un duo de choc sur la scène du Théâtre Antoine : Dany Boon et Valérie Bonneton : 8 Euros de plus de Sébastien Thiery, dans une mise en scène de Stéphane Hillel

Tous renseignements et pré-achats de places sur le site du Théatre Antoine :

https://www.theatre-antoine.com

 

 

Rating:

La Nouvelle est une des meilleures pièces actuellement à l’affiche, et si vous êtes un habitué de ce site, vous vous en souvenez certainement :

 

 

Rudy Milstein, qui est un des deux fils de Richard Berry dans cette pièce a accepté le jeu de l’interview avec Onsortoupas, et c’est tant mieux, il ne manque pas de talent et il transpire…la sympathie . Une rencontre vraiment formidable!

Rudy Milstein joue dans La Nouvelle au Théâtre de Paris:

La Nouvelle, au Théâtre de Paris :

Représentation :

  • Du mardi au samedi à 20h30
  • Les samedis à 17h00
  • Les dimanches à 15h30
  • Prix des places : de 28 à 78 € selon les jours
  • Réservations : 01 48 74 25 37
Rating:

Une comédie menée à fond de train par d’excellents comédiens, un succès assuré au Théâtre de Paris

La nouvelle, c’est la nouvelle future mariée d’un veuf, Simon (Richard Berry), qui a invité ses deux fils Cyril et Axel (Rudy Milstein et Félicien Juttner) à un déjeuner dans leur maison familiale pour leur présenter La Nouvelle , Mado (Mathilde Seigner). Cyril est marié, sa femme Fanny (Héloïse Martin) enceinte jusqu’aux dents. Il semblerait que le fait que Mado ait 20 ans de moins que Simon crée des problèmes existentiels  à Axel, peut-être moins à Cyril. Mais il est certain que ce qui devait être une bonne fête de famille autour d’une ratatouille, vire au cauchemar.

Eric Assous nous régale de bons mots que Richard Berry met en scène avec une maestria plus qu’efficace. Le public rit de bout en bout, les répliques fusent, ne nous laissant aucun répit. Tous les comédiens méritent des louanges, qui n’ont pas peur d’en faire beaucoup, et tant mieux pour nous. La crise familiale,  au centre de l’histoire avec certains rebondissements quasi attendus font que l’on passe une excellente soirée. Les deux directeurs du Théâtre de Paris, Stéphane Hillel et Richard Caillat ne se trompent pas sur la programmation, qui enchaînent succès après succès depuis de nombreuses saisons et personne ne songera à s’en plaindre. Il me faut saluer à nouveau la prestation de Rudy Milstein, que j’avais déjà vu de nombreuses fois sur scène, et qui est totalement dans le ton, qui prouve que c’est un grand comédien! Quand on sort au théâtre qu’on voit de bons comédiens, dans une comédie qui fonctionne parfaitement, on est certain de ne pas se tromper! Les décors sont soignés, qui nous font penser à une belle maison de campagne dans le sud de la France , qui sont l’oeuvre de Philippe Chiffre.

TOUTES LES PHOTOS : @ Celine-Nieszawer

la bande annonce :

 

La Nouvelle, au Théâtre de Paris :

Représentation :

  • Du mardi au samedi à 20h30
  • Les samedis à 17h00
  • Les dimanches à 15h30
  • Prix des places : de 28 à 78 € selon les jours
  • Réservations : 01 48 74 25 37

C’est ce vendredi 17 Février que s’est déroulé la remise du Prix Du Brigadier 2017, récompense décernée à quelques personnalités du théâtre.

Cette année, en présence de nombreuses personnalités du théâtre, le jury a couronné  Catherine Hiegel et Anne Delbée, et a remis un Brigadier d’honneur à Monsieur Michael Lonsdale pour l’ensemble de sa carrière. C’est sous l’égide de  Danielle Mathieu-Bouillon, sous la présidence de Stéphane Hillel (directeur du Théâtre de Paris) et en présence de Bruno Julliard, 1er adjoint à la culture à la Mairie de Paris que ces prix ont été remis. En voici quelques photos :

Stéphane Hillel, Bruno Julliard, Catherine Hiegel, Michael Lonsdale, Anne Delbée, Danielle Mathieu Bouillon

Anne Delbée, Danielle Mathieu- Bouillon

Catherine Hiegel / Danielle Mathieu-Bouillon

Stéphane Hillel

TOUTES LES PHOTOS ET VIDÉO : Guy Courthéoux /Onsortoupas.fr. Tous droits réservés

et en bonus un grand moment avec Michael Lonsdale, qui nous parle d’un de ses premiers cours de théâtre avec Tania Balachova:

 

 

Rating:

J’ai rarement vu une salle rire autant au théâtre. C’est de la folie, Eric Fraticelli a écrit la pièce la plus drôle actuellement à l’affiche, c’est LE CLAN. Ne lisez pas le sous titre du flyer : Le Fiasco du siècle. C’est la réussite de l’année!

Près de deux heures de fous rires, avec une histoire rocambolesque, celle d’une bande de bras cassés, des pieds nickelés, Fred, Max, Achille et Francis la belette, des petits voyous sans envergure, qui, après avoir raté un « contrat », consistant à abattre un autre voyou se retrouvent sans le sou, et cherchent un moyen de payer leur loyer. Ils finissent par trouver le nouveau « mauvais coup » pour se refaire, et décident d’un kidnapping.  Comme il se doit, tout ne va pas se passer comme prévu.

Ils sont 5 sur scène, dont un avec un accent corse à couper au couteau, plus vrai que nature : Jean François Perrone. Il y a aussi celui qui a écrit la pièce, et qui l’a mise en scène : Eric Fraticelli, qui joue le plus idiot de ce Clan, Denis Braccini, le cerveau et Philippe Corti, le plus célèbre, que l’on a vu dans nombre d’émissions de Thierry Ardisson. Il fallait une touche féminine, qui tient un rôle important dans cette pièce et c’est Aurélia Decker qui vous réjouira.

Difficile d’en dire plus sur cette pièce géniale, sans en dévoiler la trame. Même si ce ne sont pas les surprises qui manquent, ce sont les dialogues qui vous feront pouffer de rire. Et pas une seule fois. Je crois bien que dès les premières minutes la salle est pliée de rires, et applaudit chaudement. Ces dialogues avec une touche de non-sens prouvent que les directeurs du Théâtre de Paris, Stéphane Hillel et Richard Caillat, ont trouvé la perle rare, qui fera de ce CLAN la pièce à voir cette saison, et peut-être bien plus. Tout le monde trouvera son compte dans cette pièce, tout le monde pourra rire. C’est un pur bonheur. Près de deux heures qui nous font oublier tout. Franchement, voir une salle dans une telle euphorie, c’est rarissime et ce grâce à toute l’équipe de ce CLAN.

Je crois avoir été clair, courrez vite à la salle Réjane du Théâtre de Paris, Ne faites pas comme ces bras cassés: Réservez vos places.

LE CLAN : du mardi au samedi à 21h00, matinée samedi à 17h00 et le dimanche à 15h00.

Réservations au : 01 42 80 01 81 ou theatredeparis.com

 

 

Un bon duo d’acteurs: Marthe Villalonga et Jean Piat

images (27)

Une femme écrivain, et son éditeur. Des rencontres régulières sous forme de souvenirs. Mais tout cela est-il vraiment innocent? Voici la 19ème pièce écrite par Françoise Dorin, dans une mise en scène de Stéphane Hillel. Ces deux personnages sont tellement aux antipodes, et pourtant on comprend très vite (trop vite?) que tout cela est loin d’être totalement innocent. Que le destin n’y est peut-être pas totalement responsable de tout.  Les deux acteurs sont fantastiques, avec un petit plus pour Marthe Villalonga que j’adore depuis toujours et qui est toujours aussi vive. Françoise Dorin semble avoir écrit la pièce sur mesure pour eux (Pour Jean Piat, cela semble évident) pour que les répliques fassent mouche à tous les coups. L’auteure semble avoir un bon faible pour les mots d’esprit et les citations qui jonchent la pièce, pour le plus grand plaisir de la salle qui ‘marche’  vraiment. Sans être une pièce où on se plie en deux de rire, on passe 90 minutes de bonheur, avec des éclats de rires réguliers.

Françoise Dorin et Jean Piat

Françoise Dorin et Jean Piat

 

téléchargement (18) téléchargement (17) téléchargement (16) téléchargement (15) images (30) images (29) images (28)

Ensemble et Séparément

Actuellement à La Comédie des Champs Elysées,

15, Avenue Montaigne Paris 8ème,

métro Alma Marceau.

Représentations du mardi au samedi à 20.30, fin du spectacle vers 22.00.

Locations au 01 53 23 99 19 ou : www.comediedeschampselysees.com

 

Places de 20 à 48 € (moins de 26 ans, du mardi au jeudi, le soir même selon disponibilité : 10€