Théâtre Hébertot

All posts tagged Théâtre Hébertot

Rating:

Une des plus célèbres comédies de Carlo Goldoni, maître incontesté de la comédie italienne du XVIIIe siècle, actuellement au théâtre Hébertot.

Deux jumeaux, Zanetto et Tonino, sont séparés à leur naissance : Zanetto sera élevé dans la montagne, Tonino à Venise. Le premier est un crétin, le second un homme de bien. Ils ne se sont  pas vus depuis leur naissance lorsque, le même jour, le hasard les fait arriver tous deux à Vérone pour des histoires de mariage : chacun des deux ignore que son frère se trouve dans la ville, ce qui va créer une succession de malentendus, de quiproquos, de situations invraisemblables et loufoques . Duels, amours et amours, fuites éplorées, intervention de la police, retrouvailles, emprisonnement…  Goldoni n’a de cesse de pousser l’action de sa comédie en mêlant rire et émotion, tendresse et gravité, sans jamais se départir de ce qui sera sa conduite d’homme de théâtre : amuser le public .

 

Un très beau rôle en costumes , et pour endosser ce double rôle, il fallait un comédien parmi les meilleurs de sa génération. Le choix est vite fait qui s’est arrêté sur Maxime d’Aboville, qui domine toute la distribution en étant Tonino et Zanetto. Tous est dans la gestuelle, et le ton, puisque le comédien est quasi omniprésent sur la scène, aux côtés d’Olivier Sitruk, Victoire Bélézy, Philippe Berodot, Adrien Gamba-Bompard, Benjamin Jungers, Thibault Lacroix, Agnés Pontier, Luc Tremblay et Margaux Van Der Plas. La mise en scène très habile de Jean-Louis Benoit nous transporte immédiatement dans de beaux décors qui rappellent que l’oeuvre n’a pas été écrite hier, bien qu’elle n’ai pas pris de ride, peu-être est-ce du à cette nouvelle adaptation qu’en a réalisé le metteur en scène. Les directeurs du Théâtre Hébertot, Francis Lombrail et Pascal Legros ne s’y sont pas trompés, et ont vidé juste. La pièce est intelligente, et fait rire, les décors de Jean Haas méritent leur part de louanges.

TOUTES LES PHOTOS :  Pascal Victor/ArtComPress

On passe une excellente soirée, ne vous y trompez pas. J’ai écrit que Maxime d’Aboville dominait la distribution. De là à vouloir le rencontrer pour un entretien, il n’y a  qu’un pas. Maxime d’Aboville a reçu Onsortoupas dans sa loge, et en voici le résultat filmé:

Entretien : Guy Courthéoux pour Onsortoupas.fr

et voici la bande annonce :

 

Rating:

Rien n’est plus agréable que d’entendre une salle se tordre de rire pendant 90 minutes

unnamed

Et c’est le cas avec Mariage et sentiments, actuellement à l’affiche du théâtre Hébertôt.  Ce matin-là, Edouard (Daniel Russo) ose le mensonge que personne n’ose faire, le plus gros, l’ultime, et avec ce mensonge épouvantable tout va basculer, parce que tout le monde le sait, c’est toujours un engrenage, et on ne sait jamais comment l’arrêter sauf avec d’autres mensonges. Tel un tsunami, ce mensonge va détruire le couple qu’il forme avec Marianne (Delphine Rich), sans oublier  le mariage de son meilleur ami (Laurent Gamelon). Pourtant  Edouard est un honnête homme qui, d’ordinaire, fuit le mensonge comme la peste, mais toutes les manoeuvres pour rétablir la vérité ne feront qu’aggraver sa chute. Outre ces trois comédiens, deux charmantes comédiennes qui savent faire rire:  Fannie Outeiro et  Zoé Nonn.

14 15 photolot_mar01

Les deux comédiens donnent au maximum de leur personne et n’ont pas peur d’en rajouter pour le plus grand plaisir du public, qui rit du début à la fin de cette pièce écrite par David Pharao, et mise en scène par Jean-Luc Moreau. Si la journée sur scène est vraiment trépidante, bourrée de catastrophes et de rebondissements, vue de la salle, c’est la meilleure des situations qui provoque l’hilarité. On savait déjà que Daniel Russo, tout comme Laurent Gamelon savait tirer toutes les ficelles de la comédie, mais là, l’un et l’autre se surpassent et on rit comme rarement.

photolot_mar19 photolot_mar04 photolot_mar02

Mariage et châtiment, c’est du MARDI au SAMEDI à 21h00 et Matinées : DIMANCHE 15h00

Prix des places : de 17 à 43 € jusqu’au 6 novembre 2016 le mardi, mercredi et jeudi, les autres soirs : de 17 à 53 €.

Tarifs JEUNES (- 26 ans) :
– 10 € en 1ère ou 2ème catégorie le mardi, mercredi ou jeudi selon places disponibles
– Billets sans réservation à prendre 1h avant le spectacle avec présentation obligatoire du justificatif « – de 26 ans »

Réservations : 01 43 87 23 23 ou http://theatrehebertot.com/

la bande annonce :

 

 

 

Rating:

Tout le monde connaît le film, la comédie musicale  dont a été tiré cette pièce de George Bernard Shaw, en voici une nouvelle adaptation

onsort oupas005

C’est l’histoire de cette marchande de fleurs, maintenant de bonbons et cigarettes à la sortie d’un cinéma, puisque l’action se déroule dans les années 50. Elisa Doolittle (c’est son nom), interprétée ici par Lorie Pester,  va rencontrer le professeur Higgins, ( Benjamin Hegner) un spécialiste de la linguistique et le colonel Pickering (Philippe Colin), autre spécialiste dans le domaine. Higgins va parier avec Pickering qu’il fera passer la jeune et jolie vendeuse pour une duchesse en 6 mois, après lui avoir appris non seulement la langue de Shakespeare, mais aussi les bonnes manières. Ce qui va s’avérer quand même difficile, surtout qu’Higgins n’est pas un enfant de coeur et jure assez souvent, certes pas autant que le père absent d’Eliza, un personnage haut en couleurs. Mais heureusement la mère du professeur, une ex grande actrice va mettre son grain de sel.

PhotoLot Pygmalion 01PhotoLot Pygmalion 04

Bien tendu, si vous connaissez le film par coeur, comme moi, qui l’ai vu plus de 100 fois, vous y retrouverez tous les personnages, comme Mr Doolittle père (Jean-Marie Lecoq), la gouvernante Mrs Pierce (Claire Mirande), Mrs Hiigins (Sonia Vollereaux) , et les deux jeunes Freddy et Clara (Emmanuel Suarez et Cécile Beaudoux). L’adaptation de Stéphane Laporte, en transportant l’action de la fin du XIXème aux années  permet de prendre quelques libertés. Ainsi certaines scènes sont raccourcies et on a ajouté une nouvelle scène de danse entre Eliza et Freddy. Bon , je ne suis pas fan de cette scène, qui semble faire plaisir aux deux protagonistes, et qui n’est pas longue. La mise en scène de Ned Grujic est inventive, qui permet de montrer des extraits filmés, mélangés à des extraits d’actualités de l’époque.

PhotoLot Pygmalion 02PhotoLot Pygmalion 03

Mais ce qu’il faut saluer avant tout c’est la performance de Lorie Pester qui est vraiment très à l’aise dans son rôle d’Eliza, et il faut le faire quand on sait qu’à l’écran c’était Audrey Hepburn qui jouait (mais qui ne chantait pas, on entendait la voix de Marni Nixon dans la version originale, et passons sous silence l’horrible interprétation de Mathé Althéry en version française.Saluons doublement Lorie , puisqu’elle succède quand même sur les planches à Sophie Marceau, qui était déjà remarquable dans la version théâtrale au théâtre Hébertot en 1993.  On ne peut que souhaiter à la jolie Lorie Pester de faire une aussi belle carrière sur les planches après les succès considérables qu’elle avait connu dans la chanson pour les pré ados. Les autres acteurs sont au diapason, et si on les entend parfois chanter ou danser, cela apporte un petit plus, qui ne change rien à la qualité de cette pièce qui est une des pièces les plus jouées, que ce soit en version Pygmalion ou en Version My Fair Lady, dans les pays anglo saxons.

PhotoLot Pygmalion 05

Toutes les photos : @ LOT, tous droits réservés.

PYGMALION, c’est au Théâtre 14, 20 avenue Marc Sangnier à Paris 14

Représentations: mardi, vendredi et samedi à 20h30, mercredi et jeudi à 19h00 et matinées samedi à 16h00

Réservations : 01 45 45 49 77 du lundi au samedi de 14h00 à 18h00

Tarifs : 25€, tarifs réduits : 18€, lycéens, moins de 26 ans et chomeurs : 11€

 

petite présentation de Pygmalion:

Rating:

Encore une belle pièce à l’affiche du théâtre Hébertot!

40x60-VICTORessainew.indd

La saison théâtrale ne fait que commencer, et la qualité est déjà au rendez-vous. Cette fois c’est avec VICTOR qui est à l’affiche du théâtre Hébertot. Une histoire pour le moins singulière qui permet à la troupe de comédiens de montrer leur talent. Nous sommes en 1950, Victor (Grégory Gadebois) sort de prison. Il a purgé une peine d’un an, tout en étant innocent. Il a fait cela par amitié pour Marc (Eric Cantona), qui est un héros de guerre, désormais homme d’affaire avisé et rusé. Et c’est sa femme Françoise (Caroline Sihol) , dont Victor est amoureux qui lui a demandé ce service. En prison, il a fait la connaissance d’un nouvel ami (Serge Biavant), qui veut changer de vie et qui veut l’aider à réussir dans la vie. Il rencontrera aussi une nouvelle amie (Marion Malenfant). Mais Françoise est-elle vraiment amoureuse de Victor, ou va-t-elle rester aux ordres de son mari?

photo: LOT

photo: LOT

photo: LOT

photo: LOT

photo: LOT

photo: LOT

Cette pièce est une des dernières écrites par Henri Bernstein, qui fut créée en 1950, 3 ans avant son décès. Cet auteur célèbre avait été un peu oublié et c’est une heureuse surprise de voir une de ses pièces revenir sur les planches. On pourrait penser que jouer une pièce qui a 65 ans pourrait déconcerter, que nenni. C’est une pièce intemporelle que la mise en scène alerte de Rachida Brakni sert au mieux. Cette mise en scène redonne vie au texte, et surtout permet aux comédiens de montrer toute l’étendue de leurs talents. Ainsi Grégory Gadebois, qui tient la pièce sur ses épaules, puisqu’il est présent sur la scène pendant quasiment toute la pièce. Cet ex pensionnaire de la Comédie Française avait été aussi sur scène en 2012 dans Des fleurs Pour Algernon, et il a reçu le César dur meilleur espoir en  2012 pour Angèle et Tony. Mais ses partenaires ne sont certainement pas à oublier. Ainsi Eric Cantona, qui monte à nouveau sur les planches après une autre pièce avec le même metteur en scène  (Face au Paradis en 2010) et une autre d’Alfred Jarry (Ubu Enchaîné). Cantona est parfait dans son complet veston et son rôle de personnage haïssable, qui va évoluer …Caroline Sihol est tout aussi envoûtante qui fut la grande Marie Antoinette pour Robert Hossein parmi bien d’autres rôles. Et les deux autres rôles ne doivent pas être oubliés, à qui on ne peut reprocher qu’une seule chose…c’est qu’ils ne sont pas assez présents sur scène : Marion Malenfant et Serge Biavan.

photo: LOT

photo: LOT

photo : guy courtheoux / onsortoupas.fr

photo : guy courtheoux / onsortoupas.fr

Vous l’avez compris, cette pièce est une pièce pour comédiens, et la salle a pu applaudir la troupe qui le mérite bien. Une fois encore, la direction du théâtre Hébertot joue avec de beaux atouts.

Victor c’est au théâtre Hébertot du Mardi au Samedi à 21h00 et le dimanche en matinée à 17h00. Durée du spectacle : environ 1h45

Réservations : http://theatrehebertot.com/,  ou 01 43 87 23 23

Tarifs: jusqu’au 24 septembre : de 15 à 42€  ensuite de 17 à 52€,

Moins de 26 ans : 10€ en 1ere catégorie ,  mardi, mercredi et jeudi selon places disponibles, Billet sans réservation à retirer 1h avant le spectacle avec présentation obligatoire du justificatif de – de 26 ans au moment du paiement.

photo : guy courtheoux / onsortoupas.fr

photo : guy courtheoux / onsortoupas.fr

photo : guy courtheoux / onsortoupas.fr

photo : guy courtheoux / onsortoupas.fr

 

Miou Miou est une très grande comédienne, une actrice hors pair, et elle le prouve sur la scène du théâtre Hébertot dans DES GENS BIEN.

 

La pièce s’ouvre sur un quartier pauvre de Boston, dans l’arrière boutique d’un Dollar Store, ces boutiques où on trouve un peu de tout pour 1 dollar. Margie, ou Margaret, une femme dans la cinquantaine est sur le point de perdre son emploi pour cause de retards incessants. C’est le fils d’une de ses anciennes amies ( Julien Personnaz) qui est charge de la renvoyer. Elle est mère célibataire, et a une enfants handicapée, elle doit se battre pour que sa fille ne reste pas seule, et doit pourtant gagner sa vie. Elle vit dans un immeuble, paye son loyer à une de ses deux meilleures amies ( Brigitte Catillon et Isabelle de Botton). Mais la nouvelle situation risque fort de changer le donne. alors sur le conseil de ses amies, elle va tenter de retrouver son amour d’es temps passés, qui est désormais médecin, (Patrick Catalifo) bien loti désormais.. Elle se convainc qu’il pourrait lui trouver du travail et va débarquer dans sa vie, et même chez lui, où elle rencontrera sa femme (Aïssa Maïga).

 

Patrick Catatalifo, Miou Miou, Aissa Maïga

Patrick Catatalifo, Miou Miou, Aissa Maïga

 

 

 

Sur une mise en scène remarquable d’Anne Bourgeois, avec 5 décors différents, plus un carton central sur les 5 lieux de l’histoire, on voit évoluer ces comédiens, on s’amuse de certaines situations, on vibre avec eux, et surtout on reste subjugués par la performance de Miou Miou. Je connaissais l’actrice, ,je  l’aime depuis des années pour ses rôles à l’écran, mais je n’avais pas eu la chance de la voir sur les planches. Force est d’avouer qu’elle est magnifique. Au risque de choquer, elle est belle, elle est loin de paraître son âge, si on est méchant, on lui donne 15 ans de moins. Je dirai qu’elle A 20 ans de moins que ce qu’indique sa carte d’identité. Mais là n’est pas son talent. Elle est de toutes les scènes, de toutes les situations et ne tire pas la couverture. Sa performance mérite bien des récompenses, et la meilleure ce sera nous, son public, qui allons la lui décerner. Elle nous offre une merveilleuse soirée. On a envie de connaître la vérité, et je ne vous gâcherai pas le plaisir en vous la dévoilant..mais qui sont Les Gens Bien? Bien entendu, les autres comédiens ont chacun leur grand moment sur scène. Pas un seul ne pourrait être qualifié de ‘potiche’. Du beau Julien Personnaz, à la très belle Aïssa Maïga, sans oublier les deux filles complices et pourtant si différentes, Isabelle de Botton et Brigitte Catillon, ou Patrick Catalifo, tous jouent juste et on y croit totalement, on a envie d’en gifler certains, de connaître d’autres, de jouer au bingo avec d’autres encore. C’est un grand moment de théâtre que DES GENS BIEN.

Si on pouvait passer d’aussi bonne soirées au théâtre tous les soirs, nul doute que tous les théâtres seraient pleins tous les soirs. La pièce de david Lindsay Abaire  a connu un immense succès aux Etats Unis et on le comprend.

Durée du spectacle : environ 2 h 00

1711916-brigitte-catillon-mioumiou-et-isabelle-950x0-1

Photos: Copyright : LOT ou Best Images

DES GENS BIEN au théâtre Hébertot, du mardi au samedi à 21h00, avec matinées le dimanche à 15h00

Prix des places de 17 à 52€, frais de réservations inclus. Moins de 26 ans : 10€ les mardis, mercredi eu jeudi ( en fonction des places disponibles)

Locations au 01 43 87 23 23   ou sur : www.theatrehebertot.com

 

Rating:

Encore une belle création au théâtre Hébertot, dirigé par Francis Lombrail.

unnamed

Une pièce à trois personnages qui se déroule en un acte. Nous sommes un vendredi soir, 21 heures, dans le commissariat d’une petite ville portuaire. Un policier fatigué, à la sensibilité aussi triviale que poétique, (Dominique Pinon) reçoit la visite d’une jeune femme (Florence Loiret Caille) qui, rongée par la culpabilité et la nécessité de payer pour sa faute, vient se dénoncer pour le meurtre de son mari, dix ans plus tôt. Mais  dans quelques heures, le délai légal pour se constituer prisonnière sera dépassé. Cette âme pure, victime de violences conjugales, se retrouve aux prises avec un officier convaincu qu’il doit la protéger d’elle-même. Le troisième personnage (Pierre Forest) est un flic, qui doit partir en retraite bientôt, un mec plutôt débonnaire.
IMG_7950 IMG_8052 IMG_8049 IMG_7957 IMG_8028
 Comme vous vous en doutez, tout se déroule avant l’heure fatidique. Le commissaire réussira-t-il à convaincre cette jeune femme de ne pas déposer et se constituer prisonnière? La pièce repose entièrement sur les épaules des deux principaux protagonistes, dans ce bureau d’un commissariat. Seuls des effets d’éclairage nous permettent de comprendre que le temps passe. Les dialogues font mouche, sur ce texte de Jean Teulé, adapté par Marc Brunet et mis en scène par Anne Bourgeois. Dominique Pinon est vraiment remarquable dans ce rôle étrange d’un flic qui ne veut pas mettre une jeune femme sous les verrous. Face à lui, Florence Loiret Caille, que j’ai découvert avec plaisir, qui nous montre l’étendue de son talent en un peu moins d’1 heure 20. On se régale des bons mots, des situations, des explications qui nous sont exposés. C’est une bien belle pièce qui ouvre la soirée à 19h00. La seule chose que je n’ai pas encore bien saisie est le titre de la pièce. pourquoi Les Lois de La Gravité? Mais j’ai trouvé la réponse dans la vidéo ci-dessous!
IMG_8021 IMG_8001 IMG_7983 IMG_7973 IMG_7951

TOUTES LES PHOTOS @GUY COURTHEOUX / ONSORTOUPAS.FR Tous droits réservés, aucune exploitation sans cette mention.

Les Lois De La Gravité, au théâtre Hébertot, 78 b  Boulebard des Batignolles Paris 17.
Soirées : du mardi au samedi à 19h
Matinée : dimanche 18hOFFRE DECOUVERTE du 5 FEVRIER au 22 FEVRIER :
1ère catégorie : 38 € au lieu de 44 €
2ème catégorie : 28 € au lieu de 34 €
3ème catégorie : 18 € au lieu de 24 €
4ème catégorie : 15 € au lieu de 17 €

Réduction pour les jeunes de moins de 26 ans :
– 10€ (au lieu de 49€) en 1ere catégorie – Les mardi, mercredi et jeudi selon places disponibles – Billet sans réservation à retirer 1h avant le spectacle – Présentation obligatoire du justificatif de – de 26 ans au moment du paiement

présentation vidéo de la pièce :