Guillaume de Tonquédec

All posts tagged Guillaume de Tonquédec

LES MOLIERES, LES NOMINATIONS ET LES CHOIX D’ONSORTOUPAS!

29ème nuit des Molières, ce sera le lundi 29 Mai sur France 2

Les trois dernières éditions orchestrées par Mr Jean-Marc Dumontet ont connu un franc succès, et le maître de cérémonie sera à nouveau Nicolas Bedos. Lé cérémonie sera filmée quelques jours auparavant aux Folies Bergère. Voici donc la liste des nominations, avec le choix d’Onsortoupas, en rouge.

Molière du Théâtre Privé: 

Bigre au Théâtre Tristan Bernard

Edmond au Théâtre du Palais Royal

La Garçonnière au Théâtre de Paris

Les Femmes Savantes au Théâtre de la Porte St Martin

Molière du Théâtre public:

Karamazov

La grenouille avait raison

Les Damnés

Les enfants du silence

Molière de la Comédie:

Bigre

Edmond

La Garçonnière

Silence on tourne

Molière de la Création visuelle:

Edmond

La Garçonnière     difficile de faire mon choix entre ces deux superbes spectacles

La grenouille avait raison

Les Damnés

Molière du meilleur spectacle musical:

Ivo Livi ou le destin d’Yves Montand

LesSea Girls

Oliver Twist le musical

Traviata

Molière de l’humour:

Dany Boon

François Xavier Demaison

Gaspard Proust

Vincent Dedienne

Molière du jeune public:

Dormir 100 ans

L’après midi d’un foehn

Le bossu de Notre Dame

Les Fourberies de Scapin

Molière du Seul(e) en scène:

L’asticot de Shakespeare (Clémence Massart)

L’esprit de contradiction (Camille Chamoux)

Réparer les vivants (Emmanuel Noblet)

Venise n’est pas en Italie (Thomas Solivérès)

Molière du Meilleur Comédien dans un spectacle privé:

Pierre Arditi (Le cas Sneijder)

Jean-Pierre Bacri ( Les Femmes Savantes)

Jean-Pierre Bouvier (La version Browning)

Guillaume de Tonquédec (La Garçonnière)

 

Molière du  comédien dans un spectacle du Théâtre public:

Patrick Catalifo (Timon d’Athènes)

Philippe Caubère (Bac 68)

Laurent Natrella (Les Enfants du silence)

Denis Podalydès (Les Damnes)

Molière de La Comédienne dans un spectacle de Théâtre privé:

Béatrice Agenin (La Louve)

Catherine Arditi (Ensemble)

Clémentine Célarié (Darius)

Christiana Réali (M’man)

Molière de la comédienne dans un spectacle public:

Romane Bohringer (La Cantatrice Chauve)

Isabelle Carré (Honneur à notre élue)

Françoise Gillard (Les Enfants du Silence)

Elsa Lepoivre (Les Damnés)

Molière du meilleur comédien dans un second rôle:

Jean-Paul Bordes (Vient de Paraître)

Jacques Fontanel (La Garçonnière)

Pierre Forrest (Edmond)

Gilles Privat (Le temps et la chambre)

Patrick Raynal (La Louve)

Didier Sandre (Les Damnés)

Molière de la Comédienne dans un second rôle:

Evelyne Buyle (Les Femmes Savantes)

Ludivine de Chastenet (Politiquement correct)

Anne Loiret (Avant de s’envoler)

Josiane Stoleru (Bella Figura)

Dominique Valadié (Le Temps de la Chambre)

Florence Viala (Le Petit Maître Corrigé)

Molière de la Révélation Masculine:

Fabio Mara (Ensemble)

Christophe Montenez (Les Damnés)

Mathieu Sampeur (La Mouette)

Guillaume Sentou ( Edmond)

Molière de la révélation Féminine:

Anna Cervinka (Les Enfants du Silence)

Hélène Degy (La Peur)

Delphine Depardieu (Le Dernier Baiser de Mozart)

Mélodie Richard (La Mouette)

Molière de l’auteur francophone vivant:

Nasser Djemaï (Vertiges)

Salomé Lelouch (Politiquement correct )

Alexis Michalik (Edmond)

Marie Ndiaye ( Honneur à notre élue)

Pierre Notte (C’est Noël, tant pis)

Gérard Watkins (Scènes de violences conjugales)

Molière du Metteur en Scène d’un spectacle de Théâtre privé:

Pierre Guilloius (Bigre)

Catherine Hiegel (Les Femmes savantes)

Alexis Michalik (Edmond)

José Paul (La Garçonnière)

Molière du Metteur en Scène d’un spectacle de Théâtre public:

Jean Ballorini (Karamazov)

Julien Gosselin ( 2666)

James Thierrée (La Grenouille avait Raison)

Ivo Van Hove ( Les Damnés)

 

Résultats sur France 2 le 29 Mai

 

Rating:

17 ans après avoir été un chef d’oeuvre de la comédie américaine au cinéma, la Garçonnière arrive sur les planches du Théâtre de Paris, et c’est un pur délice!

Retour en arrière dans le temps, aux Etats Unis, dans les années 50, lorsque le rêve américain est au sommet. Dans une compagnie d’assurances, un petit employé ‘modèle: Baxter (Guillaume de Tonquédec), prête son appartement à ses supérieurs hiérarchiques pour qu’ils y emmènent leurs maîtresses. Il jongle avec les dates, mais tout se passe pour le mieux, et chacun y trouve son compte puisque ses supérieurs parlent de lui à leur boss, pour qu’il obtienne une promotion. Lui n’a d’yeux que pour la belle Mademoiselle Novak (Claire Keim), une liftière de la société. Tout va changer lorsque le grand boss  Monsieur Sheldrake (Jean-Pierre Lorit)  le convoque dans son bureau pour lui annoncer une promotion, mais en échange il voudrait profiter de l’appartement pour y emmener sa maîtresse.

Je ne suis pas là pour vous raconter toute l’histoire, puisque peu d’entre nous ont vu le film de Billy Wilder, sorti en 1960, réalisé par Billy Wilder  et signé Billy Wilder et I.A.L. Diamond pour le scénario, avec deux stars de cette époque: Jack Lemmon et Shirley McLaine, mais le suspense est quand même une des clés de toute intrigue. On pourrait penser que le film a été tiré d’une pièce de théâtre, mais que nenni! l’adaptation française par Judith Elmaleh et Gérald Sibleyras est un bijou de finesse, rehaussé par une mise en scène remarquable de José Paul, servie par des décors hors pair d’Edouard Laug. La troupe de comédiens , et ils sont nombreux sur scène, ce qui est rare de nos jours, mérite vraiment des louanges : Jacques Fontanel, Pierre-Olivier Mornas, Benoît Tachoires, Muriel Combeau, Sophie Le Tellier, Jean-Yves Roan, Bénédicte Dessombz, Grégory Gerreboo, Anne-Sophie Nallino. Mais ce que l’on doit absolument saluer, ce sont les performances de Claire Keim et Jean-Pierre Lorit qui jouent dans la finesse, mais surtout Guillaume de Tonquédec qui ne quitte pratiquement jamais la scène, et qui est éblouissant, qui mène le bal, n’en fait jamais trop, et domine la pièce de bout en bout.

Toutes les Photos : Céline Nieszawer

La salle est totalement sous le charme, rapidement conquise, qui rit à chaque bon mot, réagit toujours et fait une véritable ovation en fin de représentation. Voilà le genre de pièce qui donne envie d’aller au théâtre, ne vous y trompez pas, voilà une bonne soirée assurée, qui réunit tout ce qu’on aime au théâtre.

La Garçonnière, c’est du mardi au samedi à 20h30, matinées le samedi à 17h00. Durée: environ 1h50.

Places de 22 à 63 €

Théâtre de Paris, 15 rue Blanche Paris 9ème