La chauve souris

All posts tagged La chauve souris

Rating:

« Les Mousquetaires au Couvent » marque le départ de Jérôme Deschamps , en fin de contrat avec l’Opéra Comique, la superbe salle Favart.

onsortoupas174

Louis Varney est un nom qui ne vous dit certainement pas grand chose, à moins que vous ne soyez un fan des opérettes du début du siècle dernier. C’est à lui que l’on doit des œuvres tombées dans l’oubli comme La Femme de Narcisse ou  Les Forains, mais Les Mousquetaires au Couvent dont le livret est signe Paul Ferrier et Jules Prével est la seule de ses compositions qui n’est pas tombée dans l’oubli. Jérôme Deschamps en a profité pour lui donner un coup de jeune en la mettant au répertoire de l’Opéra Comique. L’opérette fut crée aux Bouffes Parisiens en mars 1880, et connu alors un véritable triomphe.

Anne-Catherine Gillet (Simone) / Ronan Debois (Rigobert)

Anne-Catherine Gillet (Simone) / Ronan Debois (Rigobert)

Franck Leguérinel (l’abbé Bridaine) / Les Cris de Paris

Franck Leguérinel (l’abbé Bridaine) / Les Cris de Paris

Franck Leguérinel (l’abbé Bridaine) / Les Cris de Paris

Franck Leguérinel (l’abbé Bridaine) / Les Cris de Paris

Jérôme Deschamps (le Gouverneur) / Les Cris de Paris

Jérôme Deschamps (le Gouverneur) / Les Cris de Paris

Cette intrigue historique qui se déroule sous la régence de Richelieu mélange habillement intrigues amoureuses, avec un abbé rabelaisien qui aime favoriser les mousquetaires lorsque ces derniers se sont mis dans de beaux draps; . L’action se déroule en Touraine. L’abbé Bridaine a été averti de la mélancolie d’un de ses élèves, Gontran de Solanges, par l’ami de ce dernier, Narcisse de Brissac. Gontran avoue qu’il est amoureux d’une novice du couvent proche, Marie, qui est sa nièce. Mais il ignore encore le sort qui attend la nièce et sa sœur…qui devront prendre le voile très rapidement. Ni une, ni deux, les deux mousquetaires décident de se rendre au couvent travestis en révérends…

Franck Leguérinel (l’abbé Bridaine)/  Anne-Catherine Gillet (Simone) / Ronan Debois (Rigobert) / Les Cris de Paris

Franck Leguérinel (l’abbé Bridaine)/ Anne-Catherine Gillet (Simone) / Ronan Debois (Rigobert) / Les Cris de Paris

Sébastien Guèze ( Gontran de Solanges) / Marc Canturro (Narcisse de Brissac)

Sébastien Guèze ( Gontran de Solanges) / Marc Canturro (Narcisse de Brissac)

Nicole Monestier (la mère supérieure) / Anne-Catherine Gillet (Simone) / Jérôme Deschamps (le Gouverneur) /  Franck Leguérinel (l’abbé Bridaine) /  Doris Lamprecht (sœur Opportune) / Les Cris de Paris

Nicole Monestier (la mère supérieure) / Anne-Catherine Gillet (Simone) / Jérôme Deschamps (le Gouverneur) / Franck Leguérinel (l’abbé Bridaine) / Doris Lamprecht (sœur Opportune) / Les Cris de Paris

La mise en scène de Deschamps est un délice total, qui a su choisir ses interprètes, Marc Canturrri ( Narcisse), Sébastien Guèze (Gontran), Franck Leguérinel ( Bridaine), Anne Catherine Gillet (Simone), Anne-Marie Suire ( Marie), Antoinette Dennefeld (Louise), et Doris Lamprecht (la mère supérieure), dans les rôles principaux. Jérome Deschamps s’est donné le rôle du Gouverneur, qui lui permet de faire le clown, tout autant que l’Abbé Bridaine, qui sont les deux comiques de cette opérette. La direction musicale a été confiée à Laurent Campellone, qui sait donner le ton à ces airs un peu désuets, mais qui ont tant de charme. Cette coproduction de l’Opéra comique, de l’Opéra de Lausanne et de l’Opéra de Toulon vous réserve bien des surprises, et plus particulièrement dans la scène d’études au couvent lors du 2ème acte.

chanteuses de l’Académie de l’Opéra Comique / Les Cris de Paris / Nicole Monestier (la mère supérieure) / Doris Lamprecht (sœur Opportune) / Paul Canestraro (figurant)

chanteuses de l’Académie de l’Opéra Comique / Les Cris de Paris / Nicole Monestier (la mère supérieure) / Doris Lamprecht (sœur Opportune) / Paul Canestraro (figurant)

Anne-Marine Suire (chanteuse de l’Académie de l’Opéra Comique) / chanteuses de l’Académie de l’Opéra Comique / Les Cris de Paris / Paul Canestraro (figurant)

Anne-Marine Suire (chanteuse de l’Académie de l’Opéra Comique) / chanteuses de l’Académie de l’Opéra Comique / Les Cris de Paris / Paul Canestraro (figurant)

chanteuses de l’Académie de l’Opéra Comique / Les Cris de Paris / Nicole Monestier (la mère supérieure) / Doris Lamprecht (sœur Opportune)

chanteuses de l’Académie de l’Opéra Comique / Les Cris de Paris / Nicole Monestier (la mère supérieure) / Doris Lamprecht (sœur Opportune)

Comme nombre d’entre vous, je ne connaissais pas cette opérette, et j’avoue que je me suis vraiment laissé emporter par le rythme donné par la mise en scène de Deschamps, la salle était vraiment emballée dès les premières minutes. Monsieur Deschamps, si vous lisez ces lignes, sachez que nous vous regretterons, que votre humour va beaucoup nous manquer, et j’espère que vos remises au goût du jour de ces œuvres se poursuivra, je garderai un souvenir ému de , autant que de ces Mousquetaires au Couvent, et même si la salle Favart va subir quelques transformations, pour rouvrir en janvier 2017. Mais on nous laisse entendre que certains spectacles pourraient entre temps être présentés au public dans d’autres lieux…à suivre donc.

chanteuses de l’Académie de l’Opéra Comique / Les Cris de Paris / Nicole Monestier (la mère supérieure) / Doris Lamprecht (sœur Opportune) / Paul Canestraro (figurant)

chanteuses de l’Académie de l’Opéra Comique / Les Cris de Paris / Nicole Monestier (la mère supérieure) / Doris Lamprecht (sœur Opportune) / Paul Canestraro (figurant)

Nicole Monestier (la mère supérieure) / Anne-Catherine Gillet (Simone) / Jérôme Deschamps (le Gouverneur) /  Franck Leguérinel (l’abbé Bridaine) /  Doris Lamprecht (sœur Opportune) / Les Cris de Paris

Nicole Monestier (la mère supérieure) / Anne-Catherine Gillet (Simone) / Jérôme Deschamps (le Gouverneur) / Franck Leguérinel (l’abbé Bridaine) / Doris Lamprecht (sœur Opportune) / Les Cris de Paris

Les Mousquetaires Au Couvent

Opéra Comique

les 17, 19 et 23 juin à 20h00 et le 21 à 15 h00

Réservations : www.opera-comique.com ou Au guichet  1, place Boieldieu – 75002 Paris

Tarifs : 6 à 120€

extraits :

 

Rating:

C’est du 9 au 11 Février que Boris Eifman vous fait découvrir Up and Down au théâtre des Champs Elysées. Et c’est totalement exceptionnel!

AFFICHE UP AND DOWN

Quel est donc ce ballet? Une nouvelle création autour d’un ouvrage de Francis Scott Fitzgerald: Tendre Est La Nuit., une chronique sur une génération d’expatriés sur le vieux continent, chronique du déclin moral d’un homme. L’intrigue, au fil des airs de jazz, nous révèle comment un rêve de bonheur peut tourner au désastre, comment une beauté superficielle et une vie insouciante peuvent se transformer en cauchemar. Personnage principal : un psychiatre qui a réussi et qui devrait connaître une grande carrière. Musiques : Schubert (Franz), Chopin, Berg et surtout Georges Gerschwin, sans oublier un passage typique avec le ballet de la Chauve Souris de Johan Strauss, très haut en couleurs.

photo 4 photo 2

Boris Eifman, directeur artistique et chorégraphe entre ainsi dans l’univers de Transcendanses, qui offre aux amateurs de ballets des moments exceptionnels comme celui du mois dernier, avec José Martinez. Nul doute que ces trois représentations parisiennes feront salle comble et que le public fera une fois encore une ovation à ce prestigieux chorégraphe. Félicitation aussi aux productions Albert Sarfati pour avoir eu l’idée de ces manifestations qui devraient se renouveler la saison prochaine, alors que les prochaines dates de cette saison seront les 19 et 20 Mai avec Russel Maliphant. Transcendanses aura montré au fil de la saison la diversité dans la danse, avec de très grands chorégraphes, et cette carte blanche ou hommage à Boris Eifman est un très grand moment de cette saison.

photo 1

 

C’est une soirée totalement mémorable que l’on passe avec la troupe de Up and Down. Certains prétendent ne pas comprendre ce qui se passe dans un ballet, Je crois que ce Up and Down prouve le contraire. Nul besoin de connaitre le roman de Fitzgerald pour voir l’évolution du personnage central, interprété par Oleg Gabysjev, qui se retrouve sur la scène pendant la majeure partie de la représentation. A ses côtés Lyubov Andreyeva dans le rôle de Nicole. Tommy aura les traits de Dmitry Fisher, le père de Nicole est Jiri Jelinek et pour finir avec ces têtes de distribution, Rosemary est interprétée par Maria Abashova. Inutile de dire que la salle a fait une ovation à tous ces artistes, avec une ovation supplémentaire lorsque le créateur, Boris Eifman est venu saluer. C’était ce lundi 9 la première française, alors que la première mondiale avait lieu il y a quelques jours seulement, le 27 Janvier à Saint Pétersbourg.  J’ai beaucoup apprécié la différence de tons entre les scènes , avec du gris pour tout ce qui se déroule dans l’hôpital psychiatrique, et haut en couleurs dans les rêves  (comme pour La Chauve Souris) ou dans la seconde partie quand Dick vit dans un monde joyeux et festif. C’est un régal de voir ces étoiles, mais aussi cette troupe souriante, qui danse à merveille. Cette création française mérite largement qu’on s’y attarde. Très grande soirée! 

 

Représentations  les 9/10 et 11 Février à 20h00 au Théâtre des Champs Elysées à 20h00.

Prix des places : de 15€ à 80€.

Réservations au théâtre des Champs Elysées : http://www.theatrechampselysees.fr/   ou  01 43 52 50 50