Billy Wilder

All posts tagged Billy Wilder

Marlène Dietrich, une icône que les plus jeunes ne connaissent pas. L’occasion de la découvrir grâce à Cyrielle Clair sur la scène du Théâtre de la Tour Eiffel.

Certes les plus jeunes ne connaissent pas vraiment cette actrice, chanteuse, qui fut une égérie du cinéma et qui tourna sous la direction des plus grands: Joseph Von Sternberg, Maurice Tourneur, Rouben Mamoulian, Henry Hathaway, Ernst Lubitsch, George Marshall, Raoul Walsh, René Clair, Billy Wilder, Alfred Hitchcock, Fritz Lang, Orson Wells, Stanley Kramer. Sans oublier ses partenaires : Gary Cooper, James Stewart, John Wayne, Edward G. Robinson, Jean Gabin, Tyrone Power, Charlton Heston, Janet Leigh, Spencer Tracy, David Bowie…. Elle s’engage contre le nazisme dès les années 30, et participe activement  entre 1944 et 1945 à la seconde guerre mondiale, rendant célèbre la chanson Lily Marleen, et obtenant en 1947 la plus haute distinction militaire américaine que peut recevoir un civil : The Medal of Freedom. Née en 1901, elle débute en 1920. Elle s’est éteinte en mai 1992 à Paris.

Quelques photos de Marlène Dietrich :

Ecoutons Cyrielle Clair, qui a co-écrit et adapté ce spectacle avec Gérard Chambre: elle sera Marlene sur scène

voici quelques extraits filmés lors des répétitions au Théâtre de la Tour Eiffel;

photos Cyrielle Clair by Guy Courthéoux / onsortoupas.fr

Et quelques extraits de chansons interprétées par Marlène Dietrich:

Johnny :

que sont devenues les fleurs ?

 

lili marleen

 

la vie en rose

 

Rating:

17 ans après avoir été un chef d’oeuvre de la comédie américaine au cinéma, la Garçonnière arrive sur les planches du Théâtre de Paris, et c’est un pur délice!

Retour en arrière dans le temps, aux Etats Unis, dans les années 50, lorsque le rêve américain est au sommet. Dans une compagnie d’assurances, un petit employé ‘modèle: Baxter (Guillaume de Tonquédec), prête son appartement à ses supérieurs hiérarchiques pour qu’ils y emmènent leurs maîtresses. Il jongle avec les dates, mais tout se passe pour le mieux, et chacun y trouve son compte puisque ses supérieurs parlent de lui à leur boss, pour qu’il obtienne une promotion. Lui n’a d’yeux que pour la belle Mademoiselle Novak (Claire Keim), une liftière de la société. Tout va changer lorsque le grand boss  Monsieur Sheldrake (Jean-Pierre Lorit)  le convoque dans son bureau pour lui annoncer une promotion, mais en échange il voudrait profiter de l’appartement pour y emmener sa maîtresse.

Je ne suis pas là pour vous raconter toute l’histoire, puisque peu d’entre nous ont vu le film de Billy Wilder, sorti en 1960, réalisé par Billy Wilder  et signé Billy Wilder et I.A.L. Diamond pour le scénario, avec deux stars de cette époque: Jack Lemmon et Shirley McLaine, mais le suspense est quand même une des clés de toute intrigue. On pourrait penser que le film a été tiré d’une pièce de théâtre, mais que nenni! l’adaptation française par Judith Elmaleh et Gérald Sibleyras est un bijou de finesse, rehaussé par une mise en scène remarquable de José Paul, servie par des décors hors pair d’Edouard Laug. La troupe de comédiens , et ils sont nombreux sur scène, ce qui est rare de nos jours, mérite vraiment des louanges : Jacques Fontanel, Pierre-Olivier Mornas, Benoît Tachoires, Muriel Combeau, Sophie Le Tellier, Jean-Yves Roan, Bénédicte Dessombz, Grégory Gerreboo, Anne-Sophie Nallino. Mais ce que l’on doit absolument saluer, ce sont les performances de Claire Keim et Jean-Pierre Lorit qui jouent dans la finesse, mais surtout Guillaume de Tonquédec qui ne quitte pratiquement jamais la scène, et qui est éblouissant, qui mène le bal, n’en fait jamais trop, et domine la pièce de bout en bout.

Toutes les Photos : Céline Nieszawer

La salle est totalement sous le charme, rapidement conquise, qui rit à chaque bon mot, réagit toujours et fait une véritable ovation en fin de représentation. Voilà le genre de pièce qui donne envie d’aller au théâtre, ne vous y trompez pas, voilà une bonne soirée assurée, qui réunit tout ce qu’on aime au théâtre.

La Garçonnière, c’est du mardi au samedi à 20h30, matinées le samedi à 17h00. Durée: environ 1h50.

Places de 22 à 63 €

Théâtre de Paris, 15 rue Blanche Paris 9ème

 

 

Rating:

Encore une bonne surprise, encore une ancienne pièce remise au goût du jour!

40x60 AVANTI v9.indd

Georges, un businessman américain puritain ( Francis Huster) et Alison, une jolie comédienne anglaise ( Ingrid Chauvin) , sur les traces de leurs parents décédés dans un accident de voiture. De réseaux internet bloqués en bureaux aux horaires décalés, de cercueils volés en chapelles napolitaines, nos héros auront bien du mal à retrouver leurs chers disparus… Mais, par la grâce d’un ludion diabolique nommé Baldo (Thierry Lopez) qui incarne à lui seul tout le charme et l’humour italien, ils découvriront une nouvelle façon d’appréhender la vie et pourquoi pas, le couple…

_7501288 _7501260

Il a eu le film de Billy Wilder avec Jack Lemmon et Juliette Mills, inoubliable couple célébré aux Oscars. il y a eu la comédie irrésistible de Samuel Taylor, qui a triomphé de Broadway. Il y a eu aussi l’adaptation au Théâtre du Palais Royal avec Jean-Pierre Cassel, Annick Blancheteau et Aldo Maccione qui reçut un Molière pour son interprétation. Maintenant, c’est Thierry Lopez qui reprend avec brio son rôle sur les planches des Bouffes Parisiens, dans une mise en scène pétillante signée Steve Suissa. Et c’est ainsi le retour de Francis Huster dans une pièce comique, avec une nouvelle adaptation signée Dominique Piat.

_7501232

La nouvelle version est hilarante, et c’est surtout grâce à la prestation de Thierry Lopez, qui en fait certes des tonnes, mais pour la plus grande joie de la salle. Dès qu’il apparaît, les rires fusent, il virevolte, a les meilleures répliques, et franchement aux saluts on vient bien que le public est totalement conquis et sous le charme. ce qui n’enlève rien au talent de Francis Huster ou Ingrid Chauvin, qui sont plus dans le registre du charme. Des comédiens qui ont les attentions de chacun dans la salle, et qui ont leur nom tout en haut de l’affiche.

_1140464

On ne s’ennuie pas une seule seconde dans cette pièce, on s’y amuse beaucoup. Sans être du boulevard, la pièce est clairement destinée à divertir, et il y a fort à parier que ‘AVANTI va rester longtemps à l’affiche, même si les représentations doivent s’arrêter début Janvier 2016!

 

AVANTI, c’est au théâtre des Bouffes Parisiens, rue Monsigny tous les soirs du mercredi au samedi à 21h00, matinées le samedi à 16h00 et le dimanche à 15h00.

Représentations supplémentaires certains mardis à partir du 10 novembre 2015.

Prix des places : 15.50€ à 49.50€

Location : 01 42 96 92 42  ou www.bouffesparisiens.com

la bande annonce :