My Fair Lady

All posts tagged My Fair Lady

Rating:

Décidément le théâtre Marigny sait nous envoyer au firmament des comédies musicales. Après le superbe PEAU D’ÂNE, voila GUYS AND DOLLS!

À New York (Broadway), des amateurs de jeux de hasard (craps) et  une Mission locale de l’Armée du Salut. Sky Masterson , qui ne sait pas refuser un pari, surtout lorsqu’il est certain de gagner accepte le pari proposé par Nathan Detroit : séduire la première jeune femme qu’il lui montrera et l’emmener dîner à Cuba (La Havane) Nathan lui désigne Sarah Brown, une sœur de la Mission,  et Sky entreprend de la séduire en prétendant aider la Mission qui connaît des difficultés. Mais l’amour va déjouer les plans de Nathan (qui tente de monter un établissement de jeux) et de Sky ; le premier a pour « fiancée depuis 14 ans » la chanteuse de night-club ‘Miss’ Adelaide qui voudrait vraiment qu’on lui passe enfin la bague au doigt ; le second ne sera pas insensible aux charmes de Sarah, et réciproquement…

Jean-Luc Choplin qui dirige le Théâtre Marigny a eu l’heureuse idée de présenter cette comédie musicale qui n’avait jamais été montée en France.

This is why Broadway was born (Voilà pourquoi est né!) , pouvait-on lire dans Newsweek, au lendemain  de la première de Guys and Dolls, le 24 novembre 1950.  À l’affiche du 46 street Theater, à Broadway, le musical y reste pour 1 200 représentations, jusqu’en 28 novembre 1953. Un record et une pluie de récompenses, cinq Tony Awards en 1951 : meilleur musical, meilleure chorégraphie, meilleure direction musicale, meilleur acteur (Robert Alda) et meilleure actrice (Isabel Bigley). Dès 1953 Guys and Dolls  traverse l’Atlantique pour le West End de Londres et enchaîne 555 représentations au London Colliseum. Hollywood s’empare de cette histoire pour en faire un film qui sort en 1955. Pour porter à l’écran, Guys and Dolls qui venait de connaître un succès  colossal sur scène, à Broadway, le producteur  Samuel Goldwyn veut des stars.; Marlon Brando dans le rôle de Sky Masterson et Frank Sinatra dans celui de Nathan Detroit. Le titre français : Blanches Colombes et vilains messieurs ! Et avec le réalisateur Joseph L. Mankiewicz aux commandes !

TOUTES LES PHOTOS : @ Julien BENHAMOU

Et maintenant pour une série limitée de représentations, voici Guys And Dolls sur une scène parisienne, en version originale avec des comédiens, chanteurs, danseurs qui méritent amplement la standing ovation à laquelle ils ont droit :

Delycia Belgrave:  Agatha, Brendan Cull : Calvin,  Adam Denman : Liver Lips Louie,  Emily Goodenough : Martha, Matthew Goodgame :  Sky Masterson, Joanna Goodwin :  Margie, Swing,  Clare Halse : Sarah Brown,  Christopher Howell : Nathan Detroit,  Barry James : Arvide Abernathy,  Ria Jones :  Miss Adelaide, Ian Gareth Jones :  Lt. Brannigan, Rachel Izen :  Générale Cartwright,  Thomas-Lee Kidd : Angie the Ox,  Bobbie Little : Mimi,  Louis Mackrodt : Jackson the Jock, Swing,  Ross McLaren:  Harry the Horse,  Robbie McMillan:  Society Max,  Joel Montague : Nicely-Nicely Johnson

Jo Morris :Betsy ,  Jack North : Rusty Charlie,  Alexandra Waite-Roberts : Mabel,  Matthew Whennell-Clark:  Benny Southstreet, Joey Biltmore,  Gavin Wilkinson : Big Jule

 

Ria Jones est vraiment la perle rare, qui reçoit toutes les ovations,même s’il faut bien souligner que les 4 rôles principaux, dont le sien, sont extraordinaires. On vibre avec eux, dans cette mise en scène pétillante signée Stephen Mear, qui signe aussi la chorégraphie dans des décors somme toute assez simples de Peter McKintosh, et des éclairages de Tim Mitchell. Si seulement toutes les comédies musicales étaient de cet acabit, de cette qualité, le nombre amateurs décuplerait. J’ai pris un plaisir énorme à cette production. Il faut dire que je faisais totale confiance  à Jean-Luc Choplin qui après avoir créé des spectacles dans les premières années d’existence de Disneyland, avait ensuite pris les rennes du Chatelet, où il avait pu monter ou offrir les tournées des plus célèbres comédies musicales, comme LA MELODIE DU BONHEUR, HELLO DOLLY, CARROUSEL, 42d STREET, UN AMERICAIN A PARIS, SINGIN’ IN THE RAIN, LE ROI ET MOI, MY FAIR LADY, parmi bien d’autres comme Les Misérables (dans sa version anglaise). Croyez bien que je n’ai pas regretté cette soirée, et que j’attends avec impatience de savoir quelles surprises nous réserve le Théâtre Marigny pour la saison prochaine!

120 représentations  jusqu’ au 27 juillet 2019

En soirée à 20h et en matinée à 15h le samedi et 16h le dimanche
Tarif : à partir de 36 euros jusqu’à 105€ en Carré Or

Réservations : 01 76 49 47 12

HORAIRES DES GUICHETS :

Lundi : 13H00 à 17H00

Mardi au Samedi : 13H00 à 18H00

Dimanche : 13H00 a 17H00

bande annonce et extraits :

 

Rating:

51 ans et pas une ride. Le miracle de la Mélodie du Bonheur opère encore et une version de choc ressort ces jours-ci sur les grands écrans.

LSD_CANNABIS_ANNONCE_PRESSE_240X320

C’est la comédie musicale la plus célèbre aux Etats Unis, qui après avoir été vue par des millions de spectateurs de par le monde, a battu tous les records de vente en VHS et en DVD aux Etats Unis. Et ce musical continue sur cette voie avec les ventes en BluRay. Mais là n’est pas le propos ce jour. Le film ressort en salles dans une version égale, voire supérieure à celle qui est arrivée sur les écrans en 1965, vu qu’un distributeur a obtenu les droits d’exploitation en 4K soit le meilleur son et la meilleure image qui soit!

julie-andrews-grille

En Autriche, Maria (Julie Andrews) est une jeune femme qui se prépare à devenir religieuse dans une abbaye située à Salzbourg .  On ne peut pas dire qu’elle soit très obéissante, ressentant l’appel de la Nature plus que tout, sauf peut-être les horaires des repas. Son couvent l’envoie en tant que gouvernante dans une famille de sept enfants, celle d’un veuf, le capitaine Georg  von Trapp (Christopher Plummer). Au début, les 7 enfants se montrent hostiles , mais elle tiendra  bon, et va leur apprendre le chant et les jeux. Bientôt, elle leur servira d’amie et de confidente. Le capitaine, de son côté, fréquente une baronne (Eleanor Parker) dans le but de trouver une mère pour ses enfants. L’arrivée de cette gouvernante peu orthodoxe amène le capitaine à revoir ses sentiments vis-à-vis de la baronne. Celle-ci  incite Maria à quitter la famille von Trapp. De retour au couvent, après quelques jours de prière, l’abbesse lui fera comprendre que l’amour qu’elle ressent ne peut être éteint par la simple prière. Par la suite, de retour chez le capitaine, Maria et le capitaine s’avoueront leur amour.  Les leçons de chant de Maria ont tellement porté leur fruit, que l’oncle de la famille (Richard Haydn) a inscrit la famille Trapp à un concert de chants qui se tiendra à Salzbourg. Tous ces événements surviennent alors que les nazis prennent le pouvoir en Autriche. De retour de voyage de noces avec Maria, le capitaine apprend qu’il doit reprendre du service dans la marine, mais il refuse de participer à la guerre.  Ils tentent de s’enfuir le soir où les membres doivent se produire à Salzbourg, mais la famille est surprise par les nazis. Ces derniers accepteront qu’elle se produise en public, mais le capitaine devra se présenter à son poste le lendemain…

julie-andrews-enfants-parcsalzbourgchristopher-plummer-drapeau-nazi christopher-plummer-enfants-en-rang

Le film de Robert Wise est sorti en Mars 1965 aux Etats Unis, et ne sortira en France qu’en février 1966. Il est vrai qu’à cette époque, la mondialisation pour les sorties de films n’était pas de mise. Pire, alors que Julie Andrews possède une voie sublime, elle fut doublée en français par Martine Sarcey pour les textes, et, horreur, par Mathé Altéry pour le chant. Dieu merci, maintenant pour les comédies musicales, on ne double plus les chansons, sauf en animation, et encore pas tous. Ceci dit, dans la version originale, ce n’est pas Christopher Plummer qui chante, mais Bill Lee, tout comme ce n’est pas Audrey Hepburn qui chante dans My Fair Lady dans la version originale, mais Marni Dixon et devinez qui donne sa voix dans la version française?  Martine Sarcey pour les paroles et Mathé Altéry pour le chant!!!! Le film est sorti sous deux formats, le meilleur le Todd Ao en 65mm, avec son stéréo 6 pistes, et le cinémascope, avec quelques copies stéréo et d’autres en mono.

julie-andrews-enfants

Le film est tiré de la comédie musicale qui connut un énorme succés outre Atlantique, elle même tirée d’un livre autobiographique de Maria Augusta Trapp. Côté récompenses : 5 Oscars (meilleur film, meilleur réalisateur pour Robert Wise, meilleur son, meilleur montage, meilleure adaptation musicale, mais pas l’oscar pour Julie EAndrews, qui fut nominée, et aura sa récompense avec Mary Poppins. Toutefois elle obtiendra le Golden Globe de meilleure actrice, et le film le Golden Globe de meilleur film.

julie-andrews-chritopher-plummer

Profitez donc de cette version restaurée en 4K pour découvrir, revoir ou faire découvrir ce film à vos enfants sur grand écran. Voilà  3 heures de pur bonheur, avec une  merveilleuse actrice : Julie Andrews!

 

 

 

 

 

 

Rating:

Un pari risqué, mais réussi que d’adapter cette comédie musicale pas très connue sur la scène du Chatelet.

onsort oupas006

Depuis qu’il a repris la direction du Chatelet, Jean-Luc Choplin a réussi un pari, c’est d’en faire un temple de la comédie musicale, et dans leur version d’origine, c’est à dire celle de Broadway. Depuis une petite dizaine d’années, il nous a offert : West Side Story, The sSound of Music (connu en France sous le titre La Mélodie du Bonheur), Show Boat, My Fair Lady, Carrousel, The King and I (Le Roi et Moi),  An American in Paris (Un Américain à Paris) et Singin’ in the Rain, parmi bien d’autres productions. Il a aussi fait venir des troupes en tournée pour Les Misérables, parmi d’autres. Et toutes ces créations parisiennes ont connu un énorme succès, pour preuve la reprise pour une belle série de représentations à Noël du génial Singin ‘ in the rain.

1 - Kiss Me, Kate ! (c) Théâtre du Châtelet - Marie-Noëlle Robert (1) 1b - Kiss Me, Kate ! (c) Théâtre du Châtelet - Marie-Noëlle Robert 2 - Kiss Me, Kate ! - David Pittsinger (Fred Graham) - Christine Buffle (Lili Vanessi) (c) Théâtre du Châtelet - Marie-Noëlle Robert 3 - Kiss Me, Kate ! - (c) Théâtre du Châtelet - Marie-Noëlle Robert

Le pari est beaucoup plus risqué avec ce musical, Kiss Me Kate, qui est le premier musical de Cole Porter à avoir reçu un Tony Award, et qui fut créée en 1948, avant d’être adaptée au cinéma en 1953 sous le titre français de Embrasse moi Chérie réalisée par George Sidney. Quand l’idée de transformer une pièce de Shakespeare en comédie musicale s’avère plus compliquée que prévu… Un célèbre metteur en scène engage son ex-femme, au fort tempérament, pour le rôle-titre de La Mégère apprivoisée. S’ensuivent des chassés croisés amoureux et d’autres péripéties, l’un des acteurs de la pièce étant notamment poursuivi pour dettes de jeu par des gangsters jusque sur scène.  Nous sommes au Ford’s Theatre , des acteurs répètent une adaptation musicale de La Mégère apprivoisée d’après Shekespeare , avec dans les deux rôles principaux Fred Graham interprétant Petruchio (et dirigeant cette adaptation), et son ex-épouse devenue une célèbre actrice de cinéma, Lilli Vanessi, jouant Katharine. Lois Lane, la petite amie de Fred qui joue le rôle de Bianca, s’intéresse à Bill Calhoun, l’interprète de Lucentio ; Lilli, jalouse de Lois, est toujours amoureuse de Fred, bien que fiancée à Harrison Howell. L’action est un incessant va-et-vient entre la « réalité » et le déroulement de la pièce adaptée. Finalement, Fred et Lilli d’une part, Bill et Lois d’autre part, seront réunis…

KISS ME KATE - Musique et lyrics : Cole PORTER - Livret : Bella et Samuel SPEWACK - Direction musicale : David Charles ABELL - Mise en scene : Lee BLAKELEY - Decors : Charles EDWARDS - Costumes : Brigitte REIFFENSTUEL - Choregraphie : Nick WINSTON - Lumiere : Emma CHAPMAN - Orchestre de Chambre de Paris - Avec : David PITTSINGER (Petruchio) - Au Theatre du Chatelet le 31 01 2016 - Photo : Vincent PONTET

Photo : Vincent PONTET

4 - Kiss Me, Kate ! - Christine Buffle (Katharine) (c) Théâtre du Châtelet - Marie-Noëlle Robert 5 - Kiss Me, Kate ! (c) Théâtre du Châtelet - Marie-Noëlle Robert 6 - Kiss Me, Kate ! (c) Théâtre du Châtelet - Marie-Noëlle Robert 7 - Kiss Me, Kate ! (c) Théâtre du Châtelet - Marie-Noëlle Robert 8 - Kiss Me, Kate ! - Christine Buffle (Katherine) - David Pittsinger (Petruchio) (c) Théâtre du Châtelet - Marie-Noëlle Robert 9 - Kiss Me, Kate ! (c) Théâtre du Châtelet - Marie-Noëlle Robert

La direction musicale est assurée par David Charles Abell, et la mise en scène par Lee Blakeley le laisse place à aucun temps morts. Les nombreux tableaux se succèdent à un rythme rapide , ce qui laisse pourtant au public le temps d’ovationner les chanteurs ou danseurs. La chorégraphie de Nick Winston nous offre des scènes éblouissantes de danse dont une avec des claquettes. Quant aux chanteurs, ils font l’unanimité : David Pittsinger ( Fred), Christine Buffle ( Lilli), Francesca Jackson ( Lois) Alan Burkitt (Bill), Jasmine Roy ( Hattie), Fela Lufadeju ( Paul) et surtout le duo de gangsters, qui fait penser à Laurel et Hardy, et qui sont ceux que le public adore, pour leur côté comédie, opérette presque : Martyn Ellis, Daniel Robinson.. On ajoutera dans les rôles de Gremio et Hortensio : Jack Harrisson-Cooper et Thierry Picaut.

14 - Kiss Me, Kate ! (c) Théâtre du Châtelet - Marie-Noëlle Robert 13 - Kiss Me, Kate ! (c) Théâtre du Châtelet - Marie-Noëlle Robert 12 - Kiss Me, Kate ! - Martyn Ellis (Gangster 1) - Daniel Robinson (Gangster 2) (c) Théâtre du Châtelet - Marie-Noëlle Robert

Photo : Vincent PONTET

Photo : Vincent PONTET

Photo : Vincent PONTET

Photo : Vincent PONTET

10 - Kiss Me, Kate ! - David Pittsinger (Petruchio) (c) Théâtre du Châtelet - Marie-Noëlle Robert

- Photo : Vincent PONTET

– Photo : Vincent PONTET

La réussite vient de l’excellent dosage entre comédie, musique, et danse, avec des décors de rêve comme celui du final. La pièce est jouée entièrement en anglais avec des surtitres, comme à l’Opéra. Sur titres en français, utiles surtout à cause des jeux de mots qui ne sont pas tous faciles pour les non initiés.

Amateurs de musicals, foncez au Chatelet, il n’y a que peu de représentations; Un spectacle que vous allez adorer, et surtout des airs quasi inconnus, et que vous allez vraiment aimer.

 

toutes les photos sauf mention contraire : : @ Theâtre du Chatelet @  Marie-Noëlle Robert

Kiss Me Kate c’est jusqu’au 12 Février à 20h00,

Durée du spectacle, environ 2h50, avec un entracte de 20 mns.

Tarifs : de 10 à 89 € en semaine et les vendredis et samedis: 11 à 98€

réservations : 01 40 28 28 40 du lundi au samedi 10h à 19h

 

Rating:

Tout le monde connaît le film, la comédie musicale  dont a été tiré cette pièce de George Bernard Shaw, en voici une nouvelle adaptation

onsort oupas005

C’est l’histoire de cette marchande de fleurs, maintenant de bonbons et cigarettes à la sortie d’un cinéma, puisque l’action se déroule dans les années 50. Elisa Doolittle (c’est son nom), interprétée ici par Lorie Pester,  va rencontrer le professeur Higgins, ( Benjamin Hegner) un spécialiste de la linguistique et le colonel Pickering (Philippe Colin), autre spécialiste dans le domaine. Higgins va parier avec Pickering qu’il fera passer la jeune et jolie vendeuse pour une duchesse en 6 mois, après lui avoir appris non seulement la langue de Shakespeare, mais aussi les bonnes manières. Ce qui va s’avérer quand même difficile, surtout qu’Higgins n’est pas un enfant de coeur et jure assez souvent, certes pas autant que le père absent d’Eliza, un personnage haut en couleurs. Mais heureusement la mère du professeur, une ex grande actrice va mettre son grain de sel.

PhotoLot Pygmalion 01PhotoLot Pygmalion 04

Bien tendu, si vous connaissez le film par coeur, comme moi, qui l’ai vu plus de 100 fois, vous y retrouverez tous les personnages, comme Mr Doolittle père (Jean-Marie Lecoq), la gouvernante Mrs Pierce (Claire Mirande), Mrs Hiigins (Sonia Vollereaux) , et les deux jeunes Freddy et Clara (Emmanuel Suarez et Cécile Beaudoux). L’adaptation de Stéphane Laporte, en transportant l’action de la fin du XIXème aux années  permet de prendre quelques libertés. Ainsi certaines scènes sont raccourcies et on a ajouté une nouvelle scène de danse entre Eliza et Freddy. Bon , je ne suis pas fan de cette scène, qui semble faire plaisir aux deux protagonistes, et qui n’est pas longue. La mise en scène de Ned Grujic est inventive, qui permet de montrer des extraits filmés, mélangés à des extraits d’actualités de l’époque.

PhotoLot Pygmalion 02PhotoLot Pygmalion 03

Mais ce qu’il faut saluer avant tout c’est la performance de Lorie Pester qui est vraiment très à l’aise dans son rôle d’Eliza, et il faut le faire quand on sait qu’à l’écran c’était Audrey Hepburn qui jouait (mais qui ne chantait pas, on entendait la voix de Marni Nixon dans la version originale, et passons sous silence l’horrible interprétation de Mathé Althéry en version française.Saluons doublement Lorie , puisqu’elle succède quand même sur les planches à Sophie Marceau, qui était déjà remarquable dans la version théâtrale au théâtre Hébertot en 1993.  On ne peut que souhaiter à la jolie Lorie Pester de faire une aussi belle carrière sur les planches après les succès considérables qu’elle avait connu dans la chanson pour les pré ados. Les autres acteurs sont au diapason, et si on les entend parfois chanter ou danser, cela apporte un petit plus, qui ne change rien à la qualité de cette pièce qui est une des pièces les plus jouées, que ce soit en version Pygmalion ou en Version My Fair Lady, dans les pays anglo saxons.

PhotoLot Pygmalion 05

Toutes les photos : @ LOT, tous droits réservés.

PYGMALION, c’est au Théâtre 14, 20 avenue Marc Sangnier à Paris 14

Représentations: mardi, vendredi et samedi à 20h30, mercredi et jeudi à 19h00 et matinées samedi à 16h00

Réservations : 01 45 45 49 77 du lundi au samedi de 14h00 à 18h00

Tarifs : 25€, tarifs réduits : 18€, lycéens, moins de 26 ans et chomeurs : 11€

 

petite présentation de Pygmalion:

Rating:

Tout le monde se souvient du film, ou tout au moins du titre phare chanté et dansé par Gene Kelly

singinintherain

L’histoire se déroule à Hollywood, à la fin de l’ère du cinéma muet. Don Lockwood (Dan Burton) est devenu une star du cinéma muet. Lina Lamont, (Emma Kate Nelson) son insipide et antipathique partenaire, est persuadée qu’ils forment un couple à la ville comme à l’écran. Alors que Le Chanteur de Jazz, le tout premier film parlant, connaît un succès fulgurant, le directeur du studio R.F Simpson (Robert Dauney) n’a d’autre choix que de convertir le nouveau film du duo Lockwood / Lamont. L’équipe de production est confrontée à de nombreuses difficultés, notamment l’insupportable voix de crécelle de Lina Lamont. un soir Don rencontre une jeune et jolie jeune femme à la sortie de la première d’un de ses films. Il est très vite épris d’elle, Kathy Selden (Clare Halse) . Le meilleur ami de Don Lockwood, Cosmo Brown (Daniel Crosley, a l’idée d’engager Kathy  pour doubler la voix de Lina et de transformer The Dueling Cavalier en comédie musicale intitulée The Dancing Cavalier.  Lina découvre l’idylle entre Don et Kathy  et, furieuse, exige qu’à l’avenir Kathy continue de jouer les doublures et demeure pour toujours dans l’anonymat. Cette idée révolte Simpson, mais il n’a d’autre choix que d’accepter, tout comme Kathy, liée au studio par contrat. La première de The Dancing Cavalier sera un triomphe. Le public conquis réclame une chanson de Lina. Don et Cosmo décident d’improviser : ils proposent à Lina de chanter en playback pendant que Kathy, dissimulée derrière le rideau, créé l’illusion enchantant en simultané dans un second micro….

images images (1) téléchargement (3)

C’est un enchantement de tous les instants. La mise en scène de Robert Carsten est d’une intelligence rare. En fait on met un petit moment avant de le remarquer, mais tout est en noir et blanc, les décors, les costumes, même certains éclairages. Et la couleur n’apparaît en fait qu’à la toute fin du spectacle, et alors on nage dans l’or et le jaune, sauf pour la reprise toute en couleurs de la chanson titre. Ce musical est(-il un classique? En fait non. C’est l’adaptation toute récente du film, avec l’accord de la MGM qui distribuait le film dans les années 50. Si tout le monde connaît une des nombreuses adaptations de la chanson Singin’ in the rain ( dont la version disco de Sheila ), il y a d’autres airs connus comme Good Morning ou encore Make ’em laugh, et on se surprend à fredonner avec les comédiens sur scène. Autre excellente surprise, l’orchestre est dans la fosse, et non pas en bande enregistrée. C’est dire tout le soin apporté à cette production grandiose.

3124669-671498-jpg_2762667 téléchargement téléchargement (2)

Si je dis que ce n’est pas un classique dans le sens des productions comme My Fair Lady, The sound of music -La mélodie du bonheur, ou West Side Story, il y a de fortes chances que cette version de Robert Carsten le devienne, vu les bravos . Vu que la production est chantée en anglais avec, rassurez-vous, des surtitres français pour les non anglophones, elle pourra être présentée partout dans le monde sans problème majeur. Pourquoi en anglais. Adapter en français le texte et les chansons aurait dénaturé totalement ce musical. Puisque j’en suis aux superlatifs, je dois bien féliciter Jean Luc Choplin pour sa programmation, qui devrait nous offrir un autre musical, Kiss Me Kate, certes moins célèbre, mais grand classique quand même , début 2016.

téléchargement (1) singin002 JV7Z9

Non seulement il est prudent de réserver, mais quasi obligatoire, de nombreuses soirées affichent déjà complet, et le bouche à oreille qui va suivre va vite remplir ce beau théâtre du centre de Paris.

Singin’ in the rain c’est au théâtre du Chatelet, jusqu’au 15 Janvier, du mardi au vendredi à 20h00, samedi 15h00 et 20h00 et dimanche 16h00

Prix des places : selon les jours de 15€ à 119€

Réservations sur : chatelet-theatre.com  ou aux guichets du Chatelet :

du lundi au samedi (sauf jours fériés) 11h à 19h.
Les caisses se situent au 17 avenue Victoria (75001), à droite du Théâtre.

Les dimanches et jours fériés, pour la représentation du jour uniquement, ouverture une heure avant le début de chaque représentation.Lors des représentations, les caisses ferment dès le lever du rideau.

par téléphone : au 01 40 28 28 40, du lundi au samedi (sauf jours fériés) de 10h à 19h.

 

 

 

Rating:

Inclassable, et pourtant CATS est un des ‘musicals’ les plus célèbres de tous les temps.

CATS Musical Mogador, Paris Stage Entertainment France

CATS Musical    Mogador, Paris @  Stage Entertainment France

CATS Musical Mogador, Paris Stage Entertainment France

CATS Musical    Mogador, Paris   @Stage Entertainment France

Il y a les classiques comme West Side Story, La Mélodie du Bonheur, My Fair Lady, Cabaret, Hello Dolly ou Funny Girl qui tournent depuis des années et son régulièrement repris sur scène. Il y a les nouveaux classiques, comme Les Misérables (créé en France et revisité pour le public anglo saxon), Chicago ou Mamma Mia. Il y a les musicals familiaux comme Le Roi Lion La Belle et  la bête ou Mary Poppins. Il y a les oeuvres crées en France comme Starmania, Notre Dame de Paris, Roméo et Juliette, Robin des Bois ou actuellement La Légende du Roi Arthur.  Et y existe une catégorie spéciale pour le plus célèbre des compositeurs : Andrew Lloyd Weber. A lui tout seul, il décroche le Musical le plus célèbre de tous les temps : Phantom Of The Opera, mais aussi Evita, Jesus Christ Superstar, parmi tant d’autres, et il faut bien noter qu’aucune des oeuvres citées n’a été montée à Paris à ce jour Sauf CATS. Cats qui avait été monté en français en 1989 et qui est de retour dans une nouvelle mise en scène et nouvelle adaptation au théâtre Mogador. Andrew Lloyd Weber est tellement heureux de voir un de ses bébés montés à Paris, qu’il a offert un nouveau titre pour cette série de représentations : un titre rock qui est devenu plus rap et que l’on découvre dans la première partie, dont le titre est, sauf erreur de ma part Rum Tum Tugger. Cats est aussi très différent de tous les musicals cités. C’est le plus poétique, et dans le classement des musicals les plus célèbres de tous les temps il se place dans les 5 premiers sur tous les sites, le premier étant quasiment toujours Phantom!

CATS Musical Mogador, Paris Stage Entertainment France

CATS Musical    Mogador, Paris       @Stage Entertainment France

CATS Musical @ Stage Entertainment France

CATS Musical     @ Stage Entertainment France

CATS Musical Mogador, Paris Stage Entertainment France

CATS Musical      Mogador, Paris     @Stage Entertainment France

CATS Musical Mogador, Paris Stage Entertainment France

CATS Musical      Mogador, Paris @  Stage Entertainment France

Joué dans 300 villes, traduit en 15 langues, récompensé par 7 Tony Awards® et 2 Olivier Awards®, CATS remporte un véritable triomphe partout dans le monde totalisant 73 millions de spectateurs dans le monde depuis 1981.

Qu’en est-il de ce que l’on peut applaudir à Paris. Tout d’abord, c’est en français, comme tout ce que fait Stage Entertainment en France. L’adaptation est parfaite, signée Nicolas Nebot et Ludovic-Alexandre Vidal. Les décors sont époustouflants, sans grosse machinerie, avec des éclairages qui donnent tous leurs effets sur scène, signés : Davis Hersey et Howard Eaton. et enfin une nouvelle mise en scène de Trevor Nunn et des chorégraphies de Gillian Lynne. Tous ces talents associés donnent un spectacle haut en couleurs, avec de vrais musiciens en coulisse (ils ne montent sur scène qu’aux saluts! Quant aux interprètes, on devrait tous leur offrir des palmes ( à un chat des palmes?? celui qui écrit ça doit être sous acide!!) Je voudrais tous les citer et les féliciter, mais je vais en oublier, alors messieurs, mesdemoiselles, mesdames, ne m’en voulez pas si j’ai omis de vous citer et que vous lisez ces lignes. Le rôle le plus célèbre, celui de Grizabelle est tenu par Prisca Demarez, et celui du vieux Deutheromone par Pierre Yves Duchêne,  celui Rumpleteaser par Vanessa Cailhol. Un ex danseur de l’Opéra de Paris, Axel Alvarez nous montre tout son talent, Feredirica Capra, Cédric Chupin, Alexandra Girard, Gregory Gonel, Yoan Grosjean, Emmanuelle Guélin, font aussi partie de la troupe, tout comme Oonah Jacobs, Katarina Lochmann, Sylvain Mathis, Pascale Moe Bruderer, Emmanuelle N’Zuzi, William Pedro, Virginie Perrier, Lucas Radziejewski, Charline Ribul Conte, Alessandro Ripamonti, Yanis Si Ahmed, Els Smeken, Léonie Thoms, Fabrice todaro, Nicolas Turtoni, Wim Van Den Driessche, Rachel Ward ( non pas elle, l’autre!), Golan Yossef et Stoyan Zmarzlik.

Chimène Badi rejoindra la troupe de CATS d’Andrew Lloyd Webber, qui a déjà séduit plus de 230 000 spectateurs à Paris. Pour 35 représentations exceptionnelles du 28 avril au 3 juin prochains, Chimène Badi interprètera le rôle de Grizabella au Théâtre Mogador à Paris. L’artiste reprendra la mythique chanson « Memory », déjà interprétée par plus de 150 grands artistes internationaux. « J’ai eu un véritable coup de cœur lorsque je suis venue à la première du spectacle le 1er octobre dernier. C’est un beau challenge pour moi que d’intégrer la talentueuse troupe de CATS. Je suis très honorée de pouvoir participer à ce spectacle légendaire d’une aussi grande qualité et d’interpréter l’adaptation française de Memory, « Ma Vie » », déclare Chimène Badi.

 

Rappelons que Mogador va enfin vous proposer Phantom of The Opera du même compositeur, la comédie musicale qui triomphe depuis plus de 30 ans à Londres et à Broadway ( et partout dans le monde), et qui sera monté pour la première fois en France!

 

IMG_0323 IMG_0302 IMG_0303 IMG_0319 IMG_0320

En presque trois heures de spectacle, avec un entracte, vous serez éblouis par ce que vous allez découvrir. Certes vous attendez tous le ‘tube’, Memory, rendu célèbre par Barbra Streisand, (et en France par Mireille Mathieu) et vous verrez que la version française actuelle est une excellente adaptation. Les autres titres ne sont pas aussi célèbres, mais certains risquent fort de vous trotter dans la tête pendant quelques jours. Et le plus extraordinaire, c’est la chorégraphie, qui est une pure merveille. Rien que pour ça, il faut avoir vu cette versions de CATS!

Que rajouter de plus? Il est prévu un petit peu plus de 90 représentations ( jusqu’au 10 Janvier prochain) et si le succès est au rendez-vous il y a fort à parier que des prolongations pourraient être annoncées. Mais nous n’en sommes qu’aux toutes premières représentations, et l’accueil du public est vraiment chaleureux. Vous allez pouvoir en juger par les deux mini vidéos des saluts et de la reprise finale. Un spectacle magnifique, qui fera la joie des petits et des grands, et de tous ceux qui ont une âme de poète.

IMG_0309 IMG_0308 IMG_0307 IMG_0318 IMG_0311

CATS c’est au théâtre Mogador, rue de Mogador à Paris, du mardi au samedi à 20h00, matinées samedi et dimanche à 15h00

Places de 29€ à 99€, avec un carré Or Barclays Prestige à 150 et 250€ ( qui donne droit à certains avantages) Je vous recommande les rangées centrales pour mieux voir tous les détails absolument magnifiques des décors.

Locations : http://www.catsthemusical.com/paris/    ou 01 53 32 32 32

PHOTOS et VIDEOs : sauf mention contraire, réalisés pendant les saluts par Guy Courthéoux / onsortoupas.fr

les extraits vidéo :

 

Autres articles sur CATS :   http://www.onsortoupas.fr/visite-guidee-des-coulisses-de-cats-au-theatre-mogador-a-paris/

et :  http://www.onsortoupas.fr/le-retour-de-cats-a-mogador-cest-a-partir-du-1er-octobre-pour-90-representations-premieres-photos-et-videos-exclusives/